Ramadan : que savait Mediapart ?

chronique Par Daniel Schneidermann discuté depuis 09:24 le 08/11/2017

Mediapart a-t-il protégé Tariq Ramadan, en passant sous silence son comportement d'agresseur sexuel ? C'est Charlie Hebdo qui pose la question à sa manière, dans sa couverture de cette semaine. Après, entre autres, Manuel Valls (que l'on avait connu nettement moins attaché aux droits des femmes lors de l'affaire DSK).

Dès hier soir, Edwy Plenel, patron du site, a répondu, lui aussi...à sa manière, en assimilant son cas à celui des résistants du groupe Manouchian. François Bonnet, directeur de la rédaction, a dénoncé "une croisade des imbéciles". Sur un ton plus modéré, la société des journalistes de Mediapart juge "fausse et infâmante" la couverture de Charlie, tout en réaffirmant son attachement à une absolue liberté d'expression (dans le même temps, Charlie est visé par un pic de menaces de mort virtuelles, après sa précédente couverture sur...Ramadan).
Pour ceux qui vivraient, depuis quelques années, dans un univers sans Twitter...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par noun

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Je suis sidéré par l'ampleur que prend cette ''affaire'', il n'y a qu'à voir le nombre de réactions à la tribune de francois Bonnet sur Mdp.
Comment peut on être aussi amnésique? La gente masculine cherche t elle à se faire pardonner du comportement des porcs en lançant une chasse aux sorcières effrénée? Qui savait? Qui a caché? Qui est complice? Cette frénésie est aussi insupportable que le silence était pesant avant l'affaire Weinstein. Que cherchent tous ces nouveaux mini procureurs autoproclamés de la protection des femmes? Avez vous la mémoire courte? Qui parlait des violences faites aux femmes il y a moins d'un mois? Comme l'affaire Weinstein a éclaté, il faudrait donc réorienter toute investigation à travers le prisme de cette affaire? Bientot accusera t'on Cash Investigation d'avoir passé sous silence des affaires d'agression sexuelle chez Lidl???

Il faut des victimes expiatoires, des victimes facilement haïssables; qui nous permettront bien sur de ne pas nous remettre en question. Réduire la question des rapports de domination homme femme à la tartuferie de M Ramadan. Surtout ne plus penser. Tout doit être simple, noir ou blanc, bon ou mal.
Le bon peuple ne comprend pas la nuance, il faut flatter son instinct animal, le faire réagir avec ses tripes!...
> Lire ici > Lire en contexte

Par vpl

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Ce que je trouve insupportable dans la polémique en question, c'est qu'on a une armée de justiciers dont AUCUN n'a jamais rien révélé sur les agressions de Ramadan qui vient reprocher à Mediapart de ne pas l'avoir fait !
C'est quand même ahurissant qu'un stratagème aussi grossier (personne n'a jamais rien dit mais Mediapart savait forcément et n'a rien dit) puisse fonctionner...

Je vais coller un procès à ces salopards de Charlie hebdo de n'avoir jamais révélé ces viols !

Accessoirement on voit pas mal de gens assez indifférents au #balancetonporc (voire relativistes) devenir d'un coup très sensibles à la cause féminine, selon la personne mise en cause. Atavisme sans doute......
> Lire ici > Lire en contexte

Par Totorugo

Re: Ramadan : que savait Mediapart ? nouveau

Merci pour cette chronique. Entièrement d'accord. Autant il est excessif de dire que Mediapart a "couvert" (ou alors il faut dire que tout le monde a couvert - Charlie compris, puisqu'ils n'ont rien sorti), autant il est absolument sidérant que les fins limiers de Mediapart, au fait de la vie libertine de Ramadan (pas condamnable en tant que telle, bien sûr, mais surprenante au regard de ses convictions morale et religieuses affichées) ne se soient pas au moins posé la question de savoir s'il n'y avait pas un abus de position dominante, voire des abus sexuels.

Vu le nombre de témoignages qui sortent, y compris des signalements officiels (dans un collège où travaillait Ramadan) comme le révèle la Tribune de Genève, c'est le moins qu'on puisse dire que Magnaudeix ne s'est posé aucune question et a décidé qu'il n'y en avait pas.

Ça n'en fait pas mécaniquement quelqu'un qui a "couvert". Mais c'est sa non-curiosité qui pose question. Pourquoi la curiosité sera-t-elle à l'affût du moindre petit détail s'il s'agit d'un vieux cacique socialiste ou d'un ministre en exercice, et si molle lorsqu'il s'agit de Ramadan (ou, à l'avenir, à d'autres) ?

Oui, Ramadan est parfois attaqué pour de bonnes raisons mais aussi très souvent pour de mauvaises (qui tiennent de l'odieuse stigmatisation des musulmans dans ce pays). N'y a-t-il pas un impensé du journaliste heureusement vigilant envers cette stigmatisation, qui s'interdit de creuser un sillon ou s'interdit de penser qu'il y a un sillon à creuser, de peur qu'il nourrisse cette stigmatisation ou qu'il soit récupéré à des fins de stigmatisations (ce qui est en effet inévitable, mais est-ce une raison pour renoncer à se poser des questions ?)

Sur ce point, le refus catégorique de l'équipe Mediapart de s'interroger me parait sidérant.

Quant à "l'affiche rouge" du père la morale, chevalier blanc de l'univers : sans commentaire. Ce type est parfaitement détestable de morgue et de surplomb....
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (363)
Par constant gardener

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

...devenu une star nationale et internationale, notamment pour s'être déclaré favorable à un "moratoire" de la lapidation des femmes dans les pays musulmans.

On sait dès le début que la chronique va être distanciée.
Par noun

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Je suis sidéré par l'ampleur que prend cette ''affaire'', il n'y a qu'à voir le nombre de réactions à la tribune de francois Bonnet sur Mdp.
Comment peut on être aussi amnésique? La gente masculine cherche t elle à se faire pardonner du comportement des porcs en lançant une chasse aux sorcières effrénée? Qui savait? Qui a caché? Qui est complice? Cette frénésie est aussi insupportable que le silence était pesant avant l'affaire Weinstein. Que cherchent tous ces nouveaux mini procureurs autoproclamés de la protection des femmes? Avez vous la mémoire courte? Qui parlait des violences faites aux femmes il y a moins d'un mois? Comme l'affaire Weinstein a éclaté, il faudrait donc réorienter toute investigation à travers le prisme de cette affaire? Bientot accusera t'on Cash Investigation d'avoir passé sous silence des affaires d'agression sexuelle chez Lidl???

Il faut des victimes expiatoires, des victimes facilement haïssables; qui nous permettront bien sur de ne pas nous remettre en question. Réduire la question des rapports de domination homme femme à la tartuferie de M Ramadan. Surtout ne plus penser. Tout doit être simple, noir ou blanc, bon ou mal.
Le bon peuple ne comprend pas la nuance, il faut flatter son instinct animal, le faire réagir avec ses tripes!
Par fifi

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Merci. Je commençais à me demander si j'étais la seule à éprouver un malaise à propos de tous ces déballages. Je précise : une femme (ou un homme) violée, ou seulement "agressée", c'est déjà une de trop. Ce qui me gêne, c'est cet unanimisme de circonstances, qui je le crains, (voir le passé) retombera comme un soufflé.
Je précise aussi : alors que beaucoup se vantent d'avoir dénoncé, dès le début, Ramadan (comme islamiste, non comme prédateur sexuel), ils n'étaient pas si clairs (comme les nouveaux philosophes avaient soigneusement occulté leurs sympathies maoïstes passées). Je me souviens fort bien m'être fait traiter de tous les noms d'oiseaux pour mon "intolérance".
Je crains aussi que le "prédateur" ne finisse par escamoter le fanatique.

PS : le plus détestable: ceux qui reconnaissent avoir su, et ne sont pas gênés de n'avoir rien dit. Détestable le "tout le monde savait".
PS2 : bravo pour le montage Valls.
Par noun

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Est il aussi possible au commun des mortels d'établir une distinction entre vie dépravée et agresseur sexuel? L'un est tout à fait possible sans l'autre. Avoir connaissance du caractère volage de M Ramadan ne veut pas forcément dire qu'il est un violeur.
Encore et toujours, mort à la nuance!
Par Malagate

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Ce qu'avant, lorsque les mecs malmenaient "virilement" les femmes, on disait d'eux qu'ils étaient des tombeurs, ou volages, parce que c'était emmerdant de dire autre chose...
Par noun

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Il existe des séducteurs, tombeurs (je n'en suis pas un) qui ne sont pas des violeurs.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 14:09 le 08/11/2017 par noun.
Par Julot Iglésias

Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Et il existe des femmes, fort heureusement, qui ne considèrent pas que la sexualité est une chose tellement sale (une affaire de "porcs" qui méritent d'être "balancés") qu'il faille la rendre propre par l'Amour (avec un A majuscule, bien sûr). Bref, des femmes qui ne considèrent pas que les séducteurs sont des porcs et qui savent à l'occasion, séduire elles-mêmes. Des femmes qui savent dire "non" à une proposition coquine sans systématiquement se précipiter au commissariat le plus proche.
Ces dernières semaines, les féministes intégristes, dont certaines ont du mal à cacher leur haine des hommes, ont réussi à répandre sur les médias (souvent objectivement aidées par des mâles puritains), un relent que l'on croyait définitivement disparu. Peut-être faudrait-il que notre ami Emmanuel Todd entreprenne une étude région par région pour découvrir les lieux où sont les nez les plus sensibles à l'odeur du lisier.
Par Bruanne

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Vous pensez vraiment que "porc" et "séducteur", ou que "sexualité" et "viol", que "proposition coquine" et " agression" on peut confondre ?
bein dis donc ...
Par Julot Iglésias

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Ben non, on ne peut pas confondre. Le sujet de mon message est précisément cette confusion et ces amalgames.
Par Bruanne

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Bein, justement, si on ne peit pas confondre, on ne confond pas, et par conséquent quand une femme "balance un porc", elle ne confond pas celui dont elle parle (en le nommant ou pas) avec un séducteur qui lui aurait fait une proposition coquine.

Je peux comprendre que certains et certaines en aient marre de l'intensité avec laquelle ce sujet est abordé, mais choisir ce forum-ci pour faire vous l'amalgame entre la libération de la parole et la haine des hommes, franchement c'est d'une maladresse qui n'est pas du tout à votre honneur.

Vous parlez comme si ces sujets étaient purement théoriques. Il y a des vrais gens derrière ces histoires qui sortent.
Par sandy

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Les femmes peuvent mentir elles-aussi.

Qu'est-ce qu'on en sait nous ?
Par judith

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Quel intérêt de dire qu'on a été victime d'une agression sexuelle si tel n'est pas le cas? Ca n'a rien de glorieux...
Par sandy

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

N'importe quoi.
Les faux témoignages il y en a déjà eu plein, ne serait-ce que par volonté de nuire, par vengeance ou autres raisons obscures à l'esprit humain.
Nous on ne sait rien, et il y en a marre que tout le monde joue les procureurs.
Cette vague de dénonciations sur internet laisse la place à toutes les calomnies. Et ça me met mal à l'aise.
Que les gens en parlent c'est bien. Il ne faut pas que ces agressions restent dans le silence, les agresseurs comptent trop là dessus justement.
Mais là n'importe quelle calomnie peut servir à lapider des gens en public, c'est dangereux, vous en êtes la preuve en partant du principe que personne ne peut mentir.
Par ceci n'est pas un pseudo

Rien de glorieux...

je viens de voir le documentaire passionnant sur H-G Clouzot.

Et pour parler de son film "le corbeau", de l'occupation, le doc fait le parallèle avec les
lettres anonymes envoyées par les Français à la Gestapo.
En 1944 , on en découvert des milliers à la Kommandantur, que les allemands n'avaient pas eu le temps de traiter. Ils en recevaient trop. Pas seulement pour dénoncer des Juifs.
C'était une opportunité de se débarrasser d'un voisin, d'un concurrent et de reprendre sa boutique,
se débarrasser de son mari ( sic).

Loin de moi l'idée de prendre parti pour qui que ce soit, mais les accusés ont droit à un débat contradictoire, une défense.
Aujourd'hui, on jette en pâture des noms sur Internet, où ils sont jugés directement par la foule.
Le mot dièse " balancetonporc" est aussi d'une grande violence.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 08:11 le 17/11/2017 par ceci n'est pas un pseudo.
Par Bruanne

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Rien, on n'en sait rien.
Mais par contre, on vit dans le même monde que celles qui balancent.
Là où vous vivez, vous n'avez jamais croisé un porc ?
Dans votre entourage jamais vu une main baladeuse, un chantage, une insistance déplacée ?
Dans les jours qui viennent, discutez-en avec quelques femmes de votre entourage, et comparez combien d'entre elles vont vous raconter un truc vécu et combien d'entre elles l!ont "balancé" sur twitter.

Même si sur tweeter il y a 10% de dingues qui balancent des mensonges, il en reste beaucoup plus qui en ont vécu autant et n'ont pas balancé.
Par sandy

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

J'en ai un à mon boulot, j'en ai déjà parlé avec les filles, et elles en avaient rien à faire.
Par Ervé

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Des filles indifférentes aux remarques, aux gestes déplacés, au harcèlement...
Arrêtez de prendre vos interlocuteurs pour des con(ne)s.
Par jeanbat

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

selon Sandy, c'est une chance pour une femme d’être harcelée.
pour lui ne pas l'être c'est juste un signe qu'on est un "éléphant, au gros cul"
[www.arretsurimages.net]



Modifié 2 fois. Dernière modification le 12:04 le 11/11/2017 par jeanbat.
Par OHbt

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Pourquoi faudrait-il que les gens soient toujours affectés par les débilos qui les entourent ? Il y en a qui peuvent avoir des ressources qui vous échappent.

Moi j'en ai connu une (une femme qui ment, qui affabule...). Dans ce cas c'était plutôt pathologique, un mélange de satisfaction dans sa propre victimisation, de nécessité de ressentir la compassion des autres... mais aussi dans un cas bien précis un intérêt bien réel d'être certaine d'avoir la garde des enfants.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Il en existe, sinon indifférentes à leur propre harcèlement s'il advenait qui trouvent qu'on en fait un peu beaucoup sur celui des autres, j'en connais aussi.
Faut arrêter de croire que toutes les femmes sont des féministes, ou même que toutes les femmes se considérant/disant féministes sont sensibles à tous les aspects du féminisme (ou plus encore définissent un harcèlement de la même manière).
Par Ervé

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Bien sûr, il doit en exister. Et je n'ai jamais prétendu que, confrontées à ces problèmes, toutes les femmes ont la même attitude.
Mais quand Sandy affirme qu'à son boulot, il a parlé avec les filles, et qu'elles en avaient rien à faire, je maintiens qu'il se fout de notre gueule.
Certaines sont capables de réagir violemment, d'autres pas. Mais dans le second cas, cela ne doit pas amener à conclure qu'elles sont indifférentes. Pour différentes raisons, envoyer chier les harceleurs est un pas qu'il est parfois difficile à franchir.
Par Ervé

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

...de franchir
Par Ervé

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Lire les interventions de Sandy sur le forum "Dénoncer le sexisme et être accusée de racisme" (30/10/2014), dont l'une des plus plaisantes a été mise en lien précédemment par jeanbat, renseigne sur sa fibre féministe.
Sandy est un farouche défenseur des femmes, un confident sur l'épaule duquel elle peuvent s'appuyer lorsqu'elles traversent des périodes difficiles.
A condition toutefois, qu'elles ne soient ni trop grosses ni trop moches. Les pachydermes à gros cul, celles qui n'ont pas la chance d'être la cible des harceleurs de rue (sic !), très peu pour lui.
Il y a des limites esthétiques à son empathie*.
De plus, toujours selon lui, ces filles harcelées, les plutôt belles pas les laides en surpoids, se plaindraient-elles si elles étaient accostées par Brad Pitt ? Evidemment pas ! Réfléchissez deux secondes.

*Quoique, lorsqu'il ajoute, niant la réalité du harcèlement de rue :
Homme et femmes il n'y a aucune différence, on n'a pas besoin d'écouter qui que ce soit si on est doués d'empathie et d'imagination on peut très bien se mettre à leur place et comprendre ce qu'elles peuvent ressentir.
Et c'est bien pour cela que l'on sait qu'il ne s'agit aucunement d'harcèlement et qu'il s'agit ici de vouloir monter en épingle ce qui n'a rien de grave pour le commun des mortels, qu'il s'agit d'une pure réaction de lutte de classes sociales.


Et après ça, le type vient te pourrir en te tutoyant et en pointant ton idiotie et ton arrogance.
Une vraie pointure, ce Sandy...
Par sandy

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Que l'on comprenne bien ton délire ? Tu essaies de me refaire le portrait à coup de citations tronquées dont tu tords la signification pour tenter de justifier ton agression gratuite ?

Je nie tout ce que tu racontes sur moi en bloc.

Et je n'ai pas changé d'avis sur le "harcèlement de rue", ce n'est pas du harcèlement, et c'est bien un phénomène de classe sociale.
Les "harceleurs de rue" sont tous des pauvres types qui n'ont reçu aucune éducation sur la façon de se comporter en société, ce qui inclus avec les femmes.

On est typiquement ici dans une situation de bourgeois qui veulent criminaliser le comportement des pauvres.
Par Ervé

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Sur le sujet, vous ne réussissez qu'à vous ridiculiser avec vos dénis et vos délires sexistes.
Alors restons en là, ça vaut mieux pour vous.
A moins que vous ne teniez à ce qu'on remonte un peu plus loin dans l'histoire du forum, et que soient rappelés vos glorieux débuts ?
Par sandy

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Mais oui c'est ça, je me ridiculise. Tandis que vous pas dutout.
Et je vous en prie, ne me menacez pas, détruisez-moi si vous le pouvez, cela semble vous tenir tellement à coeur.

Un conseil ... Allez-vous faire soigner.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18:29 le 13/11/2017 par sandy.
Par Ervé

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Et il insiste, le con.
Après son "abstiens toi et rentre chez toi" et son "alors ferme la sincèrement", son conseil d'aller me faire soigner !
T'as un gros problème, bonhomme, avec ceux que tu aimerais faire taire ou envoyer en HP parce qu'ils ne pensent pas comme toi
Avec les Juifs, dès ton arrivée ici. Avec les femmes, par la suite. Et constamment avec les forumeurs s'opposant à ta logorrhée militante.
L'image pitoyable du bourrin à œillères qui n'est pas, fort heureusement, celle d'une majorité de ceux qui défendent les idées de la FI.
Par Oblivion

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Les "harceleurs de rue" sont tous des pauvres types qui n'ont reçu aucune éducation sur la façon de se comporter en société, ce qui inclus avec les femmes.

Prenons votre hypothèse comme juste.
Donc, pour vous, il est acceptable que des femmes et filles qui sont de la même classe sociale qu’eux soient emmerdées continuellement dans la rue (comme ils et elles partagent les mêmes rues) ?
Par sandy

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Non.

C'est là toute la problématique de l'exercice qui consiste à extrapoler, à faire des procès d'intention et à se laisser influencer par les trolls comme Ervé.

Il n'y a pas de solution qui soit dissociable du reste des plus gros problèmes politiques, économiques et sociaux qui touchent le pays et qui conduit au déclassement, à la stigmatisation et à l'exclusion d'une partie de la population.

On peut faire un effort spécifique de dénonciation et de publicité du phénomène, qui va être ressentit comme une forme de harcèlement par les femmes qui le vivent à cause de la fréquence et de la répétition de ces comportements mais qui n'est pas du harcèlement car on parle du comportement de personnes diverses qui n'ont aucune conscience de ce qu'elles ont pu vivre avant de les croiser. On peut faire un effort d'éducation et de sensibilisation. La solution ne passe clairement pas par la répression. Et il ne faut pas prêter le flanc à la réaction ( au mépris de classe ) et à leurs pulsions haineuses et liberticides.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:56 le 14/11/2017 par sandy.
Par Oblivion

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais le harcèlement de rue commence jeune.

Par ex. :
À 9 ans, tu peux croiser une bite bien visible dans la rue.
À 11 ans, des vieux (des adultes, quoi) qui te lorgnent avec un regard bien salace
où qui te font des remarques intéressées sur ton physique.

Des braves gars qui savent très bien qu’ils ont affaire à des mineures.

Voici le programme de la France Insoumise.

Du harcèlement de rue – qu’ont déjà subi 82% des femmes de moins de 17 ans…
Par sandy

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

J'ai jamais vu quelqu'un d'aussi idiot et arrogant.

J'étais totalement désolé pour ces filles d'accepter ce genre de comportement et de ne rien vouloir dire / vouloir faire pour que cela cesse.
Je ne préjuge en rien de comment elles ont pu les prendre réellement, ces gestes/propos de gros lourd, et si ce qu'elles disaient et laissaient paraitre correspondait à ce qu'elles ressentaient / pensaient réellement.

Elles ont choisit l'indifférence, que cela te plaise ou non, et je ne sais pas si elles l'étaient réellement au fond d'elles parce que personne n'est dans leur tête, même pas toi contrairement à ce que tu crois.

La prochaine fois que tu viens mettre en doute ma parole parce que ce que je dis dépasse ton entendement et les frontières de ton esprit étroit, je t'en supplies, abstiens toi et rentre chez toi.
Par Ervé

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Elles ont choisit l'indifférence, que cela te plaise ou non, et je ne sais pas si elles l'étaient réellement au fond d'elles parce que personne n'est dans leur tête, même pas toi contrairement à ce que tu crois.

Non pas moi, mais TOI si. La preuve :
Homme et femmes il n'y a aucune différence, on n'a pas besoin d'écouter qui que ce soit si on est doués d'empathie et d'imagination on peut très bien se mettre à leur place et comprendre ce qu'elles peuvent ressentir.
Par sandy

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

L'empathie n'a rien avoir avec la télépathie. C'est l'empathie qui nous fait intervenir, parce que justement à leur place on n'aimerait pas les attouchements et les vannes graveleuses à chaque occasion. Mais après si elles choisissent l'indifférence et de ne pas en parler, on ne peut pas savoir pourquoi et ce qu'il se passe dans leur tête. On peut juste par empathie énoncer des théories. Ce qui ne change absolument rien car dans les faits le gars continue de sévir.

Alors ferme là sincèrement.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:11 le 13/11/2017 par sandy.
Par Robert.

Ça dépend à qui.

" et elles en avaient rien à faire"

"Les femmes filles peuvent mentir elles-aussi."



