Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Allemagne : un hebdo compare Trump à Hitler

Par le - 10h53 - lu

Le magazine Stern est-il allé trop loin ? L'hebdomadaire allemand s'est offert une (petite) controverse ce jeudi 24 août avec une Une toute en provoc'. Sur le montage photo, on voit Donald Trump, enroulé dans un drapeau américain, faire un salut nazi. Le titre est on ne peut plus explicite : "Sein Kampf", "Son combat" en français, une référence directe à l'ouvrage de propagande d'Adolf Hitler Mein Kampf. "Neonazis, Ku Klux Klan, racisme : comment Donald Trump attise la haine en Amérique", accuse l'hebdomadaire en sous-titre, qui explique dans ses pages comment Trump s'est transformé en meneur des racistes dans son propre pays. Le magazine revient sur les propos polémiques tenus par le président des États-Unis après le rassemblement de la droite ultra-radicale le 12 août dernier à Charlottesville, qui a fait un mort parmi les contre-manifestants antiracistes. Pour rappel, Trump avait notamment mis sur le même plan les deux groupes, parlant de violences commises "des deux côtés".

Stern Trump Sein Kampf

Une de Stern, 24 août 2017

La comparaison entre Trump et Hitler a été accueillie, outre-Rhin, avec une certaine circonspection. Notamment de la part du président du conseil central des Juifs en Allemagne, Josef Schuster : "La représentation de Donald Trump comme supposé nouvel Hitler est de mauvais goût et incongrue", a critiqué Schuster auprès du quotidien berlinois Der Tagesspiegel. Le président du conseil central des Juifs ne remet certes pas en cause la critique des propos de Trump, mais s'inquiète : "[Cela] minimise le processus d'élimination [commis par] le national-socialisme et relativise l'écrit de propagande d'Hitler". Et d'ajouter : "Un magazine hebdomadaire politique sérieux [tel que Stern] devrait renoncer à ce genre d'effets ostentatoires qui relativisent [l'Histoire]". De son côte, et suite aux critiques de Schuster et de collègues journalistes, le rédacteur en chef de l'hebdomadaire, Christian Krug, s'est défendu auprès du site d'info médias Meedia de "vouloir minimiser les atrocités commises par les national-socialistes".

une volée de Unes sur le racisme de trump

Cette Une de Stern s'inscrit en tout cas dans la lignée de plusieurs hebdos. La semaine dernière, leTime(US) montrait par exemple un homme aux cheveux noirs faisant un salut nazi, entouré d'un drapeau américain, accompagné du titre "Haine en Amérique".

Time Trump nazi

Une du magazine Time, 17 août 2017

Les hebdosThe Economist et The New Yorker, qui ne paraîtra que le 28 août mais dont la Une a déjà été révélée, font eux le parallèle entre Trump et le Ku Klux Klan, qui a participé aux manifestations de Charlottesville, aux côté des néonazis et de "l'alt-right' américaine.

The Economist Trump KKK

The Economist, 19 août 2017

The New Yorker Trump KKK

The New Yorker, qui paraîtra le 28 août 2017

Un parallèle également réalisé par le magazine Der Spiegel le 19 août dernier, qui faisait porter au président des États-Unis un chapeau du KKK. Der Spiegel est d'ailleurs un habitué lui aussi des Unes marquantes : en février dernier, l'hebdomadaire s'était également retrouvé au cœur des critiques après une Une où l'on voyait Trump décapiter la statue de la Liberté avec un couteau, à la manière des terroristes de Daech.

Spiegel Trump KKK

Der Spiegel, 19 août 2017
"Le vrai visage de Donald Trump"

Spiegel Trump Daech

Der Spiegel, 4 février 2017

Le quotidien conservateur Die Welt rappelle de son côté que Trump et les médias se trouvent dans une "spirale d'escalade" sans fin, chacune alimentant l'autre. "Mais dans la bataille pour la Une sur Trump la plus provocante, ajoute le quotidien, Stern a pris la tête du peloton ce jeudi".


Abonnez-vous !
|