Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

@u prochain épisode, émission Par la rédaction discuté depuis 19:37 le 25/12/2012

Est-on vraiment passé, en France, du rien au tout ? De l’absolu mépris pour les séries télé étrangères à leur éloge quasi régulier ? Alain Carrazé relativise et remet en contexte. Depuis 30 ans, cet homme aux multiples casquettes, devenu presque malgré lui le Monsieur Séries des médias français, est au cœur du système. Achats, promotions, programmations, militantisme, il a tout connu et a beaucoup de choses à raconter... y compris au sujet d'Arrêt sur images !

Reporter de la cause S.F. pour l’émission des frères Bogdanov Temps X, à qui il conseillera les diffusions successives du Prisonnier et de La Quatrième dimension, puis journaliste spécialiste de la fantasy pour Les Enfants du Rock, Alain Carrazé débute les années 80 au cœur des deux émissions les plus extra-terrestres du PAF. À la fin de cette première décennie, il publie coup sur coup deux ouvrages, Le Prisonnier, chef-d’œuvre télévisionnaire (Néo...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par Halee

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Superbe émission, merci beaucoup !

Les extraits des anciens arrêt sur images sont assez incroyables, notamment l'extrait avec la sociologue qui affirme avec assurance que Buffy est une série raciste. Franchement c'est désolant d'entendre des conneries pareilles, il y en a marre des pseudos spécialistes qui interprètent n'importe quoi n'importe comment... Donc pour cette personne d'une perscicacité rare, une fiction où l'on voit une adolescente et ses amis se battre contre des vampires, est un dangereux brûlot qui incite à la haine raciale et au meurtre des étrangers. Franchement mais c'est quoi le problème de la France au bout d'un moment ? Les séries US sont racistes, les mangas japonais sont nazis, l'univers heroic fantasy est pro-apartheid, j'entends ces âneries depuis que je suis gosse, et ça me fait quand même beaucoup rire quand je vois la diversité des fans de ces "sous cultures" et l'universalité de ces oeuvres, et qu'â côté, en France, j'ai jamais vu un personnage TV non blanc plus interressant qu'un bout de bois, dans nos belles séries bien françaises bien sur tout rapport j'ai toujours vu que le gentil était blanc, et quand même, dans notre beau pays, moi en tant que "français issue de la minorité visible", j'ai bien entendu absolument jamais vécu de racisme... Ben ouais, sachant qu'ici tout le monde a été elevé à coup de Julie Lescaut ou autre chef d'oeuvre 100% Français, il peut pas y avoir de racisme, les racistes, c'est les autres, ceux qui ont de l'imagination, ceux qui prennent pas les téléspectateurs pour des cons, ceux qui osent écrire des choses complexes, des trucs nuancés, qui se permettent (OMG) de créer des intrigues avec des extra-terrestres, des elfes, des vampires ou des mort vivants....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Arnaud Romain

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Cher Rafik,
beaucoup d'espoir dans cet entretien, mais au final, un espoir déçu et j'en reviens à la critique que je me suis permis de formuler après le visionnage de l'émission avec Martin Winckler. Une discussion "à bâtons rompus" ne constitue pas vraiment une émission. Dans les deux cas, tous deux mènent le jeu en évoquant au gré de la conversation anecdotes, souvenirs et arguments... mais sans mise en forme, sans conducteur préalable un peu établi qui permet de recentrer régulièrement la discussion afin d'approfondir les choses. Là, on survole des tas d'aspects... mais on n'as pas de "colonne vertébrale" à ces deux heures d'entretien... j'aurais beaucoup aimé avoir un décryptage de la fiction française de ces dernières années... il y avait surement la place à l'évoquer une vingtaine de minutes... Mais on se contente de name-dropping. C'est fort dommage. Je ne comprends pas qu'après l'émission de Winckler, Daniel n'ait pas fixé quelques règles ou un petit cadre permettant, à chaque entretien, une préparation qui aurait permis d'aller un peu plus loin, sans laisser les intervenant en roue libre, et parfois silencieux face un manque de relance ou de cap dans les thèmes proposés par l'interviewer......
> Lire ici > Lire en contexte

Par Boris Yarko

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Oui, si on pouvait sortir de la "défense de la série qui est un vrai genre pas comme le disent tous ces salauds qui les regardent comme un sous-genre alors que c'est même pas vrai" pour passer à des émissions centrées sur des thèmes avec de la contradiction, des critiques, etc. ce serait bien....
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (134)
Par Ludovic Bostral

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Petit problème d'utf-8 sur le lien direct vers le fichier, il faut remplacer le é par le é de carrazé. Oui je sais, je devrais cuver mon vin et finir le foie gras du lendemain, mais ne mettez pas Carrazé et Djoumi dans la même vidéo aussi.
Par JREM

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Par Slobodan

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Corrigé,

L'équipe d'@si sur le pont 24/24 7/7 !
Par Sebastien Verdier

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Emission geniale, longue et passionnante.

Par contre je serais tres interessé par la réponse de Daniel sur les grief qu'Alain lui a porté, aussi bien sur l'emission sur Buffy et sur le refus d'Asi de l'epoque de parler de la censure de "Hitler, la naissance du mal" par la chaine.
Par Sogol

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

arg, je vais arriver a poster au bon endroit



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:06 le 26/12/2012 par Morgane S..
Par Aline Marchetto

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Sur la censure d'Hiltler la naissance du Mal " ne serai-ce pas une censure venue d'un lobby qui n'existe pas, qui voulait pas faire montrer que le fameux type du Mal incarné était en fait que le produit de son environnement social et familiale assez dure à l'époque non ? Un enfant ne né pas avec le Mal mais devient "mauvais" par la suite selon sa vie, celle de la société, et de l'environnement qu'il a et l'éducation qu'il a reçu aussi. Tout compte.
Par Joseph

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Quel bonheur d'entendre Alain Carrazé durant plus de deux heures sur les séries TV.

Beaucoup de sujets essentiels abordés par un passionné (et donc comme les bons passionnés, passionant), riche en informations, notamment avec tout le travail qu'il a fait sur Temps X et Canal Jimmy. Une vraie histoire française de la séries TV. Moi même sériephile, j'en ai appris beaucoup. Merci Rafik et Alain pour cette superbe émission! Quel beau cadeau de Noël vous nous faites!

J'espère retrouver Alain régulièrement dans Au prochain épisode et suggère un thème qui me paraît important: la critique de la série TV. Pourquoi est-elle aussi développée aux Etats-Unis et aussi peu en France? Pourquoi au final si peu d'espace dans les grands médias pour un genre si populaire? Pourquoi la presse spécialisée (pour lequel il a fait Épisode mais aussi Episodik) n'a jamais réussi à s'imposer? Pourquoi si peu d'études consacrées aux séries dans les librairies (il pourrra nous parler de l'aventure Huitième art)?
Par Sogol

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

pfff



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:03 le 26/12/2012 par Morgane S..
Par acryline

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Vraiment, c'est une bonnes idée cette série d'émissions sur les séries ... j'espère qu'il y aura plusieurs saisons.
Petit détail, chez moi les doublages sont décalés ;) Je télécharge pour voir si je peux synchroniser dans VLC.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 08:40 le 26/12/2012 par acryline.
Par acryline

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Alors dans VLC ça marche, pour ceux qui ont le même problème :
- téléchargez l'émission
- installer le logiciel VLC (libre)
- Dans outils / Synchronisation de piste --> Audio/Vidéo Avance de l'audio sur la vidéo : -0,400 s
Par gemp

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

C'est aléatoire, le décalage du son, ça va, ça vient... heureusement, ça s'écoute seulement, sans faire trop attention à l'image. Mais c'est pas très cool.

L'émission, en elle-même, est très super cool, merci, merci ASI.

Et entendre Rafik dire littéralement « Ça, je ne sais pas », sachant sa culture (et je suis fan), j'admire. Il se fait reprendre quelques fois, mais l'alchimie entre les deux est adorable^^
Par eeaiou

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Tout à fait d'accord. Emission top mais, de grâce, faite une version audio seulement. Plus léger à télécharger et pas de migraine en perspective...

Une caméra (même une webcam) posée sur un trépieds en plan large et fixe serait mieux. Merci.
Par Arnaud Romain

Re:

ENFIN ! chic !
Par Niz

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

je réagis en ce qui concerne la réticence des spectateurs à revenir sur les anciennes séries:
- cela reste un pur jugement personnel, mais 24 heures chrono est l'exemple type d'une série qui me fait rire alors qu'ils sont hyper sérieux. La rapidité des plans me fait penser à un hystérique délirant entre séquences compteur. A l'inverse un Xfiles, et aussi ridicule que peut être le thème de cette série, j'avais un réel attachement au duo d'acteurs.
- une série 4/3 comme The Wire est à des années lumière de tout ce que produit Canal+ à commencer par le ridicule Engrenages. On se fout de la gueule des CCS.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09:36 le 26/12/2012 par Niz.
Par patrick

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

N'empêche que la série 24H a fait plus pour la réélection de Bush que la propagande du parti républicain. :-)
Par Boris Yarko

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Cela reste à démontrer, non ?
Par Halee

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Superbe émission, merci beaucoup !

