Génération identitaire chez Hanouna
chronique

Génération identitaire chez Hanouna

Accepterait-elle de se "mettre en couple avec une personne issue de l'immigration ?" demande Hanouna. " Moi, répond Thaïs d'Escufon, on m'a appris quand j'étais petite que j'étais porteuse d'un héritage, d'une histoire, j'ai une famille assez ancienne, j'ai des ancêtres, etc..." "Pureté de la race !" lance une voix, hors-champ.  Autour de Thaïs d'Escufon, porte-parole de Génération Identitaire, on s'écharpe, Messiha contre Garrido, Belattar contre Valeurs Actuelles. Faut-il dissoudre Génération Identitaire ? Fallait-il l'inviter ce soir ? Oui, non, peut-être, pas du tout. Sondage. Sursondage. Cinq minutes pour les pour, cinq minutes pour les contre. Mais peu importe. Elle est là, sur le plateau de Hanouna (groupe Bolloré), mes petites beautés. "On est comme Greenpeace, des lanceurs d'alerte" : elle récite beaucoup, elle bafouille un peu. Et cette seule présence est une victoire, pour le groupuscule identitaro-publicitaire, qui pose avec doudounes bleues et des 4x4  blancs sur les routes enneigées des Alpes et des Pyrénées, à la recherche fantasmatique d'hypothétiques migrants.

Quelques jours plus tôt, c'était une autre vingtenaire, Aliette Espieux, qui répondait aux questions de Quotidien (groupe TF1), pendant la "Marche pour la vie" organisée pour s'opposer à l'extension du délai légal de l'avortement de douze à quatorze semaines, extension finalement rejetée par le Sénat. Une autre ou sa sœur, ou sa clone, identiquement bafouillante, identiquement attrape-lumière, identiquement télégénique. Ainsi Hanouna et Barthès, les concurrents des avant-soirées de la télé privée, sous les bannières respectives de Bolloré et de TF1, se partagent-ils les toutes fraîches petites proies identitaires et réactionnaires, chacun la sienne, et la pub reconnaîtra les siens.

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.