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:27 le 11/11/2017 par Robert..
Par Mona

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Elles n'avaient surtout pas envie d'en discuter avec vous , monsieur sandy qui ricanez sur les vilaines calomnieuses .
Par sandy

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Visiblement elles n'ont envie d'en discuter avec personne, parce que le mec sévit quasiment tous les jours, et ce malgré les remarques et les conseils que l'on a pu lui donner concernant son comportement entre mecs en lui disant clairement que ce qu'il faisait était interdit et ce qu'il encourait si une collègue décidait de se plaindre.
Par Mona

Re: Où c'est que ça sent les plus le cochon ?

Vous êtes témoin et vous n'intervenez pas , sauf un rappel à la loi comme tout bon mauvais procureur ?
Par Pierre 34

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Tout à fait d'accord avec vous. Daniel ne s'est pas grandi d'avoir abordé ce sujet et d'abonder dans cette polémique en se rangeant du côté de Valls et Fourest...
Par constant gardener

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Depuis pas mal de temps maintenant, je me pose des questions sur la ligne éditoriale d'ASI. Avec ce site, DS prétendait vouloir déconstruire les récits médiatiques. Cela a pu être vrai, particulièrement avec les articles de l'éconaute Anne-Sophie Jacques, qui remettaient en question le discours général sur l'économie (celui de Seux et consorts), avec des interlocuteurs qui savaient de quoi ils parlaient.
Aujourd'hui, je vois un site qui accompagne le discours médiatique dominant du moment. Avec les mêmes sujets, les mêmes silences, les mêmes indignations, les mêmes gentils et les mêmes méchants. Et aucune analyse.
Et pour se dédouaner, quelques tirs sur l'ambulance (C8, CNews, Chérie 25, ...).
Pas très encourageant, tout ça.
Par Julot Iglésias

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Il me semble qu'ASI accompagne depuis l'origine le discours médiatique, en tous cas sur certains sujets, et non des moindres.
Mais soyons indulgents. ASI est une petite boutique et son patron est probablement très conscient de la violence dont sont capables les chiens de garde du régime envers les dissidents.
Par vpl

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Misèèère.
Ce qu'on peut lire sur un forum "éclaire" comme ici est finalement en ligne avec ce qu'on lit partout ailleurs, récriminations continuelles, et complotisme à tout va.

Vous ne pouvez pas vous imaginer en lecteurs conscients, au lieu d'attendre des gourous pour vous conforter dans la bonne direction ?
Par noun

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Malheureusement pour se faire un avis propre, il faut lire beaucoup et de tout, penser contre ses croyances, débattre avec les autres, faire son auto critique, essayer de détecter les failles de son raisonnement. Cela demande beaucoup de travail et de temps! Recevoir un avis prémâché est tellement plus simple.
Par Julot Iglésias

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Hélas, beaucoup d'abonnés à ASI ne supportent pas d'entendre des opinons opposées aux leurs, comme s'ils craignaient d'être contaminés. Ils préfèrent douillettement n'écouter que ce qui conforte leurs certitudes, sans se rendre compte que si leur histoire personnelle avait été différente, ils auraient pu adopter les opinions de leurs adversaires et les défendraient avec le même aveuglement.
Il faut beaucoup de travail pour arriver à s'extraire de ce piège. Mais le sentiment de liberté que l'on éprouve à chaque étape du chemin est difficile à décrire. Tout comme le sentiment de consternation que l'on éprouve au spectacle des emmurés, qui ne savent répondre aux arguments que par l'invective et la caricature.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:43 le 08/11/2017 par Julot Iglésias.
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

votre opinion c'est que les femmes qui subissent des violences sexuelles ne devraient pas dénoncer leur agresseur?
Par Carnéade de Cyrène

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Non je crois qu'il voulait dire que les gens s'offusquant de certains messages et en venant à répondre par l'invective et la caricature plutôt que de prendre le temps d'argumenter sur Faurisson (dans le cadre d'un forum sur la Corée du Nord), ou la pertinence d'une blague sexiste (dans le cadre d'un forum sur le harcèlement), sont emmurés dans leurs certitudes et incapables d'entendre les contradictions. Ce qui ne relève évidemment pas de l'invective ni de la caricature envers les abonnés d'@si. :)

Plus sérieusement sur le fond il a raison, on (nous la plupart des humains débattant de choses et d'autres) s'acharne souvent à défendre des points de vue sans accepter de se rendre compte qu'un vécu à peine différent aurait pu nous conduire à être tout aussi acharnés en sens inverse, et parfois sans même chercher à entendre les arguments contraires (en dehors d'en chercher les failles). Mais le voir se poser en vieux sage pour juger de l'ouverture d'esprit des abonnés d'@si en particulier est assez amusant, se rappelant des dernières fois où il fit face ici à invectives et caricatures.
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

[www.arretsurimages.net]

je pensais à ce post là.

vous y voyez autre chose que ce que j'y ai vu?
Par Carnéade de Cyrène

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Oui j'y vois qu'il s'inquiète des relents puritains de certains discours féministes qu'il voit comme criminalisant de simples tentatives de séduction.
Je ne pense pas qu'il parle des victimes de vraies violences sexuelles en évoquant #balancetonporc, mais de certains témoignages relevant plus de la part la plus claire de la zone grise (genre drague lourdingue d'un mec se prenant finalement un vent mérité et n'insistant pas d'avantage), qui se retrouvent confondus avec des trucs nettement plus graves dans l'hystérie ambiante.

Après parler de femmes qui "se précipitent au commissariat le plus proche à la moindre proposition coquine", c'est un des trolls des familles dont il a le secret, sachant que même les vraies victimes d'incontestables violences s'y rendent on ne peut plus rarement.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18:46 le 08/11/2017 par Carnéade de Cyrène.
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

qu'il voit comme criminalisant de simples tentatives de séduction.
Ah..je croyais qu'il s'agissait de femme violées...

Je ne pense pas qu'il parle des victimes de vraies violences sexuelles en évoquant #balancetonporc,


alors pourquoi emploi t-il le mot "porc" ?


bref, tout, dans son post converge vers : les femmes qui se plaignent depuis 3 semaines = excès de puritanisme et haine de l'homme.

ce qui ne me pose pas de probleme, chacun peut penser ce qu'il veut.
par contre, ce plaindre du puritanisme quand il s'agit de viol et de souffrance, c'est tordre le sens des mots.
Par Tigi

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Il reprend plus ou moins les arguments développés dans cet article de Valeurs Actuelles.
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Plus sérieusement sur le fond il a raison, on (nous la plupart des humains débattant de choses et d'autres) s'acharne souvent à défendre des points de vue sans accepter de se rendre compte qu'un vécu à peine différent aurait pu nous conduire à être tout aussi acharnés en sens inverse.

ca me rappelle
"Fils de pécore et de minus Fils de pécore et de minus Ris pas de la pauvre Vénus Ris pas de la pauvre Vénus La pauvre vieille casserole Parole, parole La pauvre vieille casserole Il s'en fallait de peu mon cher Il s'en fallait de peu mon cher Que cette putain ne fût ta mère Que cette putain ne fût ta mère Cette putain dont tu rigoles Parole, parole Cette putain dont tu rigoles."



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18:33 le 08/11/2017 par jeanbat.
Par Bruanne

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Je me réjouis de voir que certains humains ont une bonne opinion d'eux-mêmes.
C'est très bon la santé, paraît-il.

L'étape d'après sur le chemin de la liberté sera de ne plus souffrir de l'ignorance et de la fermeture d'esprit d'autrui, en se disant que peut-être, si vous aviez le même vécu qu'eux vous seriez aussi con.
Par totoro45

dominique et l'informatique

Lundi dernier, Dominique Seux dit sur France Inter tout le bien qu'il pense de Xavier et de son "Ecole 42" .

Un bilan effectué par un spécialiste indépendant serait indispensable avant de chroniquer sur le sujet .

Mais, là n'est pas la question .

Le problème est dans la suite de la chronique :

" si on était caustique, on s’étonnerait que les milliers d’enseignants-chercheurs de nos grandes universités scientifiques n’aient pas eu l’idée de lancer des formations en développement informatique. Bon. En réalité, le système éducatif public est par nature plus lourd à bouger. Pourquoi n'est-il pas sur ce créneau informatique ? Peut-être parce qu'il pense que ce type de formation est moins important que d’autres assurées aujourd’hui. Cela se discute. Peut-être parce qu'il calcule que ce métier de développeur n’aura qu’un temps avant le temps des robots. "

Cela mériterait au minimum un droit de réponse sur la radio publique , car enfin, et pour ne parler que d'eux par exemple, qu'est-ce que Dominique Seux pense que les étudiants en informatique apprennent dans les IUT ?

Quand ces étudiants entrent à l'IUT ils ne savent pas coder, quand ils sortent de l'IUT ils sont opérationnels et souvent ils sont embauchés avant même d'avoir obtenu leur diplôme ...

Et ce sont des enseignant chercheurs qui les forment !

[www.iut.fr]
Par kusto

Re: dominique et l'informatique

C'est un peu hors sujet toussa.

Mais j'ai bien aimé ceci:
Citation:
Peut-être parce qu'il calcule que ce métier de développeur n’aura qu’un temps avant le temps des robots. "
Le développeur qui travaille sur des réseaux neuronaux et programme ces fameux robots, à mon avis il faudra en effet pas les chercher parmi les pisse-code web de 42, mais plutôt parmi les universitaires et autre ingénieurs qui ont reçu une vraie formation.
Par totoro45

Re: dominique et l'informatique

C'était une réponse au message de Constant Gardener dans lequel il question des :

" articles de l'éconaute Anne-Sophie Jacques, qui remettaient en question le discours général sur l'économie (celui de Seux et consorts), "
Par folavril-170143 folavril

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Pour ma part, c'est plié. Déjà, la chronique sur les vilains pas beaux qui vont chez Lidl parce que c'est moins cher m'avait ulcérée mais je vais appliquer les conseils du bon Dr. DS : finito la suscripción, ahí la vemos ! Parce que merci bien, mais je peux écouter Natacha Polony gratos sur à peu près tous les sites d'info, pas besoin de raquer pour ça.
Par Poloi

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

heu ça y est, c'est acté, la justice a mené l'enquete et Ramadan est un "prédateur sexuel" avéré (il viole à tour de bras apparemment) ? Non, parce que les rumeurs vont vite, et je ne suis pas au courant de tout. J'ai juste entendu qu'il y a deux témoignages, et que c'est un personnage qui avait beaucoup d'ennemis. Permettez moi donc de douter de l'accusation. Et permettez moi donc de dire que je trouve malsain et peu journalistique de n'émettre aucune réserve quant à l'accusation, et de faire maintenant le procès de mediapart comme si le procès de Tariq Ramadan était déja plié.

Une autre hypothèse au "silence" de mediapart sur la vie sexuelle dépravée de Tariq Ramadan, c'est que Tariq Ramadan n'avait pas une vie sexuelle dépravée. N'est-ce pas ?
Par vpl

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

On lit en creux dans la chronique de Daniel qu'il avait au minimum une vie sexuelle dépravée, pour reprendre vos termes. Et c'est pas le seul actuellement pour lequel une accumulation d'accusations conduit à le clouer au pilori, pourquoi ne remettre que son cas en cause, et pas ceux de Weinstein ou d'autres ?
Par constant gardener

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Une autre hypothèse au "silence" de mediapart sur la vie sexuelle dépravée de Tariq Ramadan, c'est que Tariq Ramadan n'avait pas une vie sexuelle dépravée. N'est-ce pas ?
C'est une bonne hypothèse.
Il y en a une autre : Mediapart n'avait pas connaissance de la (supposée) dépravation de Ramadan.
Mais qu'est-ce qu'on en a à foutre des hypothèses?
Surtout quand on se rappelle les relations qui ont pu être tendues entre l'accusé Plenel et le procureur Schneidermann.

Nota : je n'ai aucune sympathie pour Plenel. Mais j'essaie de ne pas tout mélanger.
Par Youri Llygotme

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Merci, très intéressant ce texte que je ne connaissais pas. Et il écrit bien, le bougre.
Par cas6

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

"A l'intérieur, régnait un silence de cauchemar, un silence terrifié à la fois par la violence de l'agression et par la brutalité d'une hiérarchie qui se déployait dans les couloirs pour cadenasser les bouches."
et ça recommence à Mediapart ???
Par Poloi

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Oui j'oubliais qu'on en avait rien à foutre des hypothèses, des raisonnements, de la logique de base et de la recherche de la vérité. On n'a pas le temps, on n'a plus le temps. Faut que ça aille vite, pas le temps de réfléchir, toi t'es méchant, toi un islamo gauchiste, toi un violeur, toi un islamophobe, toi un antisémite. Du buzz, du clash, du cash. Un clou chassant l'autre, comment pourrait-on s'arreter 2 jours pour réfléchir, enqueter, écouter, douter, nuancer ? Pas le temps d'être rigoureux, critique et réfléchi, il suffit d'écouter celui qui gueule le plus fort, de se soumettre aux dominants, et de reprendre en choeur avec la meute (ou le troupeau, c'est selon). En avant, marche ! Et plus vite que ça.

Pourtant, il serait urgent de tout arrêter. Et de repenser les bases de notre société. Etre prêts collectivement, avant que la tempête n'arrive.
Par GPMarcel

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Ho là camarade, tu vas leur faire peur. Veux-tu te taire?

Quoi, " s'arrêter, s'asseoir et réfléchir..."
L'An 01 de Gébé et d'un Charlie Hebdo digne...celui de.
Passons.
1973.
Et les trains commencent à regarder passer les vaches...
Par folavril-170143 folavril

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Merci pour ce lien, j'ai bien ri.

Ce passage sera particulièrement savoureux pour ceux qui se souviennent du dernier passage de Pierre Péan sur le plateau d'ASI : "elle [la direction du Monde et donc Plénel] tenta en outre de dénoncer, dans le «Péan-Cohen», un antisémitisme sous-jacent (et, à mon sens, totalement imaginaire)."

LOL.
Par Cultive ton jardin

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Il faut quand même noter que les adversaires les plus virulents de Tarik Ramadan n'ont pas davantage évoqué le soupçon qu'il soit aussi un prédateur (ou ça m'a échappé?). Soit il faut croire que rien ne filtrait de ses comportements (vraiment rien?) soit ses adversaires auraient renoncé à utiliser contre lui (et pourquoi?) ce qui se révèle l'arme absolue.
Par Cultive ton jardin

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Citation:
poloi
Une autre hypothèse au "silence" de mediapart sur la vie sexuelle dépravée de Tariq Ramadan, c'est que Tariq Ramadan n'avait pas une vie sexuelle dépravée.

Vous avez sans doute raison d'évoquer la possibilité que tout ne soit que montage de ses ennemis et que TR soit finalement innocent. Mais le coup de la présomption d'innocence, on nous l'a déjà tellement fait qu'on n'ose même plus l'évoquer sans un sourire sarcastique. Personnellement, rien que le mot "bon vivant" m'aurait fait dresser l'oreille. On est passé brutalement du "tous innocents" au "tous coupables", qui ne vaut pas mieux en effet.

Mais pourquoi, pour parler d'un comportement criminel, utilisez vous l'ambigu "vie sexuelle dépravée"?
Par Bolzano

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

"On ne trouve que ce qu'on cherche vraiment" ou on ne publie que ce qui est appuyé par des preuves, par exemple des plaintes, des témoignages de première main?

On peut aussi citer l'exemple qui fait souvent jurisprudence en France du Canard Enchaîné, dont "les enquêtes s'arrêtent à la porte de la chambre à coucher". Pour un journaliste, enquêter sur la vie sexuelle d'un intellectuel, ça peut ne pas être une priorité, et pour "ce qu'on cherche vraiment" on peut légitimement trouver plus valorisant que l'exploration des poubelles et des ragots: les contradictions dans le discours, les accointances et les soutiens, plutôt que avec qui il couche et comment.

Il semble que comme pour DSK avant 2011 tout le monde savait mais personne ne disait rien, et pour moi "bon vivant" ça reste non péjoratif tant qu'il n'y a pas de plainte ou de signalement: ce que font en privé des adultes consentants ne me regarde pas et ne regarde pas les journalistes, quelle que soit la sympathie ou l'antipathie qu'inspire le personnage.

C'est là que se situe le légitime scrupule de l'enquêteur: "ce qu'on cherche vraiment", c'est l'abus de pouvoir et d'intimidation d'un puissant sur ses victimes, ou c'est du voyeurisme qui n'a rien à voir avec ce pour quoi la personne est connue?
Dans le premier cas on peut faire un article si on a des billes pour le soutenir, dans le second on s'abstient, et on risque de se faire mal voir si quelqu'un trouve ensuite les billes qu'on n'avait pas pour le premier cas.
Par Dan Israel

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Merci de résumer aussi simplement et clairement la situation, telle que nous la voyons à Mediapart.

Dan
Par folavril-170143 folavril

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

À la limite, j'imagine que chez Médiapart, on trouvait ça carrément rassurant d'avoir affaire à un "bon vivant" et pas à un austère prédicateur : un brave type comme tout le monde, ahaha, avec ses petites turpitudes comme tout un chacun ! Et une bonne tape dans le dos entre potes ! Du bon petit machisme ordinaire, quoi...

Ça ne vous rend aucunement responsables des faits et gestes de Ramadan et cette campagne contre vous est dégueulasse. D'autant qu'elle est orchestrée par tous ceux qui d'ordinaire défendent le droit des hommes à "aller aux putes" car c'est "leur vie privée", et qui eux, savaient que le bonhomme était violent, donc on croit juste rêver.
Par vpl

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Ce que je trouve insupportable dans la polémique en question, c'est qu'on a une armée de justiciers dont AUCUN n'a jamais rien révélé sur les agressions de Ramadan qui vient reprocher à Mediapart de ne pas l'avoir fait !
C'est quand même ahurissant qu'un stratagème aussi grossier (personne n'a jamais rien dit mais Mediapart savait forcément et n'a rien dit) puisse fonctionner...

Je vais coller un procès à ces salopards de Charlie hebdo de n'avoir jamais révélé ces viols !

Accessoirement on voit pas mal de gens assez indifférents au #balancetonporc (voire relativistes) devenir d'un coup très sensibles à la cause féminine, selon la personne mise en cause. Atavisme sans doute...
Par patrick

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Je ne trouve la une de Charlie très drôle et de mauvaise foi avec Mediapart, n'empêche que oui, Daniel a raison, on s'interroge sur la relation Ramadan Plenel. Mais il faudrait que l'équipe de Plenel se calme (il faut voir le délire sur twitter des rédacteurs) ! Charlie Hebdo, c'est pas le Monde et c'est une simple caricature. Plenel compare la une de Charlie à l'affiche rouge, non sans rire et la rédaction de Mediapart c'est le groupe Manouchian !



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09:59 le 08/11/2017 par patrick.
Par GPMarcel

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Bien sûr que je savais.
Il est évident que je savais.
Il était de notoriété publique, dans le milieu politico-journalistique que l'anguille était sous roche, enfin pibale sous caillou...
Il était même naturel que je sache au regard du bonhomme.
Il est dans la nature des choses de prendre le train. Le train, le train de la Vérité, Madame, Monsieur.

Car voyez-vous Madame, Monsieur nous nous taisions.
Nous faisions silence.
Faut-il avoir honte de notre silence?
Non, penauds nous sommes, peut-être, mais avoir honte, Non!
Nous jetions un voile de ghetto de gotha sur les agissements de bien de gens de notre monde...

Je me suis tu.e
Nous nous sommes tu.e.s
Alors, il est normal, salutaire même, d'aller, maintenant, crier notre indignation.

De quoi l'accuse-t-on, au juste, ce dangereux personnage qu'il faut, absolument condamner?
A-t-il la rage?

A chacun d'interpréter.
[www.google.fr]
Par Ervé

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Plenel, en 2015, sur le plateau du Petit Journal : Ah, il n'est pas clair. Ah, il a un double langage. Encore une fois, je le lis et je l'écoute et je ne vois pas d'ambiguïté.
Plenel, en 2017, sur BFMTV : Je n'ai "croisé" (sic !) Monsieur Ramadan dans ma vie que deux fois.
Plenel en 2018 ? : Monsieur qui ?... Ramadan ?... non, désolé, ça ne me dit rien.
Edwy, des poils de frère Tariq fraîchement collés dans sa moustache, nie toute connivence et commence à prendre courageusement ses distances.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 10:15 le 08/11/2017 par Ervé.
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

et commence à prendre courageusement ses distances.
comme toute personne saine d'esprit qui, après avoir pensé qu'une personne était respectable, apprends que c'est un violeur.
Par vpl

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Ah, on sait déjà ce que dira Plenel en 2018 ?!

Merci de cette leçon de déontologie.
Par Robert.

La question ne sera pas posée.

Que savait Daniel Schneidermann,? Si tant est qu'il y ait quelque chose à savoir.
Par Robert.

Ah, bien sûr !

"Que savait Daniel Schneidermann?"

: "..............."

Suis-je bête !
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Le fond du problème, c'est que contrairement à ce que feignent de croire les belles âmes, toutes les religions ne sont pas équivalentes en général, et dans leur attitude à l'égard de la laïcité en particulier. Par exemple, le protestantisme classique ( dont j'exclus bien sûr les métastases sectaires dites " évangélistes") lui est d'autant plus favorable qu'il l'a pour ainsi dire inventée. Les religions plus sacramentelles ( catholicisme, orthodoxie) la digèrent avec plus de difficultés. Quant à l'Islam, il en est simplement le contraire. La belle tentative kemaliste n'aura duré que trois générations. L'islam est la plus récente, la plus moderne, la plus religieuse et la plus anti-laïque des grandes religions, va falloir faire avec.
Par Bernard-Henri Beau-Tul

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

" Les trois monothéismes , animés par une même pulsion de mort généalogique, partagent une série de mépris identiques : haine de la raison et de l'intelligence ; haine de la liberté ; haine de tous les livres au nom d'un seul ; haine de la vie ; haine de la sexualité , des femmes et du plaisir ; haine du féminin ; haine des corps, des désirs des pulsions ... "
Par Robert.