Les extraits des anciens arrêt sur images sont assez incroyables, notamment l'extrait avec la sociologue qui affirme avec assurance que Buffy est une série raciste. Franchement c'est désolant d'entendre des conneries pareilles, il y en a marre des pseudos spécialistes qui interprètent n'importe quoi n'importe comment... Donc pour cette personne d'une perscicacité rare, une fiction où l'on voit une adolescente et ses amis se battre contre des vampires, est un dangereux brûlot qui incite à la haine raciale et au meurtre des étrangers. Franchement mais c'est quoi le problème de la France au bout d'un moment ? Les séries US sont racistes, les mangas japonais sont nazis, l'univers heroic fantasy est pro-apartheid, j'entends ces âneries depuis que je suis gosse, et ça me fait quand même beaucoup rire quand je vois la diversité des fans de ces "sous cultures" et l'universalité de ces oeuvres, et qu'â côté, en France, j'ai jamais vu un personnage TV non blanc plus interressant qu'un bout de bois, dans nos belles séries bien françaises bien sur tout rapport j'ai toujours vu que le gentil était blanc, et quand même, dans notre beau pays, moi en tant que "français issue de la minorité visible", j'ai bien entendu absolument jamais vécu de racisme... Ben ouais, sachant qu'ici tout le monde a été elevé à coup de Julie Lescaut ou autre chef d'oeuvre 100% Français, il peut pas y avoir de racisme, les racistes, c'est les autres, ceux qui ont de l'imagination, ceux qui prennent pas les téléspectateurs pour des cons, ceux qui osent écrire des choses complexes, des trucs nuancés, qui se permettent (OMG) de créer des intrigues avec des extra-terrestres, des elfes, des vampires ou des mort vivants.
Par Yael

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Je suis tout à fait d'accord. J'ai été atterrée en écoutant le discours de la sociologue notamment son argument selon lequel Buffy a été écrit par un homme et pour les hommes (ça reste à voir, il me semble que Buffy soit une série mixte de ce point de vue là) donc ne peut pas être une série féministe... C'est clair qu'en comparaison, Twilight qui a été écrit par une femme pour les femmes et présente une jeune fille dont le but ultime est de se fondre dans son amoureux est extrêmement féministe.
J'ai l'impression que de tous ces pseudo-spécialistes sur les séries, les mangas ou l'héroic fantasy est l'expression d'un certain mépris pour tout ce qui a trait à la culture populaire. Si cela plait au grand public, cela fait forcément appel à ses plus bas instincts. Cela me rappelle un peu les débats qu'il y avait eu à propos du film "les Choristes". Qui n'est certes pas le film du siècle, mais qui présentait un professeur qui face à des enfants considérés par tous comme des cas sociaux qu'il fallait mater mais à essayer de les valoriser dans un domaine où ils pouvaient s'épanouir. Ce film qui n'est clairement pas un éloge de l'autoritarisme éducatif a été placardé comme un film pétainiste par la presse...
Par gemp

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Il faut avoir vu Buffy dans son ensemble. L'épisode de la mort de sa mère (ladite mort de causes naturelles sans aucune relation avec un quelconque vampire ou autres « êtres extraterrestres, subterrestres » dix Jean-Pierre Quignaux en 2002) est pour moi un événement marquant dans l'histoire de cette série, ou de toute autre série, du reste. Il m'avait sidéré à l'époque -- je suivais Buffy depuis ses débuts -- et m'interpelle toujours aujourd'hui.

Sans parler le l'homosexualité d'un de ses personnages principaux.
Par Clairedesbois

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Et Buffy parle aussi de l'addiction (personnage de Willow, saison 6), de la dépression (toute la saison 6 est une représentation de la dépression, avec une tentative de suicide subtilement dissimulée dans un épisode tournée comme une comédie musicale) ou encore de l'adoption (personnage de Dawn, saison 5), le tout en plus de l'évidente métaphore de l'adolescence/passage à l'age adulte qui court sur les 7 saisons.
Mais comme au lieu de voir une ado droguée à l'héroïne, on a une sorcière qui ne sait plus arrêter ses sortilèges, et au lieu d'une gamine adoptée, elle est en fait l'incarnation humaine d'une boule d'énergie mystique capable de faire fondre les murs qui séparent les dimensions, on dirait que beaucoup s'arrête à cette surface. Perso, j'adore les monstres en cartons, les effets spéciaux qui sont démodés 2 ans aprés la première diffusion et les récits fantastiques. Mais c'est dommage de ne pas voir que derrière tout ça, on parle en fait de l'humain, du quotidien, mais en plus amusant.
Par Yael

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

L'épisode de la mort de la mère est d'autant plus poignant qu'elle n'est le fait d'aucun monstre, mais aussi par le parti pris esthétique de Whedon de n'avoir mis absolument aucune bande son sur cet épisode. En plus de la profondeur psychologique, Buffy est une série vraiment innovante d'un point de vue esthétique avec notamment un épisode sans parole, un épisode comédie musicale, un épisode sans musique, un épisode onirique...
Le message social de Whedon est aussi intéressant. Loin d'être une série raciste comme nous l'a expliqué la sociologue, Buffy est une série très critique sur les valeurs américaines. L'argent est le principal facteur de corruption (même si c'est encore plus flagrant dans Angel). On voit Buffy brandir une faucille et un marteau, ce qui est des plus inhabituels pour une héroïne de série américaine. Et l'épisode où Buffy travaille au fast food vaut son pesant d'or (je le trouve assez proche du documentaire de Pierre Carles sur Domino's Pizza).
Buffy est une série extrêmement riche, et effectivement, c'est bien dommage de ne pas le voir.
Par sleepless

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
Buffy est une série vraiment innovante d'un point de vue esthétique avec notamment un épisode sans parole, un épisode comédie musicale, un épisode sans musique, un épisode onirique...

On peut remercier Clair de Lune pour avoir plus que déblayé le terrain, et en remontant plus loin à Chapeau Melon et Bottes de Cuir. Voire à Les Mystères de l'Ouest.
À noter que Ally McBeal, diffusée quasi en même temps que Buffy a elle aussi essayé beaucoup de choses.

Quelqu'un a vu Dollhouse de Whedon ?
Par Clairedesbois

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Yep! Mais je l'ai trouvé decevante. L'idée de personnalités à imprimer sur des corps étant intéressante, elle est exploitée pour multiplier les situations (une fois agents secret, une fois tueuse, une fois pute etc..) mais je n'ai pas vu de questionnement sur l'idée centrale (enfin ce qui me semble central, les corps mis à la disposition de ceux qui peuvent se les payer pour en faire ce qu'ils souhaitent).
Les dolls vendent leur consentement par contrat, mais sans vraiment savoir ce que l'on fera de leurs corps. Les méchants sont systématiquement ceux qui s'attaquentà la dollhouse, et les gentils ceux qui la font fonctionner.
L'épisode final de la saison 2 apporte des petis débuts de réponses (on sent la fin bâclée pour cause d'arrêt de la série) mais ça reste problématique à mes yeux.

Et dans le monde de Wedhon, Firefly, ça vaut la peine que j'y passe mes vacances de noël ?
Par sleepless

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Je ne peux vous dire, ne l'ayant pas vue.
Par gemp

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Firefly, je regarde les tristement seuls 14 épisodes très régulièrement. Le film, moins.

Et d'accord sur Dollhouse, intéressant mais décevant. Peut-être trop ambitieux.
Par Patrick Leroux

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Alors, Firefly, oui, et plutôt deux fois qu'une, téléchargez donc le film aussi!

Surtout si vous êtes adeptes du binge watching...

Prévoyez aussi quelque chose sur quoi vous passer les nerfs, et vous venger,
Sinon attendez vous à hurler lorsqu'une fois tout en place, au bout de cette longue introduction qu'est la seule saison, la fox à tiré la prise...
Même l'ordre de diffusion originel tenait du sabotage, avec un épisode abatardi et le plus bas du front en guise d'intro(la prod n'aillant pas aimé le pilote, voulait du bête et méchant)
Alors que le pilote, comment vous dire, Whedon avait fait un excellent, petite merveille de durée plus longue, installant le contexte, le prélude et son historique, tout en gardant énorméement de mystère sur des personnages voués à devenir principaux, et même moteurs de la série...
bref
C'est à double tranchant!
Cela vaut il le coup? Diablement! Mais pour les nerfs...
Après c'est un coup à finir isolé dans la pénombre à faire des maquettes du serenity en lego de deux mêtres de long, en maugréant des "Fox enculés!"....
Par Tom-

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Je plusune Patrick. Firefly, c'est excellent. Y compris la musique.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Par Sandrine

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
Et dans le monde de Wedhon, Firefly, ça vaut la peine que j'y passe mes vacances de noël ?

C'est sûr que c'est frustrant de penser que la série s'arrête comme ça au bout de même pas une saison, mais je pense que Firefly vaut vraiment le détour, pour l'univers (plein de références aux westerns) et surtout les personnages, tous plus attachants les uns que les autres. C'est drôle et réjouissant, la série ne se prend pas trop au sérieux, la musique est bien.

Pour les frustrés, il y a le film. Un bon divertissement peu consensuel, certes, et qui ne répond pas à toutes les questions soulevées par la série, mais c'est mieux que rien, surtout si on aime bien les films de zombie.



Petit spoiler : Pour les fans de zombie, il y a aussi la fin de Dollhouse :-)
Par Sandrine

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
sleepless
Quelqu'un a vu Dollhouse de Whedon ?

Disons qu'il y a des bonnes idées mais qu'elles sont mal exploitées par manque de temps/moyens et un peu à cause de la Fox.
Les 5/6 premiers épisodes de la première saison ne sont clairement pas mémorables et fonctionnent sur le schéma : 1 épisode = 1 mission à résoudre, un peu à la Alias (je n'ai jamais vu Alias, mais j'imagine que ça devrait ressembler à ça). Je soupçonne que la Fox a dû faire pression pour avoir une série plus consensuelle.
Une fois ces épisodes passés, on sent que Whedon a de nouveau la main sur le scénario, qui s'étoffe un peu, avec un vrai fil conducteur, et du coup ça devient un peu plus intéressant. Il y a une amorce de réflexion sur la science, la technologie et l'éthique, sur l'identité, etc. La saison 2 est très riche quoique inégale, et malheureusement l'annonce imminente de la fin de la série la rend trop précipitée. On sent qu'il y avait de la matière pour 2 ou 3 autres saisons.
Il faut regarder également les épisodes Epitaph One et Two, qui se passent longtemps après les événements de la série et offrent une résolution à l'histoire en quelque sorte.
Sinon j'ai trouvé l'héroine un peu stéréotypée, mais la galerie des personnages secondaires vaut quand même le détour.
Par Boris Yarko

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
J'ai l'impression que de tous ces pseudo-spécialistes sur les séries, les mangas ou l'héroic fantasy est l'expression d'un certain mépris pour tout ce qui a trait à la culture populaire. Si cela plait au grand public, cela fait forcément appel à ses plus bas instincts.


A mon sens, ce n'est pas tant un certain mépris pour la culture populaire (d'autant que chez les geeks amateurs de Buffy, il existe géalement ce mépris du populaire : parlez de "Plus belle la vie" ou "Navarro" au geek moyen et notez sa réaction, moi y compris...), que de l'idée que tout univers imaginaire n'est qu'une parabole de l'univers réel.

Il ne leur vient pas à l'idée que l'on peut créer des univers virtuels sans se baser sur la réalité actuelle ou vouloir traverstir le réel pour l'aborder de manière métaphorique comme les philosophes du XVIIIème siècle.
C'est une vision évhémériste du monde : tout mythe, tout imaginaire est basé sur des faits réels. Il y a eu une base historique au roi Arthur, à l'Atlandide et autres délires du même ordre.

