"Jihad internet" : que sait-on du cyber-embrigadement en Syrie ?
enquête

"Jihad internet" : que sait-on du cyber-embrigadement en Syrie ?

"Il live-tweetait son passage en Syrie à coups de LOL et de MDR"

Réservé à nos abonné.e.s
Le fraichement nommé ministre de l'Intérieur Benard Cazeneuve en a fait son premier combat médiatique : entre 500 et 700 Français sont allés combattre en Syrie. Pour lutter contre le phénomène, outre des "confiscations de passeport" éventuelles et des mesures d'accompagnement des familles, Cazeneuve a affirmé sur France 2 "vouloir intervenir sur Internet de façon très forte avec des cyberpatrouilles". Qu'on parle de "jihad Internet" ou de "moudjahidines du clavier", qu'en est-il vraiment du cyber embrigadement ?

Souvent évoqué dans des reportages télévisés, le rôle d'Internet dans le recrutement de Français partis en Syrie, que Bernard Cazeneuve veut combattre, reste souvent flou. Facebook est régulièrement évoqué, ainsi que des "vidéos violentes", mais concrètement, quels sont les contenus concernés et où se trouvent-ils ?

picto Bernard Cazeneuve, invité au JT de France 2 mardi 22 avril : "Il faut intervenir sur Internet de façon très forte à travers des cyberpatrouilles et il faut impérativement prendre des initiatives avec les pays de l'UE à destination des opérateurs internet parce que les images...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Question d'enfant à Macron : les médias trompent deux fois

Le président n'a pas répondu sèchement à un élève de CM2, mais il a menti sur l'accueil des Afghans

Les chefs cuisiniers, des instagrameurs comme les autres

Suite et fin de notre enquête sur le journalisme culinaire

Metaverse, le paradis (artificiel) selon saint Zuck

Univers de tous les possibles ou enfer baudrillardien ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.