Bronca sur la Toile, objections juridiques : rien n'y a fait. Albanel et Mitterrand auront ramé jusqu'au bout, pour faire voter la loi instaurant une "riposte graduée" contre le téléchargement illégal. A peine nommée Aurélie Filippetti reprend à son tour le fardeau. Avec un homme qui, lui aussi, joue un rôle important : Pierre Lescure

Publié le 17/03/2009  Alimenté le 10/10/2014
Bourreau TF1
observatoire du par

Sites, blogs et internautes défendent "le premier martyr de l'Hadopi", licencié par TF1

L'affaire Bourreau-Guggenheim : Albanel embarrassée, autocensure au Point, etc

35 000 visites : samedi 9 mai au matin, la page du site de TF1 consacrée aux explications de la chaîne sur le licenciement d'un cadre, pour prise de position anti-Hadopi, avait été vue 35 000 fois. Plus de 150 commentaires étaient en ligne, tandis que les accusations de censure des commentaires, à l'égard de TF1, fleurissaient sur la Toile.Panafieu avait transféré le mail au cabinet de la ministre de la Culture, Christine Albanel. Un conseiller de la ministre l'aurait ensuite transféré à TF1, qui a licencié Bourreau-Guggenheim pour désaccord stratégique avec la chaîne. "Nous avons fait une erreur" avait assuré au site du Point le cabinet de la ministre. Mais comme le relève PCInpact, cette citation a disparu quelques heures plus tard du site de l'hebdomadaire.

Plusieurs blogs et sites réagissent vivement au licenciement de Jérôme Bourreau-Guggenheim, 31 ans, (comme Libération l'a révélé) qui avait critiqué la loi Hadopi dans un mail envoyé à Françoise de Panafieu, députée UMP du 17e arrondissement de Paris.

France 2 a brièvement évoqué le sujet dans son journal de 13 h vendredi 8 mai, mais sans images (une courte séquence relevée par Full HD sur Le Post), Le Figaro et Libération ne sont pas parus, mais Le Parisien/Aujourd'hui en France consacre un court article à l'affaire. Le Monde.fr, dans la journée de vendredi, en avait fait son principal titre.

LePoint.fr évoque les réactions de l'avocat du licencié qui conteste le motif d'une prise de position publique anti-Hadopi de son ex-salarié, évoquée par TF1 : "Afin d'assurer la défense de son client, il va se placer sur le terrain de la discrimination en raison d'une opinion politique. Comment ? En combinant les articles L 1132-1 du code du travail et L 225-1 et L 225-2 du code pénal. (...) la lettre de licenciement datée du 16 avril 2009 n'évoque à aucun moment une prise de parole en public de Jérôme Bourreau-Guggenheim. Elle spécifie bien que le litige prend son origine dans un courriel adressé le 19 février 2009 à un député (en l'occurrence Françoise de Panafieu) puis transmis, le jour même, à TF1 par le cabinet du ministre de la Culture."



Sur la page "TF1 et vous" du site officiel de la chaîne, TF1 a répondu aux nombreuses questions sans convaincre les 20 000...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Nxi

Le cinéma veut la tête du secrétaire général de la Hadopi

suivi publié(e) le 10/10/2014 par Vincent Coquaz

"La Hadopi agit à l’encontre de la mission pour laquelle elle a été créée." La charge contre la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) ne vient cette fois pas d'internautes mécontents ou d'acharnés du partage libre et gratuit... mais ...

Alpa1

Hadopi : hausse (de la baisse) du piratage

grrr ! publié(e) le 03/07/2014 par Vincent Coquaz

Hier, l'AFP constatait que le "visionnage pirate de film et séries" avait bondi en France en 2013. L'Hadopi de son côté se félicitait d'une "réelle baisse du téléchargement". Une divergence de chiffres ? Même pas, les deux interprétations se fondent sur une seule et même étude, contestée...

nouveau media

L'ex-pirate et le hadopiste, ensemble contre la "gueule de bois" d'Internet

Walter et Chemla : pleins feux sur une étrange rencontre

14h42, émission publié(e) le 22/05/2014 par la rédaction

On ne pouvait pas imaginer deux parcours plus opposés : l'ex-pirate et le secrétaire général de la Hadopi. Et pourtant, Laurent Chemla et Eric Walter ont signé une tribune ensemble, protestant contre la cyber-morosité ambiante, contre cette conviction qui s'insinue ces temps-ci que la tenaille...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Hadopi : les chiffres en folie d'Albanel

Bonjour @si, et plus particulièrement à sa rédaction. Je voulais vous demander si vous pouviez réfléchir sur le fait de ...

Par Jb Yoz
le 13/03/2009

Le gouvernement rame pour sauver la riposte graduée

Pour être franc, je ne vois rien de choquant en cette fameuse « riposte graduée ». Le projet de loi pose 4 soucis 1...

Par Xavier
le 08/10/2008

Albanel, et le sondage sur le téléchargement qui tombe à pic

Ce que ne dit pas le ministère de la culture : - ce n'est pas le pirate qui est condamné mais le propriétaire de la ligne et...

Par Sylvain Briand
le 28/05/2008
Tous les forums >