Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

La commission canardée, Mendès ressuscité, Delors déboulonné

chronique Par Anne-Sophie Jacques publié dans le dossier : Europe, sujet maudit discuté depuis 15:56 le 24/02/2014

Où va l'Europe ? Manifestement dans le mur. Face à ce constat, des bastions s'organisent. D’un côté, des collectifs d'intellectuels publient des manifestes : il faut plus d’Europe, plus de démocratie, plus de solidarité financière. Une poussée fédéraliste partagée par Bernard Guetta, chroniqueur sur France inter et à Libération, dans son dernier essai Intime conviction. De l’autre, François Ruffin. Ce journaliste s’est baladé au cœur de l’Euroland. Et dans son ouvrage Faut-il faire sauter Bruxelles ? il rappelle que Jacques Delors, socialiste et ancien président de la Commission européenne, n’a jamais œuvré pour cette Europe du progrès social que les collectifs appellent aujourd’hui de leurs vœux. Des vœux pieux ?
L’heure est grave. L’Union traverse une crise existentielle. L’euro est source de division. L’opinion n’aime pas l’Europe actuelle. Alors il faut réagir...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par Roger

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Citation:
Je crois que Guetta est en fait bien trop ancré dans le mainstream media system pour avoir le recul nécessaire pour accepter l'inévitable.


Il ne faut pas accabler ce pauvre Bernard. Moi je suis persuadé qu'il a un bon fond. Et c'est avec un mélange de tendresse et de peine que je l'écoute débiter ses petites litanies tous les jours, un peu comme quand on écoute pépé qui débloque. Lui n'étant pas encore frappé de sénilité, je me demande comment il en est arrivé là. Et je me dis que ça doit forcément avoir à voir avec l'obligation qu'il a depuis des années, que dis-je, des décennies, de pondre sa chronique matinale, tous les jours que dieu fait. Et il peut pas nous sortir un "j'sais pas", ou un "boarf", non non. Il faut de l'entrain, il faut du sens, il faut de la solution, il faut de la lueur d'espoir. Il est condamné à l'optimisme le pauvre Bernard. Ca ressemble quand même sacrément à un supplice grec ça. Tenez par exemple, depuis le temps qu'il voit des signes de rapprochement entre israëliens et palestiniens, ils devraient courir nus main dans la main dans les champs d'olivier à l'heure qu'il est. Mais non. Alors il y a de quoi devenir fou.
L'Europe, c'est pareil, il y croyais tellement fort, et il nous explique depuis si longtemps que, aller, tel signe nous montre que cette fois-ci c'est la bonne, président Français et Chancelière allemande ont compris qu'il fallait injecter plus de démocratie et plus de social. Si vous lui dite "ben non mon pauvre Bernard, tu vois bien que ça fait 20 ans que tu te plantes", vous ébranlez son monde, c'est pas quelque chose qu'il peut entendre.
Finalement, son seul tord, c'est d'être un inébranlable optimiste....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Cap sur les étoiles uropéennes

Yanne , je suis d'accord avec vous, mais n'auriez vous pas pu vous exprimer avec plus de retenue ? L'Europe ne vous fait-elle pas ( plus) rêver ? Une monnaie, un empire, un parlement ? Certes, l' Europe a jusqu'à présent été le cheval de Troie de l'ultra-libéralisme, mais avez-vous essayé le social-ultra-libéralisme ? Ça vient de sortir, et les spécialistes en com nous en disent le plus grand bien. Dépolitisez-vous, Yanne, laissez vous faire. Vous ne sentirez rien. L'avenir est apolitique, comme la mort....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Makno

Re:

Inutile d'organiser une foire d'empoigne d'ou rien ne ressortira ou presque.

Autant plutot les inviter chacun séparément a charge pour @si de donner une coherance en encadrant le tout en posant des questions communes comme fil conducteur et en laissant l'intervieweur poser les objections eventuels (c'est pas comme si on partait de zero et qu'aucune theories, propositions, idees n'avaient deja ete formulé).

L'important est de nous permettre de saisir la coherence des idees de chacun tout en ayant un dialogue d'idee "audible", aux asinautes de se faire une opinion.

J'aimerais aussi qu'un article soit consacré avant (genre une semaine en avance) chaque interview, sur les theories de chacun (+ curriculum vitae), et je suggererais aussi de permettre aux asinautes de soumettre des questions au prealable pour l'interview (selectionner avec un systeme de vote comparable a ce qui est fait pour selectionner les commentaires).
Et par extension j'aimerais que vous laissiez genre une emission tout les deux mois dont le theme pourrait etre choisit par les asinautes a travers le systeme de vote deja existant (par exemple).

@si sous exploite les possibilités d'un media tel qu'internet, et il y'a moyen d'associer un peu plus les @sinaute a certaines etapes de choix/preparations/deroulement des emissions, en evitant l'ecueil de l'instantané qui donne souvent n'importe quoi (sms, livetweet).

Vous savez que le modele ancien doit changer et est de moins en moins apte a assoir la perennité economique d'un media, vous pouvez innover sur certains points, le champs est vaste....
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (150)
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

tiens tiens...L'eurolâtrie tétramarine ne serait plus de mise ? Trop tard pour quitter le navire, mais pas pour modifier le gouvernail ?
Par BuboBubo

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

J'apprécie particulièrement le fait que vous preniez le soin de faire une analyse circonstanciée de son travail avant de nous dire qu'il est capable de tomber dans la rhétorique pathétique de Patrick Cohen. Je crois que Guetta est en fait bien trop ancré dans le mainstream media system pour avoir le recul nécessaire pour accepter l'inévitable. Et visiblement, la connerie se propage de proche en proche, notamment dans les matinales.

Et je crois que je ne suis pas le seul à attendre impatiemment l'émission ... (je dois l'admettre, Ruffin est un peu mon héros).
Par Roger

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Citation:
Je crois que Guetta est en fait bien trop ancré dans le mainstream media system pour avoir le recul nécessaire pour accepter l'inévitable.


