Au printemps 2016 est né, dans le sillage du film Merci patron, le mouvement Nuit Debout formé suite à une manifestation contre la Loi travail. Mot d'ordre : "On ne rentre pas chez nous !" Chaque soir, place de la République, Nuit Debout a réinventé la politique et chamboulé le jeu médiatique. Quels lendemains ?

Publié le 08/09/2016  Alimenté le 14/12/2016
Ruffin Salamé
chronique du par

Ruffin et Salamé : merci patronne !

Innocente Léa Salamé. Elle a invité François Ruffin.

Il se trouve que Ruffin aimerait, éventuellement, se présenter aux législatives à Amiens. Voilà donc une bonne raison de l'inviter. Merci patronne ! Mais invitez Ruffin dans une radio en direct : il fait du Ruffin. Il joue avec ses règles à lui. En l'occurence, l'occasion est trop belle d'épingler Dominique Seux, le délégué quotidien du journal de LVMH, Les Echos, à l'antenne de France Inter (Seux qui par ailleurs vient de se lancer tête baissée dans une polémique sur la pollution sans manifestement en maitriser les données). "J'en profite pour inviter à un débat Dominique Seux, qui expose tous les matins la vision patronale sur France Inter. Et vous pourriez l'animer, Léa Salamé".

La voix de Seux, assourdie (son micro n'est pas ouvert) : non, je n'expose pas la vision patronale, quelle drôle d'idée. Je parle d'économie. Salamé tente sans succès de ramener Ruffin sur son sujet à elle (la législative d'Amiens) puis, foudroyée par une soudaine révélation : "Vous aviez décidé d'aller sur Dominique Seux, avant même de venir, c'est ça ?" Mais oui, Léa Salamé. Il l'avait décidé. Ruffin : "Tous les jours, il y a cinq minutes de Dominique Seux..." Salamé : "Non, deux minutes trente". Vous auriez dû, Léa Salamé, regarder cette émission, sur Europe 1, avec votre collègue Aphatie, voici quelques mois. Même scénario : après tout une embrouille d'invitations et de désinvitations, on finit par inviter Ruffin pour parler de son film, et voilà qu'il démarre sec sur Lagardère, le patron...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Lordon Bondy Blog

Nuit Debout : "le feu n'a pas pris" (Lordon/Bondy Blog)

suivi publié(e) le 08/09/2016 par la rédaction

Nuit Debout, un coup d’épée dans l’eau ? Pas vraiment. Si Frédéric Lordon reconnaît que "le feu n’a pas (ou pas encore) pris", l’économiste interrogé par Le Bondy blog – et bien connu de nos abonnés – estime que le mouvement insurrectionnel, certes de très petite échelle, a ...

nouveau media

Agression à Bordeaux : "raccourcis erronés" (Nuit Debout)

ça reste à vérifier publié(e) le 12/05/2016 par la rédaction

L'homme agressé à Bordeaux mercredi soir avait-il un lien avec le mouvement Nuit debout ? Plusieurs médias l'ont laissé entendre un peu trop rapidement. C'est BFM TV qui publie l'information en premier. Sur son site, la chaîne titre ce matin : "Un homme poignardé à Bordeaux au cours d'un ...

Martinez République

Martinez chez Nuitdebout, la révolution est dans les détails

chronique publié(e) le 29/04/2016 chez les matinautes

A part ça, le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez était finalement, hier soir, à Nuit Debout, place de la République, à Paris. Je vous le dis, parce que les radios du matin ne l'ont pas dit, qui n'ont parlé qu'arrestations, voitures incendiées, gardes à vue, violence (la ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Nuit debout : "L'insurrection, ça ne sera pas la prise de l'Elysée !"

J'attends de voir les insurgés de "Nuit Debout" appeler à voter Hollande, Valls, Juppé ou Sarko pour contrer le FN. Parce ...

Par Holden
le 15/04/2016

Nuit debout : "Ce n'est pas Periscope qui va foutre la trouille à Valls !"

Oblivion, le "principe" de condamnation de la violence, il est facile à partager. Hier, samedi 09/04/2016, j'étais à la ...

Par Bruanne
le 10/04/2016

"Nuit Debout" : comment est né ce nouveau mouvement citoyen

" La nuit debout a vu le jour Après une soirée riche en échanges, en débats et en musique, une escouade de crs se déploie...

Par Bruanne
le 03/04/2016
Tous les forums >