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

" haine de la sexualité ,

Nadia El Bouga hier à 16h en direct sur Beur FM et sur FaceBook Video (et chaque mardi). Il manque les questions des auditrices et auditeurs. Dommage.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 10:39 le 08/11/2017 par Robert..
Par Cultive ton jardin

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Grand merci à Robert pour le lien avec cette intervention de Nadia El Bouga. Je la recommande à tous et à toutes. L'estime de soi et de son sexe, la connaissance et l'estime du sexe de l'autre sont le meilleur antidote à la violence misogyne.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15:08 le 08/11/2017 par Cultive ton jardin.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

C'est ce que pensait Cabu.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Cabu dont la destruction est à relier à celle de Palmyre, comme la contribution de l'intégrisme islamiste à la culture universelle.
Par Faab

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Qu'est-ce qui vous fait dire que l'Islam serait si anti-laïque que ça ?
Pour une autre perspective : un religieux (et ex-député) irakien défendant la séparation des églises et de l'Etat. Il s'appuie notamment sur les textes canoniques, le fait que l'accès de Mahomet à un pouvoir politique, à un Etat idéologique comme il dit, a donné naissance à l'hypocrisie, les "conversions" de circonstance. Les musulmans n'ont qu'à lire le Coran pour voir ce que produit spontanément une religion qui voudrait s'appuyer sur une contrainte d'Etat : un Etat peuplé de faux croyants. Ca vaut d'ailleurs pour d'autres idéologies : une République pleine de faux républicains, un catholicisme d'Etat avec des abbés à la Meslier athée convaincu, du soviétique ou maoiste capitaliste etc.

Et puis quand on regarde l'histoire de l'Islam, on me semble plus proche du protestantisme/anglicanisme que du catholicisme : dès la mort de Mahomet, la sainte unité a explosé, le gendre Ali contre la veuve Aïcha pour le premier schisme, une logique à l'Allemande cujus regio, ejus religio avec religion officielle définie par le prince local et tout un jeu vis-à-vis des autres religions reconnues avec une structuration communautaire de la société. Quand les Juifs se font expulsé d'Espagne et autres en 1492, les Turcs en accueillent dans les 200 000.
Si il y a bien prétention à l'hégémonie dans l'Islam comme dans tous les universalismes (Droits de l'Homme über alles...) son incarnation politico-historique concrète ne m'apparaît pas particulièrement totalitaire et il y a d'emblée dans les textes une forme de pluralisme.
Après, vu que par définition un musulman se dit croyant et quitte à faire du laïc, il serait normal que soit valorisée une conception du séculier plutôt à l'anglo-saxonne ou l'Allemande qu'à la française, plus dans une vision du dominant protecteur de minorités religieuses que d'une lutte contre la domination religieuse mais ce n'est pas plus anti-laïque que de discuter avec des tenants du concordat Alsace-Moselle, du serment présidentiel sur la Bible à l'américaine sans parler du monarque-pontife à la britannique. L'un dans l'autre, le compromis de 1905 n'a guère de raison de leur déplaire pour autant qu'on ne veuille pas en faire un instrument anti-religieux.

D'ailleurs, ça me fait penser : vous dites "la belle tentative kemaliste n'aura duré que trois générations" mais avec une abolition du califat en 1924, on n'est qu'à une génération de la loi de 1905. Il y a peut-être une singularité française parmi les états occidentaux par rapport au religieux mais sait-on jamais ce qu'il peut advenir si la République déçoit. Tiens, rien d'étonnant pour qui se veut divin monarque républicain : Macron a accepté le titre de chanoine de Latran.
Par nuage.r

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Quand on regarde l'histoire de l'islam du point de vue de l'histoire des sciences.
Au début on voit une floraison de découvertes et d'intelligence.
Et un peu plus tard, rien.

On peut se demander pourquoi.

Je crois que, chez eux, les intégrist.e.s ont gagné.e.s il y a longtemps.
Et c'est sans doute pour ça que les pay.e.s musulmans ont été colonisé.e.s par les chrétien.e.s et non l'inverse.

Ps. J’espère ne pas avoir fait trop de fôtes en utilisant l.e.a grammaire inclusi.f.ve
Par Faab

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Un peu plus tard ? C'est-à-dire ?
Extrait de Une histoire de la science arabe, qui donne un aperçu des production du VIIIe au XVe siècle (7 siècles quand même...) :
"Pourquoi cette civilisation si brillante, si dynamique à de multiples égards, possédant une culture et des sciences aussi riches, n'a-t-elle pas sur créer en son sein les conditions qui devaient préparer l'avènement de la science moderne, avec ses corollaires, c'est-à-dire la révolution scientifique et technique, puis la révolution industrielle ?

La question a souvent été posée. La réponse nécessiterait d'abord de longues recherches sur les aspects peu connus de cette civilisation et de ses différentes acteurs, en particulier sur la nature et le degré des crises internes traversées par cette société à partir des offensives chrétiennes et mongoles et sur les comportements que ces crises ont induits. Il faudrait également avoir des réponses fiables sur les liens éventuels entre les structures sociales de la cité islamique et leur évolution, sur les rapports sociaux qui existaient dans les différentes domaines de la production artisanale ou manufacturière.
En ce qui concerne la production elle-même, il faudrait pouvoir apprécier le rôle des ressources agricoles et non-agricoles, notamment minières, dans le développement de l'économie globale de cet empire, et peut-être dans les causes du ralentissement de cette économie. Pour prendre l'exemple du fer et du bois, on sait que leur utilisation a été importante durant tout le Moyen Age et qu'ils faisaient l'objet d'un commerce important entre l'Europe du Sud et les pays d'Islam. Ces deux matériaux ont-ils connu un changement de monopole et quelle en a été la conséquence ?
La même question se pose pour l'or, dont la raréfaction est notée par les historiens ; ceux-ci observent également un transfert monétaire de l'espace économique musulman vers celui de l'Europe. Ce ne sont là que quelques questions parmi d'autres qu'il est nécessaire d'éclaircir avant de pouvoir espérer apporter un début de réponse à la fameuse question relative au déclin de la civilisation arabo-musulmane.
"

Pourquoi ne parle-t-il pas d'une question d'intégristes ? Parce que d'une part le pouvoir théologique était dispersé et pas particulièrement anti-sciences, et comme en Europe, c'est moins l'état idéologique qui comptait que l'état économique, le pouvoir des princes, des villes, des marchands. Il faut du mécénat, des écoles, des hôpitaux, des pouvoirs politiques stabilisés pour se payer le luxe d'une culture scientifique et technique. Le renouveau des sciences en Europe s'est fait par ces pouvoirs-là, parfois contre les théologiens (cf Galilée), d'abord du côté méditerranéen avec la prise de contrôle de ses zones marchandes (cités-états italiennes) puis dans une remontée au nord avec les richesses des empires atlantiques (France, Angleterre, Pays-bas).
De nos jours, c'est pareil et il faut s'attendre à pas mal de production scientifique chinoise ou indienne dans les années à venir (cf cet article (in english) : "China is the top annual producer of PhDs in the world today, having surpassed even the US since 2008").
Par vpl

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

J'attends de lire UN message qui sera intéressant, intelligent, tout en utilisant l'expression "belles âmes".
Pour l'instant je cherche toujours...
Par kusto

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Citation:
Par exemple, le protestantisme classique ( dont j'exclus bien sûr les métastases sectaires dites " évangélistes") lui est d'autant plus favorable qu'il l'a pour ainsi dire inventée.
Presque, mais en fait c'est les autres, les évangélistes, qui sont militants de la séparation. Les «classiques» comme les luthériens s'adaptent très bien en religion d'Etat.
Par Cultive ton jardin

Hulot avalé par un boa

Hors sujet: aucune trace ce matin de la dernière mésaventure de Nicolas Hulot. Après avoir avalé bien des couleuvres, le voici à son tour avalé par un énorme boa. Personne pour le pleurer?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 10:20 le 08/11/2017 par Cultive ton jardin.
Par DétecteurdeVérité

Re: Hulot avalé par un boa

Moi aussi, j'ai pensé que Nicolas Hulot devrait devenir le symbole du Français crédule qui a voté en masse pour Macron

C'est bientôt la fête de St Nicolas le patron des bateliers et mariniers, ceux qui naviguent entre deux eaux, la vive des montagnes et la salée des océans

La déconfiture sera vive et la note sera salée

Pleurons Monsieur Hulot obligé d'avaler son chapeau, les vacances sont terminées pour lui
Par emilie bouyer

Re: Hulot avalé par un boa

Je ne dirai pas de quoi il a l'air...Nicolas croyait aux bobards d'Emmanuel...C'était pas la peine d'avoir fait un tel parcours pour se faire entuber de la sorte...Pauvre Nicolas, tu dois avoir du mal à digérer tes diners élyséens.
Par Bernard-Henri Beau-Tul

Re: Hulot avalé par un boa

Il ne fallait pas " aller à la soupe " et s'offrir un fromage. En fait, il a toujours " bouffer " à tous les râteliers ...
Il n'est pas très chouette Hulot
Par Robert.

Re: Hulot avalé par un boa

Fessenheim
"Là-dessus, il ne faut pas reculer" . Le candidat Macron en avril 2017.
Noter cependant que la recherche "nucléaire" dans son programme. ne renvoie à aucune occurrence.
Par folavril-170143 folavril

Re: Hulot avalé par un boa

Mais on s'en fout des programmes ! Ce qui compte, c'est la visiooooooooooon !
Par vpl

Re: Hulot avalé par un boa

C'est effectivement hors du sujet abordé ce matin. Que c'est pénible cette utilisation du forum ASI pour pointer le thème qui DEVRAIT être abordé !
Par Totorugo

Re: Ramadan : que savait Mediapart ? nouveau

Merci pour cette chronique. Entièrement d'accord. Autant il est excessif de dire que Mediapart a "couvert" (ou alors il faut dire que tout le monde a couvert - Charlie compris, puisqu'ils n'ont rien sorti), autant il est absolument sidérant que les fins limiers de Mediapart, au fait de la vie libertine de Ramadan (pas condamnable en tant que telle, bien sûr, mais surprenante au regard de ses convictions morale et religieuses affichées) ne se soient pas au moins posé la question de savoir s'il n'y avait pas un abus de position dominante, voire des abus sexuels.

Vu le nombre de témoignages qui sortent, y compris des signalements officiels (dans un collège où travaillait Ramadan) comme le révèle la Tribune de Genève, c'est le moins qu'on puisse dire que Magnaudeix ne s'est posé aucune question et a décidé qu'il n'y en avait pas.

Ça n'en fait pas mécaniquement quelqu'un qui a "couvert". Mais c'est sa non-curiosité qui pose question. Pourquoi la curiosité sera-t-elle à l'affût du moindre petit détail s'il s'agit d'un vieux cacique socialiste ou d'un ministre en exercice, et si molle lorsqu'il s'agit de Ramadan (ou, à l'avenir, à d'autres) ?

Oui, Ramadan est parfois attaqué pour de bonnes raisons mais aussi très souvent pour de mauvaises (qui tiennent de l'odieuse stigmatisation des musulmans dans ce pays). N'y a-t-il pas un impensé du journaliste heureusement vigilant envers cette stigmatisation, qui s'interdit de creuser un sillon ou s'interdit de penser qu'il y a un sillon à creuser, de peur qu'il nourrisse cette stigmatisation ou qu'il soit récupéré à des fins de stigmatisations (ce qui est en effet inévitable, mais est-ce une raison pour renoncer à se poser des questions ?)

Sur ce point, le refus catégorique de l'équipe Mediapart de s'interroger me parait sidérant.

Quant à "l'affiche rouge" du père la morale, chevalier blanc de l'univers : sans commentaire. Ce type est parfaitement détestable de morgue et de surplomb.
Par alma

Re: Ramadan : que savait Mediapart ? nouveau

Comme l’a bien résumé Geneviève Fraisse, ce qui se passe depuis l’affaire Weinstein c’est que le viol est passé du fait divers au fait politique. C’est un séisme dont on ne mesure pas encore l’ampleur des conséquences. Et qu’Asi tente de cerner avec je trouve pas mal de finesse. C’est ce que condense l’affaire Ramadan, puisque dans le discours de ce dernier le politique prétendait au nom de l’Islam régir tout l’espace privé et y organiser l’assujettissement des femmes. Pour rappel à Magnaudeix qui a osé employé le terme de « bon vivant », un certain nombre des victimes présumées de Ramadan racontent avoir été consentantes pour une relation sexuelle mais s’être retrouvées tabassées jusqu’à la torture et la barbarie pour l’une d’elles parce qu’elle avait osé être désirante et susciter le désir et à ce titre devait « prendre cher »Et apparemment tous ceux qui ont enquêté sur Ramadan savaient mais ne pouvaient publier les victimes ayant trop peur de parler (à juste titre vu ce qui leur tombe dessus depuis). La spécificité de ce point de vue de Magnaudeix c’est donc bien d’affirmer ne pas avoir su... d'où la question légitime : voulait-il savoir? Par ailleurs nous avons tous nos points aveugles mais le reconnaître, c’est me semble-t-il s’honorer. On en est très loin avec la rédaction de Mediapart qui me stupéfie par sa violence défensive, chargée d’une victimisation hors de propos, bizarre et même obscène avec l’affiche rouge.
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ? nouveau

 »Et apparemment tous ceux qui ont enquêté sur Ramadan savaient mais ne pouvaient publier les victimes ayant trop peur de parler (à juste titre vu ce qui leur tombe dessus depuis). »

« Tout ceux» ?
J’en ai entendu parler que de Caroline Fourest ,ai-je raté une étape?
Par Oblivion

Re: Ramadan : que savait Mediapart ? nouveau

Oui.

Dans la chronique ci-présente :

Enquêtant à la même époque sur le même sujet, Raphaëlle Bacqué, du Monde, avait, elle, recueilli des témoignages, mais dont les auteures se refusaient à témoigner à visage découvert. Elle s'est donc également tue, et l'a raconté ces jours-ci, en publiant le témoignage de la deuxième victime de Ramadan.

De même, comme je l’avais signalé sur un autre forum, dans un article du Parisien, on trouve ceci :

Yasmina nous avait contactés il y a trois ans car elle voulait porter plainte pour « harcèlement sexuel et menaces » contre Tariq Ramadan.
[www.leparisien.fr]

Bon, eux, ce n’est pas une enquête, mais ils affirment avoir eu des infos.
Par Alain Tournadre

Re: Ramadan : que savait Mediapart ? nouveau

Très bonne analyse, j'aurais aimé l'écrire tout aussi clairement. Merci. J'ai un trop plein de Plenel et je me désabonne de Mediapart.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 10:08 le 11/11/2017 par Alain Tournadre.
Par cas6

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Vieille abonnée de Mdp, je vais plus loin : l'entêtement haineux de Plennel à défendre le voile contre certains lecteurs , à amalgamer leurs réactions strictement féministes et laïques à de l'islamophobie, m'ont toujours paru louches. ça interpelle directement sa propre représentation des femmes. Je suis restée abonnée faute de mieux et pour certains journalistes de Mdp irremplaçables comme M.O.
Par bleu ciel

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Une partie du problème n’est-elle pas issue du fait que lémédias, (du moins certains d’entre eux) se considèrent désormais avant tout dépositaires des « valeurs » et souvent en charge de la promotion d’un certain ordre moral. Certains faits, du ressort de la vie privée jusqu’à présent et parfois surtout du ressort de la justice sont désormais complaisamment étalés sur la place publique au nom du devoir d’information. Ce qu’hier « tout le monde savait mais ne disait pas », aujourd’hui tout le monde doit se précipiter pour le dire en court-circuitant la case justice au besoin.
Ceci dit, coté rigolade, la Une de Charlie Hebdo est plutôt réussie, mais la référence à l’Affiche Rouge n’est pas mal non plus ;o)
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Hulot avalé par un boa

Ramadan le violeur présumé est beaucoup plus cultivé que les frères Kouachi. L'amalgame est donc ridicule. Tel philosophe a pu en un seul texte redistribuer toutes les cartes de la philosophie tout en affichant un antisémitisme de comptoir. Tel génie littéraire a pu révolutionner la langue française tout en se vautrant dans les égouts de Sigmaringen.
Par Germain RITAL

Re: Heidegger n'aura pas plus été le Céline de la philosophie que le Ramadan de la théologie

Citation:
Strumpfenberg (Aloys von)
Tel philosophe a pu en un seul texte redistribuer toutes les cartes de la philosophie tout en affichant un antisémitisme de comptoir.

Je ne vois pas qui d'autre que Heidegger a pu être par vous ainsi désigné: mais si tel n''était pas le cas, merci de me le signaler. Car voici ce dont je pense devoir opposer à qui croirait que la même personne puisse être penseur exceptionnellement grand et en même temps antisémite tout banalement. Sans doute avez-vous été à cet égard abusé par Jean-Luc Nancy, son récent Banalité de Heidegger ou ses récentes interventions en Libération. Connaissant Nancy depuis longtemps (un demi-siècle!) et m'étant moqué, lors de l'affaire Farias de son très grand ami Lacoue-Labarthe (l'inventeur de "l'archi-fascisme" de Heidegger hérité par Nancy) que j'ai connu même avant lui, je comprends autant que je le déplore qu'il emprunte touchant le cas Heidegger ce que Machiavel aurait raillé comme étant la via del mezzo, "la voie moyenne" pour en donner la plus bienveillante version en français. Celle-ci, ouverte en l'occurrence par Sartre dès la fin de la guerre, consiste à dissocier en le stigmatisant le 'lâche' professeur du "roi secret du royaume de la pensée": oubliant cet apologétique panégyrique d' Arendt, Nancy applique à Heidegger au contraire de celle-ci le diagnostic eichmannien de banalité du mal sans se demander comment la banalité peut en l'espèce heideggérienne conspirer avec la plus haute et profonde grandeur de la pensée*. Je n'accablerai pas Nancy qui a déjà commencé, et cela ne fera qu'empirer, à payer aux censeurs de Heidegger le prix de sa très coupable (à leurs yeux) demi-condamnation de l'auteur d'Être et temps.

Pour ce qui me concerne, n'ayant jamais pu réussir à lire, m'y étant efforcé cependant maintes fois, ne serait-ce que quelques pages de Céline-écrivain (j'en distingue sa thèse de médecine dont l'épigraphe ne cesse de m'enchanter), je ne saurais imaginer en faire l'équivalent littéraire de Heidegger. En voici la double raison: tout d'abord Heidegger n'a pas "rebattu les cartes de la philosophie", mais d'emblée nous a affranchi de la platonisante (/platonicienne) mésentente bi-millénaire de celle-ci. Et la raison de cette première raison est qu' en réalité il fut dès son début et demeurera jusqu'en sa postérité ein christlicher Theologue": "un théollogue chrétien". Théologue et non théologien, ce qui le distingue de Ramadan aussi bien que de saint Thomas d'Aquin. De Dieu, pour le dire grâce à la distinction faite par Joyce, le théologien est dogmatiquement par définition l'enseignant, alors que le théologue, lui, en est pieusement parce qu'en questionnement l'apprenant. "Car le questionnement est la piété de la pensée": Denn das Fragen ist die Frömmigkeit des Denkens.

En vous remerciant pour l'occasion fournie de cette, je l'espère, précision.



*Luc Ferry a résolu l'absurdité en forgeant pour taxer Heidegger la demi-sartrienne formule: "un salaud de génie". Les deux ne faisant qu'un ainsi, on ne saurait justement la lui appliquer - car il n'est ni l'un ni l'autre: seulement un ambitieux benêt.

** Cf. dans Ulysse Stephen 'chrétien littéraire héros", soit Joyce soi-même: véritable, lui, correspondant littéraire de Heidegger.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 15:28 le 08/11/2017 par Germain RITAL.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Heidegger n'aura pas plus été le Céline de la philosophie que le Ramadan de la théologie

Un grand merci pour ces utiles corrections. Je suis moi-même un lecteur régulier ( mais laborieux) de Nancy, au moins depuis son texte sur Bataille " la communauté désœuvrée", de 1983. La médiocrité de ceux que vous appelez " les censeurs de Heidegger", dont font partie nombre de journalistes, ne m'échappe pas, même si plusieurs passages des " cahiers noirs" assimilent le Juif au calculateur ( Il semble que Heidegger ne connaissait pas grand chose au Judaïsme, bien qu'il ait croisé Lévinas et malgré sa longue fréquentation de Husserl). Je n'ai jamais voulu comparer Heidegger et Céline, j'ai seulement réagi un peu bêtement à une soif excessive de cohérence de certains forumeurs. Merci pour tous vos messages, et pour m'avoir bien fait rire avec ce malheureux Luc Ferry.
Par OHbt

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Citation:
(dans le même temps, Charlie est visé par un pic de menaces de mort virtuelles, après sa précédente couverture sur...Ramadan)


C'est quoi "un pic de menaces de mort virtuelles" ? C'est quoi le sujet de "virtuelles" ? Mort ? Menaces ? Pic ? Forcément menaces puisque virtuelles au féminin pluriel...
Virtuel : susceptible d'exister, mais qui reste sans effet dans le présent. Comment une menace peut-elle être susceptible d'exister ? Elle existe ou elle n'existe pas. C'est le passage à l'acte que vous qualifiez de virtuel ? C'est, il me semble, avoir la mémoire courte et manquer de respect à ceux qui ne sont plus.

Concernant Tariq Ramandan, l'article de Naem Bestandji déjà donné me semble extrêmement juste. Sa conclusion :

"Cette affaire dramatique marque peut-être la fin de carrière d'un des idéologues islamistes européens les plus dangereux. Non pas par une révélation intellectuelle sur son double discours, chose faite depuis longtemps déjà, mais par la révélation humiliante d'une braguette violente dont la force spirituelle du propriétaire n'a pas été suffisante pour la garder fermée."

Que la complaisance médiatique, quelle quel soit, ignore ou ne veut pas voir "la braguette violente" (registre qualifié de "vie privée", n'ayons pas honte...), pourquoi pas, mais qu'ils ignorent après enquêtes "un des idéologues islamistes européens les plus dangereux" me paraît moins défendable.
Quand "un des idéologues islamistes européens les plus dangereux" se trouve être en plus "une braguette violente" (il y en a encore pour en douter ?), la complaisance médiatique devient, il me semble, inexcusable.

Concernant la complaisance médiatique honteuse, Tariq Ramadan n'est malheureusement pas le seul à en profiter, il y en a plein d'autres que je considère comme dangereux mais sur d'autres plans. Mais je ne citerai personne, car la dernière fois cela a valu un déferlement de messages d'une personne sur ce forum pour s'en indigner...



Modifié 3 fois. Dernière modification le 11:23 le 08/11/2017 par OHbt.
Par cas6

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

vie privée, le viol??????????????????
Par OHbt

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Citation:
"Que savait exactement Mathieu Magnaudeix ? Il a répondu sur Twitter aux pertinentes questions du blogueur Hugues Serraf. Je reproduis le dialogue.
- J'avais entendu parler de relations extra-conjugales, d'une vie sexuelle disons remplie. Pas de violences, d'agressions ou de viols.