Partant de cette idée, certaines personnes cherchent donc à décrypter les oeuvres de l'imaginaire selon une grille actuelle. Et de ce point de vue, il n'est pas absurde de voir dans l'opposition entre les blonds elfes et de Tolkien et leurs alliés occidentaux une allégorie des nazis qui sont opposés aux orcs et aux barbares du sud (Haradrims, et autres) qui paraissent une allégorie des noirs et autres arabes.
Ce n'est pas tant leur analyse qui est absurde que son point de départ : la certitude que tout récit est un travestissement du réel.
Tolkien n'était pas néo-nazi. Son roman n'est pas une allégorie de la lutte de la civilisation occidentale contre les hordes des sous-hommes du reste du monde. Loin de là.
Certes, il est un parfait produit de son époque : universitaire blanc de l'empire brittanique baigné dans le certitude de la supériorité de son pays, mais quand on observe le détail de l'oeuvre, quand on sait à quelles sources il a puisées, on est obligé d'avoir une analyse bien plus fine de son oeuvre. D'autant que son propos n'était pas précisément de pondre un récit allégorique des événements de son temps.

Cela ne signifie pas que certains auteurs ne procèdent pas de cette logique : utiliser la science-fiction ou la fantasy pour évoquer les problèmes contemporains, mais cela n'a rien d'automatique. Cela dépend totalement du projet narratif de chacun.
Par Naryendë

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
J'ai été atterrée en écoutant le discours de la sociologue notamment son argument selon lequel Buffy a été écrit par un homme et pour les hommes (ça reste à voir, il me semble que Buffy soit une série mixte de ce point de vue là) donc ne peut pas être une série féministe... C'est clair qu'en comparaison, Twilight qui a été écrit par une femme pour les femmes et présente une jeune fille dont le but ultime est de se fondre dans son amoureux est extrêmement féministe.

Etonnant surtout qu'aux USA, Buffy est très utilisée par les féministes de troisième génération comme modèle de ce qu'il est possible de faire à la TV. Voir www.feministfrequency.com, qui s'interroge sur le féminisme dans les medias populaires. Vers les saisons 4-5-6, le cast comprend plus de femmes que d'hommes, et le pouvoir est entièrement détenu par elles. La série a aussi reçu un award pour sa mise à l'écran d'un couple lesbien probant et non cliché (Willow et Tara).
La fin de la série donne aussi le pouvoir aux femmes, toutes les femmes, sans vouloir trop spoiler.
Je suis pour ma part bien heureuse de n'avoir pas grandi avec Twilight mais avec Buffy. Quand elle découvre qu'elle a un vampire stalker (qui la suit), sa réponse n'est pas "trop mignon" mais "bourre-pif", ce qui me semble plus réaliste :p.
Par regis PORTAL

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

bravo Mr Rafik Djoumi !
j'adore vos interviews et émissions !
celle-ci m'a captivé;

petit bémol pour moi, en lecture directe sur le site… décalage son vers 8mn48s… retour de la synchro vers 20mn28s…
Par Sogol

Re:

A vrai dire, je suis a 20 min, et je suis terrifiée. Ce mec me glace. Sa manière de s'exprimer, de prononcer des phrases. Il m'effraie comme une limace à missiles.
En plus je réalise que le seul bouquin sur le Prisonnier que j'ai lu est de lui. Ce qui explique certaines choses : comme la non pertinence totale de certains chapitres entièrement dévoués à l'adoration, au fan club, et au ressentiment féroce envers ceux qui ne l'ont pas vu au moment où cela arrivait.
Et l'ennui général des chapitres, sauf un morceau de paragraphe ici et là. Mais je suis surtout étonnée de n'avoir pas senti ce style.. oral

Je veux bien développer quand j'aurais fini de visionner, plus tard. Mais je vous garantis que ce type me semble avoir un sérieux problème

c'est malsain. Pardonnez moi.
Par gemp

Re:

S'il vous plaît, développez !
Par Sogol

Re: Re:

développer quel aspect?

les soufflements?

hrmrf hamfrarf
ha(f)ha(rf)h(rf)hrfh


au départ je ne me reconnais dans aucune des catégories citées. J'ai vu quelques soprano, buffy, friends, oz, j'ai préféré oz dès mes quinze ans sous titrés. Et je refusais que qui ce soit m'en parle. Cela a duré jusqu'a à peu pres trois ans.

"la série est un art en tant que tel"
(fait des moulinets des mains)

gestes.

J'ai fait des pauses, j'en suis qu'a 30 minutes : )

"TOUTES LES COUVERTURES"
"le grand public etait comme d'habitude.. les fans dans toutes les boutiques... magaziiiines... ca on connait avec tout"
'MOI JE CONNAIS AUSSI LES 350 NUMEROS DE BATMAN"

"arf arf arf"

"c'est tout simple!"


Bon.

Le contenu est lâche. Je tente pour l'instant de -sourcer- ce qui chez lui me semble insupportable.

"une série élitiste, ah voilà!"

"j'avais trouvé ça exceptionnel!"



Modifié 1 fois. Dernière modification le 00:00 le 27/12/2012 par Morgane S..
Par gemp

Re: Re:

Vous n'êtes pas au bout du vos extases, il y a plus loin la préconisation de voir l'entièreté de Dr Who, une série qui dure (avec interruptions) depuis 1963. Mais je retire ma demande de développement. Et je ne comprends absolument pas pourquoi vous avez pu jamais lire un bouquin sur -- ne serait-ce que vous intéresser à -- Le Prisonnier.
Par Sogol

Re: Re:

tut tut.

le prisonnier c'est rigolo comme un jingle. Ta ta taaa, t..a ta taa - IM NOT A NUMBER - whrroup! (grosse boulle blanche)

j'aime les bruitages rigolos : )

J'ai lu le bouquin parce que je bosse dans une bibliotheque et qu'il m'est tombé dans la main : je me suis demandée ce que des français pouvaient bien avoir a dire la dessus.

[..]

haaaa voila les CSP PLUS! et les familles de TF1!

Alors là c'est très-précieux.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 00:23 le 27/12/2012 par Morgane S..
Par gemp

Re: Re:

Ohhh, pour résumer Le Prisonnier à « Ta ta taaa, t..a ta taa - IM NOT A NUMBER - whrroup! (grosse boulle blanche) » vous devez être supérieurement intelligente, excusez-moi de vous avoir sollicitée.

Vous devriez arrêter de travailler dans des bibliothèques, ça peut, parfois, provoquer des effets indésirables sur votre ouverture d'esprit. Quoique manifestement, ce n'est pas systématique, mais interrogez-vous si vous avez des envies de brûler des livres.
Par Sogol

Re: Re:

Ok. je vous laisse tranquille alors. Bonne nuit.
Par Sylvain B.

Re: Re:

Vous êtes peut-être fatigué de le regarder, mais mon dieu que votre post est fatigant à lire. Vous touchez une prime à chaque fois que vous pressez la touche entrée ?
Outre ce détail angoissant, vos post sont un peu trop, comment dire, inutilement "chercheur d'effet de style". Bref, ça fait pas hrmrf ça fait plouf.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 01:11 le 27/12/2012 par Sylvain B..
Par A.Carraz

Re: Re:

Bonjour , Madame la bibliothecaire. Ici, c'est la limace à missiles !

Je vous rassure tout de suite : je n'ai aucun problème, je ne suis pas malsain, je n'ai ni tué ni violé personne. J'ai une vie tres calme, et suis même un peu casanier...
Par contre, oui, je suis passionné par le sujet -au point d'en avoir fait mon métier, remarquez ! Et je m'éxprime pas mal avec les mains, il est vrai. Mais si cela suffit à vous faire peur, alors... :-)

Taa-ta-taaaaa... wroup. Ou bien Cling - taa-ta-taa-daaaaaaaa ! (Chapeau Melon) et zzzzzzzoooooiiiiinnnnngggggggg (Lost).
Je tente de me mettre au niveau.

Dommage que vous vous attachiez comme ça à la forme plutôt qu'au fond.

Amicalement.
la limace.
Par Patrick Leroux

Re: Re:

Avouez que c'est classe, d'être érigé en génie du mal et du malsain pour quelques habitudes somme toutes humaines, Darth Vader avait son respirateur en des temps très très lointains, dans des galaxies très très éloignées , vous , on vous accuse de faire "hrmrf hamfrarf ha(f)ha(rf)h(rf)hrfh"...

Bon pour l'instant c'est un peu lège en character developpement, ce qu'hrmrf hamfrarf ha(f)ha(rf)h(rf)hrfh apporte, mais bon, reste a vous trouver un motif de supervillain..
Un truc bien régressif, genre un double maléfique du "Comic book guy" des Simpsons?
Un truc ou toutes les peurs de Mireille Dumas sur les Sous Cultures se réaliseraient, genre en plus, vous joueriez à des Jeux de rôles, et sacrifieriez les gens à Nyarlhathotep...
Vous pourriez devenir un personnage introducteur, genre Creepy, ou ce bon vieux Crypt Keeper des EC comics...
Vous contamineriez d'autres gens avec ces horribles choses, ce serait terrible!
Franchement, si en plus vous pouviez faire revenir le cinéma de miniuit pour y diffuser Toxic Avenger, là ce serait le panard!


Et puis il faut lui reconnaitre de l'imagination à la dame, une Limace à missiles, c'est imaginatif!
J'arrive pas a déterminer si c'est génial ou atterant, une Limace à Missiles, c'est au delà de mon entendement, j'aurais trop peur de faire le spectateur des années 60 au sujet du prisonnier en dénigrant ça, une limace à missiles!

Bon si c'est elle au design des monstres je sais pas si quelqu'un voudra trop acheter le mirrifique projet de vous en super villain!
Dommage...
Par Mlemaudit

Re: Re:

zzzzzzzoooooiiiiinnnnngggggggg (Lost).

j'ai trouvé que ça résumait très bien la série! :o))))
Par sleepless

Re: Re:

Pour Chapeau Melon, je propose "iiiuuuurrrp !"
Par gemp

Re: Re:

Puisqu'il est mentionné Thunderbirds et Cosmos 1999, son créateur Gerry Anderson est mort ce 26 décembre.

Article du Guardian.

Adieu et merci, monsieur Anderson.
Par Aline Marchetto

Re: Re:

Oh boy ! Je suis une fan de Cosmos 19999 donc RIP pour ce Mr là ...J'ai adoré et cela a enchanté ma jeunesse !
Par Arnaud Romain

Re: Re:

tout pareil...
Par sleepless

Re: Re:

Que de souvenirs...
Par Romano C.

