Autoroute contestée : agression d'un journaliste russe
Brève

Autoroute contestée : agression d'un journaliste russe

Le journaliste Oleg Kashin (30 ans), collaborateur du quotidien russe Kommersant a été agressé dans la nuit du 5 au 6 novembre alors qu'il rentrait chez lui. Grièvement blessé, il a été placé en coma artificiel. L'attaque a été filmée par une caméra de surveillance. L'information est à la Une de certains quotidiens russes depuis deux jours.




"Tous ceux qui sont impliqués seront punis" titre Kommersant citant le président russe Dimitri Medvedev.

La photo montre une jeune femme avec une pancarte portant le nom du journaliste, de l'autre côté de la rue, vue à travers les vitres d'une voiture de police.


Medvedev a déclaré: "Quels que soient les responsables de ce crime, quel que soit leur statut, ils seront punis." Le président a aussi expliqué à des journalistes qu'il n'aimait pas toujours ce qu'ils écrivent sur lui et sur le pays.



Kommersant mardi 9 novembre 2010 picto


Une caméra de surveillance a filmé l'agression de Kashin, rue Pyatnitskaya, à coup de barre de fer, dans la nuit du vendredi 5 au samedi 6 novembre 2010. Les deux hommes ne lui ont rien pris, ce qui confirmerait que le motif ne serait pas le vol.

Blessures au crâne, machoire et jambes fracturées, tibia cassé, commotion cérébrale, doigt amputé, Kashine essaye de se relever avant de s'effondrer à la fin de la séquence.




"Le scandale de l'attaque de Kashin" titre Moscow News ajoutant en sous titre "L'attaque du journaliste de Kommersant est peut-être liée à ses enquêtes sur la forêt de Khimki disent ses collègues" avec une photo d'un manifestant portant une pancarte avec le nom du journaliste, en lettres blanches.

Plusieurs manifestations ont dénoncé depuis quelques mois la construction d'une autoroute (réalisée par le groupe français Vinci) entre Moscou et Saint Petersbourg. La contestation porte sur le tronçon qui va traverser et détruire une partie de la forêt de Khimki, située aux portes de Moscou Face aux protestations, malgré les enjeux financiers, fin août 2010, Medvedev avait suspendu les travaux cet été, mais beaucoup d'arbres ont déja été abattus.

Moscow News mardi 9 novembre 2010 picto




"Passage à tabac comme moyen de censure" titre Kommersant lundi avec une photo du journaliste agressé à la Une.

Après avoir passé la soirée avec des amis, Kashin est renté chez lui en taxi peu après minuit. Deux hommes l'attendaient à la porte de son immeuble. Alerté par le bruit, un habitant du rez-de-chassée est sorti. Il a vu deux hommes s'enfuir, et trouvé Kashin au sol, blessé à la tête, aux jambes, et à une main, mais conscient, allongé au sol, sous la pluie. Vu son état, le voisin n'a pas pu le déplacer, il l'a protégé avec une feuille de plastique, avant d'appeler une ambulance.



picto Kommersant lundi 8 novembre 2010






"Reporter de Kommersant violemment battu" titre le quotidien russe en anglais Moscow Times avec une photo d'un manifestant portant une pancarte avec le nom du journaliste.

Moscow Times lundi 8 novembre 2010 picto






Une photo du manche d'une batte de baseball cassée fait la Une de Novaya Gazeta.

 La batte s'est cassée sous la violence des coups portés le 4 novembre sur Konstantin Fetisov, un militant écologiste, défenseur de la forêt Khimki, qui a été l'un des organisateurs des manifestations. Une forêt sur laquelle enquêtait aussi Oleg Kashin, le journaliste de Kommersant.

Fetisov a été attaqué, par deux inconnus, alors qu'il rentrait chez lui, après avoir été convoqué dans un poste de police où il a été inculpé pour avoir manifesté contre la création d'un dépot d'ordures.


picto Novaya Gazeta lundi 8 novembre 2010

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.