- Ca ne semblait pas un angle important pour un prédicateur rigoriste accusé de duplicité par ses détracteurs ? Vous en avez parlé à la rédac ?

- Non, les infos que j'avais, ça ne dépassait pas le cadre de la vie privée.

- Vous avez décidé seul que ça ne valait pas d'être mentionné dans un dossier où 1/2"

Et la twitt-interview s'interrompt ici.



A-t-il été faire un tour en suisse pour son "enquête" ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:18 le 08/11/2017 par OHbt.
Par amenbroken

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Avec toutes ces affaires, c'est plutôt les hommes de pouvoir qui ne sont pas des prédateurs sexuels qui vont être difficiles à trouver.
D'ailleurs, l'objet du pouvoir n'est-il pas d'obtenir du sexe ?
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Par Bernard-Henri Beau-Tul

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Cherchons donc , pour le Gouvernement, des "altesses sénilissimes "
Par Bruanne

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

.. ou ceui du sexe d'obtenir le pouvoir ?
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

le sexe c'est mal.
Par PatriceNoDRM

Le seul bout de fil "vie sexuelle, disons, remplie" ...

Citation:
Daniel Schneidermann
Soit, ils savaient, et ils ont couvert. Soit ils n'avaient que le bout du fil de cette "vie sexuelle, disons, remplie", et pour des investigateurs, ils se sont montrés bien peu empressés à tirer le fil, à une époque (avril 2016) où Mediapart, par ailleurs, était en pleine enquête sur l'affaire Baupin, donc sensibilisé à la question.
A moins que la vérité ne se situe entre les deux, dans le vaste no man's land de toutes ces vérités trop douloureuses, que l'on préfère ne pas connaître. On ne trouve que ce qu'on cherche vraiment.

Chacun fait ce qu'il veut de son cul (et du reste) et les pratiques sexuelles de chacun ou chacune ne regardent que lui ou elle ...

... mais s'il y a de fortes présomptions quant à la légalité de ces pratiques ou du décalage entre ces pratiques et le discours publique de celui ou celle qui les tient, alors on est en droit d'enquêter.

Sans être expert en théologie, je crois savoir que l'islam (comme d'autres religions) n'incite pas vraiment à une "vie sexuelle, disons, remplie" ! Ce serait même l'inverse !
Le seul bout de fil "vie sexuelle, disons, remplie" aurait donc dû suffire pour continuer l'enquête et dénoncer l'éventuelle hypocrisie de Tariq Ramadan.

PatriceNoDRM



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:29 le 08/11/2017 par PatriceNoDRM.
Par shuppy

Re: Le seul bout de fil "vie sexuelle, disons, remplie" ...

Citation:


Sans être expert en théologie, je crois savoir que l'islam (comme d'autres religions) n'incite pas vraiment à une "vie sexuelle, disons, remplie" ! Ce serait même l'inverse !


PatriceNoDRM



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:29 le 08/11/2017 par PatriceNoDRM.

En islam la sexualité n'est pas un probleme du moment qu'elle se fait dans le cadre du mariage
Par PatriceNoDRM

Re: Le seul bout de fil "vie sexuelle, disons, remplie" ...

Je pense que l'expression de Daniel Schneidermann ("vie sexuelle, disons, remplie") inclut implicitement une sexualité hors mariage, ce qui est (si cela est avéré pour Tariq Ramadan) un "problème".

PatriceNoDRM
Par Faab

Re: Le seul bout de fil "vie sexuelle, disons, remplie" ...

Le mariage qui n'est pas un sacrement comme chez les chrétiens mais plutôt un contrat, d'où les "mariages" éclairs made in Iran pour ce qu'on appellerait ailleurs prostitution.
Qui sait, peut-être qu'à défaut de polygamie officielle, Ramadan s'autorise jusqu'à 3 maîtresses régulières et puis quelques libéralités avec les groupies, en mode rock-star...
Par Ervé

Re: Le seul bout de fil "vie sexuelle, disons, remplie" ...

Un peu à la manière d'Ike Turner ?
Avec bourre-pifs rock n' roll en prime.
Par Faab

Re: Le seul bout de fil "vie sexuelle, disons, remplie" ...

Qui sait ?
Une news en passant :
- in english : Tariq Ramadan: Oxford academic takes leave of absence over sexual assault allegations
- en français : Tariq Ramadan en «congé» de l'université d'Oxford sur Libé, Tariq Ramadan mis en congé de l’université d’Oxford sur Le Monde.

Sur Libé, ils traduisent : "décision mutuelle et avec effet immédiat, Tariq Ramadan, professeur d’études contemporaines islamiques, a pris un congé de l’université d’Oxford."
Sur Le Monde, ça donne : "l’université d’Oxford a annoncé, mardi 6 novembre, qu’elle avait décidé « d’un commun accord » avec Tariq Ramadan la mise en congé immédiate de ce dernier."

Qui dira qu'il a pris un congé et qui dira qu'il a été mis en congé ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:34 le 08/11/2017 par Faab.
Par ceci n'est pas un pseudo

Re: Le seul bout de fil "vie sexuelle, disons, remplie" ...

En islam la sexualité n'est pas un probleme du moment qu'elle se fait dans le cadre du mariage

donc procréateur et hétérosexuel. Ce qui n'y est pas conforme est un "problème". Comme dans les autres religions civilisatrices
qui ont sauvé les nèg et les indiens du Mal.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Le seul bout de fil "vie sexuelle, disons, remplie" ...

Quelle horreur ! Ah, l'indicible bonheur d'être normal, comme moi.
Par Borh

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Mediapart ne savait pas que Ramadan était un violeur. Dont acte.

Mais Mediapart savait que Ramadan avait une vie "libertine" tout en prêchant la chasteté et la pudeur. Et même si c'est sa sacro-sainte vie privée, ça faisait au minimum de lui un sacré hypocrite. La logique aurait été de prendre ses distances plutôt que de le défendre sur les plateaux TV.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:46 le 08/11/2017 par Borh.
Par Ellis

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Il existe une explication assez simple à ce silence : les journalistes (hommes et femmes) qui avaient eu vent de sa libéralité étonnante en matière sexuelle - et rien d'autre - ont dû trouver cet aspect de sa personnalité tout sauf condamnable : sa débauche le rendait sans doute rassurant, voire sympathique, et neutralisait toute critique portant sur son rigorisme masqué.
Par JIEM 92

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Bonjour
Ca va, les clics montent et les dividendes aussi…
Que Macron détruise notre équilibre sociétal, vous n'en avez rien à foutre. L'important ce sont les clics qui montent.
Par Malagate

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Il me semble que c'est abordé par-ci par-là sur ce site....z'êtes sûr d'avoir bien regardé?

Le machisme détruit des vies aussi mais pour reprendre votre expressions vous n'en avez....
Par El Gato

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

"Pour ceux qui vivraient, depuis quelques années, dans un univers sans Twitter". Le conditionnel suppose qu'il doit s'agir de quelques anachorètes attardés. Au présent, cela n'aurait pas été connoté. Eh bien oui, certains résistent encore à twiter, facebook et autres multinationales prédatrices.
Par shigeyuki

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

ENCORE BRAVO!
Vraiment le courage naît du courage. C'est le premier pas qui coûte. Bravo.
A propos de Plenel et de ligne "Médiapart", je retiens la phrase essentielle.

"On ne trouve que ce que l'on cherche vraiment"[u][/u]

Et c'est ce mince écart qui fait que beaucoup de "braves" gens peuvent se retrouver aussi dans le sale paquet des "collabos".
Plenel est sympathique mais les belles phrases ne protègent plus de tout.
Par vpl

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Quand je pense que Plenel s'est tu devant les dizaines d'articles qui dénonçaient ces faits depuis des années... heuuuu...

PS : On ne va pas tarder à voir un critique ayant éreinté un film produit par Weinstein il y a 15 ans se goberger d'avoir tout compris avant tout le monde.
Par Fox_Mulder

Re:

Comment M. Plenel pouvait-il savoir pour M. Ramadan ? est-il devint ? Il faut toujours que certains cherche des poux là ou il n'y en a probablement pas. D'un autre côté M. Ramadan n'a pas été jugé et est donc considéré comme innocent jusqu'a preuve du contraire. Cela étant valable pour n'importe quel quidam.
Par Malagate

Re:

Est-ce que vous avez lu l'article?

Est-ce qu'il est affirmé quelque part que Plenel savait?
Par Renaud K

Re:

Non, mais c'est largement suggéré dans de nombreux commentaires. Un vrai petit lynchage en direct. Ah, comme notre monde évolue bien.
Par Ervé

Re:

Un petit rappel a l'attention des jusqu'au-boutistes ramadanistes, en particulier de ceux qui ont toujours nié l'hypocrisie et les talents de faussaire de l'ami de Plenel :
Pour dénoncer et illustrer le massacre des Rohingya en Birmanie, Ramadan a posté début septembre, sur son compte Twitter, deux photos n'ayant strictement aucun rapport avec celui-ci. L'une montrant les cadavres d'une partie des 230 victimes brulées dans un incendie, faisant suite à l'explosion d'un camion en République Démocratique du Congo. L'autre, celle d'un Indien s'immolant par le feu en Assam.
Comme s'il était besoin d'ajouter, à l'aide de faux documents, à la tragédie de ces musulmans persécutés.
Par shuppy

Re:

Trop fort Ervé : vous arrivez à placer "Plenel" dans un message sans rapport avec lui.
Par Erwan

Re:

Protestant vigoureusement contre le patriarchisme de l'Académie Française, Daniel adopte la résistance par l'anglicisme : un sournois "balancé" au lieu de "équilibré" dans "Ces cinq articles, balancés,", suivi d'un éclatant "understatement" qui annonce que la rébellion ne fait que commencer, bientôt ASI en anglais.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15:02 le 08/11/2017 par Erwan.
Par Pierre38330

Re:

Par DétecteurdeVérité

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Sur un autre sujet en attendant la décision de justice.

Je suis déjà confronté aux difficultés des organismes que je côtoie qui voient leurs emplois aidés disparaître l'un après l'autre au terme de chaque contrat. L'incroyable opportunité que ces contrats aidés présentaient pour l'inclusion des intéressés. Je le voyais sous mes yeux. Merveilleuse mutation en direct de ces jeunes gens qui prenaient pleine part par le travail à la vie sociale. Et on n'avait jamais assez de remerciements à leur égard tant ils méritaient et méritent encore notre reconnaissance car souvent ce n'était pas les emplois les plus prestigieux et certainement pas les mieux payés.

Et pendant ce temps-là, Charles Prince of Wales se faisait dorer à la feuille ses couilles en or grâce à son bon ami Hugh van Cutsem
Prince of Wales un emploi aidé millénaire qui ne disparaîtra pas au Royaume-Uni
Sur The Guardian, aucun commentaire possible sur l'article, His RH ne doit pas être molesté

Et ici, ce sont des sociétés comme Whirlpool qui ne payent rien mais ont été bardées de subventions, et font leur révérence en partant plus loin.

Aussi, c'est à nous de réagir en mettant tous les feux des projecteurs sur cet évident qui a échappé
Par Hannah Themista-Soubirous

Re: Décision de justice

A propos d'attendre une décision de justice, où en est l'invalidation ( possible ) de l'élection de Valls ( qui est remarquable dans le montage vidéo ) ?
Par Bernard-Henri Beau-Tul

Re: Décision de justice

Compte tenu de son immense génie personnel, de ses coups de menton, et de sa grande faculté de hurler avec les loups, il serait étonnant que son élection soit invalidée ....
Par DétecteurdeVérité

Re: Décision de justice

à Hannah et Bernard aussi,

Je n'avais pas vu la vidéo et je l'ai découverte : merci à vous.

Je ne savais qu'un bout de bouc à la Édouard Philippe pouvait faire entrer tellement de changement dans le même homme.

ça me rappelle le jeu de mes enfants quand ils étaient bébé : un personnage haut en couleur qui ne tombait jamais même quand il était à terre, il arrivait toujours par son centre de gravité bien bas placé à se relever.

Valls est comme ça, il penche toujours du côté où ça balance. Alors l'invalidation, c'est un autre conte de fées
Par Youri Llygotme

Re: Décision de justice

Cela s'appelle un CULBUTO
Par ceci n'est pas un pseudo

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

le journaliste décide de ne pas parler d'une " question de vie privée" d'un type qui tient un
discours moraliste ?
Et quand il apprend que c'est un " bon vivant", il ne cherche pas plus ???
Par chennai

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Pourriez-vous faire un article similaire intitulé "Que savait Caroline Fourest ?".
Je suis étonné des offuscations disymetriques. Mme Fourest, journaliste elle aussi, était bien au courant de viols et n'a rien dit. Pourrions nous également couvrir cette question ?
Par jammrek

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Si je comprends bien, les ennemis de Tariq Ramadan, qui n'ont jamais ni dit un mot ni écrit une ligne sur sa vie sexuelle, reprochent à Médiapart d'avoir fait la même chose qu'eux. Eh bien il y en a qui osent tout.
Par Hannah Themista-Soubirous

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

C'est à çà qu'on les reconnait ( et qu'on reconnait Madame Fourest )



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15:55 le 08/11/2017 par Hannah Themista-Soubirous.
Par Photine

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Très déçue par cette chronique : vous reprochez à un autre journaliste qui a écrit cinq articles fouillés sur Ramadan, de ne pas avoir su qu'il était accusé de viol avant que ses accusations soient publiques.
C'est au bas mot, de la mauvaise foi.

Je précise que je n'ai jamais trouvé aucun intérêt aux discours de Ramadan, que j'ai toujours pensé que dénoncer ses propos relevaient de la défense de la laïcité et du vivre-ensemble yc avec les musulmans et que je trouve l'attitude de Plenel complètement stupide à son sujet.
Et que le peu que je connais de Plenel ne me le rend pas sympathique.

mais démolir le travail d'un journaliste qui au contraire, m'a tout l'air d'être sérieux, c'est juste nul.

(ps : je comprends même que Fourest n'en a pas parlé si les victimes ne voulaient pas rendre leurs accusations publiques - en France, on a de slois sur la diffamation + ces femmes avaient le droit d'avoir peur et donc d'être protégées par le silence, donc vraiment très mauvais procès contre Mathieu Magnaudeix?)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 16:59 le 08/11/2017 par Photine.
Par Photine

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Dans cette histoire, il y a encore une fois assez de personnes (...des hommes.... de pouvoir... d'un certain âge) qui n'ont pas fait correctement leur boulot pour défendre de jeunes femmes pour se tromper de combat
[www.24heures.ch]
Par Oblivion

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Oui. C’est dur de le constater systématiquement. :(
Par bistouille

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

A l'époque où je lisais encore Charlie, il y avait un duo de comiques chansonniers qui s'étaient produits dans ma ville, et qui étaient très très proche de Charlie, on peut même dire qu'ils étaient Charlie, et qui me faisaient hurler de rire.
Ce duo c'était...
C'était Font&Val.
Pour ceux qui l'ignoreraient, l'un d'eux fut condamné pour "une affaire de moeurs" impliquant des mineurs, et l'autre, alors redac chef du journal, avait poussé vers la sortie un dessinateur, et pas des moindres (Lefred Touron je crois?) pour un dessin "Pouet-Pouet".
Alors voir Charlie faire la morale à Plenel aujourd'hui, c'est, comment dire...ahurissant.
Par folavril-170143 folavril

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Merci pour ce rappel.
Par Faab

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Pour Font, au procès, ça a été plus direct que "affaire de moeurs impliquant des mineurs". Cf cet article : "Les psychiatres se montrent alors très sévères contre ce pédophile type, obnubilé par les enfants. « Seule une condamnation pénale pourra favoriser une prise de conscience », déclare l'un des experts. Le tribunal a finalement condamné Patrick Font à six ans de prison ferme pour attouchements. Il a purgé sa peine et repris aujourd'hui sa carrière de chansonnier."
Par Ervé

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

De plus en plus délirant :
Plenel déclare sur France Info que la Une de Charlie sur Médiapart est "une guerre aux musulmans" menée par "une gauche égarée".
Puisqu'il va de soi qu'à travers sa caricature, ce sont les musulmans dans leur ensemble qui sont visés, et Ramadan en est la figure la plus emblématique.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Voyons si le FN ( ou ce qu'il en reste) lance une campagne d'abonnements à Charlie. On a si peu d'occasions de rigoler.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:02 le 08/11/2017 par Strumfenberg ( Aloys von ).
Par GPMarcel

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Les faiseurs de pluie vont réussir à faire pleuvoir de la merde.

L'engrais sera naturel.
Exit Monsanto.
Merci qui?

Que ne faut-il pas faire pour manger bio?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:32 le 08/11/2017 par GPMarcel.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Quant à Edwy (avec l'aide de ceux qui déforment ses propos pour en faire une petite phrase encore pire) il pourrait bien réussir à faire pleuvoir des balles.
[www.francetvinfo.fr]

Je suis loin d'être un vallsiste, mais sérieux, oser évoquer une "guerre aux musulmans" en partant d'une couverture de Charlie s'en prenant à lui (ouin ouin), une semaine après celle qui s'en prenait à Ramadan ayant entrainé des menaces de mort, c'est totalement inexcusable.
Finalement il mérite tout ce qu'il se prend le moustachu, et j'espère même qu'il s'en prendra encore bien d'avantage.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 20:49 le 08/11/2017 par Carnéade de Cyrène.
Par Weird Fish

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Si on écoute l'extrait, la seule chose qu'on puisse reprocher à Plenel, c'est d'enfoncer une porte ouverte.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Non.

Si tu parle d'une campagne de presse (ou politique) aucune raison d'employer le terme "guerre".
Si tu parle de gens s'en prenant certains défenseurs d'une certaine vision de l'islam ou de la laïcité, ou même aux musulmans ultra pratiquants en général, aucune raison d'employer les termes "aux musulmans". Ni Ramadan ni Plenel ni même les femmes en burkini ne représentent les musulmans en général.

Parler de "guerre aux musulmans" ça légitime qu'ils répliquent à la kalashikov, c'est en un mot criminel. Et doublement quand on réagit à la une d'un journal s'étant pris des menaces de mort il y a à peine une semaine.
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

aucune raison d'employer le terme "guerre".
Parler de "guerre aux musulmans" ça légitime qu'ils répliquent à la kalashiko
v

tout à coup, vous voyez tout au premier degrés.plus de métaphore, plus de second degrés.
et en même temps vous mettez guerre entre guillemet.
mais ça renvoie forcement a kalash..faut savoir.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Eh oui les mots ont un sens, et certains contextes nécessitent de bien les choisir quand on est une personnalité publique à large audience.
Ceux de Valls et compagnie sont souvent aussi mal choisis, mais c'est ça que Plenel devrait pointer, pas en rajouter dans la connerie.
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Les mots ont un sens.

les métaphores, les guillemets, les images, aussi.
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

ou sont les chars?


[www.youtube.com]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 14:39 le 09/11/2017 par jeanbat.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Effectivement, Plenel n'est pas le seul à ne pas mesurer ses propos.
Néanmoins, comme je doute que Frédéric Geldhof du Muslim Post soit un intellectuel de premier plan à audience nationale (et traitant de cibles directes récentes du terrorisme), je pense qu'il y a un peu moins de raisons de s'en inquiéter.
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

explication de "guerre contre les musulmans".(qu'a mon avis vous n'avez pas compris)

il y a, autour des musulmans des courants d'idées qui s'affrontent.

parmi ces courants de pensée, il y a celui de
Plenel, nommé l'islamo-gauchisme par ses détracteurs. En gros, qui consiste dénoncer l'islamophobie.

celui de Valls qui combat l'islamo-gauchisme en question .

Si Plenel pense que le courant d'idée qu'il défend (lui et plein d'autre, le monde diplo etc...) est un rempart contre l'islamophobie.

Si Valls s'en prends comme il l'a fait a ceux qui défendent les musulmans contre l'islamophobie régnante (selon eux en tout cas) il est normale que Plenel traduise cela par l'idée d'une guerre contre les musulmans.
il se voit comme un protecteur, le protecteur saute, la guerre est déclarée.
Par Makno

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

L'enjeu du conflit entre islamophobe/islamogauchiste semble etre de moins en moins la question de l'islam en lui meme, mais juste un moyen de se degommer dans un jeu politicien.
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

vous dites cela aussi pour Plénel?
Par Makno

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Oui, j'ai l'impression qu'on est face a une bataille politique "normative" dont l'enjeu est avant tout de savoir ce que sera la nouvelle bien-pensance, dans la sphere mediatico-politique.
Element important du dispositif, puisqu'il permet de disqualifier sans effort comme la disqualification par association : par l'aveuglement, la complaisance etc... qui finit par etre plus coupable que les choses/gens avancees comme un probleme au depart.
On a depasse la situation du simple marqueur, etant donne que quelque soit le camp si on n'adopte pas le point de vu on est en quelque sorte moins qu'un humain, une "raclure de bidet" comme dirait mon oncle ,disqualifier direct...
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

je ne vous suis pas la dessus.

Je crois que Plenel dénonce ce qu'il dénonce sincèrement.
il défend le fait qu'on ne peut pas à la fois se prétendre laïque et défoncer particulièrement une religion.
Par Makno

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Je ne suis pas entrain de dire que tout ce que dit plenel est faux, je constate que les methodes et les types d'arguments employes se ressemblent.

Dans le fond je suis plutot d'accord avec plenel, mais moins avec l"'aspect plenel la vertu/ le bien incarne" avec ses bassesses.

Ici il est en position defensive, mais prenons exemple sur la facon dont mediapart a degomme/degomme la FI, on est sur les memes ressorts (ou sur d'autres sujets).

Il n'ya pas qu'une simple ambition de denoncer, de mettre aux yeux de tous, ou meme de convaincre. Il y'a cette aspect "occuper l'espace" omnipresent chez plenel and co et aussi chez leurs adversaires. Le vainqueur sera autant les personnes qui portent les idees (voir plus) que les idees en elle meme.

Et la je vais m'amuser a faire quelques previsions bancales :
Vu l'etat des troupes, leurs nombres dans chaque camps, visiblement plenel a perdu cette manche, et devra faire des concessions opportunistes comme il a su si bien le faire dans sa carriere, voir un changement de camps ? (tout sauf la mort sociale).
Et si le produit de mon imagination, s'avere vrai dans quelques annees il devidendra l'un des plus farouches adversaires des idees qu'il defendait tout en nous expliquant qu'il a toujours pense cela, qu'il avait ete mal compris.

