Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

09h47 buzz

DSK : " troussage de domestique" (JF Kahn)

Par Gilles Klein le 19/05/2011

Lundi sur France Culture, Jean-François Kahn, fondateur de l'hebdomadaire Marianne, a qualifié l'affaire DSK de "troussage de domestique" souligne, le jour même, le blog Le Grand Barnum. Cette appréciation suscite colère et moqueries sur de nombreux sites.

"Je suis certain, enfin pratiquement certain, qu'il n'y a pas eu une tentative violente de viol, je ne crois pas, ça, je connais le personnage, je ne le pense pas. Qu'il y ait eu une imprudence (...), je sais pas comment dire, un troussage ... un troussage, de domestique" dit Jean François Kahn

 

Le Grand Barnum

"Aux yeux des éditorialistes, ce point de vue est tout ce qu’il y a de plus fin, c’est délicat et plein d’esprit : leurs petits rires gourmands, et surtout un rien salaces, suffisent à en témoigner. Ils ne trouvent rien à y redire." écrit Le Grand Barnum.

"Ainsi, pour Jean-François Kahn, il existe plusieurs sortes de viols. Les «viols violents», tout d’abord. On en déduit par nécessité qu’il existe des viols moins violents, des viols doux et aimables, frais et légers comme un mot désuet évoquant des pastorales où bergers et bergères copulent en adultes consentants ou presque (le berger, au moins, est d’accord) pendant que broutent les moutons et que pépient les moineaux : les fameux troussages."

"Un troussage donc, dans un monde qui, en langage juridique, connaît quelque chose d’un peu plus binaire, l’agression sexuelle d’une part et le viol de l’autre. Bref, un troussage: le bel euphémisme que voilà. Un peu comme «grand séducteur» pour «obsédé sexuel qui n’arrive plus à mettre la main sur ses cachets de bromure»…"

L'occasion de lire notre enquête Tristane Banon, dix ans entre scandale et silence

 

 


Abonnez-vous !
|