Il ne faut pas accabler ce pauvre Bernard. Moi je suis persuadé qu'il a un bon fond. Et c'est avec un mélange de tendresse et de peine que je l'écoute débiter ses petites litanies tous les jours, un peu comme quand on écoute pépé qui débloque. Lui n'étant pas encore frappé de sénilité, je me demande comment il en est arrivé là. Et je me dis que ça doit forcément avoir à voir avec l'obligation qu'il a depuis des années, que dis-je, des décennies, de pondre sa chronique matinale, tous les jours que dieu fait. Et il peut pas nous sortir un "j'sais pas", ou un "boarf", non non. Il faut de l'entrain, il faut du sens, il faut de la solution, il faut de la lueur d'espoir. Il est condamné à l'optimisme le pauvre Bernard. Ca ressemble quand même sacrément à un supplice grec ça. Tenez par exemple, depuis le temps qu'il voit des signes de rapprochement entre israëliens et palestiniens, ils devraient courir nus main dans la main dans les champs d'olivier à l'heure qu'il est. Mais non. Alors il y a de quoi devenir fou.
L'Europe, c'est pareil, il y croyais tellement fort, et il nous explique depuis si longtemps que, aller, tel signe nous montre que cette fois-ci c'est la bonne, président Français et Chancelière allemande ont compris qu'il fallait injecter plus de démocratie et plus de social. Si vous lui dite "ben non mon pauvre Bernard, tu vois bien que ça fait 20 ans que tu te plantes", vous ébranlez son monde, c'est pas quelque chose qu'il peut entendre.
Finalement, son seul tord, c'est d'être un inébranlable optimiste.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Voté. Magnifique procès nietzschéen de la mièvrerie chrétienne.
Par Anabase

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

pour mémoire, le Christ a chassé les marchands du Temple, il y a quelque chose du temps qui passe mais qui ne vous atteint pas, et les marchands de l'âme sont venus bien plus tard, prévaricateurs, simonites etc... le christianisme ce n'est pas un gloubiboulga qu'on peut réfuter sur un coin de comptoir de bistrot, même si l'on s'appelle Friederich Nietsche.
Par Malagom

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Par beyondtheeyes

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Dissonance cognitive ?
Par Retraité volontaire

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

>>Où va l'Europe ? Manifestement dans le mur.
Je dirais même plus: en klaxonnant..
Je me demande si Ruffin ne s'inspire des travaux très précis et complets de François Asselineau sur les constructeurs de l'Europe.
Bon article, en tout cas.
Et je suis pas étonné que Guetta refuse le débat. Face à un contradicteur un peu au courant des dessous de Bruxelles, sa propagande aurait la durée de vie d'une boule de neige en Enfer.
Par Pierre38330

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

et l'Enfer, c'est vous, n'est-ce pas ?
Par Neirda

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

J'ajouterais que si émission il y a ça serait une faute de ne pas inviter Francois Asselineau a débattre...
Par MasterTigrou

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

On compte sur vous pour distribuer bons points et mauvais points.
Par sandy

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Non, @si ne peut pas l'inviter, sinon cela casserait toute sa rhétorique sur le fait qu'il dérange le système, et que c'est pour cette raison que les médias le boudent.
Par charlie.lapared

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

On se passera de Guetta, Anne-Sophie... mais pas de Lordon ni de Ruffin en ce qui me concerne...
Quant à Quatremer, en tant qu'allergique, je pourrais m'en passer fort bien aussi... d'autant qu'il a ses entrées à Arte où il participe souvent au "28 minutes"...
Merci en tout cas d'avoir fait cette lecture trans-tous genres-européenne pour nous... et d'avoir déniché les vieilles trahisons de Delors ;o))
Par Roger

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Bonjour bonjour,

Est-ce qu'au delà des vœux pieux sur des institutions enfin démocratiques et sociales, nos courageux manifestataires expliquent comment leurs idées pourraient être mises en œuvre ? Quels textes faut-il changer ? Par quel processus ? l'accord de qui faut-il rassembler ?
Bref, au delà du "ce qu'il faudrait faire", y a-t-il un "et comment on peut le faire" ? Parce qu'au sujet des institutions européennes, c'est souvent là que le bas blesse...
Par charlie.lapared

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Début de tentative de réponse de la part d'un copain : [bab007-babelouest.blogspot.fr]
Par OuvreBoîte

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Du beau cathéchisme FDG dans le texte, avec de la vraie patrie française du vrai peuple souverain dedans et le gros vilain solitaire de l'Amérique du Nord (ceci est un petit bonjour du monde multipolaire, 3ème planète après le soleil, bisous).
Par Mlemaudit

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

du monde multipolaire

bipolaire plutôt, non?
Par Anabase

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

vous préférez l'idéologie dominante, on ne peut rien faire , laissons faire la concurrence libre et non faussée, une religion à la mode ?
Par CC 6500

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

merci d'avoir parler de la CES,pire traitrise faîte aux salariés depuis la décénie.

(Guetta Cohen même combat..y sont too much tous les deux!!)
Par Hélène KHODOSS

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

"Cousin par sa mère des Rothschild"... Anne-Sophie nous avait habitués à des analyses d'une plus grande finesse.
Pour le reste, merci pour la citation de Mendès-France, d'une clairvoyance assez stupéfiants quand on la lit presque 60 ans plus tard. Et merci pour le débat à venir, dont on se régalera!
Par Yanne

Cap vers les étoiles

Désolée, mal tombé...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:17 le 24/02/2014 par Yanne.
Par Makno

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

A.S Jacques essaye de nous presenter une partie des idees/analyse de ruffin, ce n'est donc pas a proprement parler de son analyse, mais celle qu'elle prete a ruffin.

Est ce qu'elle "interprete" mal ruffin ?