Vous l'aurez devine, je n'ai pas une grande opinion de plenel.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

il se voit comme un protecteur, le protecteur saute, la guerre est déclarée.

Oui, j'ai aussi noté sa mégalomanie.
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

eh ben...tout est bon pour dégommer le soldat Plénel..
Par Carnéade de Cyrène

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Note que c'est toi qui tend ce bâton pour le battre, à dire qu'il se prend pour le dernier rempart des musulmans.
Mais vu que ça rejoint ce que je disais hier quand il se projetait en Manouchian dans l'affiche rouge* je dirais c'est plausible.
[www.arretsurimages.net]

* les couvertures à fond monochrome, dont de nombreuses rouges, c'est l'immense majorité de celles de Charlie, soit dit en passant
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

beaucoup d’interprétation dans ton message mais passons.
mais c'est pas important.

la couverture est dégueu .
L'islamophobie est très présente dans le paysage mediatiquo-politique.
donc qu'il l'exprime de tel ou tel façon n'est vraiment pas important pour moi.

Focaliser sur ce genre de détail (le mot employé pour l'affiche comme pour Valls) a tel point que cela prend le dessus sur les réalités me sidère. C'est de la sous politique.
Par grrrz

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

je suis sidéré que Daniel Schneidermann puisse accorder le moindre crédit à cette une dégueulasse qui reprend sans complexe les discours de la bande à Valls.
sur ce coup soutien total à Mediapart, surtout quand on connait les arrières pensées de cette clique là (et d'ailleurs j'ai pas trop de problème à mettre le torchon qu'est Charlie dans cette clique là, les unes dégueulasses et bien racistes on les compte plus). Et venir reprocher au journaliste de n'avoir pas mis au jour à lui tout seul une affaire de violences sexuelles, vu la difficulté pour les victimes d'en parler, c'est le summum de la mauvaise foi. Dire que Plenel c'est un grand copain à Ramadan, parce qu'ils ont partagé trois fois une tribune, c'est aussi de la mauvaise foi. C'est à peu près aussi con en fait que d'attendre des réactions de contrition de la "communauté musulmane" aux actes de Ramadan. Vraiment je pensais pas lire ça sur ce site, dont j'attendais un peu de solidarité vu la bêtise de l'attaque.

A part ça Edwy Plenel a soutenu, même si c'est du bout des doigts, Pierre Joxe, APRES les révélations à son sujet, et là par contre sur ce coup, il aurait pu éviter de la ramener. mais bon là y a aucune excuse pour pour intenter des procès politiques en "islamisme", du coup ça n’intéresse personne.
Par folavril-170143 folavril

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Schneidermann règle ses comptes avec Plénel. C'est son droit tout comme c'est le mien d'estimer que mon argent sera mieux employé ailleurs, par exemple chez Pierre Carles :-p
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

ben p'tetre mais on peut reconnaitre que l’équipe d'ASI produit énormément.
Pierre Carles fait un film tout les....
Par folavril-170143 folavril

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Je n'appelle pas cette chronique de DS de la "production", et c'est finalement le cas d'un grand nombre de chroniques et d'articles : du commentaire à peine au-dessus de ce que fait Aphatie. Franchement, je préfère ce que fait Pierre Carles, même s'il perd son temps avec Jean Lassale (pas vu...), en attendant son boulot en Équateur est d'un autre niveau que les dernières publications sur ASI... Et évidemment, ça demande plus de boulot. On verra ce que donnera Le Média, aussi.
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

ça n'a rien à voir.
Carles est en dehors du systeme, c'est un ovni.
DS n'a jamais été un révolutionnaire.
Par grrrz

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

J'aime beaucoup Pierre Carles mais.. Jean Lassale? vraiment?
Par jeanbat

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

c'est pas un bon sujet?
Par shigeyuki

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Plenel reçoit peut-être ce qu'il a semé, les procès d'intention, les amalgames et la stigmatisation tendance ne tombent pas forcément du ciel...
Par Jean-François

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Je suis tout aussi sidéré par cette chronique, qui je dois dire m'a foutu un nouveau coup au moral dans une période qui en demande déjà beaucoup.

Doit-on la prendre au 45ème degré, du genre que Mediapart est (avec Elise Lucet soyons cool) le dernier média d'investigation en France, il doit donc être tenu pour responsable de tout ce qui n'est pas révélé dans ce putain de pays ?

Doit-on la prendre au 1er degré, du genre Médiapart est un des derniers médias dans ce pays qui ne hurle pas avec les loups racistes et bellicistes, il faut se dépêcher de le dézinguer si on veut passer définitivement dans un régime façon années 30, en état d'urgence permanent, avec des droits sociaux en recul constant, un racisme institutionnel généralisé et des médias entièrement aux ordres des marchands de canon qui les possèdent ? Comme si cette affaire aurait eu le moindre écho si elle ne concernait pas un arabe (d'ailleurs quand Mediapart dénonce la hiérarchie catholique qui a couvert des agresseurs ayant fait plusieurs centaines de victimes, l'écho ne dépasse pas deux jours).

Venant de vous, c'est désolant, c'est consternant, et puis c'est rageant, ça parait si loin de certaines de vos analyses et de vos émissions qui m'avaient autant touché par le passé (ou encore récemment, par exemple avec Isabelle Attard ou Sandrine Rousseau).

Comme disait le toujours lucide Emmanuel Todd, vu l'état de la France et de l'Europe, et l'absence de toute perspective de déblocage à court terme, s'il avait 20 ans, il préparerait son exil aux États-Unis. Mais j'ai quarante ans, trop vieux pour changer de pays et trop jeune pour attendre patiemment la retraite. J'aurai donc droit aux années (deux mille) 30...
Par Jurgen DEBALD

Re: Aïe, ça fait mal …

Les loups hurlent. Ou plutôt chantent, et ça sonnent faux.
Schneidermann hurle avec les loups. Maladroitement. Avec des fausses "bonnes questions".
Et publie la une infame et ignoble de Charlie.
Sérieusement : qui, à part ses victimes (si les reproches s'avèrent vraies, ce qui semble bien probable), donc qui savait que Ramadan est aussi un prédateur sexuel ? A côté du fait qu'il est un intellectuel musulman très discutable. Presque personne ne le savait.
Sérieusement, Schneidermann, pensez-vous vraiment qu'une "vie sexuellement bien remplie" fait désormais partie du champ d'investigation d'un journaliste ? Que Mediapart tenait là un bout de la ficelle et que Mediapart aurait du enquêter sur la vie sexuelle de Ramadan ? Pire, que Plenel aurait freiné le journaliste de Mediapart d'enquêter dans cette direction ? De quel droit l'auraient-ils fait ? Depuis quand la vie sexuelle d'une personnalité publique permet de juger la pertinence de ses propos ?
Jusqu'il y a quelques semaines personne ne soupçonnait que l'intellectuel Ramadan (très discutable, je le répète) était aussi probablement un prédateur sexuel. Si quelqu'un l'aurait su ou au moins soupçonné, cette vérité (et non pas une vie sexuelle active) serait sorti immédiatement.
Car entre une "vie sexuelle bien remplie" et un viol il y a un gouffre, ils appartiennent à des dimensions bien différentes.
Vous êtes sur une pente bien glissante.
Sur celle des gens qui avaient raison à posteriori. En allemand on appelle cela un "Klugscheisser"… celui qui est malin après coup.
Que Hugues Serraf du site Atlantico lache son fiel sur Mediapart en général et Plenel en particulier n'étonne guère.
Mais que Schneidermann, que je lis tous les matins, se joint à cette triste farce, me rend justement - triste
Par agfhsdjr

Re:

Je suis très déçu par cet article. Je ne suis pas abonné à Arrêt sur Images pour voir relayées les campagnes nauséabondes de Valls, Charlie Hebdo et compagnie. Hurler avec les loups, tu parles d'une déconstruction des récits médiatiques. De plus, reprocher à un média qui a, au moins, fait son travail sur le sujet, avec une vraie enquête, de ne pas en plus avoir découvert la pénicilline et résolu la quadrature du cercle, c'est fort. Il fallait peut-être que le journal engage trois journalistes pour enquêter sur Ramadan à temps plein, pour expier le fait que Plenel ait participé à deux conférences avec le Croquemitaine. Grotesque. Où sont les critiques envers la journaliste du Monde, ou C. Fourest, qui parait-il savaient tout mais n'ont rien dit?

Je ne suis même pas particulièrement fan de Mediapart qui m'a beaucoup dérouté pendant la campagne présidentielle, mais cette affaire dépasse l'entendement.

L'épisode mansplaining de M. Schneidermann à propos du mouvement #balancetonporc m'avait déjà refroidi, je m'inquiète vraiment du virage éditorial de ce site vers le commentaire de bistrot à l'emporte-pièce. Si vous n'avez pas l'esprit clair à 9h15, écrivez donc votre billet à 15h.

A moins qu'il ne s'agisse d'un règlement de compte pour de vielles histoires du Monde. Dans un cas comme dans l'autre c'est bien triste.
Par tosh

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

peut etre faut il se rendre compte du chemin parcouru par l'opinion sur le harcèlement et les aggressions en quelques semaines ? via le prisme de l'affaire weinstein et de ses repercussions on est passe d'une opinion qui jusqu'ici semblait se satisfaire du "je dis rien meme si j'ai l'info" a une opinion qui maintenant plebiscite le fait de balancer a tout va meme si c'est de l'ordre de la rumeur et qui condamne immédiatement les potentiels coupables et tous ceux qui savaient ou auraient du savoir..... c'est un peu la curée.

Bref ca n'excuse pas media-part mais je doute que beaucoup d'entre nous ayons le cul propre sur ce coup ( certes encore moins l'ensemble des journalistes dont c'est le job d'etre au courant).... mais quand je vois dans un film pour ado comme "la boom" des années 80 , un gamin faire une farce a sa voisine au cinema en mettant sa bite dans un paquet de popcorn (dans lequel ladite voisine pioche allègrement) pour "déconner" et que ca passe comme une lettre a la poste sur le ton de la comédie (certes elle lui met sa main dans la gueule mais c'est un moment d'hilarité general dans le public) je me dis que les mœurs sont en train de changer pour le mieux mais qu'on part de loin et qu'il est un peu futile de faire un procès d'intention a tous ceux qui se sont tus jusqu'ici .... en particulier si on considere que les victimes elles meme ne souhaitaient pas porter plainte voir meme en parler. dénoncer comment ? avec quelle preuve ? en outant qui dans le process ?
L'affaire weinstein semble repondre a ces questions et prend enfin le parti de tout balancer pour enfin changer les choses mais il me parait un peu absurde de tomber dans l'inquisition et de raser les tetes ......

Il n'y a plus en revanche de raison de se taire désormais... sans pour autant balancer a tout va sans considerations.
je note en tout cas que magnaudeix s'explique en video sur mediapart sur sa maniere de mener des enquetes , pas encore vu mais ca me semble être un acte de transparence.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 07:16 le 09/11/2017 par tosh.
Par Ervé

Re:

Tweet de Magnaudeix : ce cher d_schneidermann aurait mieux fait de m'appeler pour de bon avant de faire sa chronique. Mais je ne crois pas que ça l'intéresse vraiment.
Pas content le journaliste d'investigation (?) de Médiapart, que DS ait pu s'interroger sur les infos dont disposait son site sur Ramadan.
Par Ervé

Re:

Enquête sur Tariq Ramadan (par Mathieu Magnaudeix, le 18 avril 2016).
En cinq volets, Mediapart revient sur les faits mais aussi les fantasmes qui entourent l'islamologue.


Je ne suis pas abonné à Médiapart, mais lorsque je lis les premières phrases du volet n°2, Tariq Ramadan, l'homme aux "mille discours" : Ses détracteurs l’accusent de tenir un "double discours". Derrière des accents modernistes énoncés en public, Tariq Ramadan serait en réalité un communautariste forcené et un danger pour la laïcité. Problème : cette accusation n'a jamais été étayée par des faits... je peux imaginer avec quel sérieux a été menée l'enquête.

"Les faits", ose sérieusement Magnaudeix !
Quant aux fantasmes, ceuser un peu pour connaître quels étaient ceux de son sujet d'étude, lui aurait permis de découvrir la manière dont il les concrétisait.
Mais tout ce qu'il trouve à dire aujourd'hui dans un autre de ses tweets, c'est : Une seule fois pendant mon enquête, j'ai entendu des choses se rapportant de loin à la vie privée de Ramadan. Un ancien ami de Ramadan, visiblement très à cheval sur les préceptes de l'islam, m'a dit : "en plus, il vit dans la fornication et l'alcool".
Et le type se prétend journaliste d'investigation...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:06 le 09/11/2017 par Ervé.
Par GPMarcel

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Parfois je lis, de ci de là, cahin-caha, qu'il est "absolument" nécessaire d'aller renifler les slips des personnages méritant enquête pour avoir le droit et prétendre au titre, Ô combien envié, de journaliste d'investigation.

Pulitzer, pourquoi es-tu si mal, pourquoi as-tu si mal?

La vérité, rien que la vérité dans le fond des caleçons...
Il est vrai que l'on est plus proche de la machine à laver le linge que du caniveau.
Mais enfin!
Par Ervé

Re:

Par Youri Llygotme

Re:

Ah oui, Charlie, j'aimais bien dans le temps, avant Val.
Résumer Romain Rolland à une vieille canaille stalinienne est à mon avis aller bien vite en besogne.
Par Bernard-Henri Beau-Tul

Re:

Si Romain Rolland est une vieille canaille stalinienne, je me demande comment on peut qualifier Monsieur Nicolino. Un pseudo- écolo proche du néant ?
Par Youri Llygotme

Re:

Je partage votre point de vue.

J'ajoute que ça m'a toujours étonné qu'il soit glorifié par pas tant d’aficionados.

je ne le connais pas très bien mais ce que j'ai surtout retenu de lui dans la période avant les Présidentielles c'est qu'il réservait ses coups non pas à la droite, prédatrice par nature, mais à JL Mélenchon alors que s'il y a un mouvement politique mettant l'écologie et la justice sociale au premier plan de ses préoccupations, c'est bien la FI.
Par Hannah Themista-Soubirous

Re:

Soyons indulgent avec ce monsieur. Après tout, il lui reste quelque temps pour amorcer l'esquisse de l'ébauche d'une oeuvre littéraire comparable à celle de R. Rolland ...
Par alain-b

Re:

N'oublions pas que sans ce monsieur la France serait aujourd'hui parsemée de puits de gaz de schiste.
Par GPMarcel

Re:

Je viens de re-regarder le débat Nicolino-Corinne Morel-Darleux "Ecolo Libertaire-Ecolo Insoumise" de Là-Bas Si J'y Suis (titre mal choisi à mon sens) bref, d'avril 2017

J'ai trouvé Nicolino très "fin" dans l'art de déplacer le débat, de faire appel à Mitterrand (sic!!), Chavez (resic!!), de reparler de ce qu'il est, sans aucune proposition de quelque nature que ce soit...J'ai jamais dit Staline...Corinne M-D lui montrant le texte écrit....ah oui, stalinien!! mais ce n'est pas pareil...avec la foi du charbonnier qui croît parce qu'il faut croire...

Se référer aux anarchistes tel Fourier, Reclus...est une usurpation intellectuelle comme quand Sarkozy annexe Jaurès, et Guy Môquet.

Nicolino virtuose des coups de pieds en touche, des évitements.
Un gars "dangereux" parce qu'intelligent.

Je me trompe peut-être.
Par alain-b

Re:

Je vous conseille le débat avec Corine Morel Darleux, (il faut être abonné désolé) [la-bas.org]
Je copie le petit texte d'accroche :
Suite à notre émission « CE QUI COMPTE VRAIMENT » (31 mars 2017), on a reçu un tas de messages très critiques envers Fabrice NICOLINO, qui était très critique envers le projet écolo de Jean-Luc MÉLENCHON, notamment concernant la MER.

D’où l’idée de ce débat entre Fabrice NICOLINO et Corinne MOREL DARLEUX, conseillère régionale en Auvergne-Rhône-Alpes et secrétaire nationale au développement international du réseau écosocialiste du Parti de Gauche.

Une controverse passionnante entre ÉCOLOGIE LIBERTAIRE et ÉCOLOGIE INSOUMISE.




Modifié 1 fois. Dernière modification le 15:56 le 10/11/2017 par alain-b.
Par Germain RITAL

Le langage fleuri du sartrisme et du stalinisme (y compris le contre-stalinisme)

[quote=Bernard-Henri Beau-Tul. Si Romain Rolland est une vieille canaille stalinienne, je me demande comment on peut qualifier Monsieur Nicolino. Un pseudo- écolo proche du néant ?[/quote]

Sartre, auteur de L'être et le néant y établit sur "la mauvaise foi" le concept de salaud qu'il illustrera notamment par tel personnage de roman (Mathieu dans L'âge de raison) ou de théâtre (Garcin dans Huis clos). Se demandant, l'appliquant à Plenel, comment devenir un salaud, l'on aperçoit ainsi que le qualificatif utilisé par Nicolino n'est pas sans pouvoir faire valoir quelque lettre de noblesse philosophique, littéraire, et même politique: Sartre ayant qualifié Franco de "salaud latin"*. Le sartrisme en l'occurrence, par Nicolino adopté (peut-être à l'insu de son plein gré), se révèle ainsi comme la version française atténuée du stalinisme dont Sartre fut accablé. Puisse @si ne pas en prendre avec Nicolino le relais. Et encore moins celui de tel membre de mouvement étudiant en "mai" ("canaille stalinienne" n'est en effet qu'une déclinaison de "crapule stalinienne" qui en ce mois-là fleurit).


* Ce qui sous-entendrait, que "salaud" n'est pas associé par hasard à la "latinité". De même que ne serait pas fortuit, s'agissant de Heidegger selon Ferry, le lien entre "salaud" et "génie".
Par GPMarcel

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Je lis parfois le verbe "dézinguer" (!!??) qui n'a rien à faire avec le couvreur dans les titres accrocheurs style "tacle" , " fracasse" de la page Orange.
Il vient de contaminer brillamment car le zinc brille au soleil.

Je me demande si chroniqueur sur @si va devenir un gage de probité journalistique?
C'est une question.

Je ne sais si l'on doit dire un dézingueur, une dézingueuse ou désingueure ou dézinguitrice...
Je vais encore faire des cheveux blancs sur une tête chauve.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 13:49 le 09/11/2017 par GPMarcel.
Par Weird Fish

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Citation:
GPMarcel
Je me demande si chroniqueur sur @si va devenir un gage de probité journalistique?
C'est une question.
Elisabeth Levy a chroniqué sur @si et intervenait dans les émissions, durant la première année d'existence du site. Voilà voilà...
Par Hannah Themista-Soubirous

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Quant à F. Nicolino , sans doute un grand libéral, et une " belle âme", cependant hostile au " mariage pour tous " ...
Par GPMarcel

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

En effet. Merci de me rafraîchir la mémoire.
Voilà la réponse à ma question.
Diantre, celle-ci est bien cruelle.
Un pan entier s'écroule, le papier peint du logo ne retient plus les lézardes...
Par folavril-170143 folavril

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Y'a aussi une certaine Béatrice Pignède, qui faisait des zolis films avec de belles affiches... DS a du nez quand il choisit ses chroniqueurs ! Mais gageons qu'il ne "savait pas" qui étaient ces deux journalistes...
Par Diogene

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Citation:
A moins que la vérité ne se situe entre les deux, dans le vaste no man's land de toutes ces vérités trop douloureuses, que l'on préfère ne pas connaître.
Pfff.
Le père Plenel a du se dire: "le gars Ramadan il est pas trop extrémiste et il est médiatique, alors on va pas trop farfouiller sur des trucs dont tout le monde se fout (à l'époque)". C'est arrivé. De braves petits gars ont soutenu Staline ou Pinochet... quand ils ne savaient pas.
Là où c'est grave, c'est lorsque le petit gars apprend que son idole est un salaud fini et qu'il refuse de l'admettre.
Que Plenel se soit fait berner volontairement par Ramadan, c'est une chose. Qu'il continue à le faire et nie la réalité quand l'affaire a pété et bien pété, c'est une faute.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:12 le 09/11/2017 par Diogene.
Par Ervé

Re:

Encore un cul béni qui adore tripoter les petites filles.
Celui-ci est particulièrement gratiné, monstrueuse figure du Sud profond.
Hommage.
Par Robert.

Re:

Merci Ervé de rappeler ici Willy DeVille.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:23 le 10/11/2017 par Robert..
Par Ervé

Re:

De ceux qui me font aimer la (contre)-culture US.
Par Youri Llygotme

Re: Re:

Par la barbe du prophète, Ramadan est-il donc coupable?
Par Ervé

Re: Re:

Par les couilles du prophète, tout porte à le croire.
Par GPMarcel

Re: Re:

Milediou, c'est dans la poche dit le Kangourou.
Par jeanbat

Re: Re:

selon Caroline Fourest, la une de Charlie dénonce l'aveuglement de plenel a propos de l' idéologique islamique radicale de TR et non pas a propos des violences faites aux femmes.

genre...on la crois.
c'est surement un hasard de calendrier.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 16:29 le 13/11/2017 par jeanbat.
Par Robert.

Re: Re:

Escobarderie déjà repérée à plusieurs reprises chez elle.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 17:41 le 13/11/2017 par Robert..
Par jeanbat

Re: Re:

[www.youtube.com]

j'a oublié le lien.
Par GPMarcel

Re: Re:

Tudieu Robert, tu viens de m'apprendre un mot que (de mémoire) je n'avais jamais rencontré.
Merci

Il est vrai qu'il décrit parfaitement ce qu'elle est.
Par Hannah Themista-Soubirous

Re: Re:

N'allons pas jusqu'à dire que c'est une copine à Pablo ...
Par jeanbat

Re: Re:

pas les mêmes méthodes mais...y'a de ça.
Par jeanbat

Re: Re:

je trouve d’ailleurs que" Escobarderie " ressemble étrangement à "escroc-braderie " qui lui va aussi très bien.
Par jeanbat

Re: Re:

je voudrais juste savoir si selon vous, est-elle de bonne fois quand elle prétend que la une de Charlie dénonce l'aveuglement de plenel a propos de l' idéologique islamique radicale de TR et non pas a propos des viols et agressions présumés?
Par folavril-170143 folavril

Re: Re:

Autant que Valls est de bonne foi lorsqu'il dit que c'est LUI qui défend les musulmans...
Par OHbt

Re:

Je suis complètement largué par ce moyen de communication... Twitter, c'est bien ça ? Qui est ce @jjalmad qui répond à je ne sais qui "Je ne sais pas quel malheureux hasard vous a conduit à me follow, mais vous n'êtes pas le bienvenu ici. Merci de dégager." ? C'est quoi un "#thread" ? Parler de fil, suivre, c'est trop compliqué ?

