Plus de pub Apple sur la place des Vosges à Paris
Brève

Plus de pub Apple sur la place des Vosges à Paris

Selon LeParisien.fr, Aurélie Filippetti vient de bannir une réclame géante recouvrant un immeuble de la place des Vosges à Paris.


Suite à une plainte des riverains, cette bâche de 110m2 qui cache, depuis fin 2012, l’hôtel Laffemas (classé monument historique) sur la place des Vosges à l'angle de la rue du Pas-de-la-Mule, devrait donc être ôtée dès ce mercredi 7 mai. « La ministre, a déclaré au Parisien le Directeur adjoint des affaires culturelles pour l’Ile-de-France, s’est penchée sur le dossier et nous a dit : il faut la retirer, elle n’est absolument pas nécessaire. La bâche est restée suffisamment longtemps pour financer les travaux qui ont pris du retard. »

Voici donc une réclame géante de moins sur un immeuble en restauration. Bien. Mais que fait-on pour les autres, parsemées aux quatre coins de Paris ? Ah, Problème : certaines d'entre elles sont accrochées aux façades d'édifices publics. Difficile pour la ministre de la culture de dénoncer des contrats passés par les collègues…

Voici pour exemple deux de ces bâches sur des bâtiments officiels, la troisième sur un immeuble privé :

Palais de justice, quai des Orfèvres, 75001 Paris

Hôtel de la Monnaie, quai de Conti, 75006 Paris

Angle des rues Bonaparte et Jacob, 75006 Paris


Comme on peut le voir, il suffit de reproduire sur la bâche une plus ou moins grande partie de l'immeuble caché pour avoir le droit de recouvrir la surface restante avec de la publicité. Sauf que pour l'hôtel particulier sis au n°22 de la place des Vosges, l'image reproduite n'est pas la bonne ! Revoici l'emballage à caractère promotionnel et à droite ledit bâtiment dans sa nudité architecturale désappeulisée. On remarquera les encadrements de pierre des fenêtres et les balcons différents, les lucarnes et les oeils-de-boeuf différents :


Bref, ce n'est pas le même immeuble qui s'affiche sur la bâche, il s'agit probablement de celui sis au n°18 de la même place. L'iPhone, lui, est bien le 5c. Ouf. On a eu peur.


L'occasion de lire ma chronique intitulée L'iPad d'Apple tu auras ou le onzième commandement.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.