(De plus il semble naturel de faire ce genre d'allusion pour d'autres hommes d'importance, genre dans le cas du cousin d'un dictateur chef d'un service de securité, ou de riches societes financieres, mais pas pour parler des milieux aisés de nos societes civils... dont par exemple les pincot-charlot s'evertue a montrer a quel point on parle d'un milieu fermé, endogame).
Par Mlemaudit

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Je ne comprends pas où est le manque de finesse et il n'y a pas d'analyse juste l'énonciation d'un fait, non?
Par claude

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Guette ne viendra pas et c'est bien triste, on aurait pu se régaler sur le forum !
Par Le roi

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Il y a dans la citation de Pierre-Mendès France ("l'abdication d'une démocratie [...] au nom de la technique exercera en réalité la puissance politique") un caractère prophétique de ce qui s'est passé jusqu'à aujourd'hui. Je la mets en parallèle avec cette phrase de Jacques Ellul :"la technique fait passer le capitalisme à un post-capitalisme, où la dominante est l'organisation technicienne de la société qui reçoit ses caractère et ses possibilités de la technique. De même la société socialiste est elle aussi immanquablement conduite à un post-socialisme, où la technique jouera le même rôle. Les deux modèles ennemis se rapprochant par leur commun dénominateur, la technique." et "la technique implique inévitablement une croissance de la puissance ; elle est toute entière tournée vers cette multiplication, cela fait partie de sa logique intrinsèque".

Contrairement aux poncifs, la technique n'est pas neutre. Soit on la stoppe à un moment et on contrôle démocratiquement toute évolution, soit on la laisse se développer sans fin et alors la société vit par et pour la technique. Toutes les société soumises à cette technique tendront alors à devenir identiques.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

La figure de Mendès France ne cesse en effet de grandir, contrairement à celle, par exemple, de Guy Mollet. De quel côté l'histoire impitoyable fera-t-elle basculer fromage mou ?
Par abracadabra

Re:

Merci ! la citation de PMF est en effet impressionnante de lucidité...
Par MasterTigrou

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Citation:
De même, les dettes des pays membres de la zone euro seraient mutualisées.

Ahaha, impayables europhiles français. Ils comptent convaincre l'Allemagne de mutualiser la dette des pays de la zone euro (incluses l'Espagne, la Grèce et l'Italie) ?
L'Allemagne, mais aussi l'Autriche, les Pays-Bas... bref.

Citation:
On se prend à rêver d'une confrontation. D'un débat entre Guetta et Ruffin, Piketty et Lordon, Quatremer et Sapir

Ce serait plus un fight qu'un débat, si l'atroce Quatremer est de la partie. Piketty - Sapir, ce serait intéressant, oui : deux types bien costauds et rationnels.

(merci Anne-Sophie)
Par Malagom

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Guetta doit aimer discuter avec ceux qui sont de son avis. Ça commence bien pour la grande mayonnaise qui mettra du gras dans les rouages européens.
Par Loran

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Guetta et Quatremer... La dream team....

Encore que Quatremer je me demande s'il n'est pas au second degrès.
C'est pas possible qu'il croit tout ce qu'il écrit.
Ou alors il ne sort jamais des salons dorés bruxellois.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Ce sont deux grands chrétiens. L'Europe est chrétienne, et la foi sauve tout ( poil au scoubidou).
Par Pierre38330

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Celle là, je l'envoie à Copé. Spèce de pedago pervers !
Par OuvreBoîte

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Et dire pourtant que ces deux enfants de coeur ont si peu de grâces aux yeux du père Jean-Luc, portant haut le flambeau de la morale catholique romaine en politique.
Par syrreau

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Merci Anne-sophie, j'ajoute que ça fait plaisir de voir que vous mettiez les pieds dans le plat.
Par tchd

Re:

Excellent article !

Damned, nous sommes sur un site "complice des cerveaux malades", on ne me dit rien à moi !
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re:

TCHD, on ne dit rien aux incurables. ( second degré)
Par tchd

Re:

Si c'est du second degré, ça va. Mais Guetta ( Bernard ou David, je ne sais plus ), il est à quel degré ? ('Au delà de quarante, attention aux réveils douloureux ).
Par Yanne

Cap sur les étoiles uropéennes

Merci d'avoir eu l'idée de ce débat, qui aurait dû être provoqué dès 2005.
Il n'est jamais trop tard.

A propos de B Guetta, s'il veut savoir qui est responsable de tout ce bordel, il n'a qu'à se regarder dans la glace.
Comme il a tout bloqué avec ses sottises de plombier polonais et autres billevesées au moment du Traité, et surtout après, il a empêché le schmilblick d'avancer.
On n'a pas besoin d'un imbécile heureux de ce type pour discuter. Il a fait un constat, enfin, il reconnaît que ça flanche. On n'a besoin de lui que pour le reconnaître. Si même lui le dit, c'est forcément qu'il y a un gros problème.

Toutes ses étoiles européennes dans ses yeux bleus, ça le rend aveugle .... et sourd.

Espérons qu'il ne soit pas trop tard...
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Cap sur les étoiles uropéennes

Yanne , je suis d'accord avec vous, mais n'auriez vous pas pu vous exprimer avec plus de retenue ? L'Europe ne vous fait-elle pas ( plus) rêver ? Une monnaie, un empire, un parlement ? Certes, l' Europe a jusqu'à présent été le cheval de Troie de l'ultra-libéralisme, mais avez-vous essayé le social-ultra-libéralisme ? Ça vient de sortir, et les spécialistes en com nous en disent le plus grand bien. Dépolitisez-vous, Yanne, laissez vous faire. Vous ne sentirez rien. L'avenir est apolitique, comme la mort.
Par Yanne

Re: Cap sur les étoiles uropéennes

Hummmff ! Je vais réfléchir ! Cela me paraît intéressant....

Je me tâte, la vie est-elle préférable à la mort ? Grand problème philosophique !

:-)
Par manu@home

La peur a changé de camp!