J'ai tenté de lire, de comprendre, je suis un peu fatigué, je vais essayer de ne pas dire trop de conneries... Dans la critique qu'il fait de la chronique de DS, n'y a-t-il pas une différence entre ceux qui disent "je savais des choses, mais je ne pouvais parler au nom de..." et ceux qui disent "ce que je savais ne dépassait pas le cadre de la vie privée" ? J'ai l'impression que pour ceux qui ont enquêté ou approché TR ce n'était pas vraiment un secret. Il est donc étonnant que certains d'entre eux débarquent avec une certaine naïveté... D'où la une de Charlie dont je ne sais plus trop quoi penser, si ce n'est qu'une fois de plus elle fait couler beaucoup d'encre. Finalement, ce doit être devenu un journal de référence.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 00:12 le 11/11/2017 par OHbt.
Par Carnéade de Cyrène

Re:

Si Plenel avait su dire ça au lieu de contre-attaquer tout azimuts en se comparant à Manouchian et en faisant des métaphores guerrières, je serais 100% de son coté.
Il est vrai qu'on fait un procès assez injuste à Mediapart par rapport à tous ceux qui ne sont pas accusés de s'être tus dans l'histoire.
Par shuppy

Re:

Citation:
Si Plenel avait su dire ça au lieu de contre-attaquer tout azimuts en se comparant à Manouchian et en faisant des métaphores guerrières, je serais 100% de son coté.



Vous demandez à Plenel de ne pas faire du Plenel :)
Par jeanbat

Re:


Si Plenel avait su dire ça au lieu de contre-attaquer tout azimuts en se comparant à Manouchian et en faisant des métaphores guerrières, je serais 100% de son coté.

la forme plutôt que le fond.
Par Carnéade de Cyrène

Re:

Sachant que Charlie ferait (à en croire Plenel) "la guerre aux musulmans" sous forme de dessins et d'articles, tandis que des illuminés y ont répliqué sous forme de tirs d'armes automatiques, et le feront peut être encore demain, la "forme" me semble ici effectivement beaucoup plus importante que le "fond" (qui me semble en plus d'une bêtise sans fond, Charlie se moquant juste de tout le monde, avec au plus une dent on ne peut plus compréhensible contre les "pas Charlie" notoires).
Par jeanbat

Re:

en gros il peuvent tout dire mais leurs "adversaires" doivent la fermer.
et critiquer leur rapport au musulman c'est donner des cartouches de Kalash aux prochains meurtrier qui s'en prendra à eux.

Génial.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:18 le 14/11/2017 par jeanbat.
Par Carnéade de Cyrène

Re:

Ben non leurs adversaires peuvent tout à fait répondre ou même "critiquer le rapport de Charlie aux musulmans" en évitant ce vocabulaire guerrier.

Après pour arriver à convaincre sur le "le rapport aux musulmans" ils devraient évidemment établir qu'il y a une différence avec le traitement des autres groupes religieux de la part de Charlie (ou justifier qu'ils souhaitent accorder aux musulmans un statut particulier), et puis dans le cas du dernier incident justifier qu'ils considèrent Ramadan et/ou Plenel comme représentant bien les musulmans dans leur ensemble, d'où je comprends que l'invective soit plus facile.

Dans un monde parfait ils critiqueraient au final plutôt "le rapport de Charlie avec les personnes n'ayant pas la même vision de la laïcité, ayant conduit à une série d'articles frisant la diffamation et de caricatures outrancières", et n'auraient guère de mal à convaincre, puisqu'ils s'interrogeraient du même coup sur le leur. Et au final on aurait peut être droit à un débat apaisé sur le sujet.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21:05 le 14/11/2017 par Carnéade de Cyrène.
Par jeanbat

Re:

Quelle critique Charlie accepte?
Par Carnéade de Cyrène

citation d'Edwy

Il me semble qu'ils n'avaient pas réagi à...

"On peut, légitimement, ne pas goûter ce registre ni ce style - c'est mon cas -, mais il ne saurait être dissocié du lieu où il s'exprime, un journal qui a fait de la caricature, de l'excès et de l'insolence sa marque. Quels qu'en soient les soubassements internes - vieux désaccords politiques, conflits de générations, etc. -, la démesure de l'affaire qui ébranle Charlie Hebdo témoigne d'un climat plus général où la presse, même la plus provocatrice, la plus outrancière, la plus insolente, en vient à prendre peur d'elle-même. "

(Edwy Plenel, 2008, en réaction à l'affaire Siné)

;)
Par jeanbat

Re: citation d'Edwy

c'est bien dit.
mais je parle du Charlie post attentat.et sur le sujet.

mais j'ai la réponse, ne vous fatiguez pas.

si quelqu'un critique la manière dont ils parlent de ce qui concerne de prés ou de loin les Musulman, cette personne devient d'office un complice des frère Kouachi.


"Si demain on nous liquide tous, si demain nous ne sommes plus là, espérons qu’il subsistera quelques courageux qui demanderont justice contre ceux qui nous auront frappés, mais aussi contre les esprits qui les auront armés. "


en gros, il souhaite que le désaccord sur ce sujet soit puni par la loi.
Par folavril-170143 folavril

Re:

Y'a qu'à voir comment Nicolino accepte les critiques étayées d'Olivier Cyran sur le site Article 11 : "va te faire foutre". Voir aussi ses grimaces sur le replay de C politique quand Fabrice Arfi (que je ne porte pas dans mon coeur) tente d'expliquer quelque chose. Voir encore Philippe Val chez Zemmour et Naulleau expliquer que "personne" n'en a rien à foutre de l'attentat à Charlie Hebdo.

Et relire Qui est Charlie ? d'Emmanuel Todd pour décompresser et se sentir moins seul.e.

Ce pays devient complètement cinglé. Je viens d'apprendre qu'une de mes tantes refusait désormais d'adresser la parole à sa fille qui a épousé un musulman car elle ne donne pas de jambon à la petite. Comme disait l'autre (lui aussi mahométan converti, il parait) : barrez-vous !
Par kusto

Re:

N'est-il pas trop tôt aussi de faire des procès tout court?

On en est à juger ce qu'aurait du dire quelqu'un que l'on suppose savoir à propos d'évènements dont on ne peut que supposer la nature.

Il semblerait que sur ce forum le fait qu'un journaliste travaillant sous la direction de Plenel ait qualifié Ramadan de «bon vivant» soit la preuve ultime que Plenel sache tout à propos de ce dont on ne sait rien.

Par ailleurs je propose à quiconque qui considère qu'être un «bon vivant» signifie maltraiter des femmes de sérieusement se remettre en question.

Et avant d'instrumentaliser cette affaire pour abattre tout le monde n'importe comment, il faudrait commencer par:

1) Définir ce qu'il s'est passé et l'éventuelle culpabilité de Maradan.
2) Le caractère éventuellement systémique de ce comportement.
3) L'étendue, la fréquence et la discrétion ou la non discrétion de ce comportement.

La couverture de Charlie est juste dégoutante d'instrumentalisation mais c'est parce qu'ils ne respectent rien ni personne qu'on est censé les admirer béatement.
Par Carnéade de Cyrène

Re:

Je pense que si DS a émis cette hypothèse sur "bon vivant" c'est que l'expression était un euphémisme journalistique qui avait été employé pour DSK et d'autres (du temps où des rumeurs déjà plutôt troubles circulaient).

Pour autant si chaque fois qu'un journaliste emploie "bon vivant" il parlait d'un violeur, harceleur ou extrême obsédé sexuel, ce serait plutôt inquiétant (une recherche 'd'homme politique bon vivant" me montrant par exemple que Jacques Chirac, François Hollande, Alain Rousset, Arnaud Montebourg et Jean-Louis Borloo, sont qualifiés ainsi par des journalistes ; et certainement bien plus de monde parmi les artistes, intellectuels etc...)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:16 le 11/11/2017 par Carnéade de Cyrène.
Par BIBI

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Et Mermet, pourquoi a-t-il choisi d'inviter le théologien suisse au forum de 2003, parasitant ce FSE avec la religion?Quel rapport entre Ramadan et le monde du travail?
[www.humanite.fr]

Fin de l'article:
Alors que, d'une main, on fait le choix d'ouvrir le FSE pour la première fois avec l'assemblée européenne des femmes, faut-il vraiment rentrer dans une discussion proprement religieuse, au risque de balayer symboliquement sous le tapis les résultats d'un siècle de luttes féministes ? Au final, à l'issue du FSE, Tariq Ramadan sera allé " porter la contradiction ", jeudi soir à la télévision, à Nicolas Sarkozy. Comme résultat, le Forum social européen, même s'il n'en porte pas seul - loin s'en faut - la responsabilité, a fait beaucoup mieux. Pendant ce temps-là, le processus d'élargissement des forums sociaux aux " couches populaires " et aux " sans " - musulmans, juifs, chrétiens, athées, jeunes, immigrés, Français, etc. - reste à construire dans le temps et dans l'espace, pour les prochaines années et dans tous les territoires, à mille lieues des instrumentalisations de circonstance et des alliances au sommet.
Par alain-b

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Absolument, je n'avais pas compris non plus à l'époque, encore moins maintenant.
Par shuppy

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Citation:
Et Mermet, pourquoi a-t-il choisi d'inviter le théologien suisse au forum de 2003, parasitant ce FSE avec la religion?Quel rapport entre Ramadan et le monde du travail?




Mermet organisateur du FSE ?
Par alain-b

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

lisez l'article.
Par shuppy

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

"Daniel Mermet s'apprête à diffuser en direct une émission réquisitoire contre la " boursouflure médiatique " du FSE. Sur le chapiteau, des affichettes annoncent la présence du théologien musulman suisse Tariq Ramadan "

Diffusion dans le cadre de l'émission "Là-bas si j’y suis".

Même question que plus haut : Mermet organisateur du FSE ?
Par BIBI

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Mermet n'a pas organisé le FSE, il l'a parasité avec TR.

Michèle Dessenne: On a parlé partout de Tariq Ramadan et pendant ce temps-là, la plupart des journaux n'évoquent pas de ce qui se passe au Forum social européen. Pourquoi ? Parce que ça met en question l'ensemble de la société, la répartition de la richesse, la mainmise des multinationales sur nos vies, que nous vivions dans les champs ou dans les banlieues. Effectivement il y a une opération médiatique bien relayée par une partie de la presse

Le patronat et les multinationales ont dû être bien contents de ce parasitage; et Sarkozy en a bien profité ensuite Au final, à l'issue du FSE, Tariq Ramadan sera allé " porter la contradiction ", jeudi soir à la télévision, à Nicolas Sarkozy. Comme résultat, le Forum social européen, même s'il n'en porte pas seul - loin s'en faut - la responsabilité, a fait beaucoup mieux



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:09 le 12/11/2017 par BIBI.
Par BIBI

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Et je ne vois pas en quoi Michèle Dessenne peut être qualifiée de boursouflure [www.pardem.org]

Elle est inconnue du grand public, les médias ne l'ont pas propulsée sur le devant de la scène pendant deux décennies comme un Ramadan; elle fait plutôt partie des invisibles .
Par shuppy

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Ok, vous ne lisez pas les liens que vous donnez

"Arrive le tour de Michèle Dessenne. " Est-ce que vous percevez cette opération comme un complot ? ", interroge l'animateur de France Inter. " Je ne sais pas si c'est un complot, mais ce qui est sûr, c'est que c'est une opération de communication parfaitement réussie, rétorque Michèle Dessenne. On a parlé partout de Tariq Ramadan et pendant ce temps-là, la plupart des journaux n'évoquent pas de ce qui se passe au Forum social européen."

L'animateur de France Inter étant Mermet



Modifié 3 fois. Dernière modification le 18:27 le 12/11/2017 par shuppy.
Par BIBI

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Pourquoi Mermet a-t-il posé cette question: " Est-ce que vous percevez cette opération comme un complot ?" Pour pouvoir accuser Michèle Dessenne de complotisme? Et curieux ce terme employé par Mermet d'opération.
Il n'a invité Michèle Dessenne à intervenir que pour lui parler de Ramadan? Il n'y avait pas d'autres sujets à aborder avec elle? Ramadan n'avait pas encore suffisamment occupé le terrain?
Par BIBI

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

De bonnes nouvelles pour Mermet, 72 ans à son départ de France-Inter.[www.ouest-france.fr]
Radio France a été condamnée en appel à verser plus de 300 000€ à l’ex-animateur de «Là-bas si j’y suis» Daniel Mermet, licencié «sans cause réelle ni sérieuse» en 2014..



Modifié 2 fois. Dernière modification le 11:36 le 13/11/2017 par BIBI.
Par Ervé

Re:

Un énorme étron déposé le 7/11 sur Twitter par Antoine Perraud, journaliste (?) à Médiapart :
C'est curieux chez les dessinateurs de presse, cette façon de gâtifier. Après Sennep (1894-1982) et Faizant (1918-2009), voici Coco (1982).
Mais pas vraiment étonné que ce genre d'abruti sévisse sur le site du moustachu mégalo.
Par OHbt

Re:

Sous-entendre que Coco serait de droite, il faut oser... Mais c'est à ça qu'on les reconnait paraît-il ?
Par Ervé

Re:

Il y a ça, mais aussi les dates de naissance... et de mort pour les deux premiers.
Quel besoin de les préciser, si ce n'est pour exprimer une arrière-pensée morbide, un souhait infect ?
Par OHbt

Re:

Effectivement, je n'y avais pas pensé. C'est plus que moyen... Pas très Charlie chez Médiapart malgré les archives que je découvre.
Cette une, je ne savais plus trop quoi en penser, mais finalement, à force d'y réfléchir, elle me plait bien...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18:45 le 11/11/2017 par OHbt.
Par OHbt

Re:

En fait, en y réfléchissant bien, quand Charlie fait sa Une sur TR ce sont les intégristes qui les menacent, quand il fait sa Une sur Plenel, c'est Médiapart qui les menace... Peut-on inclure cela dans le "pic de menaces de mort virtuelles" ? Oups, j'entends déjà les hurlements...
Par M.Pat

Re:

manifestement Ervé si j'en crois le compte tweeter de Perraud vous êtes un benêt qui n'a rien compris. Pour ce que j'ai compris (mais je suis aussi un peu benêt) Coco a cessé d'être drôle dès qu'elle était née. Quel faux cul ce Perraud...
Par Ervé

Re:

Le type assume son "mépris culturel" (c'est sa formule), et termine un tweet en écrivant : Dégonflons toutes les baudruches !
Comme je lui ai fait remarquer que si on commençait à dégonfler les baudruches, il risquait de se retrouver rapidement à plat, il m'a bloqué. Remarque, je m'y attendais.
J'adore Twitter.
Par Ervé

Re:

Bon, "j'adore" est un peu exagéré. Twitter, comme Facebook et d'autres réseaux sociaux, charrie des tombereaux de merde.
Mais il peut révéler des traits insoupçonnés, et parfois peu reluisants, de la personnalité de ceux qui y postent.
Perraud en est la parfaite illustration.
Le journaliste de Médiapart, ex de Télérama, dont le principal titre de gloire est d'avoir popularisé en France le fameux "bobo", pond sa bouse sur Coco.
Des twittos s'indignent. Aussitôt il leur réplique en termes injurieux (que je ne peux relayer ici, n'ayant plus accès à son compte), fait valoir sa supériorité intellectuelle, affiche sans complexe son "mépris culturel".
On le raille, il bloque. Bien pratique.
Ce qui est drôle, c'est que ces plumitifs ont écrit des articles pendant des années au sein de leurs rédactions, sans être directement contestés.
Et lorsqu'ils s'aventurent sur Twitter, ils prennent des baffes qu'ils ne supportent pas et se vexent.
Il leur reste alors une seule solution : la censure.
Par jeanbat

Re:

ils prennent des baffes qu'ils ne supportent pas et se vexent.
Il leur reste alors une seule solution : la censure.


Ervé, votre auto satisfaction est sans limite.
la réplique que vous lui avez retourné est d'un niveau tellement bas (elle ne dit rien d'autre que "toi même") qu'il a probablement estimé que vous étiez un pré-ados sans cervelle et vous à censuré pour cette raison.

Vous même choisissez les interlocuteurs à qui vous souhaitez répondre mais vous faites tout un pataques quand d'autres le font avec vous.

votre période" poubelle du web" ne vous grandit pas...
Par OHbt

Re:

Merci Ervé.

Pour voir, je viens de me créer un compte bidon... si, si... Et bé, je n'y comprends toujours rien. Des réponses à des messages sans voir les messages en question. Un peu compliqué à suivre... Mais je suis un vieux, je sais.
Mon expérience Twitter aura duré 3 minutes 48 secondes, inscription bidon comprise.

Jean-Pierre Mignard c'est son avocat ? Il va peut-être en avoir besoin effectivement, pour défendre l'interprétation de son "Tweet"...

--- Edit ---
Merde, jeanbat est encore là, j'avais pô vu




Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:19 le 12/11/2017 par OHbt.
Par jeanbat

Re:

[www.youtube.com]
[www.youtube.com]

secte, gourou, messe noir, corruption et dérive pédophile pédophilie .

ouh, j'ai peur...



Modifié 3 fois. Dernière modification le 11:34 le 13/11/2017 par jeanbat.
Par OHbt

Re:

Pierre Rabhi est anthroposophe, l'anthroposophie est une secte. Qu'il bénéficie, comme TR d'une complaisance médiatique pour faire passer son double discours est le problème, je suis d'accord avec vous.
Par jeanbat

Re:

au secours...jean michel Apathie, France inter, léa Salamé, Domoran, Ali badou, Leonardo di Caprio, et même Marion Cotillard au coeur de la conspiration antroposophique...nous vivons des heures graves...



Modifié 2 fois. Dernière modification le 12:03 le 13/11/2017 par jeanbat.
Par OHbt

Re:

Bon, je viens de finir la lecture des 2 liens... Gros effort, vous noterez...

Pitoyable est le mot qui me vient comme ça, en premier, de façon instinctive.

Je comprends raidement, PR doit faire la promo de plusieurs livres qu'il a dû écrire d'une main tout en plantant ses salades de l'autre.
C'est ça, il est en mode promo : surtout ne rien dire (sauf toujours les mêmes banalités qui endorment, les mêmes blagues qui ne font rire qu'Ali Baddou, les mêmes phrases)... Ne rien paraître... Et je sens bien qu'il se retient, le bougre, mais... quand même, il ne peut pas s'empêcher d'évoquer bactéries, vers de terre, univers, énergie... Raaah, c'est difficile les promos...

Ali Baddou ne décrochera plus son sourire niais. Je sens quand même Léa Salamé beaucoup plus critique, mais...
Ce que je note, c'est qu'il n'y a aucune évocation, ni d'Ali Baddou ni de Léa Salamé, sur son côté pour le moins controversé en lien avec l'anthroposophie, Steiner et tout le bordel qui va avec. Il n'est pourtant pas donné à tout le monde d'avoir l'honneur de voir apparaître son nom dans un rapport de la MIVILUDES merde, ils pourraient au moins en dire 2 mots. Ah oui, c'est vrai, il faut le ménager le pauvre retraité tout fripé... Ne pas vouloir dire, ne pas vouloir voir, ne pas vouloir entendre... Le début de la sagesse et du bonheur.

C'est pas gagné l'avenir de la planète avec des branquignols pareils.

ps : j'avais pourtant dit que comme Ervé je ne prolongerais pas davantage le débat, vous n'en valez pas la peine... Faudrait vraiment que je m'y tienne.
Par jeanbat

Re:

[www.arretsurimages.net]

Si vous le trouvez pitoyable c'est peut être parce que vous n' êtes pas convient des problèmes qu'il soulève et de sa contribution pour trouver des solutions à ces problèmes.
Par OHbt

Re:

PR aurait des solutions ? Ah oui c'est vrai, vendre des livres, poser pour la photo et aller sur les plateaux télé pour parler de l'attraction de saturne, des vers de terre et du bonheur... Que c'est beau !

Sinon "conscient" s'écrit comme ça, sinon, ça ne veut rien dire...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:35 le 14/11/2017 par OHbt.
Par jeanbat

Re:

il a LA solution.
du moins il en est un précurseur.

L'agriculture biologique.
la permaculture, celle qui respecte la terre et permet de nourrir tout à chacun en respectant les sols .
Par OHbt

Re:

Ce doit être un dieu alors...
Par jeanbat

Re:

non, juste un gars tout simple qui écrit des bouquin depuis des décennies pour alerter les gens de la dangerosités de la situation et qui est beaucoup lu.
et vous vous êtes juste un gars qui essaie de le museler.

mais jusqu'ici, tout va bien. comme vous dites.
Par alain-b

Re:

J'ai jeté un œil au fil en question, je trouve assez juste ce que dit un message suivant le tien :
« Je viens de comprendre : vous êtes un compte parodique. C'est bien imité, mais vous en faites un peu trop - personne ne peut être aussi con! »
Par Ervé

Re:

Pas mal !
Je suppose que lui aussi a dû être bloqué.
Par M.Pat

Re:

ceci dit il vous a comparé à Alain Chamfort, ce qui pour moi est un compliment absolu.
Par Ervé

Re:

Ça nous rajeunit.
Mais pourquoi Alain Chamfort !?
Par alain-b

Re:

Chamfort oui, mais pas sûr que ce soit Alain.
Par Ervé

Re:

C'est ce que j'ai pensé, mais je ne vois pas non plus le rapport.
Par GPMarcel

Re:

Peut-être Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort, dit Chamfort?
Par Ervé

Re:

Oui, c'est bien ce que j'ai envisagé, mais la question reste posée.
Par M.Pat

Re:

ah, comme c'est le seul que je connais... :-)
Par Robert.

sur le "mépris culturel";

Je n'aime pas trop les dessins de Coco.Je me souviens de l'avoir entendue sur
France Culture à partir de 13'39" en septembre 2015, nous présenter une "notice explicative" des dessins de presse à destination des lecteurs (même ceux du Charlie de l'époque qui s'étaient abonnés après le 9 janvier) avec la complicité assumée de Plantu et de Lassane. Comme je le disais ici , il s'agissait de leur apprendre à lire, de leur rajouter un cerveau etc.



