Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Fidel Castro : AP supprime ses photos modifiées

Par le - 13h14 - lu

Fidel Castro n'est pas sourd. En tous cas, c'est ce qu'essayent de faire croire les autorités cubaines. Mécontent de certains clichés publiés dans la presse, le régime a distribué de nouvelles images aux agences de presse où l'appareil auditif que porte le leader de la révolution a été gommé. Mais l'agence AP a découvert la supercherie.

Embellir Fidel Castro. C'est le but du régime castriste. Mécontent de voir circuler des photos de Castro avec un appareil auditif lors d'une rencontre avec la présidente argentine Cristina Kirchner, en marge du sommet de la Communauté d’États Latino-Américains et Caribéens (CELAC) à La Havane, le régime a distribué un jeu de photos photoshopées où l'appareil auditif est gommé. C'était sans compter sur la sagacité de l'agence américaine Associated Press (AP) qui a vu les modifications et a ainsi décidé de retirer les clichés du régime (7) de ses fichiers, rapporte El Pais.

Miracle de Photoshop, l’appareil auditif de l’ex-leader cubain a été gommépicto



> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

"Nous avons conclu que plusieurs photographies officielles de Fidel Castro ont été manipulées. Retirer des éléments d'une photographie est inacceptable et c'est une violation de notre charte à l'agence AP", a communiqué Santiago Lyon, vice-président d’AP à la BBC. Un examen plus large de la banque photo cubaine va donc être entrepris par l'agence américaine. 150 autres photos vont être analysées. AP est intransigeant sur l'intégrité des photographies. La rédaction d'@si en parlait fin janvier: pour avoir gommé la caméra d'un collègue du coin gauche d'une photo d'un combattant syrien, Narciso Contreras, lauréat du prix Pulitzer, s'est vu remercié par l'agence de presse américaine.

D'autres photos ont été mises en cause. C'est notamment le cas de celles qui immortalisent une rencontre entre Fidel Castro et le président équatorien Rafael Correa, le 29 janvier dernier. Il faut dire que l'auteur des clichés n'est autre que le fils de Fidel Castro, Alex. Depuis 2006, il réalise régulièrement les photos officielles de son père pour le compte de l'agence étatique Estudios Revolucion, rapport Europe 1.

L'occasion de revoir notre émission suite au prix World Press 2012 controversé : "Une photographie n'est pas une preuve!" Belles? Fidèles? Pertinentes? Les photos de presse en débat.

Par Antoine Boyet


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Photos : gare aux manips !

nouveau media

Steve McCurry, photoshopeur malgré lui

chronique publié(e) le 11/05/2016 chez Alain

Vous vous souvenez de Steve McCurry ? Mais si ! C'est l'homme qui photographia en 1984 cette gamine pachtoune dans un camp de réfugiés du Pakistan. L'image fit la une du National Geographic de juin 1985, puis le tour du monde. Aujourd'hui, le très honorable Steve McCurry rencontre quelques ...

nouveau media

Taxis G7 : clients trouvés dans une banque d'images (Rue89)

suivi publié(e) le 23/04/2016 par la rédaction

Macron et les taxis G7, même combat ? Après le ministre, épinglé pour avoir un peu abusé de vidéos tirées de banques d’images pour son clip de lancement d’En Marche, c’est au tour de la société de taxis G7 d’être pointée du doigt par Rue89. En cause, "dix commentaires de clients ...

Point

Photos manifs : "Le Point" mélange CGT et CFDT

grrr ! publié(e) le 15/03/2016 par la rédaction

Deux manifs mais une seule photo. Samedi 12 mars, les syndicats réformistes au premier rang desquels la CFDT, appelaient à manifester pour demander des modifications du projet de loi sur le travail. Résultat : "plusieurs centaines de personnes à Paris, 300 à Rennes, quelques dizaines à Lille, ...

Tous les contenus de ce dossier >