Aha, la peur a changé de camp!

Ils ont vu les sondages, ils savent qu'on va les fracasser eux européennes. J'en frémis de plaisir d'avance.
Par MasterTigrou

Re: La peur a changé de camp!

Qui est "on" ?
Par manu@home

Re: La peur a changé de camp!

« on » c'est le peuple souverain face aux eurocrates, comme en 2005. Bien sûr dans le lot il y aura le FN et Dieudonné, mais aussi la vraie gauche.

Sur ce dernier point, je suis curieux de savoir ce qui aura bien pu pousser Frédéric Lordon à cosigner avec des gens de droite complexée. Croit il vvraiment qu'on puisse changer l'UE? Depuis le temps que le déficit démocratique est flagrant, je me dis que si il y avait dans les partis de gouvernement un désir de changer quoi que ce soit, il ne se manifesterait pas seulement à 3 mois des élections.
Par MasterTigrou

Re: La peur a changé de camp!

Citation:
Sur ce dernier point, je suis curieux de savoir ce qui aura bien pu pousser Frédéric Lordon à cosigner avec des gens de droite complexée.

J'ai vérifié, Frédéric Lordon n'a pas signé. La formulation d'Anne-Sophie est ambigue : ce n'est pas "le manifeste signé [...] récemment par Frédéric Lordon" mais "le Parlement des invisibles contesté [...] récemment par Frédéric Lordon".

(moi aussi ça m'avait paru bizarre)
Par William Perrin

Re: La peur a changé de camp!

Non la formulation n'est pas ambigüe, les tirets sont bien là pour séparer les deux propositions. Anne-Sophie ne saurait être tenue responsable de la capacité de chacun à lire vite...
Par Pierre38330

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

"Où va l'Europe ? Manifestement dans le mur. Face à ce constat, des bastions s'organisent."

Cela me rappelle furieusement l'incommensurable "Foire aux immortels" d'Enki Bilal.

Allégorie ou métaphore ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:45 le 24/02/2014 par Pierre38330.
Par Mlemaudit

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Pitié, ne réinvitez pas Quatremer!!!!!

il ne sert à rien.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Il sert à tout, hélas.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21:03 le 24/02/2014 par Strumfenberg ( Aloys von ).
Par Mlemaudit

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

dans un débat, j'entends. :-)
Par William Perrin

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Capable de tout mais propre à rien aurait dit ma grand-mère
Par OuvreBoîte

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Citation:
Pitié, ne réinvitez pas Quatremer!!!!!
il ne sert à rien.


Avec un peu plus de retenue sur la forme, par exemple :
"S'il vous plaît, un débat entre intervenants qui sont déjà d'accord entre eux sur l'essentiel"
Parce que c'est vraiment très laid ces multiples points d'exclamations
Et puis c'est la garantie d'un débat de bonne tenue, qui déparerait pas sur france inter
Par Mlemaudit

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Citation:
qui déparerait pas sur france inter

Vous êtes méchant là. France inter...
Mais c'est vrai qu'à la réflexion, si il y en a un qui peut lui claquer le beignet à quatremer, c'est François Ruffin. Le Ruffin est vindicatif.
Par Maud

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Cerveaux malades ! en voilà un argument de poids. Quand cessera t on de se référer aux experts qui savent, de les écouter. Ils nous imposent leur terrorisme intellectuel pour nous chloroformer, nous conduisant à ne pas penser par nous mêmes. M Guetta a t il vu venir la crise. En tant que grand éditorialisme nous a t il mis en garde ? Résistons à cette nouvelle forme de dictature intellectuelle qui ne veut pas dire son nom mais qui veut nous faire croire que seuls ils détiennent la vérité puisque ce sont de experts. Vive les débats d'Arrêt sur images qui nous changent des débats TINA.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

vive le sadisme de Maud !
Par MasterTigrou

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Les nuits chez Maud ne sont pas si sadiques.
Par Aline Marchetto

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

OUI Maud voté ! Marre d entendre parler de cerveaux malades. .Ceux qui en parlent tout le temps ce sont eux les grands malades Zut !
Par Sterling Archer

Re:

Bon article, comme d'hab. Même s'il en ressort que les euro-sceptiques critiquent quand les europhiles proposent, ce qui n'est pas très encourageant.
Par Makno

Re:

Inutile d'organiser une foire d'empoigne d'ou rien ne ressortira ou presque.

Autant plutot les inviter chacun séparément a charge pour @si de donner une coherance en encadrant le tout en posant des questions communes comme fil conducteur et en laissant l'intervieweur poser les objections eventuels (c'est pas comme si on partait de zero et qu'aucune theories, propositions, idees n'avaient deja ete formulé).

L'important est de nous permettre de saisir la coherence des idees de chacun tout en ayant un dialogue d'idee "audible", aux asinautes de se faire une opinion.

J'aimerais aussi qu'un article soit consacré avant (genre une semaine en avance) chaque interview, sur les theories de chacun (+ curriculum vitae), et je suggererais aussi de permettre aux asinautes de soumettre des questions au prealable pour l'interview (selectionner avec un systeme de vote comparable a ce qui est fait pour selectionner les commentaires).
Et par extension j'aimerais que vous laissiez genre une emission tout les deux mois dont le theme pourrait etre choisit par les asinautes a travers le systeme de vote deja existant (par exemple).

@si sous exploite les possibilités d'un media tel qu'internet, et il y'a moyen d'associer un peu plus les @sinaute a certaines etapes de choix/preparations/deroulement des emissions, en evitant l'ecueil de l'instantané qui donne souvent n'importe quoi (sms, livetweet).

