De l'hyperprésident au suprême président
Les mots d'Anne-So
Les mots d'Anne-So
chronique

De l'hyperprésident au suprême président

Réservé à nos abonné.e.s
Il y a des mots qui apparaissent quand justement les mots nous manquent





Il y a des mots qui apparaissent quand justement les mots nous manquent, quand on est au bout du bout, au paroxysme du vocabulaire journalistique, quand on a épuisé tous les superlatifs de nos dictionnaires, quand on ne peut plus rien faire, quand il n'y a plus rien au-dessus. Dans ces cas-là, et dans ces cas-là uniquement, il ne reste plus qu'un seul mot : suprême.


Suprême situation

Le 11 août, dix soldats français de l'Otan ont été tués lors d'une mission de reconnaissance près de Kaboul. Le mot a alors éclos, dans la chaleur de l'Afghanistan. Nicolas Sarkozy a rendu hommage à ces "hommes qui ont accompli leur devoir jusqu'au sacrifice s...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Delarue fait pleurer les précaires

Et appeler un numéro surtaxé pour un cas...déjà réglé

Aux Invalides, l'ostensible solitude du chef...

...effacera-t-elle l'étrange plaisanterie de Kaboul ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.