Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

France attaquée : Fiorentino, prophète en carafe

Par le - 17h39 - éconaute

Pas simple d’être un prophète… surtout quand on se trompe dans sa prophétie. Marc Fiorentino en fait les frais ces derniers jours, avec sa prophétie sur une "attaque contre la France" au lendemain du 6 mai, et quelques moqueurs s’en donnent à cœur joie sur le réseau social twitter.

Marc Fiorentino est un expert financier chouchou des médias. Du moins a-t-il eu son heure de gloire à la fin du mois d’août dernier en prônant la solution de nationaliser les banques temporairement. Durant cette période, l’expert, président de la société de Bourse Euroland finance, a été cité partout comme le raconte Laurent Mauduit dans son livre Les imposteurs de l'économie (et chroniqué ici). Une vedette donc, régulièrement invitée sur les plateaux télévisés. Et en bon prophète, on attend de lui des prophéties. Celle de février a pourtant fait flop, et l’expert est aujourd’hui la risée de quelques moqueurs (en l’occurrence des moqueuses) sur le réseau social twitter.

Faut dire qu’il avait annoncé du lourd : dans un papier publié sur le site de La Tribune, il annonce une attaque des marchés dès le 7 mai si Hollande est élu. En gros, la finance se vengera des déclarations du candidat socialiste au Bourget. Non seulement la France allait être attaquée mais elle serait "mise à genoux". Son scenario sera "d'une simplicité enfantine" dit-il : "les taux français vont s'envoler. Les fonds spéculatifs, unis, vendront la dette française à découvert. Sans pitié. Et même avec un certain plaisir. On montera jusqu'à 4,5% sur les taux à 10 ans Français. L'euro sera sous pression. Sous forte pression."

Y-a-t-il eu attaque le 7 mai ? Non. Samuel Laurent, journaliste au Monde.fr, s'en étonnait, en ricanant, sur son compte tweeter. Le site Margin call s’en amusait également en déclarant que Fiorentino "a depuis longtemps perdu pied avec la réalité (des marchés)." Réponse de l’expert, sur son site Monfinancier.com (repris par le site Boursier.com et celui de la Tribune) : "C'est fou ce que certaines personnes peuvent être bêtes (…) Ceux qui pavanaient parce qu'il n'y avait pas eu d'attaque le 7 mai, oubliant que Londres, première place financière du monde et centre de la finance spéculative, était fermée. Hier l'attaque a été rapide et brutale. Le CAC a perdu près de 3% et les valeurs bancaires françaises continuent leur descente aux enfers." Ce n’était pas le 7 mais le 8 mai donc. Sauf que les taux français ne sont toujours pas envolés.

Fiorentino La tribune

Ce midi, la twitteuse Bank_Able en ajoute une louche sur son fil :

Fiorentino Twitter

BFM attaqué à défaut de la France ? Stéphane Soumier, animateur de la matinale sur BFM Business, se défend de toute fausse prophétie. Entre dans la boucle Karine Berger, l'une des conseillères éco de Hollande pendant la campagne, taquinant l’animateur (qui a lui-même une dent contre les fact-checkeurs, comme le racontait le matinaute) :

Soumier querelle twitter

Très cordial cependant, Soumier décroche le mot de la fin (à cette heure) avec cet argument en béton : "reprocher l'alerte sur la dette française après le discours du Bourget, c'est reprocher aux paysans l'alerte sécheresse au mois de mars."

Reste que Marc Fiorentino n’en est pas à sa première alerte fantaisiste d’attaque qui va tous nous tuer comme l’avait raconté l’éconaute. C’est en effet lui qui, le 22 mars sur la chaîne BFM Business, a fait naître la suspicion sur un produit lancé par Eurex, bourse allemande des produits dérivés. On devait assister à un attentat des marchés financiers. Pas de chance : le produit a fait flop. Mais le prophète revient, le jour suivant, le prophète revient, il est toujours vivant.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Expertisons les experts !

Invités

Et les meilleurs clients télé sont... Polony et Patrick Bruel !

Une étude de l'INA sur les invitations entre 2010 et 2015

observatoire publié(e) le 27/06/2017 par la rédaction

Le chanteur Patrick Bruel et le sociologue Eric Fassin sur une même liste ? Oui, celle des personnalités les plus invitées dans l'audiovisuel français, selon une étude de l'Institut national de l'audiovisuel (INA) parue le 23 juin qui recense toutes les invitations médiatiques de 2010 à 2015...

nouveau media

Capital (M6) se paie la fonction publique territoriale

Avec un classement (contesté) de Verdier-Molinié

observatoire publié(e) le 28/03/2017 par Capucine Truong

Les agents territoriaux de la fonction publique sont-ils fainéants, ou simplement malades chroniques ? Dimanche soir, l'émission Capital (M6) partait débusquer les "avantages" et "primes" dont ils bénéficieraient. L'expert en chef ? L'essayiste libérale Agnès Verdier-Molinié, de la fondation...

Economistes : un "négationniste" face à ses accusateurs (France Inter)

suivi publié(e) le 13/09/2016 par la rédaction

Sterdyniak, ou un "négationniste" (économique) face à ses accusateurs. Ce matin sur France Inter, Patrick Cohen recevait les deux économistes orthodoxes Pierre Cahuc et André Zylberberg, auteurs du livre Le négationnisme économique et comment s’en débarrasser qui s’en prend ouvertement ...

Tous les contenus de ce dossier >