Suicides : quid des policiers féminicides ?
article

Suicides : quid des policiers féminicides ?

Offert par le vote des abonné.e.s
Chaque année, les décomptes des suicides au sein des forces de l'ordre alarment sur le mal être dans la profession. Mais parmi ces suicides, certains surviennent après que les policiers ou gendarmes aient tué leur conjointe. Ce qui n'est pas précisé dans les décomptes officiels selon la journaliste Sophie Boutboul, qui a enquêté en 2017 et qui dénonce un "déni" des autorités, empêchant la mise en place de mesures préventives.

Les statistiques sur les suicides de policiers devraient-elles être plus détaillées ? Le sujet est assez délicat, pour avoir provoqué cette semaine la suppression d'un compte sur Twitter. Suite à un "signalement de masse", le compte de la militante féministe Stéphanie Lamy (aussi connue sous le nom de @Boadiceene), est supprimé. Motif selon elle : un tweet dans lequel elle questionne la méthodologie du décompte des suicides des policiers et gendarmes, réalisé par l'Association des femmes des forces de l'ordre en colère (FFCO). 

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.