Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

LVMH : LeMonde.fr dépublie puis republie une tribune critique

Par le - 13h46 - grrr !

Une tribune critique sur la fondation Louis Vuitton, publiée hier sur le site du Monde, a disparu quelques heures du site avant d'être remise en ligne en fin de matinée. En cause : un passage un poil trop offensif sur l'optimisation fiscale de l'entreprise LVMH.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Publié lundi 27 octobre à 16h, le texte, signé Jean-Michel Tobelem (professeur à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) dénonce les conditions fiscales avantageuses dont bénéficient, en France, les entreprises qui font du mécénat. Le cas de la fondation Louis Vuitton est, à ses yeux, emblématique. "Bernard Arnault, qualifié par certains de prédateur sans scrupules, assoiffé de richesses et tenté par l’exil fiscal en Belgique, devient par la magie du mécénat un protecteur admiré et désintéressé des arts et de la culture. Cette affirmation doit être nuancée", écrit Tobelem. Cette tribune a longtemps été inaccessible ce matin, avant d'être remise en ligne à 11h14. C'est le compte Twitter de "Louvre pour tous" (site d'information sur les musées, qui s'interroge régulièrement sur leurs missions de service public) qui, le premier, a soulevé le problème.

Joint par @si, Tobelem, a lui aussi été averti par les internautes. "J'ai envoyé deux courriels, un premier au service "Opinions" du Monde.fr et un second au médiateur en leur demandant si c'était un problème technique ou autre chose. Un journaliste m'a rappelé quelque temps après". "On voulait vérifier un point", lui a-t-il alors été précisé.

nouveau media

Le point en question ? Le troisième paragraphe de son texte où il est question d'optimisation fiscale : "L’entreprise se situe dans une perspective d’optimisation fiscale et fait payer par l’ensemble des Français plus de la moitié du coût de la fondation, qui dépasse très largement les 100 millions d’euros annoncés. Dans une période de disette budgétaire, le coût pour le trésor public est loin d’être négligeable", estime Tobelem. En effet, les entreprises assujetties à l'impôt sur le revenu ou sur les sociétés (et LVMH, numéro 1 mondial dans le domaine du luxe, l'est sans aucun doute) peuvent bénéficier d'une déduction fiscale égale à 60% du montant du don dans la limite du plafond de 5% du chiffre d'affaires annuel.

Egalement contacté par @si, Marc Olivier Bherer, journaliste au service Débats du Monde nous a, dans un premier temps, répondu que le problème était d'ordre technique ("On a changé récemment de logiciel") avant de nous confirmer qu'il y avait effectivement, un point d'achoppement : "On a eu une interrogation sur le texte, j'ai appelé l'auteur, on en a discuté et on a remis le texte en ligne". Tobelem a une autre théorie : "Les journalistes ont certainement mesuré les dommages que cela aurait pu occasionner, en terme de censure ou d'étanchéité, entre la régie publicitaire et le journal. Ils ont mesuré qu'il y avait une erreur, une maladresse et ils l'ont remis".

L'occasion de relire deux papiers sur les relations (plutôt cordiales) entre LVMH et les médias : "La Samaritaine : les médias au diapason de LVMH" et "Bernard Arnault et l'Oiseau de verre du Bois de Boulogne".


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Censure et effet Streisand

nouveau media

Suicide d'un cheminot : France Inter dépublie un billet épinglant la SNCF

enquête publié(e) le 19/03/2017 par Manuel Vicuña Article temporairement gratuit

"Edouard ou la mort d’un cheminot", c’est le titre d’un billet-hommage que la comédienne et humoriste Audrey Vernon a consacré le 17 mars sur l’antenne de France inter, à Edouard, un cheminot de 42 ans, qui s’est suicidé sur son lieu de travail dans la nuit du 10 au 11 mars en se ...

nouveau media

Un reportage de France Culture censuré par la justice (Mediapart)

lu publié(e) le 16/03/2017 par Manuel Vicuña

Dans les tribunaux français, la justice s’administre loin des caméras et des micros. A titre exceptionnel, pour une série de reportages au long cours, France Culture avait obtenu l’autorisation d’enregistrer les audiences du tribunal de Marseille. "Mais lors d'un procès en comparution ...

nouveau media

Ruffin/Césars : Cachez ce Bolloré que je ne saurais voir

grrr ! publié(e) le 25/02/2017 par Robin Andraca

Récompensé hier soir du César du meilleur film documentaire pour Merci Patron !, François Ruffin est monté sur scène avec un t-shirt "I love Vincent". Pas du goût de Canal+ qui n'a pas tardé à recadrer sur le visage du réalisateur, tandis que le compte Twitter de Canal+ Cinema a zappé son...

Tous les contenus de ce dossier >