Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Le "off" Sarkozy-Obama, relayé... par ceux qui l'avaient entendu

Par le - 10h51 - suivi


Du circuit tortueux des informations au temps de l'actu en continu.
Notre petit scoop d'hier, sur les propos fort peu diplomatiques de Nicolas Sarkozy et Barack Obama envers Benyamin Nétanyahou, est largement repris ce matin. Le Parisien, RTL, France Info, France Inter ou Guy Birenbaum sur Europe 1 ont relayé notre information, à des degrés divers de précision.

A noter, l'AFP et Reuters ont aussi relayé les citations que nous avons révélées hier, sans les compléter. Ce qui est plutôt cocasse, puisque, selon nos informations, des journalistes des deux agences de presse comptent parmi ceux qui ont pu écouter quelques instants la conversation censée être privée.

Le Parisien - Sarkozy Obama Nétanyahou - 07/11/11

Reuters le précise dans sa dépêche, évoquant une "conversation en privé qui a cependant été entendue par des journalistes, dont un correspondant de Reuters, qui confirme les propos rapportés par Arrêt sur images". Plus elliptique et moins franche, l'AFP se contente d'écrire : "Interrogés par l'AFP, plusieurs journalistes ont confirmé ces propos."

Des journalistes faisant état d'une information qu'ils détenaient, mais seulement après qu'un de leurs collègues l'ait sortie, la situation est intéressante, même si elle est loin d'être inédite. Arnaud Leparmentier du Monde, qui avait fait état sur son blog, en une phrase et sans détail, de la conversation privée des présidents, a trouvé une formule assez juste, qu'il soumet sur son compte Twitter : "Arrêt sur images, officine de blanchiment d'informations. Pas glorieux pour la profession mais utile."


Abonnez-vous !
|