Vous savez que le modele ancien doit changer et est de moins en moins apte a assoir la perennité economique d'un media, vous pouvez innover sur certains points, le champs est vaste.
Par Al1

Re:

Par beyondtheeyes

Re:

Citation:
J'aimerais aussi qu'un article soit consacré avant (genre une semaine en avance) chaque interview, sur les theories de chacun (+ curriculum vitae), et je suggererais aussi de permettre aux asinautes de soumettre des questions au prealable pour l'interview (selectionner avec un systeme de vote comparable a ce qui est fait pour selectionner les commentaires).
Et par extension j'aimerais que vous laissiez genre une emission tout les deux mois dont le theme pourrait etre choisit par les asinautes a travers le systeme de vote deja existant (par exemple).


+1000

@si tombe, souvent (pour être piquant), parfois (pour être objectif ?), rarement (pour ne pas froisser le taulier) dans le piège du buzz et de la nécessité de coller au plus prêt à l'actualité. Certains (ils sont rares ici) diront « mais pourquoi vous ne traitez pas ce sujet, c'est quand même hyper important ce qu'a dit Jean-François Copé », d'autres se plaindront du fait que Sébastien Rochat (je n'ai rien contre vous, c'est juste un exemple pris au hasard) ne soit pas envoyé au Sud Soudan (je n'ai rien contre ce pays non plus) pour faire un reportage "embedded" de 18 mois sur la qualité de la cuisine servie aux troupes armées françaises (vive la France !).

Le taulier nous expliquera donc qu'il faut trouver le juste équilibre entre les impératifs rédactionnels, économiques, et temporels. Une émission ça se prépare, ça se travaille, souvent dans l'urgence et aussi en fonction du calendrier des invités.

Mais oui une émission comme ça, de temps en temps, pour tester la formule, qui permettrait aux @sinautes de préparer leurs arguments, ça serait tentant... Mais une émission se doit aussi d'être vivante !

Car je vois mal Daniel ne pas rebondir, tel un Paul Amar (zut j'avais promis à ma maman de ne plus dire du mal des mauvais élèves), aux réponses des invités en se contentant de lire sa liste de questions.
Par Cultive ton jardin

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Je trouve que l'idée de les inviter un par un est intéressante: les duels à coup de formules assassines ont un assez mauvais rapport qualité/ temps passé (perdu). Les débats peuvent être fructueux entre invités qui divergent sans s'opposer, cela permet justement d'approfondir, de mieux comprendre l'ensemble à travers les différences.

Mais avec un type qui commence à parler de "cerveaux malades", le gaspillage de temps en invectives stériles est assuré. Je suis aussi sceptique quant à la capacité de Quatremer, vu son égo, à s'incrire dans un débat fructueux ou simplement compréhensible avec des gens qui ne sont pas de son avis.
Par Eric_V

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Citation:
A savoir la création d’une Chambre parlementaire de la zone euro – en lieu et place du Conseil européen des chefs d’Etat et de l’Eurogroupe – composée de députés nationaux ainsi que d’un gouvernement responsable devant la Commission européenne
Mouais...si je comprends bien, on ne change rien...
Quant à la dernière partie de la phrase
Citation:
qui serait, de fait, écartée de la gouvernance.
, là aussi si je comprends bien, la commission ne gouvernerait pas...elle aurait juste le droit de sanctionner..ou pas les décisions...
Décidemment, rien de neuf...un peu de poudre aux yeux; je comprends mieux pourquoi le quatremer signe.
Par Bruanne

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Anne-Sophie Jacques cite Pierre Mendès-France en janvier 1957 :

"L’abdication d’une démocratie peut prendre deux formes,
soit elle recourt à une dictature interne par la remise de tous les pouvoirs à un homme providentiel,
soit à la délégation de ses pouvoirs à une autorité extérieure, laquelle au nom de la technique exercera en réalité la puissance politique, car au nom d’une saine économie on en vient aisément à dicter une politique monétaire, budgétaire, sociale, finalement une politique au sens le plus large du mot, nationale et internationale."

Bein, l'histoire prouve que ça peut prendre les deux formes à la fois, combinées habilement de sorte à ce qu'aucune des deux ne soit totale, donc plus difficilement identifiable, mais avec une efficacité aussi grande :

La constitution de la Vème république française ET l'Union Européenne.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 12:43 le 25/02/2014 par Bruanne.
Par Al1

Re: Re:

Puisqu'on parle de François Ruffin, précipitez vous sur le dernier Fakir, et sa rubrique "bien-être" (j'adore!) sur l'égalothérapie. Sous le titre un brin rigolard "vos hormones sont-elles de gauche ?" se cache un entretien avec l'épidémiologiste Richard Wilkinson, et son ouvrage "Pourquoi l'égalité est meilleure pour tous", aux éditions Les petits matins.
Ce lien, qui nous saute à la gueule comme une évidence, entre inégalités sociales et santé publique (espérance de vie, problèmes sanitaires et sociaux…), ce type l'a mis en abscisses et ordonnées, et n'en revient pas lui-même. Ses graphiques sont une excellente matière première pour argumenter, convaincre tous ceux qui ont besoin de statistiques pour voir ce qui est devant nos yeux. Mais pas seulement, ils révèlent des vérités éclairantes et qui nous confortent dans nos idées de gauche.
Une mine !

Ca mériterait d'inviter Ruffin rien que pour ça !
Par MasterTigrou

Re: Re:

Wilkinson, il est un peu rasoir non ?
Par Al1

Re: Re:

Oui mais c'est une fine lame !
Par MasterTigrou

Re: Re:

Le principal, c'est d'éviter les blaireaux.
Par Al1

Re: Re:

À poil les blaireaux !
Par Bruanne

Re: Re:

"précipitez vous sur le dernier Fakir "

Ah bein justement : je l'ai reçu, l'ai pas lu tout de suite, et je ne le retrouve plus ! ( vrai!)
Si quelqu'un peut me dire où j'ai bien pu le mettre, ça m'arrangerait !
Par MasterTigrou

Re: Re:

Posez une planche à clous et il reviendra.
Par Bruanne

Re: Re:

Merci, je vais essayer !
Par Bruanne

Re: Re:

hey ! je l'ai retrouvé, sans planche à clous.
Bon, bein, salut la compagnie, je vais le lire.
Merci pour le coup de main et désolée pour les hors-sujets.
Par Aline Marchetto

Re: Re:

Par MasterTigrou

"Eiffel", "Glienicke", "Union Politique de l'Europe",etc....Quel Avenir?