Résolution vidéo mal choisie

La résolution est bâtarde (848x480) : ni basse définition, ni haute définition. Résultat : elle n'est pas supportée par mon lecteur de salon. J'ai dû l'écouter, comme un écoute un mp3; la regarder sur mon ordi aurait été trop inconfortable.
Par Néophyte Atterré

Re: Résolution vidéo mal choisie

Je l'ai téléchargé et regarder sur ma tablette

c'était Impeccable pour moi
Par Romano C.

Re: Résolution vidéo mal choisie

Normal, c'est une tablette. Ce n'est pas comparable. Je parle d'un lecteur de salon de type lecteur-DVD/DIVX basse définition.
Par Néophyte Atterré

Re: Résolution vidéo mal choisie

Je ne sais pas si vous avez un ordinateur portable mais il est possible de mettre la vidéo sur l'ordi portable, de brancher le portable sur la télé par un cable PC (Fiche PC de la télé à celle de l'Ordinateur portable : Lorsque je parle de fiche PC , entendre la fiche par laquelle on connecte un moniteur)

mettre le sélecteur "source" de la télé sur PC

Brancher des enceintes d’ordinateur sur la prise Jack du portable

c'est pas le Top mais ça permet de visionner sans soucis
Par Néophyte Atterré

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Émission formidable où j'ai appris ds tas de choses passionnantes
petit bémol
il est dommage qu'il n'est pas été question des doublages caviardés et de ce qui peut pousser les chaines à ne pas parler de nazi, de cigarette à la télé p.e. : est-ce une obligation (CSA) ou un chois des chaines de télévision.

Pour le reste Impeccable, cela valait le coup d'attendre un peu

Émission que j'ai eu le plaisir de regarder et que regarderai de nouveau
Par JREM

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
est-ce une obligation (CSA)


Aucune règle du CSA ne justifie le caviardage, la modification d'une oeuvre. Il n'y a là que la frilosité ou la bêtise
des chaînes.
Par Ludof

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Emission une nouvelle fois très agréable, ça fait plaisir d'assister à ces échanges entre passionnés !

Cependant, je trouve que le concept d'entretien à bâtons rompus avec un passionné de séries (4 émissions sur 5 à ce jour) commence à devenir un peu répétitif : c'est toujours très agréable à écouter pour l'amateur de séries, mais les thèmes abordés sont plus ou moins les mêmes, et on n'apprend pas grand chose de nouveau ....

Je pense qu'il serait temps de passer à des émissions plus centrées sur un thème précis (analyse détaillée d'une série, ou exporation plus 'en profondeur' d'un sujet comme les doublages, déjà maintes fois évoqué dans ces forums.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:26 le 27/12/2012 par Ludof.
Par Néophyte Atterré

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
Ludof
Je pense qu'il serait temps de passer à des émissions plus centrées sur un thème précis (analyse détaillée d'une série, ou exporation plus 'en profondeur' d'un sujet comme les doublages, déjà maintes fois évoqué dans ces forums.

Je plussois ce commentaire, c'est vrai qu'au delà de simple échange entre passionné, une analyse plus approfondie des séries avec des débats contradictoires seraient un plus

Je repense à l'émission de Winckler et la réponse qui a été faite par une association. une débat aurait tout son sens



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:51 le 27/12/2012 par Néophyte Atterré.
Par Romano C.

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
Ludof
Cependant, je trouve que le concept d'entretien à bâtons rompus avec un passionné de séries (4 émissions sur 5 à ce jour) commence à devenir un peu répétitif : c'est toujours très agréable à écouter pour l'amateur de séries, mais les thèmes abordés sont plus ou moins les mêmes, et on n'apprend pas grand chose de nouveau ....
Je plussoie moi aussi.
Par Boris Yarko

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Oui, si on pouvait sortir de la "défense de la série qui est un vrai genre pas comme le disent tous ces salauds qui les regardent comme un sous-genre alors que c'est même pas vrai" pour passer à des émissions centrées sur des thèmes avec de la contradiction, des critiques, etc. ce serait bien.
Par Michel CAMUS

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Merci beaucoup pour cette émission

Evil Z c'est Z

(et finalement le psy, Serge Tisseron, était plutôt bien dans la 1ère émission)
Par sleepless

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

La couv' du bouquin sur Le Prisonnier n'est pas la bonne...
Par sleepless

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Autres remarques :
non mentionnée, mais à rappeler, l'émission Samedi est à Vous présentée par Bernard Golay à partir de 1975, diffusant des séries tout le samedi après-midi, après choix par vote des téléspectateurs (SVP11-11...). Le Prisonnier en faisait partie.
En revanche, j'ai un doute quant à la diffusion de cette dernière dans Aujourd'hui Madame...

Chipotage (ou pas) encore : la jaquette de Des Agents Très Spéciaux n'est pas celle de la série, mais celle du coffret 3 DVD regroupant les cinq téléfilms construits à partir de divers épisodes pour atteindre une durée de 80 minutes. Le résultat est très inférieur à la série originale.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:49 le 27/12/2012 par sleepless.
Par Arnaud Romain

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Cher Rafik,
beaucoup d'espoir dans cet entretien, mais au final, un espoir déçu et j'en reviens à la critique que je me suis permis de formuler après le visionnage de l'émission avec Martin Winckler. Une discussion "à bâtons rompus" ne constitue pas vraiment une émission. Dans les deux cas, tous deux mènent le jeu en évoquant au gré de la conversation anecdotes, souvenirs et arguments... mais sans mise en forme, sans conducteur préalable un peu établi qui permet de recentrer régulièrement la discussion afin d'approfondir les choses. Là, on survole des tas d'aspects... mais on n'as pas de "colonne vertébrale" à ces deux heures d'entretien... j'aurais beaucoup aimé avoir un décryptage de la fiction française de ces dernières années... il y avait surement la place à l'évoquer une vingtaine de minutes... Mais on se contente de name-dropping. C'est fort dommage. Je ne comprends pas qu'après l'émission de Winckler, Daniel n'ait pas fixé quelques règles ou un petit cadre permettant, à chaque entretien, une préparation qui aurait permis d'aller un peu plus loin, sans laisser les intervenant en roue libre, et parfois silencieux face un manque de relance ou de cap dans les thèmes proposés par l'interviewer...
Par Ludof

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Je plussoie, Arnaud vous exprimez parfaitement mon sentiment, et bien mieux que je n'ai pu le faire dans mon commentaire plus haut ;_)

Voté !
Par sy!

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Haaaaaaaa j'ai maté l’émission, j'ai appris des choses mais en deux heures c'est la moindre des choses...
en tout cas je commente peu mais je ne résiste pas, étant curieux j'ai poussé le vice à regarder le 'montage infernal' des vieilles émissions et là quelle joie d'entendre mon argument préféré : les enfants ! oui à 18h les enfants sont rentrés de l"école.... #ohwait ça me rappelle un truc mais quoi....
Citation:
Demorandini
Quand vous recevez des mails d’auditeurs – et je vais parler vulgairement, je suis désolé – qui vous demandent : "comment expliquer à mon gamin qui a 8 ans le sens du verbe ’enculer’ qu’il vient d’entendre à la radio", moi, ça, ce n’est pas la radio que je veux faire… C’est certain.
Je sais que ce n'est pas la télé que vous voulez faire non plus heureusement...
Par Nadine Carayol

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Merci à Rafik et à M. Carrazé pour cette émission riche et passionnante, notamment les passages sur « l’art série » et la « culture série », pour reprendre les termes de M. Carrazé. Moi qui ai grandi avec La Quatrième Dimension et Aux Frontières du réel, je me sens directement concerné par toutes ces réflexions sur le format sériel.

Je me pose en revanche une question sur la prééminence de la série étatsunienne par rapport aux autres pays producteurs de série. À part Martin Winckler qui a fait allusion (très rapidement, Rafik ne l’ayant pas invité à préciser sa pensée) à quelques séries européennes, danoises notamment, j’ai l’impression que les « spécialistes du genre », en France, sont avant tout des spécialistes de la série anglo-saxonne, avec une vision assez parcellaire du paysage sériel dans son ensemble. De façon paradoxale, l’Europe (hors France et Royaume-Uni, donc) semble largement négligée, alors qu’on maîtrise l’art du conte sur notre continent aussi bien qu’ailleurs, et que plusieurs pays européens se sont d’ores et déjà illustrés par des séries de grande envergure. Est-ce la profusion de la production étatsunienne qui justifie cet état de fait ? Ou le manque d’ouverture du public français envers les cultures non-anglo-saxonnes ?

À la fin de l’entretien, M. Carrazé et Rafik semblent dire que la culture « protestante anglo-saxonne » détient une sorte d’exclusivité du goût pour l’imaginaire (SF et fantastique). Mais c’est absolument faux : dans ce domaine ce n’est pas l’ouverture anglo-saxonne qui constitue une exception, mais bien plutôt la réticence pseudo-rationaliste française… L’imaginaire a une importance fondamentale dans les traditions culturelles de nombreux autres pays, donc je ne m’explique pas bien pourquoi vous accordez l’avantage aux seuls anglo-saxons sur ce point. Par rapport au grand public français, peut-être, mais au niveau européen on ne peut rien soutenir de tel.

Il serait peut-être intéressant de voir un jour Rafik inviter un spécialiste de la série au niveau mondial ou européen et non plus seulement étatsunien ou anglo-saxon.

Martin Carayol
Par djinneo

une série japonaise

+1 pour ouvrir l'émission aussi à d'autres horizons

J'ai un jour chopé une série japonaise tout à fait excellente. Un yakuza (mafieux japonais) qui a une passion pour raconter des histoires. J'ai appris d'ailleurs en regardant cette série, que raconter des histoires, est un truc traditionnel très fort chez les japonais, (un peu à la manière de la cérémonie du thé, du théâtre No, etc.) et ça porte un nom que j'ai oublié.

