Branco, contre les emojis Malherbe
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Branco, contre les emojis Malherbe

Réservé à nos abonné.e.s

Apolline de Malherbe reçoit hier Juan Branco, avocat désigné par Piotr Pavlenski, parce que c'est l'actualité, et aussi parce que c'est bon pour l'audience. Mais il ne s'agit pas de recevoir l'avocat activiste comme n'importe quel invité. Il s'agit d'exprimer sans ambiguïté la réprobation, voire la répulsion, que ne peut qu'inspirer le "cerveau fou" (voir le matinaute d'hier). Cette réprobation s'exprime dans le ton du duel, qui  fait réagir, depuis hier, de nombreux internautes dont (je le cite au hasard) Verlaine, qui en a fait un petit montage.

Il vous reste 78% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.