Journalistes, une balle dans la tête
chronique

Journalistes, une balle dans la tête

Après la "haine juste et saine" de Mélenchon à l'égard des medias, une balle dans la tête des journalistes, signée Macron. A une question, dans un point de presse, sur la nature exacte de sa visite "privée" au Taj Mahal, le nommé Emmanuel Macron, exerçant les fonctions de président de la République, a répondu en renvoyant la questionneuse dans ses cordes. Sujet interdit. Prière de ne s'intéresser qu'aux poules. Prière pour la presse de se contenter des photos, des magnifiques images de la photographe officielle, dans le lieu débarrassé de ses visiteurs pour l'occasion.

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.