"Une personne peut s'adresser directement à [Google] pour obtenir, sous certaines conditions, la suppression d'un lien de la liste de résultats". C'est une décision de la Cour de justice de l'Union européenne. A partir de là, les complications commencent.

Publié le 03/10/2014  Alimenté le 19/09/2016
snapchat
observatoire du par

Snapchat, le réseau social qui promet le droit à l'oubli

Des photos qui s'autodétruisent après dix secondes

Snapchat. Si vous avez plus de 25 ans, vous n'avez certainement jamais utilisé cette application. Logique: elle fait fureur surtout chez les 13-25 ans. Son originalité ? Elle permet d'envoyer des photos qui s'autodétruisent au bout de quelques secondes. En théorie. Mais en réalité il semble que le droit à l'oubli n'est pas si garanti. Convoitée par Facebook qui a fait une offre de rachat à 3 milliards de dollars, Snapchat a préféré décliner. Plongée dans un nouveau type d'application.

Tous les six mois, on découvre une application ou un réseau social qui fait fureur. Après Ask, que nous évoquions ici, ou - plus ancien - Instagram, que l'on décrivait ici, voici Snapchat sous le feu des projecteurs. Avec un concept à l'inverse justement d'Instagram ou de Facebook qui permettent de faire du "life-logging" (c'est à dire de l'archivage de sa propre vie). Ici, dix secondes maximum et hop, la photo disparait.

Sur Snapchat, l'utilisateur choisit la durée de vie de la photo qu'il envoie. Entre une et dix secondes maximum. Lorsque le destinataire du cliché l'a reçu, celui-ci s'autodétruit. Evan Spiegel, le fondateur de Snapchat (23 ans) explique ainsi le concept : "Je pense que notre application rend la communication un peu plus humaine et plus naturelle" . Il s’agit moins d’avoir l’air cool ou attirant, et bien plus de dire où vous êtes, ce que vous faites, ce que vous ressentez. Il s’agit de discuter et de s’échanger des messages plutôt que de se mettre en scène [...] L’éphémérité devrait être une notion par défaut."

Evan Spiegel a eu l'idée de créer Snapchat en avril 2011 pour "partager des selfies (NDLR, des autoportraits) maladroits et drôles avec (ses) amis", raconte le Nouvel obs. Il s'associe avec son ami Bobby Murphy, diplômé de mathématiques et sciences informatiques à Stanford l'année suivante. Spiegel précise au magazine TechCrunch qu'il s'est inspiré en partie du scandale Anthony Weiner, élu de New York qui a démissionné après avoir envoyé...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

T-Shirt Tiziana

Sextapes en Italie : suicide d'une femme après un an de harcèlement

T Shirts, tasses et photomontages

observatoire publié(e) le 19/09/2016 par Juliette Gramaglia

Après la diffusion de six vidéos sur internet la montrant en plein acte sexuel, Tiziana Cantone, illustre inconnue, était devenue une célébrité au travers des réseaux sociaux, et avait dû changer de nom et d'adresse. La jeune femme de 31 ans s'est finalement suicidée le 12 septembre dernier...

nouveau media

Droit à l'oubli : arrêt de cassation favorable à la presse

suivi publié(e) le 02/06/2016 par Manuel Vicuña

Ils comptaient faire valoir leur droit à l’oubli, en vain. Deux traders qui demandaient la suppression d’un article des Echos les concernant viennent de voir leur requête rejetée par la justice le 12 mai dernier, à la suite de leur pourvoi en cassation. Comme le relate le blog du Monde "SOS ...

NXi

"Droit à l'oubli" mondial : Google dit non à la CNIL

suivi publié(e) le 01/08/2015 par la rédaction

"Cette mise en demeure est disproportionnée et inutile." Google a annoncé le 30 juillet son refus d’étendre le "droit à l’oubli" européen au reste du monde. Depuis un l'arrêt de la Cour de justice de l’UE (CJUE) daté de mai 2014, Google est en effet tenu de supprimer de ses résultats ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

La triste histoire de la charte oubliée de NKM sur le droit à l'oubli

J'ai oublié qui est NKM.

Par GaM
le 05/10/2014

Le droit à l'oubli est-il compatible avec la liberté de la presse ?

Le principe d'émission à durée fixe est à revoir. Le débat s'achève brutalement alors que le M. de PC INpact allait ...

Par Nielda
le 25/09/2013

Le droit à l'oubli est-il compatible avec la liberté de la presse ?

Le droit à l'oubli, c'est aussi celui "d'oublier" d'inviter des femmes pour parler d'internet depuis déjà deux émissions ...

Par Greg S.
le 25/09/2013
Tous les forums >