Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

David Thomson bloqué sur Facebook (Rue89)

Par le - 18h34 - lu

Au piquet ! Le compte Facebook du journaliste David Thomson, spécialiste du djihadisme, invité à plusieurs reprises sur notre plateau, a été suspendu 3 jours. La raison ? Une photo postée en 2013, où l'on apercevait un drapeau de l'Etat islamique.

"Toute publication est temporairement bloquée sur votre compte". Lundi 20 juin 2016, Thomson s'est vu notifier le "blocage temporaire" de son compte Facebook (une nouvelle qu'il s'est empressé de partager sur son second compte Facebook).


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Quelques heures plus tard, le journaliste écope de deux jours de blocage supplémentaires. Avec, cette fois, une explication : c'est une photo de reportage, postée en 2013 par le journaliste sur son profil, qui pose problème à Facebook. Une photo où l'on voit en arrière-plan un drapeau noir de l'EI.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Comment Facebook est-il tombé sur cette photo de 2013 ? Là, en revanche, il y a moins de mystère, le réseau social ne cherchant jamais de manière active les contenus jugés contraire à sa charte. En gros : toutes les actions de modération sont effectuées après qu'un contenu a été signalé par un utilisateur de Facebook.

Contacté par Rue89, le journaliste explique que ce n'est pas la première fois que Facebook bloque son profil : "Depuis 2014, mon compte à été trois fois désactivé par Facebook sans aucun avertissement préalable. Il a fallu, à chaque fois, que le CM [community manager] de RFI intervienne auprès de Facebook pour le rétablir alors que je suis parfaitement identifié comme journaliste. Depuis j’ai dû créer un second compte."

Par le passé, son compte a déjà été désactivé en raison de ses contacts géolocalisés en Syrie et en Irak. "C’est un responsable de Facebook qui lui aurait fourni ces explications il y a un an, assurant que c’était là «le signe que leur système de censure fonctionne»", précise Rue89. "Pour moi, c'est plutôt le signe que leur système de censure ne fonctionne pas et désactive complètement à l'aveuglette", répond le journaliste.

"A l’inverse de Twitter, Facebook ne lui aurait jamais proposé de protéger son compte, par exemple en le certifiant, ou en l’identifiant comme spécialiste d’un sujet aussi sensible que le djihadisme", ajoute Rue89. David Thomson, bientôt "labellisé" par Facebook ?

L'occasion de revoir notre dernière émission avec Thomson : "Les djihadistes seraient ravis que Le Pen gagne les élections"


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Facebook, Twitter, médias dominants

nouveau media

Filoche, Haziza, vrais faux morts de la guerre blanche

chronique publié(e) le 22/11/2017 chez les matinautes

Impossible de ne pas faire le rapprochement. Tous deux étaient installés depuis longtemps dans le paysage. Gérard Filoche au PS, Frédéric Haziza sur ses plateaux de La Chaine Parlementaire. Tous deux ont été sortis du jeu dans la journée d'hier. Filoche, exclu du PS par le bureau national, ...

vignette auditions russie

Ingérence russe dans la campagne US : Facebook, Twitter et Google face aux sénateurs

Enfin des exemples de publications sponsorisées par des comptes russes

observatoire publié(e) le 02/11/2017 par Juliette Gramaglia

Satan et Jésus faisant un bras de fer, Satan déclarant "si je gagne, Clinton gagne". On sait enfin à quoi ressemblent certaines des publications diffusées sur Facebook, Twitter et Google lors de la campagne présidentielle américaine par des comptes russes. Les trois géants américains ...

nouveau media

Faux comptes : le Canard Enchainé à l'assaut de Facebook

lu publié(e) le 02/11/2017 par la rédaction

Le Canard Enchaîné contre Facebook. Dans un article de son édition du 1er novembre, le Palmipède raconte le combat qu'il mène depuis huit mois pour faire retirer de Facebook de faux comptes créés au nom du journal, se faisant passer pour des comptes officiels. Des "contrefaçons" qui posent ...

Tous les contenus de ce dossier >