Série humoristique vraiment poilante chopée au hasard sur TonTuyau et que j'ai jamais retrouvé.
Par A.Carraz

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Bonsoir
J'évoque, à un moment, la Grande Bretagne qui, elle aussi, à legitimisée ses fictions télé depuis aussi longtemps que les USA.
La volonté de Rafik etait de montrer comment les séries ont été perçues en France au fil des decennies. Je me suis donc laissé guidé par lui et, quand on dresse un historique, la série anglo-saxonne a dominée les petits écrans français.
Nous avons aussi beaucoup évoqué le genre fantastique / science fiction, parceque mes gouts et mes activités ont été souvent dans ce genre. Et force est de constater que, même si la France n'est pas en reste, beaucoup des séries de SF les plus connues internationalement sont là encore anglo-saxonnes. Et je n'ai pas parlé ni de Star Trek ni de Battlestar Galactica !
Mais je regarde de tout, à partir du moment ou la qualité est au rendez-vous, à moins quie la langue fasse barrière. Ce n'etait simplement pas le sujet.
Cependant, pour répondre à votre question, oui, les séries anglo-saxonnes sont non seulement les plus connues mais il y a aussi une raison pour cela : ce sont les plus "exportables", les plus "internationales". Beaucoup de productions étrangeres sont tres ancrées dans la culture de leur pays ce qui les rend difficile d'acces pour un autre -en tout cas pour un public plus large. Un exemple : les séries japonaises de science fiction, destinées aux enfants, sont perçues chez nous comme kitsch et interprétés de façon trop theatrales. Un autre exemple : si Doctor Who, dans sa version classique, n'a jamais reussit à s'imposer chez nous c'est en partie parceque les références britanbniques abondent (la cabine d'appel de la police), parceque la serialisation en 4 ou 6 parties est une narration typiquement anglaise et peu usité en France et enfin, sur un aspect plutôt technique, il n'existait pas de VI (la version Internationale, une pîste son avec uniqument musique et bruitage, permettant un doubalge.), sans compter que la série est finalisée en video, avec tout les problemes de standard que cela posait à l'époque. La série etait conçue uniquement pour son marché "local".
A titre de comparaison, des séries comme Le Prisonnier ou Cosmos 1999 etaient dés leur conception prevues pour etre vues dans le monde entier : vedettes internationales et pas seuelemnt britannique, support film, et même des scenes spécifiquemen,t tournées dans d'autre langues. Les fameux classeurs du générique du Prisonnier ou l'on voit le mot "démission" a été tourné en français et inséré dans la bobine destinée aux chaines francophones. Ca al'iar de rien mais ça explique beaucoup de choses...
Et désolé pour les fautes dans ce message : il est tard...
Par Joseph

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
Les fameux classeurs du générique du Prisonnier ou l'on voit le mot "démission" a été tourné en français et inséré dans la bobine destinée aux chaines francophones. Ca al'iar de rien mais ça explique beaucoup de choses...


Merci pour cette précision Alain, je me rappelle que d'autres séries des années 60 (je pense à Chapeau Melon, mais sur les diffusions TV de M6 sur des masters d'époque surement) avait régulièrement et étonnamment des panneaux en français, c'était donc prévu dés le départ par la production et pas ajouté ensuite par la chaîne. Je pense que cela concerne exclusivement les séries anglaises ITV des années 60 car hormis Le Prisonnier, Chapeau Melon et Cosmos 1999 que vous citez, aucun autre exemple ne me vient en tête.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 00:33 le 29/12/2012 par Joseph.
Par Boris Yarko

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

A quand une émission sur Docteur Who ? ou sur une série en particulier ?
Par Sébastien LANTIER

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Excellente emission. Ca m'a fait très plaisir de revoir après toutes ces années Alain Carrazé (ah! Alain, je ne me pardonnerai jamais d'avoir effacé mes VHS avec "Destination Séries"...)

Une idée d'invité pour une emission future : Jean-Pierre Dionnet
Par Mon Nombril

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Dites Rafik, faut soigner votre toux. C'est désagréable pour l'auditoire mais surtout ça sent l'excès de clopes.

Ça va finir en crabe c't'histoire non ?
Par JREM

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
Ça va finir en crabe c't'histoire non ?


Vous le saurez dans les prochains épisodes...
Par Julien M.

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

A 1h23', A. Carrazé prône la recherche "d'une culture série", et d'aller chercher les pépites du passé. Un certains nb de titres sont désignés pendant l'émission. Y a-t-il qque part une liste des séries des 50 dernières années à voir ? Est ce qu'A. Carrazé a entrepris une telle synthèse sur un blog ou autre ? Est-ce que Rafik Djoumi pourrait solliciter ses invités pour qu'ils dressent cette liste et en présenter le résultat qque part ?
Etant moi-même fan des productions de Chaplin et Hitchcock (alors que je suis tt de même assez jeune), ça pourrait m'intéresser d'aller taper dans de vieilles séries.

Une idée pour tenter d'expliquer cet éventuel phénomène décrit par A. Carrazé : les vieux films sont régulièrement rediffusés à la TV ce qui permet à toutes les générations d'en avoir connaissance. A l'inverse, je trouve que les vieilles séries le sont peu, et lorsque c'est le cas, dans de mauvaises conditions (horaires, régularités, ordre des épisodes). De plus, elles sont j'imagine plus difficiles à trouver en téléchargement sur internet (je n'ai pas testé, mais pas dur d'imaginer que la nouvelle saison de machin-truc est plus accessible que NYPD, par exemple). Dans ces conditions, il ne reste que l'achat quitte-ou-double du coffret DVD, qui refroidi à mon avis pas mal de monde.

Sans rapport, une proposition pour les émissions : que sous la vidéo, soient rappeler les titres des séries qui sont citées pendant l'émission, pour éviter que chacun se le refasse soi-même ? Je sais, je peux le faire moi-même...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18:22 le 27/12/2012 par Julien M..
Par Ludof

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
De plus, elles sont j'imagine plus difficiles à trouver en téléchargement sur internet (je n'ai pas testé, mais pas dur d'imaginer que la nouvelle saison de machin-truc est plus accessible que NYPD, par exemple).


Bonjour Julien

pour reprendre votre exemple, NYPD Blue semble très facile d'accès (en quelques clics j'ai trouvé des liens pour télécharger les saisons 1 à 12), le problème sera plutôt sur le temps que va prendre le téléchargement en question (seulement quelques "peers" contre plusieurs milliers pour les séries en cours de diffusion).

Idem avec Chapeau Melon et Bottes de Cuir, pour lequel j'ai fait le même test : liens disponibles sans trop chercher, mais seulement quelques "peers".

Bref, pour l'amateur désireux de revoir de vieilles séries sans passer par la case "coffret DVD", la tâche ne semble pas insurmontable ;-)

@+

Ludovic
Par gemp

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Ceux qui veulent voir à quoi ressemble Doctor Who, depuis son lancement le 23 novembre 1963 jusqu'au Christmas Special de cette année, ce qui fait un paquet d'épisodes et 11 doctors.
Par djinneo

Buffy contre les Crevettes

Pour tout ce qui est Cold Case, mais aussi Affaires Classées et d'autres, il y a quand même insidieusement une légitimation de la peine de mort. Le plus souvent par vengeance déguisée en légitime-défense: typiquement quand un héros ou une héroïne est impliqué(e) personnellement dans une affaire.
Je pense par exemple à Lili Rush lorsqu'elle devient la cible d'un tueur psychopathe en série qui s'en prend à des "survivantes" pour le plaisir de la chasse. Le principe narratif est tellement répendu qu'il en devient un archétype parfaitement prévisible. L'héroïne est impliquée personnellement, elle est mise en très grande difficulté, le méchant la fait souffrir et est absolument irrécupérable et fondamentalement mauvais. Du coup, l'héroïne veut le tuer, mais bon, ça se fait pas quand même, son devoir passe au dessus de tout. Alors à un doigt de le tuer par vengeance, ouf, elle reprend ses esprits. Mais comme de par hasard, le méchant tente un sale coup, et l'héroïne n'a d'autre choix que de le tuer par légitime-défense.
Il y a des variantes, mais plus rares, avec des accidents. Toujours est-il que vient à point nommé cette fameuse légitime-défense, parce-que quand même, le méchant l'avait bien mérité.

Ce que je veux dire, c'est que la légitime-défense ou l'accident qui tuent le méchant interviennent toujours sur un méchant décrit comme fondamentalement méchant, irrécupérable, vicieux, pervers. Il s'agit soit d'un super-vilain qui s'en prend directement aux héros ou à leurs amis, soit il s'agit d'un pédophile. Ca tombe jamais sur un méchant un peu gentil, un hors-la-loi mais somme toute assez sympathique comme on en rencontre dans ces séries ici ou là.
Non, la mort d'un méchant par les mains des héros, ça se fait sur un méchant vraiment méchant qui mériterait la peine capitale.

Et là où je me pose la question si insidieusement, ça ne légitime pas la peine de mort, c'est qu'au cours de l'épisode, le héros exprime sa volonté de tuer, mais quand il le fait, c'est qu'il y est forcé ou qu'il ne le fait pas exprès. Mais ça tombe bien quand même.
Je rappelle que la peine de mort est maintenue en Californie, état où se déroule et sont tournés par mal de productions américaines.

Il faut bien admettre que dans nombre de séries américaines, il s'y trouve de très bonnes choses, mais également ce que la société américaine a de détestable. Pour ma part, la légitimation indirecte de la peine de mort me semble assez flagrante.
De plus, il me paraît assez aberrant de voir dans District 9 (en gros, l'histoire d'un camp de réfugiés alien) un film contre la xénophobie, l'apartheid, et ne pas s'interroger quand le principe d'un autre film ou d'une série est de tuer des aliens et du coup, ne faire passer l'opposition humain / alien que comme une naïve licence narrative.
Je ne souhaite pas accuser Buffy de racisme. Loin de là, je n'ai jamais regardé Buffy. Par contre, derrière l'émerveillement que représente pour nous les séries américaines, on peut tout de même se poser des questions. Parce-que mine de rien, elle sont tout de même issue d'une société conservatrice et profondément communautarisée, dont l'histoire repose pas mal sur l'extermination des étrangers.

