Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Brétigny : reprises hasardeuses de photos d'internautes

Par le - 19h31 - tweet
Des incertitudes sur les droits d'auteur, à propos de photos de catastrophes postées sur Twitter. Peu après la catastrophe ferroviaire de Bretigny, deux internautes mettent chacun en ligne une photo du déraillement. On retrouve ces deux photos sur la majorité des sites d'infos, en France, et même à l'étranger. Les images sont aussi reprises par les chaînes de télévision. Pourtant, ces deux internautes ne sont pas les auteurs des photos, comme ils finissent (tardivement) par le reconnaître après avoir donné des autorisations de reproductions à tout va.

Robin

 

Robin Aicha

Les photos que@be_roby Roby (400 abonnés) et @AichaKurdish Aicha (moins de 300 abonnés) ont mis en ligne via Twitter, sont parmi les premières images de la catastrophe repérees sur Internet par les journalistes.

Robin

Aicha

La photo mis en ligne par Aicha à 17h52 montre un homme blessé en tee shirt blanc extrait d'un amas de ferraille

picto La photo mise en ligne par Robin montre uue voiture SNCF montée sur le quai au fond à gauche

 

Vers 18h France Info essaie de joindre les deux internautes plus un troisième qui n'a pas mis de photos. Puis de nombreux médias font de même, comme la chaîne ABC7 de Los Angeles

France Info ABC

CNN International ou la chaîne allemande ARD

CNN CNN

 

Le blog Deldebbio a rassemblé quelques captures de sites qui ont utilisé la photo diffusée par Roby.

Deldebbio

Deldebbio montre aussi des reprises de la photo mise en ligne par Aicha TV et sites : FoxNews, France 2, MSN News, TF1

Deldebbio

Et Dellebio souligne qu'en fait ni Roby, ni Aicha qui ont donné des autorisations de reproduction à tous ceux qui leur ont demandé, ne sont les auteurs des photos en question.

 

En effet, car à 20h27 un certain Karim @CrimyKay demande à Aicha où elle a trouvé les photos car c'est lui qui les a prises...

Karim

Deldebbio ne le dit pas, mais au début il y a une certaine tension entre CrimyKay et Aicha. Crimikay n'apprécie pas du tout qu'Aicha ait fait un tweet parlant de "ma photo" alors que c'est CrimiKay qui a fait cette photo.

Crimikay la traite de "conasse", Aicha répond en le traitant de "connard".

Aicha Aicha

Finalement les choses s'arrangent. Aicha évoque à 20h59, "un malentendu" et à 21h10 elle écrit en anglais "pour photos merci contact interview @CrimyKay, il était très près merci !"

 

Aicha

Aicha
   

Deldebbbio fait une remarque justifiée : "Se pourrait-il que les journalistes qui se branchent sur Twitter pour récupérer gratuitement des photos dans l’urgence vérifient de manière systématique si la personne qui a fait circuler cette photo en est l’auteur, et a fortiori si elle était réellement sur place?"

Si l'on lit l'intégralité des tweets, on constate, en effet, que la quasi-totalité des journalistes qui contactent les deux internautes ayant mis les photos en ligne, ne leur demandent pas s'ils sont sur place et si, surtout, ils sont les auteurs des images en question.

Mais il faut souligner qu'il y a une exception, celle de Karly Domb Sadof, photo editor au quartier general de l'agence AP à New York, qui demande à plusieurs reprises à Roby "Pouvez-vous me confirmer que c'est vous qui avez pris cette photo ?"

AP AP

Sur le fond de l'information, lire aussi notre enquête : Brétigny, pillages et caillassages, qui a vu quoi exactement ?


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Facebook, Twitter, médias dominants

nouveau media

Le Guardian pousse Facebook à la transparence

Comment le réseau social trie l'actu... en copiant la vieille presse !

observatoire publié(e) le 13/05/2016 par Robin Andraca

Comment Facebook fait-il dans le tri dans l'actualité ? Accusé depuis une semaine d'injecter artificiellement des sujets progressistes et de censurer des sites conservateurs, Facebook démentait en bloc jusque-là. Sauf que voilà : le Guardian vient de rendre public un document interne de l'...

La pastèque de Buzzfeed, "l'avenir de la télévision", vraiment ?

Pourquoi Facebook Live est encore loin de concurrencer la TV (Gawker)

observatoire publié(e) le 11/05/2016 par Vincent Coquaz

Une pastèque qui explose sous les yeux de 807 000 personnes en direct sur Facebook a-t-elle fait entrer la vidéo en ligne et en direct dans une nouvelle ère ? Buzzfeed, qui a publié la vidéo, en est persuadé, et compare même son audience avec celle de certaines chaînes de télévision ...

nouveau media

Facebook favorise-t-il en douce les progressistes américains ?

Des ex-salariés dénoncent des manipulations des résultats de l'algorithme

observatoire publié(e) le 10/05/2016 par Vincent Coquaz

Surprise : peu de temps après une prise de position publique très remarquée du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, contre Donald Trump et ses discours haineux, le réseau social annonce qu'il soutiendra financièrement la convention républicaine... qui désignera normalement Trump comme candidat ...

Tous les contenus de ce dossier >