1960 : Godard "extrêmement provocateur" envers les femmes (Sellier/Hors-Série)
Brève

1960 : Godard "extrêmement provocateur" envers les femmes (Sellier/Hors-Série)

Une femme est une femme, de Jean-Luc Godard "extrêmement provocateur" envers les femmes ?

C'est l'avis de Geneviève Sellier, professeure en études cinématographiques à l'Université Bordeaux Montaigne, invitée cette semaine sur le plateau de Aux Ressources, émission publié sur notre site partenaire Hors-Série : "Le seul désir que l'actrice principale [Anna Karina] exprime pendant tout le film, c'est : avoir un enfant. Or, quand même, à cette période-là, on est en 1960, c'est une période où le problème des femmes en France, c'est comment faire pour ne PAS avoir d'enfant. On est dans la période la plus répressive de la contraception et de l'avortement (...) Et donc, le fait de faire un film où le problème d'une femme, c'est comment faire pour avoir un enfant, il y a une dimension extrêmement provocatrice".

L'occasion de voir l'intégralité de cette émission : "Cinéma : un homme est un homme"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.