Pour la peine de mort, ça me semble évident. Pour le repli sur soi et la culture de la peur de l'autre, je n'ai pas trop d'exemple ni d'accusation à faire, mais la moindre des choses, imo, serait tout de même de rester vigilant.
Par Boris Yarko

Re: Buffy contre les Crevettes

Voilà typiquement, le genre de réflexions que j'aimerais voir dans les émissions de Rafik : des mises en cause des messages idélogiques transmis par certaines séries d'une manière non-caricaturale. Passer de l'apologie de la série sur le thème, c'est un vrai genre et Lost c'est génial à une analyse des séries, avec le lot de critiques que l'on peut faire sur la narration, les thèmes abordés, la vision idélogique qui s'en dégage, etc.
Par Philippe De Thrace

Re: Buffy contre les Crevettes

Pour cet exemple précis, et je vous parle en connaisseur assez approffondi de Buffy, Joss Whedon est tout à fait conscient et déterminé dans la portée politique et ymbolique de sa série, et il se définit lui-meme comme féministe et anarchiste. Si la société américaine est conservatrice, la californie, ou vivent et travaillent l'essentiel des créateurs des série américaines a d'autres stéréotypes que celui-ci pour son climat politique... Les USA sont divers, leur productions le sont encore plus, et il est difficile de ne pas se tromper en généralisant d'un coup sur la production d'un pays, d'une période ou d'un genre (remarque souvent faite lors de ces deux heures d'emmission d'ailleurs)
Beaucoup de littérature universitaire a déjà pris l'oeuvre de Joss Whedon comme sujet , et meme en France. Pour aller vite, l'ensemble de la série propose un retournement des stéréotypes sexistes : ce n'est plus le monstre qui court après la blonde mais la blonde qui poursuit les monstres, Le pouvoir/la force n'est pas une récompense mais une responsabilité, tous les personnages féminins positifs (essentielelment adolescentes) prennent en charge volontairement leur sexualité, et les figures d'autorité traditionnels et machistes sont illégitimes et se font dégommer (à l'école, l'armée, le maire...).
Concernant la peine de mort, si je lis cela en effet dans beaucoup de séries américaines, et si notemment la fascination américaine pour les serial killer n'est pas sans justifier le patriot act, Buffy est le pire exemple pour cela, la distinction entre humains et vampire/démons étant toujours très claire au moment ou les gentils tuent les méchants, ou alors (angel fin de saison 2, le maire adjoint dans la saison 3 les trois nerds dans la saison 6...) leur mort ne peut pas ne pas tre envisagée, regrettée, etc...
Par djinneo

Dessins Animés: les premières séries

Ce qui joue aussi sur le changement des mentalités avec les séries, c'est bien sûr l'usage des jeunes générations et leur consommation des dessins animés. Qui, de mon point de vue sont des séries à part entière. Et ce caractère de série s'est affirmé de plus en plus. D'ailleurs pour nombre d'entre elles, on parle de série d'animation.

Déjà dans les Candy, Princess Sarah, Ulysse 31 et autres Cobra, il y avait une histoire qui se développait sur l'ensemble des épisodes. Avec parfois des double ou triple épisodes, notamment dans Cobra et le fameux match de "base-ball". Et cette tendance, me semble t'il, s'est encore plus affirmée avec les Chevaliers du Zodiaque et DragonBall où chaque épisode représentait une progression dans la narration globale.
En point d'orgue de la série manga, on pourrait citer Death Note: il ne s'agit que d'une et une seule "enquête".

En plus des séries animées et des mangas, on peut également parler des jeux-vidéos. On ne parle plus d'un nouveau jeu de Mario Bros par exemple, mais de la suite des aventures de Hitman par exemple.
Ce qui nous amène à nous interroger également sur les trilogies, quadrilogie et sexalogie du cinéma. Est-ce qu'on peut parler de mini-série avec Le Seigneur des Anneaux de P.Jackson? La même pour les Indiana Jones de S.Spielberg?

Idem, quand il ne s'agit plus de développer une histoire sur plusieurs épisodes, mais quand il s'agit de développer, d'exploiter, de narrer un monde en plusieurs one-shot, sans pour autant s'attacher à un personnage ou une histoire en particulier. Les Final Fantasy, au cinéma, en jeux vidéo, est-ce qu'il s'agit là d'une série ? Le Décalogue par exemple, BD de dix tomes, sans liaisons évidentes entre chaque histoire, à part l'existence d'un livre mystérieux, représente-t'il une série?

Toujours est-il que force est de constater que les jeunes générations (et les moins jeunes) voient et suivent de plus en plus de productions culturelles, parfois cross-media, qui ont énormément de caractéristiques en commun avec les séries, voire qui peuvent être considérées comme des séries. Mieux, dès leur plus jeune âge, ils ont été spectateurs de dessins-animés qui se sont progressivement éloignés des one-shot pour devenir des séries à part entière.
Je pense que c'est là un élément important dans l'évolution des mentalités par rapport aux séries.
Par Jean-no

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Divina Frau-Meigs en archive qui explique ce qu'il faut penser de Buffy, c'est vraiment une perle. Complètement délirant, en fait, de s'en prendre à une série si intelligemment faite de cette manière, et d'y voir du racisme en n'ayant comme argument qu'un anti-américanisme qui tape franchement à côté... Hmmm
Par djinneo

The Mentalist

J'espère que ce n'est pas parce-que The Mentalist passe sur TF1 et fait des scores d'audience déments (33%) qu'A.Carrazé fustige aveuglément cette série. Las, je me sens incompris, chérissant une série suivie par des midinettes et boudée par les aficionados de Game of Thrones ou du Dr House.

Pourtant, rarement une série a mobilisé autant mon enthousiasme. J'aime beaucoup ces séries "deductives", comme Columbo, Sherlock, ou Lie to Me. Elles se différencient des autres séries policières par le fait que souvent, les indices déterminants sont présents à l'écran, ou disons, sont portés à la connaissance des spectateurs.
C'est à dire qu'en tant que spectateur, on dispose pratiquement d'autant d'informations que le détective de la série. Au contraire des très bonnes séries "narratives" comme Cold Case ou NY Section Criminelle où l'enquête n'est qu'une suite de témoignages qui permettent de reconstituer le scénario du crime. Ou alors arrive une preuve confondante à la fin de l'épisode qui permet d'inculper le meurtrier.

Les Experts est pour moi, une série "narrative": elle repose sur le même principe que Cold Case, mais les "témoignages" ne sont pas apportés par des témoins, mais par des éprouvettes, des microscopes, des expériences scientifiques. Mais, c'est pareil: durant l'épisode, on se fait raconter l'histoire.

La différence est que dans les séries "narratives", les indices et preuves sont cachés aux téléspectateurs. Alors que la force des séries "déductives" est de les porter à la connaissance du spectateur, dès le début ou en cours d'enquête.
Je ne sais pas si je me fais comprendre, mais c'est un peu la différence entre les échecs et le poker, entre un jeu dit à "information complète et parfaite" et un jeu dit à "information incomplète avec hasard".

En tout cas, c'est comme ça que je le vois, particulièrement avec Columbo et The Mentalist. D'ailleurs la filiation est revendiquée. Et l'héritage se trouve dans l'importance des détails. Il y a bien sûr les détails propres au crime. Comme par exemple cette caresse du mari envers sa femme imperceptiblement et instinctivement repoussée par cette dernière dans l'épisode pilote.
Mais il y a aussi les détails dans la réalisation: chaque épisode a un titre original faisant référence à la couleur rouge (en référence au serial killer de la série nommé Red John). Et dans chaque épisode se trouve une femme rousse (autre que Grace Van Pelt, une collègue policière). On pense également à la Citroën DS de Patrick Jane en référence à la Peugeot 403 de Columbo.

Ce qui est particulièrement stimulant, ce sont les tricks dont est parsemé la série: tous ces trucs et astuces, voire les tours de magie révélés. Et le tour de force, c'est que non seulement ces tricks sont à l'oeuvre dans la fiction, mais là où c'est génial, c'est qu'ils arrivent même à traverser l'écran. Par exemple Flame red (l'épisode 9 de la saison 1) réalise le tour de force de faire imaginer à une trentaine de millions de téléspectateurs la même figure géométrique: un triangle dans un cercle. Par suggestion.

Il y a beaucoup d'autres très bonnes choses (les excellents acteurs, l'humour, les personnages et les situations bien plus troubles que l'aspect lisse du premier abord, la prequelle du 99eme épisode, etc.), mais voilà donc pour moi les principales. Il y a aussi des petites choses que je regrette (l'inégalité de certains épisodes, l'aspect un peu trop one-shot qui fait qu'on progresse très peu sur la narration globale d'avec Red John, à raison de seulement 3 ou 4 épisodes par saison de 23…).

Donc effectivement, quand je lis sur les forums que des "fans" souhaitent qu'on en finisse avec Red John et qu'il faudrait passer à une autre intrigue, ou qu'une demoiselle s'esbaudit en criant "Patriiiiiiiiiiiiiiiick"… je souffre.
Par Jean-no

Re: The Mentalist

Très sympa the Mentalist, mais c'est clairement de la série télé à l'ancienne, comme House, d'ailleurs. L'acteur est excellent en tout cas.
Par A.Carraz

Re: The Mentalist

Je vous rassure : j'aime bien les premieres saison du Mentalist. Je preeds cette série comme exemple d'une production tres populaire, tres mainstream. Si j'avais voulu prendre l'exemple d'une série stupide et sans interet, j'aurais eut d'autre nom en tête : NCIS L.A. ou Le Transporteur, pour ne citer que des exemples récents...
Votre analyse est tout à fait interessante.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: The Mentalist

Vous préférez dire qu'une série est stupide et sans intérêt, plutôt que vous la trouvez stupide et sans intérêt ?
Par A.Carraz

Re: The Mentalist

Bien evidemment, je différencie le factuel des avis personnel. Quand je porte une appreciation sur une série, c'est un avis personnel. Et je n'ai pas l'intention de l'imposer comme une vérité, mais de le partager comme une opinion.
Cependant, puiseque vous me titillez, je dois bien dire que, dnas le cas precis de ces 2 séries, il y a tout de même un "minimum syndical", si j'ose m'exprimer ainsi ( histoire, personnages, dialogues...) qui n'est carrément pas atteint. Mais c'est assez exceptionnel.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: The Mentalist

Je ne vous "titille" pas. Quand vous dites qu'une série est bonne ou mauvaise, c'est un jugement. Quand vous dites "selon moi", c'est une appréciation personnelle.
Ne connaissant pas les deux séries que vous évoquez, je ne sais pas ce qu'il en est vis-à-vis des critères que vous évoquez; mais je pense que les précautions d'usage sont de rigueur, et vous ne les avez pas prises à 02h21.
Comme vous le souligniez par ailleurs, il était tard à ce moment, c'est sans doute pour ça.
Sinon, pour info, vous avez ici la possibilité d'éditer vos commentaires.
Par Oblivion

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Le Voyageur (The Hitchhiker) ! je cherchais depuis belle lurette le nom de cette série qui faisait très peuuur sur La Cinq ! Merci !
Par Korama

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Déclinaison en série du film avec Rutger Hauer non?
Par sleepless

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Non, c'était une série utilisant le principe des Twilight Zone ou Hitchcock Présente : épisodes complets dans une veine fantastico-policière présentés par un maître de cérémonie.
Et le film de R. Harmon avec Rutger Hauer et Jennifer Jason Leigh, c'est The Hitcher.
Par Korama

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Au temps pour moi. Je n'étais pas sûr et avais peur de me mélanger les pinceaux. Je me souviens effectivement de cette série et ça faisait bien flipper.
Par Korama

