Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

19h42 suivi

Info délocalisée en Tunisie : sites people aussi

Par Laure Daussy le 10/04/2013


@si révélait le mois dernier que des sites d’info locales français étaient rédigés en Tunisie. Même scénario pour les sites Actustar.com et Psychonet.com, appartenant au même groupe.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

C'est un site people classique, avec son lot d'articles sur Justin Bieber, ou Rihanna. Sauf que les petites mains qui réalisent Actustar.com sont situées en Tunisie, à destination d'un lectorat français. Nous vous en parlions dans notre précédente enquête. Avec une circonstance supplémentaire: jusqu'à l'été 2012, ce site était en France.

La petite rédaction d'Actustar.com, composée de deux personnes, plus quelques stagiaires, était située dans les locaux de la régie publicitaire Hi-Media, à qui il appartient, dans le 2e arrondissement de Paris. Les rédacteurs étaient embauchés au Smic. Mais, pour faire davantage d'économies, Hi-Media a décidé de délocaliser le site en Tunisie, et pour cela, a dû se débarrasser de ses rédacteurs français (non sans leur avoir demandé de former eux-mêmes leurs successeurs tunisiens), en leur imposant sous pression des ruptures conventionnelles.

"réhabilitation du journalisme français"

Contacté par @si, Cyril Zimmerman, patron de Hi-Media, réfute toute "délocalisation". "Le site allait fermer, car il ne fonctionnait pas bien. Au lieu de le fermer, on l'a revendu" assure-t-il. Hi-Media revend en fait le site... à sa propre filiale, Local-Media dont Hi-Media possède 45% des parts. Et Local-Média, créée en août 2011, crée au même moment une autre filiale de droit tunisien, Hi-Content, dont le nom se trouve sur les mentions légales des sites.

Hi-Content édite, comme nous le précisions, non seulement les sites Actustar et Psychonet mais aussi des sites d'actu locale, Bordeaux.actu.com, Toulouse.actu.com, Lyon.actu.com. "Notre objectif est de trouver un modèle économique viable pour l'actualité locale", explique Zimmermann, soulignant la difficulté d'autres sites, comme Dijonscope, dont nous vous avons parlé ici. Les rédacteurs travaillent depuis Tunis en "pompant" allègrement les sites d'actu locale, de presse quotidienne régionale ou de radio locale, en mentionnant leurs sources uniquement en bas de page. Rien d'anormal, pour Zimmerman : "travailler à partir d'autres sites, c'est le cas de 95% du travail sur les sites internet". Zimmermann précise qu'une journaliste est employée en France (mais uniquement pour le site Lyon.actu.fr.), pour réaliser des enquêtes, comme celle-ci, Le travail de recopie en Tunisie, donc, et l'enquête pour la journaliste française. Ce qui fait dire à Cyril Zimmermann sans rire, que cette répartition est en quelque sorte ... "une réhabilitation du journalisme français".

Retrouvez notre enquête sur les sites d'info locale rédigés depuis la Tunisie.


Abonnez-vous !
|