Sur les appels au fédéralisme, Jean-Claude Werrebrouck :
"Eiffel", "Glienicke", "Union Politique de l'Europe",etc....Quel Avenir?

Citation:
Ces dernières semaines voient fleurir nombre de groupes de reflexion dont la finalité est le passage à une forme de fédéralisme européen: Groupe "Eiffel", "Glienicker Gruppe", "Union politique de l'euro", etc. Leurs signataires sont souvent de grands spécialistes des questions monétaires et financières:Agnés Banassy-Quéré, Laurence Boone, Daniel Cohen, Thomas Piketty, voire des spécialistes d'autres disciplines comme Pierre Rosanvallon, Laurence Tubiana, Guntram Wolff, ou Enrik Enderlein, ou enfin des politiques comme Sylvie Goulard ou Jean-Louis Bianco. Parce que toujours englués dans des analyses normatives et sans prise de recul suffisamment appuyé sur une démarche cognitive, ces groupes ont peu d'avenir et risquent d'être balayés dans le grand vent de la crise.
Par Rosalie

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Peur de la guerre, Guetta ? Vous plaisantez .

Qui a oublié ses appels à la guerre en Libye, avec des trémolos, au nom, comme BHL du chevaleresque combat pour la "démocratie"? Et finalement, combien de milliers de morts sous nos bombes? Et aujourd'hui, un pays livré aux criminels, et des armes qui servent aileurs, en Afrique.
Et il a recommencé avec la Syrie, les mêmes incantations lyriques,le même aveuglement sur les conséquences.

J'en déduis donc que son amour pour l'Europe telle qu'elle se fait n'a rien à voir avec l'amour de la paix. C'est juste un accord de fond avec l'Europe libérale, celle du TCE, celle du Traité de Lisbonne, celle du Pacte Budgétaire. Il a défendus tous ces traités, sans être géné le moins du monde par le déni de démocratie en 2005.
Par zogleheros

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Je suis déçu que Lordon ait signé un manifeste sur une union politique de l'euro. Il n'a manifestement rien compris, ou alors il s'agit d'une stratégie douteuse de destruction en poussant le système au bout de ses contradictions.

Quant à Piketty, si ses analyses sur l'impôt et le patrimoine sont intéressantes, au final c'est un crétin qui roule pour le PS, qui croit qu'on peut changer les choses et fustige ceux qui n'y croient plus. Il n'a pas l'air d'avoir compris, lui et tous les autres qui veulent "changer l'Europe", qu'il faut l'unanimité de 28 pays pour changer quoi que ce soit.

Invitez plutôt Emmanuel Todd et Jacques Sapir, eux ils sont toujours intéressants à écouter.



Modifié 4 fois. Dernière modification le 15:00 le 26/02/2014 par zogleheros.
Par William Perrin

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Au sujet de Lordon, prenez le temps de relire, et votre déception n'aura été que de courte durée. Sinon pour Piketty, vous avez oublié "je pense" avant de le qualifier de crétin. Je dis ça d'un strict point de vue de précautions de langage, votre post tombant sous le coup de la loi...
Par zogleheros

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

On n'a pas le droit de dire "c'est un crétin", mais on a le droit de dire "je pense que c'est un crétin" ?

Devrais-je plutôt dire que c'est un idiot, ou un incompétent pour ne pas tomber sous le coup de la loi ?



Modifié 3 fois. Dernière modification le 16:06 le 26/02/2014 par zogleheros.
Par William Perrin

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Ben le truc c'est que la seule acception du terme "crétin" qui ne soit pas une injure, c'est une personne atteinte de crétinisme, ce qui semble cliniquement faux concernant Monsieur Piketty. C'est donc une injure. Proférée sur un forum libre d'accès au public, c'est une injure publique (réprimée par la loi de 1881 (article 33), qui la punit d'une amende, aujourd'hui de 12 000 euros).
Ajouter "je pense" est une précaution de langage qui transforme l'injure en opinion, et vous ridiculise au lieu de vous faire délinquant.

En ce qui concerne l'idiotie ou l'incompétence, la charge de la preuve vous imcombe, mais votre phrase "ses analyses sur l'impôt et le patrimoine sont intéressantes" vous placeront de fait au même niveau que lui...
Par zogleheros

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Merci pour le cours de droit, je ne savais pas. Comme je ne peux plus modifier mon premier post, je modifie ici mon propos et remplace le terme "crétin" par "traitre aux valeurs de la gauche sociale", qui me semble plus juste sur tous les points.

Je pense que je survivrai au ridicule qui s'en suivra ...



Modifié 2 fois. Dernière modification le 11:49 le 27/02/2014 par zogleheros.
Par Nicolas

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Les crétins sont plutôt ceux qui n’ont pas compris qui était Piketty, ou qui ne comprennent rien à la démarche des intellectuels d’une manière générale.

Et manifestement il vous faudra vous déniaiser aussi concernant Todd et Sapir…

Mais bon la dernière fois que j’ai tenté de dire mon opinion sur l’Europe, y’a des nationalistes bas de gamme qui me sont tombé dessus (les couillons ont cru que j’étais européiste).

Au final, j’ai acquis une solide conviction là-dessus : les gens sont des cons qui aiment leur état d’esclavage et préfèrent avoir de fausses certitudes plutôt que d’interroger leur soumission intellectuelle qui en découle. « oh oui, vas-y mets-y la moi bien profond, oh oui oh oui?! » que vous dites.

Moi je sors les popcorns ; vive le cynisme !



Modifié 1 fois. Dernière modification le 16:10 le 26/02/2014 par Nicolas.
Par zogleheros

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Qui est Piketty ? Quelle est la démarche des intellectuels ?