Modifié 3 fois. Dernière modification le 14:37 le 12/11/2017 par Robert..
Par Hannah Themista-Soubirous

Re: sur le "mépris culturel";

Bien d'accord avec vous ....
Cela fait partie du " léger " complexe de supériorité qui émane de la plupart des " journalistes " ou dessinateurs de Charlie, dont, il faut malheureusement le dire, le niveau s'est tellement dégradé depuis ce " pauvre" Val.
(Seul, Cabu ... hélas)



Modifié 2 fois. Dernière modification le 14:52 le 12/11/2017 par Hannah Themista-Soubirous.
Par Robert.

Avec mes excuses.

qui s'étaient abonnés après le 7 janvier).
Par M.Pat

Re:

ah c'est moche, minable même.
Par Ervé

Re:

Chercher par tous les moyens à fragiliser les survivants.
Le but inavoué mais manifeste de ces ordures.
Par GPMarcel

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Au bistrot du "Ed. Square", à Paris,

A l'heure de l'apéro, mangeant force olives
A l'heure où l'on pense interdire la chasse en battue

On se perd en conjonctures.

On se demande comment continuer à poursuivre, à traquer en langue de vénerie, le renard à moustache qui, d'après eux, faisait bien des dégâts dans les poulaillers apaisés, et qui n'avait, lors d'une première intervention, pas eu l'heur de bien répondre à leur attente...
Des mots, des interprétations que le grand Sigmund ne renierait pas, faisant appel aux mânes du passé, alimentaient la discussion enflammée à l'aide d'un fil tweeter, le nec le plus ultra de la distanciation, du temps et de la réflexion.

Nous vivons une époque formidable.

( étymologie du mot formidable: Étymol. et Hist. 1392 « qui inspire la crainte » (Philippe de Mézières, Testament ds Z. rom. Philol. t. 95, p. 613 note 7); 1826 « extraordinaire, sensationnel » (Balzac, Physiol. mar., p. 123). Empr. au lat. class. formidabilis « redoutable, terrible ». )



Toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé serait purement fortuite.
Par Ervé

Re:

Hani Ramadan, frère de Tariq et directeur du Centre islamique de Genève, toujours interdit de territoire en France.
Le tribunal administratif de Paris vient de rejeter son recours.
La décision avait été prise en avril par Mathias Feckl, Ministre de l'Intérieur du précédent gouvernement.
Par Hannah Themista-Soubirous

Re:

" La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe " ( Prévert )
Par Ervé

Re:

L'édito de Riss, à paraître demain dans Charlie.
Par alain-b

Re:

Ça va loin dans la surenchère, des deux côtés, c'est triste.
Par Ervé

Re:

Ah bon ? Parce que vous pensez qu'en employant les termes de "guerre aux musulmans", Plenel ne met pas une nouvelle fois les membres de Charlie en danger de mort ? Qu'il n'attise pas la haine des fanatiques, en les désignant comme les hommes à abattre ?
Par alain-b

Re:

Je pense que c'est de la surenchère, et je note que tu me vouvoies désormais. Je ne veux pas entrer dans cette polémique, je mets les deux parties dos à dos parce que je pense qu'il y a eu n'importe quoi des deux côtés d'après ce que j'ai pu lire ici ou ailleurs (mais peut-être que j'ai raté des choses) et je trouve ça crétin et triste.
Par Ervé

Re:

Le vouvoiement est involontaire, désolé.
Vouvoyer est une habitude sur @si, mais je continuerai à tutoyer ceux que j'ai toujours tutoyé, et tu en fais partie.
Sur le conflit, nous n'avons pas le même jugement. Mais ce n'est pas très grave.
Par alain-b

Re:

Pas de problème Ervé.
Par pompastel

Re:

"Charlie Hebdo n'a nulle envie de faire la guerre à quiconque..."
Euh... pas l'impression qu'on a en lisant l'édito !


Charlie est-il Charlie ?
Par M.Pat

Re:

"la guerre" que Charlie déclarerait ne tuera pas Plenel (et c'est tant mieux hein) par contre Riss a une vision des choses et un vécu qui rendent les propos de Plenel abjects (avec démenti hypocrite à souhaits...)
Par pompastel

Re:

Ouais.
Sauf que ce genre de phrase :
Cette phrase, qui désigne Charlie Hebdo comme un agresseur supposé des musulmans, adoube ceux qui demain voudront finir le boulot des frères Kouachi , c'est quand même un peu déconner.
Par M.Pat

Re:

ben justement, c'est dit de manière un peu suave mais ça va dans le même sens que ceux qui se demandaient sur le réseau social quand est ce que le travail serait terminé suite à la une "islam religion de paix" (discutable j'en conviens).

Mais bon ils l'auront bien cherché si jamais un nouveau malheur arrive et Plenel continuera d'inonder les plateaux télé avec ses larmes de crocodile.
Par pompastel

Re:

Si Charlie "est Charlie", on doit pouvoir discuter, critiquer, débattre de leurs prises de positions, réelles ou supposées (ces dessins casse-gueules parfois), dans la liberté de ton qu'on veut. (Quand même élémentaire...)

S'il s'agit d'un combat de coq entre Riss et Plenel, la mécanique argumentaire de Riss joue sur un registre déloyal, ce qui lui permet d'éluder le fond en se drapant par avance dans la posture du martyr. Je trouve ça assez médiocre à vrai dire (comme stratégie de communication).
Par Carnéade de Cyrène

Re:

Mais lol tes amis ont été tués pour des dessins/articles, et un gars ose présenter tes dessins/articles comme un acte de guerre envers ce fameux groupe dont se réclamaient les meurtriers de tes amis (et alors que certains t'ont menacé de mort y'a tout juste une semaine).
Pas besoin de "se draper dans une position de martyr" ou "d'être dans une mécanique argumentaire" pour le prendre mal.
Par pompastel

Re:

Je ne pense pas que ce résumé lapidaire rende justice à l'ensemble du contexte.
En zappant le "par avance". vous déformez ce que j'ai écrit, puisque, selon moi, Riss développe une stratégie pour paralyser le débat.
Ce genre de stratégie qui impose de se ranger dans un camp.

Or, il joue volontiers des ambiguïtés, voir son édito au lendemain des attentats de Bruxelles, qui "traçait une continuité entre l’existence de femmes voilées ou de boulangers ne proposant plus de sandwich aux rillettes et les semeurs de haine et de sang".
(J. Confavreux, Au-delà des caricatures, article de ce jour)
Luz lui même avait eu du mal à commenter/défendre sa Une sur les esclaves de Boko Haram qui hurlaient de ne pas toucher à leurs allocs' (lors d'un entretien avec Daniel)
Est-ce indigne de vouloir en débattre ?
Est-il drapé dans une sorte d'immunité pour toujours ?
C'est une sorte de Christ en somme ?
Par Ervé

Oooh Djizeus !

Voilà. Et ses soutiens sont ses disciples, ses adorateurs.
Judicieuse comparaison, lorsqu'on sait comment Riss et la plupart de ceux qui partagent ses idées, considèrent votre sauveur, et toutes les idoles de toutes les religions du monde.
Par Carnéade de Cyrène

Re:

Si le sujet avait été l'édito délirant de Riss sur Bruxelles (démoli à juste titre par acrimed et d'autres) qui est certainement le texte pouvant le plus légitimement être accusé d'islamophobie jamais publié dans Charlie (ou tout média à gauche du Point et de Valeurs Actuelles), à la limite je pourrais comprendre la virulence de ses détracteurs.
Pas quand Charlie s'en prend à des baudruches comme Ramadan ou aux gens qui savaient qu'il était un tartuffe (à défaut d'en savoir forcement plus) mais n'en ont rien dit (ce qui était carrément contraire à l'intérêt des musulman(e)s susceptibles de tomber sous la coupe de cet escroc intellectuel).

D'un autre coté ce qui me semble être la position profonde de Riss, mieux exprimée ailleurs, et qui est en résumé "il faut arrêter de fermer les yeux en faisant comme si les dérives violentes de l'islamisme n'avaient rien à voir avec l'islam militant en général, et prendre en compte le fait religieux", qui est exactement celle qu'ont tous les intellectuels laïques d'origine musulmane (et certainement de bon nombre de musulmans non partisans de l'islam politique), ayant assisté de près à la montée de l'islamisme radical dans leurs pays, ne me semble pas mériter être elle même amalgamée à ce dérapage qui me semble plutôt isolé (voire totalement si on se refuse comme chacun devrait de faire comme si des caricatures étaient des textes sérieux à prendre au 1er degré).

Enfin c'est l'intérêt même des musulmans lambdas qu'on cesse de faire les autruches à tolérer des prêcheurs de haine et autres enforceurs de la norme islamiste qui ne feront qu'attiser les problèmes entre communautés (et si ça pète ou si des forces vraiment hostiles aux musulmans - je parle pas de ce has been gentillet de Valls - arrivaient au pouvoir c'est certainement pas eux qui vont en sortir gagnants, pour de bêtes questions de nombre).

Après oui, quand des gens dérapent et glissent d'une position qui protège les musulmans à une qui attise la haine, je ne suis pas pour qu'ils bénéficient d'une immunité quel que soit leur vécu. Mais ça s'applique bien plus à Plenel qu'à Riss dans l'histoire récente.
Par pompastel

Re:

Sauf que les découpages que vous proposez sont artificiels.

Vous savez bien que tout est dans tout (et réciproquement, comme dit, euh...... )
Par OHbt

Re:

Citation:
S'il s'agit d'un combat de coq entre Riss et Plenel, la mécanique argumentaire de Riss joue sur un registre déloyal, ce qui lui permet d'éluder le fond en se drapant par avance dans la posture du martyr. Je trouve ça assez médiocre à vrai dire (comme stratégie de communication).


Je vous trouve très léger dans votre analyse de la situation et dans vos mots.

Le dessin de TR aurait très bien pu être avant janvier 2015. Charlie aurait-il dû se censurer à cause de ce qu'il s'est passé ? Il me semble qu'à un moment donné, le monde s'est mobilisé pour dire que non, les menaces, les armes ne viendraient pas à bout des crayons.
Faire cette une sur TR était importante, en sachant que TR n'a, il me semble, jamais représenté le monde musulman. C'est les médias qui le font passer pour un spécialiste du monde musulman et qui lui ont déroulé un tapis rouge, nuance. Plenel, comme d'autres, l'a fait. Parler de 6e pilier, c'est, pour moi, suggérer la mégalomanie, la folie de TR.

La une sur Plenel peut ne pas plaire (moi elle me plait bien), mais c'est le choix de Charlie. Pour moi, elle marque le contraste entre ceux qui ont dit on savait, mais on ne pouvait parler à la place de... et Médiapart qui a dit que ce qu'ils savaient se limitait à la vie privée.
Les critiques que j'ai cru percevoir ont été, il me semble, très virulentes. Entendre Plenel parler de gauche égaré, allié à l'extrême droite qui trouve n'importe quel prétexte pour en revenir à la guerre aux musulmans est assez grave surtout suite à la une où c'est lui même qui est représenté. D'ailleurs, je ne vois pas bien le rapport entre la une Plenel et les musulmans. Même la une avec TR, de mon point de vue, ne s'en prend qu'à TR et pas aux musulmans.

Plenel est inexcusable et je trouve les mots de Riss très posés et justes. Pourtant je n'ai pas toujours été d'accord avec ce qu'il a pu écrire.
C'est la gauche de Plenel qui me parait manifestement très égarée.

Pour moi, ça s'est traduit en ne prenant pas l'offre de la presse libre à 1€ que j'ai reçu il y a quelques jours, uniquement parce qu'il y avait Médiapart dans le lot. C'est con, mais c'est comme ça.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:04 le 14/11/2017 par OHbt.
Par pompastel

Re:

Charlie aurait-il dû se censurer à cause de ce qui s'est passé ?
Non.
Ni Charlie ni ceux qui veulent questionner/critiquer Charlie.



je trouve les mots de Riss très posés et justes

Ce passage-ci aussi ? "Si demain on nous liquide tous, si demain nous ne sommes plus là, espérons qu’il subsistera quelques courageux qui demanderont justice contre ceux qui nous auront frappés, mais aussi contre les esprits qui les auront armés. "
Y'a pas un truc un peu pervers, quand même ?
Par OHbt

Re:

Avez-vous vécu ce qu'il a vécu pour oser vous permettre de parler de perversité ? Etes-vous inondé quotidiennement de menaces de mort ?

Non, cette phrase m'a paru (mon ressenti) très lucide, résignée même.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 23:25 le 14/11/2017 par OHbt.
Par pompastel

Re:

Avez-vous vécu ce qu'il a vécu pour oser vous permettre de parler de perversité ?
Quel rapport ?
Vous seriez quand même surpris si je répondais oui. Donc, non.


Je n'entends apparemment pas cette phrase de la même manière que vous. Je ne la trouve ni lucide ni résignée.


(Tous les fidèles (!), les purs, les vrais, vont vouloir faire partie du groupe astucieusement désigné comme "quelques courageux" (des élus ?).
Sinon, tous des lâches. Forcément. Tous ces gens ordinaires ...
Ou par avance, coupables. Haro sur le moustachu, ferait un chouette larron.
Je trouve que ça résonne un chouïa instrumentalisation.
Et christique (l'innocent sacrifié).
Mais soit.).
Par OHbt

Re:

Vous me liriez, vous sauriez que je ne sacralise personne, au contraire, je me bats plutôt contre, j'essaye. Par contre j'ai la même vision de sacralisation que vous, mais pour les adorateurs de Plenel qui ont pris sa défense de manière hallucinante (voir message d'Ervé un peu plus haut et de vous un peu partout) alors qu'on ne leur demandait à priori rien...

Et parler de "fidèles" aux lecteurs de Charlie, dont je suis, la bonne blague... Je vous renvoie à la définition de l'anarchie dont Charlie se réclame. Là, il me semble que c'est vous qui faites preuve de perversion, virtuose de l'inversion.
Par GPMarcel

Re:

Cher OHbt,

J'ai pu apprécier votre retenue dans la phrase : " Je vous renvoie à la définition de l'anarchie dont Charlie se réclame."
Oui Charlie Hebdo 2017 "se réclame" de l'anarchie, façon canada dry.
Si de 70 à 82 elle pouvait, non pas s'en réclamer, mais assumer fièrement sa filiation...depuis Val 92 permettait moi de pouffer.

Il serait bon, aussi, pour les laudateurs actuels de Charlie de lire Lançon (Philippe) pour équilibrer le menton guerrier de Riss.

Je rejoins ce que disait alain-b

Bonne journée
Par OHbt

Re:

Oui vous avez raison, Charlie 2017 s'est mis au prosélytisme...
Par OHbt

Re:

Et moi, contrairement à vous visiblement, je ne crois même pas en l'anarchie, c'est dire...
Par pompastel

Re:

pour les adorateurs de Plenel qui ont pris sa défense

Voila.
C'est que je disais.
Choisir un camp plutôt que débattre du fond.

Peut-on examiner les arguments proposés par Plenel sans être ni adorateur de l'un ni exécuteur de l'autre ?


Sur la religion Charlie, y'aurait des trucs à dire quand même. Sur ses fan(atiques)s en particulier.

(Donc, il suffirait de se réclamer de l'anarchie pour être dispensé de se remettre en question... Ha ha.)
Par pompastel

Re:

(Anarchie : comme la vie a de l'humour parfois, figurez-vous que je préparais justement un petit truc sur Nestor Makhno et ce qu'en disait Victor Serge (à savoir qu'il était le seul à avoir tenté une synthèse entre le marxisme et le socialisme libertaire)

[www.youtube.com] )
Par OHbt

Re:

Pour parler du fond, comme vous dites, il faudra m'expliquer en quoi la Une sur Plenel est choquante ? Que des musulmans ou non-musulmans sans cerveaux soit choqué par la Une de TR pourquoi pas, mais que même sans cerveau on soit choqué par la Une de Plenel me dépasse. Sans prendre la défense de Charlie, pourquoi monter au front si vite et de façon si virulente ? Charlie aurait-il visé en plein coeur ? Plenel et Mediapart seraient-ils dispensés de toute critique ? Il y aurait eu une Une de se genre avec Riss dessus voir Charlie, moi fidèle entre les fidèles, ça me serait passé bien au-dessus de la tête et je pense que chez Charlie aussi... Par contre les propos de Plenel me choquent un poil, et que Riss fasse cet édito ne me choque pas connaissant le contexte.

C'est mon point de vue, et j'entends bien que vous ne le partagez pas.
Par shuppy

Re:

Citation:
Que des musulmans ou non-musulmans sans cerveaux soit choqué



tout s'explique
Par OHbt

Re:

Ben oui, parce que personnellement, je ne vois pas pourquoi s'en prendre à TR affecterait qui que ce soit d'autre que TR lui-même... Sauf s'imaginer qu'il puisse représenter l'islam...
Par OHbt

Re:

6 colonnes à côté de l'édito de Riss, signées "Fabrice Nicolino, avec la rédaction", qui, à mon sens, montrent justement très bien le côté pervers et manipulateur de Plenel en plus de donner des éléments de compréhension du dessin Plenel que je n'avais pas.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 13:40 le 15/11/2017 par OHbt.
Par pompastel

Re:

Concernant F. Nicolino, cet article déjà proposé je ne sais plus quand ni par quel @sinaute en dit long sur le côté musclé de son point de vue, et sa détestation par avance de Plenel et quelques autres intellectuels français...
[lesamisdebartleby.wordpress.com]
... auscultés à travers la paire de lunettes de la définition non-discutable qu'il donne du totalitarisme.


"Vous dire merde, Ramonet, Badiou, Lordon, Plenel, Debray, si dérisoires esprits de poche?? Assurément. Merde à vous, qui jamais n’avez aidé la société à mieux comprendre sa destinée. Merde et honte sur vous, qui blablatez et serez les premiers à fuir quand tout cela tournera mal. (...) "
!?!?!


Phrase-clé sans doute, qui éclaire les prises de position d'aujourd'hui : "Crétins?? Cent fois oui. Ils s’accrochent à leurs pantomimes et quand surgit un attentat contre la liberté de tous, ils détournent les yeux, au motif qu’il leur faut défendre les pauvres".
!?!?!


Bon, il est né en 1955.
(A propos des risques d'anachronisme. Ou pas.)
Par folavril-170143 folavril

Re:

C'est d'autant plus comique que Wolinski était un ami personnel de Castro... Alors opposer "Charlie" à ces intellectuels, c'est complètement con. Nicolino est complètement à la masse, comme il l'a démontré récemment sur Là-Bas si j'y suis.
Par pompastel

Re:

F. Nicolino, suite.
Magic google : sur le même sujet, débat entre Fabrice Nicolino et Fabrice Arfi, ce week end.
[www.youtube.com]
(vers 33')

Ben franchement, pas super exigeant sur les arguments, et pas très soucieux de débattre avec Fabrice Arfi. D'une exemplaire mauvaise foi même.
Le seul truc drôle, c'est la vacherie du début, quand il raconte ses propres réserves sur cette proposition de Une, Plenel n'étant pas assez connu.

Le Romain Rolland qu'il cite avec de gros yeux méchants pour tenter de discréditer un tweet de Plenel (qui l'a cité, donc), c'est bien ce Romain Rolland ci ? Prix Nobel de littérature et biographe notamment de Péguy ? (du coup, je vois un possible lien souterrain avec Plenel, sans compter le pacifisme engagé)
[www.bnf.fr]

Mais Romain Rolland a eu dans les années trente des liens avec le communisme : si je rapproche cette information avec l'ensemble de l'article de F. Nicolino cité dans mon message précédent, je ne peux pas m'empêcher de m'interroger sur sa manière de réfléchir : un poil psycho-rigide, non ?
Par Compunet

Re:

j'ai vu cette phase dans C Politique et j'ai trouvé Nicolino totalement abscons, et effectivement très peu enclin au dialogue avec Arfi (ses mimiques étaient d'u niveau d'un ado mal éduqué ! pathétique !) !... Monsieur est persuadé d'avoir tout compris à Edwy Plenel et à ses intentions...
pfff ! ces personnes dans leurs certitudes sont fatigantes !...
Par Compunet

Re:

par rapport à cette polémique, pour moi c'est une guéguerre totalement incompréhensible ; en effet, je ne comprend pas du tout ce qui s'est passé dans cette société depuis Sarko One : toutes ces personnes étaient plutôt solidaires à ce moment là pour contrer ses sorties les plus iniques sur le plan social par exemple !
avec Jupiter il semblerait que la manipulation soit parfaitement orchestrée et efficace puisque tout à coup des gens qui avaient l'air de combattre les mêmes ennemis, finissent par s'entre-déchirer ?!!
Plenel bien sûr, doit accepter la caricature, ce que semble dire Arfi, mais pourquoi Charlie s'attaque t il à Plenel ?? et tout ça grâce à l'affaire Ramadan ?! un comble !
continuons plutôt à lutter contre un Ramadan et à toutes les pourritures qui jonchent nos chemins !
lutter contre les injustices et les manipulateurs en tous genre, (et Macron1er se pose en bonne positiondans les deux cas !) devrait être une question éthique plus qu'idéologique non ?
les idées peuvent nous séparer mais l'éthique devrait nous rapprocher...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:00 le 15/11/2017 par Compunet.
Par OHbt

Re:

Citation:
Plenel bien sûr, doit accepter la caricature, ce que semble dire Arfi, mais pourquoi Charlie s'attaque t il à Plenel ?? et tout ça grâce à l'affaire Ramadan ?! un comble !


Pourquoi ne pas lire les 6 colonnes de Nicolino ? Ce n'est pas très long, la souffrance sera donc de courte durée. Mais, cela vous permettra peut-être de reformuler de façon plus pertinente votre question.
Par pompastel

Re:

Je n'ai pas de librairie sous la main, un p'tit résumé ?
D'après votre précédent message, ces 6 colonnes "montrent justement très bien le côté pervers et manipulateur de Plenel en plus de donner des éléments de compréhension du dessin Plenel que je n'avais pas".

Sinon, vous avez vu le dialogue avec Fabrice Arfi ? Vous le trouvez convaincant, Fabrice Nicolino ?
Par OHbt

Re:

Je viens de regarder le débat avec Fabrice Arfi et je comprends tout ce que dit Fabrice Nicolino.
Je partage complètement sa réflexion finale "j'avoue ne pas comprendre" ...l'ambivalence de Fabrice Arfi : soutien indéfectible, liberté totale, mais dessin abject et je vais vous lire ce qu'à écrit Riss...

Les 6 colonnes de Fabrice Nicolino développent un peu tout ça : l'homme qui ne savait rien, suivi des références, du parcours, des relations et de la façon de faire de Plenel. Même Jospin et Mélenchon y passent.