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

***message mal placé***



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09:40 le 28/12/2012 par Korama.
Par alexandre

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Par ThousandJ

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Archi passionnant… Et surtout, j'ai pu apprendre à qui je dois d'avoir découvert, enfant, la fabuleuse 4° Dimension et l'incroyable Monsieur Rod Serling ! Merci, merci M. Carrazé pour cette découverte qui m'a ouvert tant de portes dans un monde alors, effectivement, dépourvu d'Internet et une télévision trop souvent vide de fantaisie, d'imaginaire, et de cette intelligence pétillante, loufoque, maligne et philosophique u'apporta cette série culte sur un cerveau en pleine construction. Merci, merci !
Par sleepless

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Lu dans la Gazette d'@si :

Citation:
Animateur de Destination séries, sur Canal Jimmy, Alain Carrazé est celui qui a introduit en France des séries aussi mythiques que Le prisonnier, ou Chapeau melon et bottes de cuir

Sans retirer quoi que ce soit au parcours de M. Carrazé, c'est faux. Je ne pense pas que lui-même se présenterait ainsi.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:42 le 28/12/2012 par sleepless.
Par gemp

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Ça pinaille, mais c'est juste. Pour Chapeau melon et bottes de cuir, dont la diffusion commence en France en 1967, et Le Prisonnier en 1968, il me semble qu'il aurait été bien jeune à l'époque pour les avoir introduites. Pour le dernier, il est néanmoins responsable de sa rediffusion 15 ans plus tard.
Par sleepless

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
Ça pinaille, mais c'est juste.


Sincèrement, gemp, ça, ça me fatigue. Soit c'est juste, soit c'est faux, ce n'est pas une histoire de pinaillage.

Sinon, Le Prisonnier avait été rediffusé plusieurs fois avant que M. Carrazé ne s'en occupe, voir mon post plus haut.
Mais ses deux livres ont bien été parmi les premiers à être consacrés à ces séries, même si on peut discuter de leur contenu, et surtout de la présentation par @si qui leur attribue le fait de "renverser le regard critique sur ces séries des années soixante."
Par gemp

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Ok ok ^^

C'est la trêve des confiseurs, j'essayais d'être gentil.
Par sleepless

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Pas de problème, mais tu sais que ce truc de soi-disant "pinaillage" a souvent été utilisé ici comme seul contre-argument dans de nombreuses discussions.
Par gemp

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Je voulais souligner le fait que c'est uniquement le verbe « a introduit » qui pose vraiment problème, mais celui-ci donnant son sens à la phrase, j'admets que « pinaillage » n'était pas du tout approprié.
Par A.Carraz

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Oui, je pense qu'il est fait allusion aux livres que j'ai Co-écrit et pas aux séries elle-mêmes.
Par sleepless

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Bonjour M. Carrazé,

Hélas non, la gazette dit texto la phrase suivante :

"Animateur de Destination séries, sur Canal Jimmy, Alain Carrazé est celui qui a introduit en France des séries aussi mythiques que Le prisonnier, ou Chapeau melon et bottes de cuir."

Suivie par un "Non sans mal." très évocateur.

L'ensemble, vous en conviendrez (peut-être), prête à confusion, vous donnant un rôle qui ne fut pas le vôtre.
Et ceci dit, comme déjà mentionné, sans remettre en question ce dont vous fûtes réellement responsable.
Par Mlemaudit

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

"introduit" non pas dans le paysage audio visuel mais dans le domaines des choses dont on peut parler sans recevoir des pierres ou des collibets.
Par gemp

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Donc la « France » est « le domaines des choses dont on peut parler sans recevoir des pierres ou des collibets ». Intéressante définition ^^
Par A.Carraz

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Oui, oui, absolument. C'est ambigu car moi, en lisant cette présentation, je pense immédiatement qu'il est fait référence aux livres par automatisme. Bien evidemment, je n'ai jamais fait acheter/diffusé pour la premiere fois ces deux séries. J'ai fait rediffusé Le Prisonnier à l'époque de Temps X mais c'etait plus de 10 ans apres sa premiere diffusion. The Avengers, lui, etait un grand succes de l'ORTF qui diffusait la série en soirée, par tranche de 12 épisodes. Elle faisait les couvertures des mag télé et il y avait même une adaptation BD dans Télé Poche !
Pour info -car c'est certainement plus interesant que ma bio !-, c'est Pierre André Boutang qui, avec Patrick Brion, avait fait acheté ét diffuser le Prisonnier pour les dimanches apres midi de la 2eme chaine de l'époque. Il avait été fasciné par le coté orwellien de la série. Moi, j'avais 9 ans et j'etais bouche bée devant ce truc insensé ! J'enregistrait même les épisodes au magnétophone, histoire de garder un souvenir via la bande-son !
Par Azertyuiop

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Bonjour
N'oublions pas que c'est le même Brion qui a diffusé pour la 1ère fois en France, des épisodes de série tv EN VOSTF dans son Cinéma de Minuit sur FR3 le dimanche soir, dans les 80:
- les 3 et 17 mai 1981, 7 épisodes de Alfred Hitchcock Presents (ceux dirigés par AH, dont l'excellent Revenge)
- le 10 mai 81, un épisode de Suspicion (une autre série qu'il a produite, en plus petite part que AH Presents) intitulé Four O'Clock et réalisé aussi par lui, avec EG Marshall en poseur de bombe piégé par lui-même.
- le 7 oct 1984: un des meilleurs épisodes de Twilight Zone, intitulé Night Call de Jacques Tourneur avec Gladys Cooper dans le rôle de la vieille dame qui reçoit un coup de fil de son mari défunt!
Merci Wikipédia pour les dates de diffusion, je ne les aurais pas retrouvées dans mon journal intime.
(source)
Par Arnaud Romain

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

"le 10 mai 81, un épisode de Suspicion (une autre série qu'il a produite, en plus petite part que AH Presents) intitulé Four O'Clock et réalisé aussi par lui, avec EG Marshall en poseur de bombe piégé par lui-même. "

Le 10 mai 81 ? Ne nous étonnons pas que pesonne ne s'en souvienne mon ami ! Héhéhé... bonne année.
Par Azertyuiop

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
"le 10 mai 81, un épisode de Suspicion (une autre série qu'il a produite, en plus petite part que AH Presents) intitulé Four O'Clock et réalisé aussi par lui, avec EG Marshall en poseur de bombe piégé par lui-même. "



Le 10 mai 81 ? Ne nous étonnons pas que pesonne ne s'en souvienne mon ami ! Héhéhé... bonne année.

Oui, c'est dommage, il a quand même foutu un bordel, le Hitchcock! à+
Par Joseph

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
Ça pinaille, mais c'est juste. Pour Chapeau melon et bottes de cuir, dont la diffusion commence en France en 1967, et Le Prisonnier en 1968, il me semble qu'il aurait été bien jeune à l'époque pour les avoir introduites. Pour le dernier, il est néanmoins responsable de sa rediffusion 15 ans plus tard.


Il s'agit en fait d'Alex Taylor. Il est justement fait référence dans l'émission à l'ancienne émission Continentales diffusée sur France 3 qui a fait la rediffusion de la série avec les derniers inédits de la saison 4 en VOST que Alex Taylor avait du chercher lui même à la source:

"Je les avais eues un peu en dernière urgence avant que les droits ne soient cédés à une grande maison (2). J'ai même ramené les cassettes sous le bras en France trois jours avant la diffusion ! On était un peu obligé de faire avec les copies qu'on avait. Six mois après c'était une autre maison qui détenait les droits et cela aurait été inabordable pour les matinales de France3."

[theavengers.fr]

La série a ensuite été rediffusée longtemps sur M6 dans les années 90, et plus récemment sur Arte dans une version remasterisée HD.
Par Yazid Manou

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Je ne crois pas avoir déjà vu sur le web une émission aussi longue et bien évidemment c'est avec réjouissance que j'utilise le terme long. Merci, félicitaions et bravo. Rien ne vaut d'écouter un passionné maîtrisant son sujet.
Par zzxyz

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Ce sujet m'intéresse, mais... 2 heures 18 minutes...
Je ne dois pas être le seul à ne pas pouvoir me figer devant mon ordi pendant autant de temps d'affilée, sauf à vouloir me coucher à "pas d'heure" et me relever le lendemain matin avec Lucerne sous les yeux, comme on dit en Suisse. Ou alors, faut saucissonner. C'est vrai que c'est l'époque où l'on déguste de la charcuterie à tout va, mais quand même.
N'y aurait-il pas un moyen terme entre les entretiens du genre "Petit Journal" et les vidéos @si ?
Par Néophyte Atterré

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Personnellement, je l'ai téléchargé, convertit en MP4 avec Free Video Converter de koyotesoft car les video en ".avi" sont trop lourd (attention de bien paramétrer la taille (848*480) et l'aspect (16:9) et de prendre la valeur 900 kbps comme compression (video plus légère sans déformation de l'image) ) afin de la regarder tranquillement sur ma tablette

Bon visionnage



Modifié 2 fois. Dernière modification le 13:18 le 29/12/2012 par Néophyte Atterré.
Par Vivre Libre et Mourrir

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Bonjour les Asinautes, Rafik et Alain qui semble suivre.

Cet episode sera-t-il une articulation dans la serie ? Probablement au vu des remarques de fond et de forme qui fusent. Je partage les futiles et les profondes.

Commensons par le faussement futile; la limace a missiles.
Oui le phrasé de Alain cette texture caracteristique d'un pationné de notre generation de la geekitude qui s'est fait ridiculiser a longueur de diners en ville pendant 20 ans avant d'etre le sage premonitoire qu'on ecoute religieusement. Comme il le dit, il etait le Fan ridicule, et puis un jour il est devenu l'expert adulé. Le ridicule n'etant ni dans ses propos, ni dans sa personne, mais dans le retournement d'opinion des belles personnes. Au final, il reste ce phrasé où l'on parle sans serieux, tellement on est habitué a etre pris pour un pitre pendant des decenies, et ou l'on s'ecoute aussi parler tant on est incredule de pouvoir finir ses phrases sans que le psy de service vienne expliquer que cela releve (a) d'une imaturité "adulescente" ou (b) d'un lavage de cerveau etasuniesque.