Je ne prétends pas que Todd et Sapir sont des dieux vivants, et ils ont leur part d'incohérence, particulièrement quand ils entrent dans le domaine de la politique. Mais à mon sens ils restent au dessus des autres à gauche. Todd est d'ailleurs le seul à gauche (que je sache) qui désormais prône la sortie immédiate et inconditionnelle de la zone euro et de l'UE.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 16:26 le 26/02/2014 par zogleheros.
Par Nicolas

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Ah bon, ben s’ils prônent la sortie immédiate et inconditionnelle de la zone € et de l’UE (O_o) c’est qu’il est de gauche…

Todd est un monstre de cynisme et de revirement de veste. Piketty est un bisounours (autre nom pour sociopathesociaux-démocrate). Sapir adhère à 200 % à la concurrence mondialisée.

La gauche n’existe plus. Je veux dire une vraie gauche couillue (pardonnez pour le sexisme) et anticapitaliste (et ne me parlez pas de l’extrême-gauche en état de coma avancé comme dirait notre cher Corcuff sans réaliser qu’il en est le stade le plus abouti). Une gauche qui soit capable de développer ses propres valeurs plutôt que de faire du suivisme en se ralliant à quelques intellectuels plus ou moins médiatiques.

À fortiori : les ouvriers sont en Europe de l’Est, en Chine, au Bengladesh. Nous sommes juste des petits-bourgeois en cours de déclassement. Nous avons les débats politiques qui y correspondent.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:11 le 26/02/2014 par Nicolas.
Par zogleheros

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Je ne suis pas communiste. La gauche de Sapir me convient très bien, dans un premier temps du moins.

Et Todd n'est pas cynique, je pense qu'il a vraiment crû au concept de hollandisme révolutionnaire. Il s'est bien planté, mais il est le premier à le reconnaître, et à admettre de manière général qu'il se trompe tout le temps sur les hommes politiques. Le cynisme, ce n'est pas ça, allez voir la définition dans le dictionnaire.

Si vous cherchez quelqu'un qui a tout le temps raison, il est évident que vous n'allez jamais le trouver, et que vous méprisiez les intellectuels. Marx aussi s'est beaucoup trompé. Einstein a passé autant de temps à se tromper qu'à avoir raison, et pourtant c'était dans une science dure où l'incertitude humaine n'entre pas en compte.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:37 le 27/02/2014 par zogleheros.
Par Mlemaudit

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Pas facile d'être un phare de clairvoyance au milieu d'un océan de cuistrerie. Je compatis sincèrement.
Par Nicolas

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Carrément. J’ai bien conscience d’être prétentieux, mais c’est la pure réalité.

Personne sauf moi tire les leçons de ce qu’il a sous les yeux.

Prenons un exemple pour bien me faire comprendre.

Delors se vante d’avoir mené une politique de droite. Il se fout carrément de l’Europe car ces gens là s’emmerdent pas : ils vont là ou le pouvoir est, et appliquent la politique qu’ils veulent où il veulent, quelque soit ce qui a été voté ou ce qui est demandé dans la rue (je dis ça au cas où quelque gauchiste traînerait par ici…). Comme c’est eux qui font la machinerie d’État (que ce soit à l’échelle de la France ou à l’échelle de l’Europe), ils font ce qu’ils veulent. Point.

Tous ces débats politiques de seconde zone sont là pour donner aux classes moyennes l’illusion de la démocratie. Les classes populaires, elles, ne votent plus.

Les intellectuels dont on parle ici ont une fonction sociale et une seule : ils font partie de l’élite, et ils sont là pour prévenir les autres membres de leur groupe social : « et les gars, vous déconnez trop, si on continue comme ça, on va avoir chaud aux fesses… ». Au final c’est juste pour s’assurer de rester en poste. Le pire est qu’ils s’en cachent pas : il faut juste lire leur différentes prises de position sans à priori, c’est-à-dire en dé-s-apprenant tout ce que vous savez sur la démocratie, le débat d’idées politiques, etc.
Par Mlemaudit

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Bravo, vous gagnez une medaille en chocolat.


Des gens comme vous, j'en connais des brouettes. La question est "maintenant qu'est ce que vous faites?" parce que si c'est juste pour ouvrir grand la bouche, c'est à la portée d'un hippopotame.

Moi je vous le dis tout net, je ne fais et ne ferais rien. Mais du coup, je ne la ramène pas trop. :-)

Je pense que pas mal de gens qui votent front national ( ceux qui ne constituent pas le noyau dur du partit) par exemple, me semblent avoir compris instinctivement ce qui cloche. Marine, qui n'est pas la moitié d'une conne, continue a piocher généreusement dans les idées plutôt orientés gauchistes. Et l'avantage de Marine, c'est qu'elle ne tient pas le discours internationaliste de la gauche. Il me semble que le prolo a compris instinctivement que l'internationalisme c'est bon pour Jacques Atali mais pas pour un OS de chez Citroen.
Par Mlemaudit

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Par Nicolas

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Voilà un exemple typique de la manière de faire des élites, qui n’ont plus une pensée propre mais se contente d’une logique électoraliste. Il s’agit de savoir comment remporter des suffrages, de savoir ce que les gens pensent à travers des chiffres froids, des graphiques muets. En terme de rigueur scientifique ça vaut pas un clou (et c’est faire insulte aux clous car il aligne les incohérences, les approximations et les conclusions hâtives) : mais cette approche pseudo-scientifique est assez typique des élites totalement déconnectés de la population, qui croient pouvoir savoir comment pensent les gens à travers des pourcentages. Le grand non-dit de cet article, la catégorie de pensée que vous échappe – de bon sens au demeurant – serait de donner la parole au gens : notez qu’on leur fait dire des tas de chose, mais uniquement à travers des pseudo-analyses. Quoi ?! laissez le peuple avoir voix au chapitre, mais vous n’y pensez pas ma bonne dame ! et le pire dans tout ça, c’est que vous adhérez à cette manière de faire, la soutenez, la revendiquez, alors qu’il s’agit de votre propre prison : car après tout vous acceptez de vous faire mettre en chiffres, en barres et en courbes.