Il se trouve que j'ai lu l'édito de Riss qu'Arfi mentionne. C'était le 30 mars 2016 et non le 30 mai, juste après les attentats de Bruxelles. Une de Riss avec Stromae très maladroite, voire débile si on y voit une référence au Rwanda, ce que je n'avais pas vu à priori. S'il en avait connaissance, je serais surpris que Riss ait voulu y faire référence.
Cependant, cet édito m'avait fortement marqué et je l'avais trouvé particulière touchant et juste. Arfi en fait un résumé en diagonale très décontextualisé. Cet édito parle des attentats de Bruxelles et, entre autres, du rôle de Tariq Ramadan, tient, tient... Je viens de le relire, extrait :

...Et surtout, plus personne ne doit oser réfléchir en se posant ces questions :
"Qu'est-ce que je fous là ?"
"Qu'est-ce que je fous là à me trimbaler toute la journée avec un voile sur la tête"
"Qu'est-ce que je fous là à faire cinq prières par jour ?"
"Qu'est-ce que je fous là dans un taxi avec trois sacs de voyage remplis de bombes"
Les seuls à se poser cette question sont malheureusement les victimes.
"Qu'est-ce que je foutais là, à trois mètres de cette bombe ?"
La première mission des coupables, c'est de culpabiliser les innocents. C'est d'inverser les culpabilités...


La dernière phrase ne vous rappelle rien ?



Modifié 2 fois. Dernière modification le 23:17 le 15/11/2017 par OHbt.
Par Carnéade de Cyrène

Re:

Moi aussi j'ai été touché qu'on me dise que mon boulanger sert le terrorisme s'il ne sert pas de rillettes, si pas tout à fait de la même manière (en fait j'ai plutôt touché ma tête des deux mains).

C'était clairement l'édito le plus douteux que j'aie jamais lu dans Charlie Hebdo (et je compte une partie de ceux de Val).

Pour rappel, ce grand moment de n'importe quoi disséqué :
[www.acrimed.org]
Par OHbt

Re:

Comme quoi, la dissection y fait pour beaucoup...
Je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'explique acrimed, mais je comprends.
Par contre, je ne comprends pas toutes ces menaces de mort après la une sur TR. Dans le dernier numéro, ils en publient quelques-unes. Je ne pense pas que ceux qui les envoient soient des poseurs de bombes.
Pour moi, cet édito a un sens, même si je vous l'accorde, il est très largement critiquable.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 00:17 le 16/11/2017 par OHbt.
Par Bellatrix

Re:

Merci pour ce lien vers la dissection.
Par jeanbat

Re:

C’est le plus douteux .C’est le ton général , celui ci va juste beaucoup plus loin que d’habitude. moi il me semble qu’aucune critique de cette édito n’a été acceptée par Charlie abdo autrement qu’en étant relégué a de la complicité de terrorisme et vous ne m’avez toujours pas démenti alors que c’est le cœur du problème .Vous êtes comme souvent ,a peu prèsd’accord avec tout le monde.
Par Carnéade de Cyrène

... et j'en suis fier

Vous êtes comme souvent ,a peu près d’accord avec tout le monde.

Non je suis en désaccord avec ceux qui jugent Charlie en général et définitivement islamophobe (cet horrible mot qui ne veut rien dire à vouloir englober racisme envers des peuples, hostilité envers des croyants, peur irrationnelle et critique d'une religion), et ceux qui jugent Médiapart en général et définitivement philo-islamiste (confondant un souhait de ne pas voir réduites au silence certaines minorités compteraient elles des extrémistes avec un soutien total).

C'est mon point de différence avec les ouailles de diverses chapelles voyant le monde en noir et blanc que passionnent ce genre de sujets : je suis un non extrémiste, capable d'entendre les arguments des uns et des autres, et de reprocher aux uns et aux autres leurs dérapages dangereux quand j'en vois, sans pour autant émettre des jugements définitifs sur leurs personnes ou visions du monde.

Et plus généralement tendance à penser que dans la conjoncture actuelle (celle d'un retour de balancier réactionnaire mondial et d'une planète menacée à court terme par les excès du capitalisme ultra libéral) échanger excommunications et anathèmes entre tendances plus ou moins de gauche, ou pour certaines charger en ordre dispersé contre la marée en s'assurant de se faire autant d'ennemis que possible chez les peu politisés à coups de radicalité surjouée sur des sujets sociétaux, ne sont pas nécessairement les choix les plus productifs.
Par OHbt

Re: ... et j'en suis fier

Ne vous fatiguez pas avec jeanbat...
Me concernant, je savais que je me ferais aligner en approuvant cet édito. Merci de l'avoir fait, depuis ça me travaille...
Du coup, j'ai repensé à cette élève de 5e paniquée à l'idée de sortir du collège, pour un cours de SVT en plein air, sans pouvoir mettre son foulard sur la tête... Peur d'être vu par ses parents, ses voisins...
J'ai repensé à ce gamin en colo qui, un midi, s'était jeté sur le saucisson (le cuistot n'avait sans doute pas percuté que le groupe était 100% musulman) en trouvant ça trop bon, et ce malgré les cris de ses copains : "tu es fou, c'est du halouf !"
J'ai repensé à cet élève de 1ere, pas trop stressé par le travail, qui, lorsque je lui ai demandé s'il comptait vraiment avoir son bac, m'avait répondu inch' allah ! alors que son prénom était composé de 2 prénoms bibliques...
J'ai repensé à cet élève de terminale, le lendemain des attentats de Charlie, visage concentré pour me sauter dessus à la moindre connerie...
J'ai repensé aux collègues qui m'ont conseillé de ne pas prendre le risque de me faire aligner à parler des attentats de Charlie avec les élèves...
J'ai repensé à la tête de mes filles quand elles ont vu pour la 1ere fois une femme en burqa dans un décathlon à Toulouse...
...
Quel est le sens de tout ça ?
Par jeanbat

Re: ... et j'en suis fier

C’est cela, vous dégommez Plenel sans la moindre retenue , ni la moindre compréhension.
Par Carnéade de Cyrène

Re: ... et j'en suis fier

J'ai toujours la dent un peu plus dure envers les gens que je considère intelligents quand je les vois s'engager dans un concours de connerie.

Mais si ça peut vous faire plaisir (tiens on se vouvoie maintenant..) j'applaudis tout à fait la décision de Mediapart de ne pas en remettre une nouvelle couche après la réponse de Riss.
Par jeanbat

Re: ... et j'en suis fier

vous vous amusez de ma défense des écoles Steiner , je ne serais pas
crédible de défendre parce que je ne les connais pas assez, mais que l'on peut attaquer sans vergogne en connaissant trois ligne glaner nulle part qui permettent de résumer l'école à:
ouh la secte la religion ,irationel, duperie.
quelle belle conception de l'équité vous montrez là.
moi aussi je m'amuse .
pare exemple ça, ça me fais bien rigoler.


C'est mon point de différence avec les ouailles de diverses chapelles voyant le monde en noir et blanc que passionnent ce genre de sujets : je suis un non extrémiste, capable d'entendre les arguments des uns et des autres, et de reprocher aux uns et aux autres leurs dérapages dangereux quand j'en vois, sans pour autant émettre des jugements définitifs sur leurs personnes ou visions du monde.

vos message sont pourtant animés des mêmes petites passions médiocres que les autres (Plenel il est vilain, j'ai une dent contre lui)

Après que vous ayez balancé des dizaines de messages le dégommant.
Après que vous ayez pris au premier degrés "la guerre" dont il parle.(terme très mal choisit, je vous l'accorde).
Par Carnéade de Cyrène

Re: ... et j'en suis fier

Je m'amusais surtout de la puissance chez vous de l'esprit de contradiction qui vous rend capable de vous documenter sur quelque chose que vous ne connaissez pas au départ pour défendre cette chose de critiques que vous considérez a priori injustes (et avec une telle passion que je vous crus par moments spécialiste du sujet et fus surpris du twist final).

Après peut être suis je un autre exemple d'esprit de contradiction quant à Plénel : si on ne compte pas les réponses aux vôtres ou à des gens prenant à 100% son parti, je pense être loin d'avoir atteint "des dizaines de messages" n'en disant que du mal.
Par jeanbat

Re: ... et j'en suis fier

qui vous rend capable de vous documenter sur quelque chose que vous ne connaissez pas

Clap clap...on se documente en général sur les choses que l'on ne connait pas.

et ce que j'ai combattu dans ce "débat" sur Steiner, mais cela vous à totalement échappé,
c'est la chasse au sorcière qui s’opère si facilement, sans aucun argument solide.
Par Carnéade de Cyrène

Re: ... et j'en suis fier

Oui mais généralement on choisit de les défendre ou pas après. :)
Par jeanbat

Re: ... et j'en suis fier

Plus que je les défend, j'essaie de les comprendre, de comprendre leurs valeurs, leur philosophie.
Et je prétend que les attaques qu'ils subissent entrent dans le cadre d'une chasses aux sorcières.
et je n'ai pas rencontré j'usqu'a présent d'arguments pour me démentir. et les trois petites chansonnette ésotérique ne le sont pas moins que "petit papa noel".

et nos rituels sont tout aussi critiquable que les leurs.
Par pompastel

Re:

Je partage complètement sa réflexion finale "j'avoue ne pas comprendre" ...l'ambivalence de Fabrice Arfi : soutien indéfectible, liberté totale, mais dessin abject et je vais vous lire ce qu'à écrit Riss...

Ah bon ?
Ben faut tout reprendre des fondamentaux d'une démocratie alors.
Par alain-b

Re:

La question de Compunet est tout à fait pertinente.
Par M.Pat

Re:

Combat de coqs peut-être mais il y en a un qui a pris des balles des freres Kouachi donc c'est en effet déloyal

Évidemment que Charlie et Riss sont critiquables mais Plenel doit assumer que son propos va assez loin ( même si pour faire passer la pilule il ne parle pas que de Charlie). Il préférera sûrement dénoncer un mauvais procès avec sa petite voix larmoyante. L'édito de Riss est donc salutaire.
Par pompastel

Re:

En fait, voilà ce qui m'irrite dans ce genre de scénario (qui va faire un tabac sur les réseaux sociaux sans doute): ça me rappelle l'affaire belge Julie et Mélissa. Ok, a priori, ça n'a rien à voir, sauf que dans les deux cas, des personnes ayant connu une tragédie deviennent soudainement des icônes suscitant une adhésion quasi religieuse et n'importe quelle critique passe pour une insupportable attaque sans coeur , mince-quand-même-t'as-oublié-comme-ils-ont-souffert ?

Combat de coqs peut-être mais il y en a un qui a pris des balles des freres Kouachi donc c'est en effet déloyal
Voyez, vous rapprochez des choses qui ne sont pas du même registre.
Ce n'est quand même pas de faute de Plenel.
Par M.Pat

Re:

Vous parlez de registre argumentaire déloyal de Riss eu égard à sa position de martyr.
Ben oui martyr il l'est un peu et ce qu'il a vécu justifie ses réactions à fleur de peau sur des propos du type de ceux tenus par Plenel.
Par M.Pat

Re:

Riss a raison. Puisqu'on parle de lui je recommande très fortement le hors série de Charlie qu'il a entièrement réalisé sur le procès Merah. On oublie un peu trop souvent que Riss a un sacré coup de crayon.
Par Carnéade de Cyrène

Re:

Je dirais édito très compréhensible. Même provoqué il y a des limites à ne pas franchir.
Par Ervé

Re:

"Plenel condamne à mort une deuxième fois Charlie hebdo". A lire absolument l'édito de Riss. Implacable et poignant (Laure Daussy).
Par pompastel

Re:

Elle y travaille toujours ?
[charliehebdo.fr]
Par Ervé

Re:

Oui.
Dans le Charlie de la semaine dernière, avec Plenel en couverture, elle interviewe la journaliste Leila Miñano sur les viols de guerre.
Titre de l'article : Même la CPI ne fait rien pour lutter contre les viols de guerre.
Par GPMarcel

Re:

Ceci est un clin d'oeil.
Vous êtes très fort et maîtrisez votre jeu.

La phrase " Dans le Charlie de la semaine dernière, avec Plenel en couverture...." il y avait quoi en quatrième et quel était l'entrefilet page...

Ce besoin de replacer Plenel dans une réponse à une question qui ne le demandait pas.
Non, Ulysse, vous n'insistez pas!
Non, Ulysse, vous n'alimentez pas!
Ulysse, vous savez apaiser.
Ulysse vous êtes un baume de sagesse et de sérénité.

Comme je disais plus haut lire Lançon (Philippe) peut-être...
Par Ervé

Re:

Vous êtes toujours aussi divertissant, Marcel.
Ne changez rien.
Par GPMarcel

Re:

Toujours prêt à vous divertir Monseigneur.
Le plaisir est pour moi de vous envoyer un sourire occitan.

Pourquoi changer?
Le fou a son utilité.
"Le fou est celui qui a tout perdu sauf la raison."
Par alain-b

Re:

Oui, à Charlie, Causette et à la télé (je sais plus la chaine).
Par Ervé

Re:

A l'occasion de "la guerre" Riss-Plenel, Sophia Aram rappelait ceci : En lisant l'émouvant édito de Riss, je me suis souvenue de la tribune abjecte "contre le soutien à Charlie", c'était en 2011, les signataires parlaient de "buzz antimusulmans" juste après l'incendie de la rédaction.
Cette "tribune abjecte", que j'ai relayée sur ce forum à une ou deux reprises, en voici un extrait :
Il n'y a pas lieu de s'apitoyer sur les journalistes de Charlie Hebdo, les dégats matériels seront pris en charge par leur assurance, le buzz médiatique et l'islamophobie ambiante assureront à l'hebdomadaire, au moins ponctuellement, des ventes décuplées.
On peut facilement retrouver les noms des signataires de cette saloperie, parue sur LMSI, et on n'éprouve aucun étonnement en découvrant leur identité.
Aujourd'hui, le sentiment de honte ne les effleure même plus, et ils sont toujours aussi actifs sur leurs sites, blogs, ou sur les réseaux sociaux.
Par jeanbat

Re:

Vous êtes en train de les accuser de ne pas avoir deviner, en 2011, ce qu'il s'est passé en 2015?
votre malhonnêteté est sans limite.

Des que vous parlez de Charlie, vous véhiculez de la haine . C'est donc devenu ça l'esprit Charlie?

c'est effrayant, on dirait que vous gonflez vos troupes pour la prochaine guerre civile.
Par pompastel

Re:

Bon, j'ai trouvé le texte :
[lmsi.net]

Si je lis juste l'accroche que vous relayez, je suis sans voix (première impression, d'où mini-recherche).

Mais si on re-contextualise - ça demande un petit effort - ce texte signé notamment par Christine Delphy et Sébastien Fontenelle, on peut lui trouver des vertus d'animateur du débat public. Pour ça, pas obligé d'être en accord avec tous les arguments, qui évidemment, ne se valent pas.

Sauf que plus personne ne sait lire ce texte de novembre 2011 avec la relative candeur d'avant janvier 2015.


Balancer une phrase comme si elle avait été écrite aujourd'hui, c'est le procédé de la lecture fondamentaliste.
Ce n'est pas inviter à réfléchir, c'est alimenter la guerre.
Par GPMarcel

Re:

Je plussoie.

Et ce qui est navrant pour une personne de la qualité d'Ulysse c'est qu'il en use comme "procédé".
Je ne doute pas qu'il a d'autres arguments à faire valoir que ces "disruptifs artifices."
Par Ervé

Re:

"Guerre" (contre les musulmans) est le terme employé par Edwy Plenel. N'inversez pas les rôles.
En 2011, les signataires étaient en conflit avec les membres de Charlie, s'indignaient qu'on puisse apporter un soutien, une protection à ces "islamophobes", ces "racistes", allant même jusqu'à rappeler l'existence du délit de blasphème (!).
Ils s'opposaient à leur liberté d'expression, leur déniait le droit à la critique, à la caricature de l'extrémisme religieux, dont ils se rendaient complices.
Le parallèle fait par Sophia Aram entre l'attitude de Plenel et la leur, est tout à fait pertinent. Dans les deux cas, il s'agit d'une mise en danger de mort.
En janvier 2015, le danger est malheureusement devenu réalité.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:16 le 15/11/2017 par Ervé.
Par Hannah Themista-Soubirous

Re: remettez-nous çà

Un petit dernier, pour la route ?
Par GPMarcel

Re: remettez-nous çà

Tiens j'ai trouvé ça dans l'interview de Valls (grand homme d'Etat!) par BFMTv et RMC ce mercredi...

S'associant à Charlie Hebdo ou encore Caroline Fourest, Manuel Valls estime que "c'est qui protége les musulmans de France, ce n'est pas Edwy Plenel et ses sbires".

Manuel Valls le pacificateur, grand homme d'Etat. Son surnom pourrait être "huile sur le feu" (mais là, je commencerai à expliquer et ce serait, tout de suite l'excuser!!!!)

Un peu de Français:
Sbire: Individu chargé d'exécuter certaines basses besognes, homme de main.
Par BIBI

djihadistes exfiltrés à Raqqa: que savait la France?

[www.lalsace.fr]
Il évoque les projets terroristes de plusieurs de ses compatriotes djihadistes : « Certains de notre groupe sont repartis pour la France mener de nouvelles attaques, pour ce qu’on appelle le jour du jugement dernier » ( « Day of reckoning » ). Provocation ou réalité ? La France, présente dans la coalition internationale, a-t-elle validé, ou du moins était-elle au courant de cette ex-filtration ?

[www.lefigaro.fr]
Une petite information sur la Syrie: enquête de la BBC: les Daech quitte Raqqa tranquilles peinards ayant pactisé avec les "forces démocrates syriennes"


Des tonnes d'armes et de munitions dans des files de camions longues de plusieurs km, des avions de la coalition internationale, menée par les États-Unis, qui semblent plutôt accompagner avec bienveillance le départ des djihadistes...Ils vont pouvoir continuer le combat. Daech n'a pas fini le boulot.



Modifié 3 fois. Dernière modification le 11:37 le 15/11/2017 par BIBI.
Par BIBI

Re: djihadistes exfiltrés à Raqqa: que savait la France?

Et quand ces braves combattants vont rentrer en France ils pourront trouver 40 vierges de 11 ans sans même passer de vie à trépas puisqu'un précédent odieux vient d'être créé: acquittement de l'auteur du viol d'une fillette de 11 ans.
Par Youri Llygotme

Re: djihadistes exfiltrés à Raqqa: que savait la France?

Certains prennent soin de mieux s'informer et de réfléchir avant de formuler une affirmation si péremptoire. Pourquoi pas vous?

une autre façon de voir
Par Bellatrix

Re: djihadistes exfiltrés à Raqqa: que savait la France?

Merci pour ce lien.
Par Oblivion

Re: djihadistes exfiltrés à Raqqa: que savait la France?

C’est surtout vous qui devriez vous informer et réfléchir.

Bibi parle de l'affaire de l’acquittement, qui a été révélée le 11 novembre, après votre article.

Quand aux histoires de elle fait plus vieille que son âge et sa mère est une maquerelle, on l’a entendu 50 fois.
Ça sert juste à protéger les agresseurs et justifier encore et toujours les violences faites aux enfants.
Par Bellatrix

Re: djihadistes exfiltrés à Raqqa: que savait la France?

Par Oblivion

Re: djihadistes exfiltrés à Raqqa: que savait la France?

Ah zut ! ce coup-ci, la mère n’est pas maquerelle !

(J’ai eu du mal à lire ce texte soi-disant posé qui débute avec le mot hystérie.)
Par Mona

Re: djihadistes exfiltrés à Raqqa: que savait la France?

Et l'on va découvrir que c'est le jeune homme de 28 ans , comme vous le nommez avec pudeur , qui a été violé .
Ou accepter ce que vous analysez la main sur le coeur de la justice : le jugement a été formulé dans l'intèrêt de la petite fille de 11 ans .

La société ne serait pas encore prête à admettre l'évolution dans le respect des droits dus aux femmes et aux petites filles ?
Par Compunet

Re: djihadistes exfiltrés à Raqqa: que savait la France?

c'est comme ceux qui répondent à la gamine violée par Polanski qu'elle ne faisait pas son âge !!
et pourtant, toute sa vie elle a crié sa souffrance d'avoir été violée !
son âge ?? 13 ans ! ah ben pile poil ce que propose la ministre de la Justice pour l'âge au delà duquel il faudra justifier n'avoir pas été consentante !...
j'attends de voir sa tête quand une fille ou petite-fille de son entourage viendra lui dire : "mais si je t'assure j'étais consentante ! bon OK il a 54 ans mais il les fait pas je te jure !!"
nos ministres me font penser à ces vieux statisticiens qui arrivent toujours à suffisamment bidouiller les chiffres pour qu'ils rentrent dans leurs cases et valident leurs hypothèses : ce qui compte c'est que ça passe, et peu importe la manière !
mais là en l’occurrence, je me demande pourquoi ils se mettent en 4 pour faciliter la vie des pédophiles ??
Par alain-b

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Par GPMarcel

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Merci. Rien à ajouter.
Par Bellatrix

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Qu'en pense BHL ?
Par BIBI

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Les victimes de Daech , de l'EI, sont dans leur grande majorité musulmanes. Pas de visage, pas de nom, des invisibles, des centaines de milliers de vies détruites; Afghanistan, Irak, Syrie, Yémen, Libye...Attentats faisant des dizaines, des centaines de morts et dont on parle si peu ici. Esclavage en Libye.[www.lci.fr] Merci Sarkozy, merci BHL. Que font-ils? Pas de venue à Tripoli pour dénoncer ces ignominies?

Quand Charlie-hebdo titre Islam religion de paix...éternelle, il met sur le même plan les victimes musulmanes de Barcelone( on peut supposer que certaines d'entre elles l'étaient, comme à Nice, comme au Bataclan, comme lors des attentats de janvier 2015...) et leurs assassins.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 14:06 le 15/11/2017 par BIBI.
Par folavril-170143 folavril

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

Merci de rappeler cette Une dégueulasse de Charlie. Si encore le texte "Islam religion de paix" avait été placé dans une bulle comme si c'était le conducteur du fourgon qui la prononçait... Mais non, là, c'était clair : islam = terrorisme.
Par Makno

Re: Ramadan : que savait Mediapart ?

l'humour, le ixieme degre chez charlie, encore une autre victime des attentats....
Par Robert.

re

annulé



Modifié 3 fois. Dernière modification le 09:50 le 16/11/2017 par Robert..
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page