Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

La Samaritaine : Le Monde défend (encore) LVMH

Par le - 16h23 - grrr !

Avis arrêté sur ce qu'est le bon goût en matière de rénovation urbaine, ou signal amical envoyé à un grand annonceur ? Dans son édito du jour, Le Monde prend (encore) la défense du groupe LVMH, suite à une décision de la cour administrative de Paris de stopper le chantier de rénovation de La Samaritaine, à Paris.

"Assez de frilosité architecturale à Paris !", s'exclame dans son éditorial le Monde daté du 7 janvier. La frileuse institution épinglée par le quotidien du soir ? La cour administrative d'appel de Paris, qui a stoppé le chantier de rénovation du grand magasin parisien La Samaritaine, estimant que le projet ne s'intégrait pas dans l'architecture générale du quartier. Celui-ci prévoit en effet la construction d'une façade en verre, qui risquerait d'être "dissonante" au milieu des immeubles de pierre environnants, ainsi que la cour administrative l'expliquait en mai 2014, lors d'un précédent jugement.

Et ? Après tout, les éditorialistes du Monde ont bien le droit d'avoir un avis sur les frilosités ou les audaces architecturales du moment. Mais il est difficile de ne pas voir derrière ce parti-pris un (énième) signal amical envoyé par le quotidien au groupe LVMH, premier annonceur français, et auteur du vaste projet de réaménagement de la Samaritaine. @si vous relatait déjà, en septembre 2014, comment plusieurs journaux français – dont Le Monde – défendaient avec constance les intérêts de LVMH dans ce dossier ; puis, en octobre, comment LeMonde.fr avait dépublié puis republié une tribune évoquant l'optimisation fiscale pratiquée par le groupe.

 


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Editorial du Monde daté du 7 janvier 2015, sur les travaux de rénovation de La Samaritaine, propriété du groupe LVMH 

Autre illustration de la bienveillance ordinaire d'une partie de la presse française envers Bernard Arnault, dirigeant du groupe : le déluge de superlatifs venu saluer le musée de la fondation Vuitton dans le bois de Boulogne – projet pourtant contesté par des associations de riverains. Dans le dossier de La Samaritaine, au-delà du souci de s'attirer les faveurs d'un puissant annonceur, les plumes du Monde ont pu vouloir ne pas froisser l'un des co-propriétaires du groupe Le Monde : Xavier Niel, qui entretient une "proximité publique et affichée" (dixit L'Express) avec Delphine Arnault, la fille de Bernard Arnault.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Annonceurs : le vrai pouvoir

nouveau media

Paradise Papers : Arnault sucre 600 000 euros de pub au Monde (Canard)

lu publié(e) le 15/11/2017 par la rédaction

Bernard Arnault n’a visiblement pas apprécié les révélations du journal de son gendre, Xavier Niel. Alors que Le Monde a dévoilé la semaine dernière, les méthodes d’évasion fiscale de Bernard Arnault, dans le cadre des Paradise Papers, la réponse de celui- ci ne s’est pas fait ...

Hanouna

Hanouna : Canal suspend les pubs

suivi publié(e) le 25/05/2017 par la rédaction

Privé de pub… pour le moment. Suite au canular homophobe de Cyril Hanouna lors de son émission Radio Baba diffusée le jeudi 18 mai, les annonceurs présents ce soir-là ont préféré, les uns après les autres, boycotter l’émission quotidienne de l’animateur, Touche pas mon poste (TPMP), ...

Decathlon Hanouna

Hanouna : des annonceurs boycottent TPMP

suivi publié(e) le 23/05/2017 par la rédaction

Boycott grandissant pour Touche pas à mon poste. Après le "canular" homophobe exécuté par Hanouna le 18 mai, dénoncé par plusieurs associations anti-homophobie et signalé plus de 20 000 fois au CSA, plusieurs annonceurs ont décidé de ne plus diffuser de publicités pendant l'émission phare...

Tous les contenus de ce dossier >