Rien de pejoratif a ton egard, chere limace a missiles, c'est ainsi que parlent mes amis qui prechaient l'internet avant Wanadoo, les Mangas avant Totoro, l'IRC avant twitter, le FTP avant le Web, les jeux de roles avant Warcraft (oui, ca n'a rien a voir un JdR sur PC...). C'etait mon phrasé y'a pas trois jours a la tablée de Noël. Maintenant, oui, c'est la resurgeance d'un desequilibre entre ces années a passer pour des clowns et la pseudo respectabilité apportée par nos étoiles de pionnier gagnées sous les quolibets. Ca peut perturber, mais, voila, on ne peut separer le message du medium, la parole du messager, la profecie de la pytie, et la pytie de la fumette.

Sinon, pour le fond, je pense qu'il eu peut-être fallu trancher entre l'expertise sur les series (chronologies, influences, liens au reel, economie, grands maitres et petites perles) et l'expertise sur le rejet par notre culture francaise de l'exception -culturelle- de ce qui est une revolution -culturelle- aux US. Alain est un expert, acteur, temoin, pivot de ce deuxieme point. On lui pardonnera son ton d'ancien combatant enfin parvenu maitre du monde au vu de des etats de service. Sans lui pas de Twiligt Zone, de Prisonnier ? Mazette ! Je veux une limace a missiles a l'editorial de tout ce que regardent mes enfants ! Bref, j'ai enfin apris et compris les batailles qui decidaient quelles dozes homeophatiques de fantastique mon imagination avait recues dans mes jeunes annees de TVspectateur.

Pour le deuxieme point, j'avoue etre resté sur ma faim. Contexte;
Le cinema maintream US s'est laisser pieger entre, d'une part, les ligues de vertus, leur politiquement correct et pudeurs sans fonds, et, d'autre part, les contraintes d'imperatif scenaristiques sensées garantir les entrees en salles; un groupe d'adolescents sauve le monde, une famille typique / un individu lambda vit une aventure atypique, un heros de BD fait son prequel, sequel, re-quel, tel-quel...
La production TV s'est engoufrée dans ce vide pour traiter les formes de recit non consensuelles, avant de faire la jonction dans les annees 90-2000 avec le cinema independant US pour traiter alors, enfin, des sujets tabous. Et cela nous donne Weeds, Bad Men, Six Feet Under... Une introspection et une critique sociale qui ne peut plaire ni aux americano-latres ni aux americano-phobes, mais seulement aux amercino-phyles qui connaissent les tourments, les retors, les forces et les faiblesses de la societe amerlocaine.

Bon, bref, je dois conclure; du fond bordel !
Apres, on vous fera moins suer sur la forme quand on aura plus de fond !

Mais ce discours n'exitant pas dans l'academie, il vous faut le contruire, et a nous d'etre patients.

(Pardon pour les accents, perdus dans une expatriation outre-atlantique)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 14:58 le 29/12/2012 par Vivre Libre et Mourrir.
Par sleepless

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
Ca peut perturber, mais, voila, on ne peut separer le message du medium, la parole du messager, la profecie de la pytie, et la pytie de la fumette.

Ah, moi, j'aurais dit "et la pytie du repas", car tout le monde sait que la pythie vient en mangeant.
Par Stalker

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

J'ai un décalage entre l'audio et l'image. C'est pénible...
Par Gamma gt

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Explication plus haut...
gamma
Par elam

problème d'écoute

Et pourquoi on n'a pas le découpage en actes ? chaque fois que j'essaie de prendre la vidéo en un seul bloc, je suis obligée d'arrêter au bout de 20', le son devient inaudible, que ce soit HD ou SD. Dernier essai, l'émission de cette semaine
Par hugo reis

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Ce qui me semble assez marrant c'est que cela m'a rappelé mes premiers pas devant les séries (twilight zone dans temps x) thunderbirds - sentinelles de l'air, bomber x . C'est en fait x flies qui m'a remis aux séries et fait découvrir le prisonnier, les mystères de l'ouest, chapeau melon et bottes de cuir et bien d 'autres (comme quoi on peut revenir sur ce qui s'est fait avant. PErso je teste toutes les séries avec des coups de coeur. Je crois qu'il faudrait faire un focus sur les séries anglaises (longues ou mini séries), personnellement cela a été des bonnes surprises (luther ou Sherlock par exemple).
Ou Carrazé a raison c'est que Internet a changé beaucoup de choses. On peut voir avant que cela passe en France qui caviarde tout (ordre des épisodes, doublage de me... jusqu'au voix des doubleurs qui correspondent que très peu au personnage).
Il est vrai qu'il y aurait pas mal à faire sur les séries européennes (The spiral sur Arte était pas mal foutu, Borgen, l'hôpital et ses fantômes pour les nordiques, mais mêmes les séries française. L'île aux trente cercueils m'avais passionné lorsque j'étais gamin et une autre dont je ne me rappel pas le titre avec un docteur flippant ).
Cependant les américains et les anglais nous offrent un foisonnement impressionnant qui font émerger des séries assez impressionnantes (Game of throne, Homeland ou Walking dead par exemple - même si la saison 2 est dessous et la trois plein de promesses) parmi des ratages à mon sens (Terra nova est chiant comme la pluie par exemple). Sur les experts je suis plus mitigé. Miami et Manhattan sont largement à jeter... Je croyais que c'étais la VF qui faisait cela mais la VO est aussi pénible alors que LAs Vegas recèle quelques trouvailles.
Il est vrai que l'approche des séries n'est pas la même selon les pays (Il serait même intéressant de décortiquer l'approche des séries. En regardant la dernière saison d'engrenages, cela coller largement à l'actualité française).
Dans ce cadre, je trouve intéressant ces premières émissions qui pose un cadre. Cela ne m'a pas appris des trucs, mais cela permet de poser des bases pour des prochaines émissions.
Par J L Rennes

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

"et une autre dont je ne me rappel pas le titre avec un docteur flippant ). "

Ne serait ce point CE docteur très flippant (au moins pour M. Winkler et moi)?
Par hugo reis

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

:))

au second degré cela fait flipper mais non c'est raté et je viens de le retrouver c'est le mystérieux docteur cornelius (j'avais 12 ans à l'époque...). J'ai regardé un peu (disponible sur you tube). Cela m'a moins fait flipper mais l'imaginaire de gamins.... Je devrais avoir un truc avec les médecins
Par J-net

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
Il est vrai qu'il y aurait pas mal à faire sur les séries européennes

A qui le dites-vous !
A ce titre, il faut vraiment garder un oeil sur Arte, qui diffuse ponctuellement des bijoux: Borgen évidemment, mais aussi, un peu avant, une série scandinave (j'ai peur de me tromper de pays) ReGenesis (des enquêtes scientifiques autour de risques épidémiques, très bien foutu, le héros est un casse-c à la House, en moins américain et plus gentil). Il y a eu aussi, été 2011, si je me souviens bien, une excellente série argentine (j'espère encore ne pas me tromper de pays), Epitafios, une mini-série, plus exactement, un thriller un peu à la "Seven" (en mieux, d'après moi).
Bref, je ne suis pas spontanément curieuse des fictions sérialisées hors USA-GB-France (oui, je reste curieuse de nos productions, malgré la médiocrité moyenne), je le suis devenue en voyant ces formidables séries... Ca vaut vraiment le coup de s'y intéresser...
Par sleepless

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
Epitafios

Très bonne série, effectivement.
Par RENAUD SACHET

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

magnifique émission ! mon père m'avait offert pour mon anniversaire Le Prisonnier (édition 8e art). Je ne m'en suis jamais remis :-) je travaille en médiathèque où je m'occupe de l'acquisition des ... séries ! j'en ai fait aussi mon métier, à une autre échelle. J'aimais bien aussi les petits ouvrages Le guide du Téléfan, et la défunte revue Génération séries. En feuilletant Le goût de la télévision, Les Cahiers du cinéma ont bel et bien évoqué les séries (Les incorruptibles) dans les années 60 quand même. Et puis Temps X c'est ma madelaine, je rêverais d'une émission avec Alain pour nous parler des "Bogda"! Je me rappelle de Igor (?) qui remerciait un jeune téléspectateur de leur avoir écrit qu'il pensait qu'ils étaient des extraterrestres et qu'ils venaient d'une planète où tout le monde leur ressemblait! Que de souvenirs. Si 8e art city a besoin de plumes pour des fiches séries ou autres, je veux bien me lancer dans le télétravail ;-)
Par JREM

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Citation:
qui remerciait un jeune téléspectateur de leur avoir écrit qu'il pensait qu'ils étaient des extraterrestres


des mauvaises langues disent même qu'ils ont fini par le croire.
Par philippe 93

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

J'avais oublié que Christian Jacob avait été ministre ...
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Quelle ingratitude envers les grands hommes qui bâtissent la France.
Par La Salamandre

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Merci pour cette série d'émissions toutes plus passionnantes les unes que les autres !
Par IT

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

On dit pas importateur ?
Par leo

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Je suis très heureux de l'espace d'expression croissant qui est accordé à des émissions qui divergent de la critique pure des médias, et cela enrichit même le débat. La critique portée par asi à la télé sur les séries il y a 10 ans n'est pas du tout la même aujourd'hui sur le site, grâce notamment aux émissions de rafik.

A laisser de plus en plus d'espace à d'autres personnalités comme celle d'Alain, de Rafik ou de Judith, je trouve que le site s'enrichit grandement, comme si un esprit de jeunesse soufflait.

J'ai l'impression qu'un esprit asi-internet commence à se concrétiser, avec des chroniqueurs bénéficiants d'une liberté nouvelle, j'en suis ravi. J'attend avec imaptience que vous dégotiez de nouveaux Alain, Judith, et Rafik (Porte aussi mais il ne jouit pas de la même liberté que les précédents, du moins pas encore ?) en leur permettant de s'exprimer avec la même liberté. Mon réabonnement est assuré !
Par Grégoire PIERRE

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Entendre à nouveau Serge Tisseron (dans l'extrait de l'émission sur France 5), ça fait vraiment du bien. A quand son retour (au moins ponctuel) sur ASI ?

Sinon, merci pour l'émission, c'était génial malgré le décalage image/son.
Par ThierryP

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Quel bonheur cette emision.
Un grand merci à Alain carrazé, et bravo à Rafik d'avoir osé un format si long (plus de 2 heures, c'est un record sur ArrêtSurImage non ?)
Par waree

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Très décévante cette émission au vu de la présentation...
Je m'attendais à entendre parler des séries à succès comme The Wire, Treme ou même des prods locales récentes...
Au lieu de ça beaucoup de souvenirs un rien datés.
Par Korama

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Il est puni Rafik? Déjà 3 semaines sans émission :(
Par Korama

Re: Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Bon ben j'ai ma réponse :-)
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page