Cet article est une de ces âneries de plus, contenant en creux la négation même de la liberté d’expression, où pour compenser la censure des classes populaires, on prétend parler en leur nom. C’est une attitude de connard, d’enflure de première classe que vous nous donnez à voir.

Pour finir, je veux parler en égalitariste qui aime pas les têtes qui dépassent : s’il veut prétendre dire ce que le FdG doit faire, il s’y inscrit et il milite en son sein à égalité avec les autres militants. J’aime pas trop les connards qui instrumentalisent les médias (« c’est la démocratie » qu’ils disent) pour faire pression sur un parti sans aucun respect pour l’avis de ceux qui le font vivre.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 22:01 le 26/02/2014 par Nicolas.
Par MasterTigrou

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

C'est amusant, parce que l'analyse d'Aurélien Bernier semble assez cordialement accueillie par le FDG (ou en tout cas par Alexis Corbière dans cette émission ).

Mais bon, je ne voudrais pas contrecarrer votre vigoureuse mauvaise humeur.
Par Aline Marchetto

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Arrête de faire la pub gratuite à ton parti .Neutralité et respect des asinautes zut .
Par Mlemaudit

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Pour fini, je veux parler en égalitariste qui aime pas les têtes qui dépassent

oui, on a vu ce que donnait votre idéal égalitariste:

"les gens sont des crétins, blablabla, moi j'ai tout compris blablabla", s'en suit une bouillabaisse inconsistente.

Le vrai drame de l'extreme gauche des années 70 c'est qu'elle était pleine de petit dictateurs ultra dogmatiques égocentriques et paranoïaques. Elles n'a jamais-pour cette raison- attiré que des gens trop pauvres pour être enrôlés par d'autres sectes. On était déjà bien loin des mouvements ouvriers américains ou de la commune de Paris.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:17 le 26/02/2014 par Mlemaudit.
Par Nicolas

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Ahaha, c’est vrai que c’est terrible la dictature que j’opère sur ce forum ! Quant au dogme, j’attends que ça, de lui défoncer sa gueule, depuis tout à l’heure je ne fais que réclamer que les gens parlent de ce qu’ils pensent eux ! J’en ai rien à foutre de ce que pensent Corbière, Sapir, Piketty, je suis bien assez grand pour me faire mon avis, pour aller les lire si l’envie m’en prenait. Vous essayez de faire passer ma liberté pour du dogmatisme, et votre soumission pour de l’humilité. C’est d’un ridicule !

« Le vrai drame de l'extreme gauche des années 70 c'est qu'elle était pleine de petit dictateurs ultra dogmatiques égocentriques et paranoïaques. »

Tenez voilà un message insultant et plein de morgue. En effet, je suis jeune et je n’ai donc pas connu cette période, je ne sais pas comment les gens étaient à cette époque. Facile de me balancer un truc à la gueule alors que je n’ai absolument aucun moyen de m’en défendre. Comme quoi on peut être méprisant sans le vouloir… Et l’égalité est une chose bien étrange qui se dompte difficilement. C’est une petite pensée que je soumets à votre sagacité, comme une bouteille jetée à la mer.

Quant aux autres références, c’est bien pour se la pêter en soirée. Mais ça va pas plus loin.

C’est juste un dernier cri de colère que j’envoie, un signal d’alarme, comme une manière d’alerter une dernière fois sur l’ennui que me procure ce forum depuis quelques temps. Après ça, je crois que ce sera terminé, du forum, et à la fin de l’abonnement d’@si tout entier, qui ne produit plus les émissions de Maya et de Judith. Après ça, je vous laisserai dans votre fange, entre les biens pensants, les soraliens et autres dieudonnistes que compte ce forum. Tous à se revendiquer de choses qu’ils ne sont pas, à vivre par procuration. Tout ceci pue la merde à plein nez, et je commence vraiment à avoir un chatouillement aux narines.

J’en ai putain de ma claque qu’on soit sommé de prendre parti pour telle ou tel chef et que l’expression critique de telle ou telle côterie soit prise pour une attaque tandis qu’on est supposé rendre des comptes permanents sur le clan que les gens nous collent sur le dos.

J’en ai putain de ma claque qu’on soit sommé, nécessairement, de se ranger dans des débats usées jusqu’à la corde, tant ils sont rabâchés. Façon de faire du sur-place. Tout ceci n’est qu’une comédie, un théâtre de gens qui font semblant d’être démocrates parce qu’on leur a dit de l’être, mais qui n’ont absolument aucune idée de ce que c’est.

Mais c’est moi le dictateur hein ? Ben restez dans vos certitudes de bien-pensant !

Ce discours sur la marine, par exemple, je ne le supporte plus, et me foutre un article de journal me met hors de moi. Mais bordel de merde, des sympathisants FHaine on en croise tout le temps. Y’a pas besoin d’aller se référer à une source officielle. Êtes vous si soumis pour ne pas être capable d’appréhender, de penser des gens avec qui vous parlez, qu’il vous faut un journaliste pour vous prendre par la main et vous dire ce qu’il faut en conclure ? On peut discuter direct avec les gens du FHaine. Et ce que je vois, ce n’est pas ce que vous dites, le joli petit discours des journaleux et autres élites “mais faut les comprendre ils ont une bonne intuition”, non ce que je vois ce sont des gens tout mielleux, à la limite de la mièvrerie, d’un premier abord, mais qui, une fois un peu titillés, se révèlent être de parfaits connards qui montrent une haine terrible envers tout ce qui est différent d’eux : le “gauchiste”, l’immigré, le juif, etc. « Et bam et bam vas-y que je te tape dessus ». Ô que tout ceci est parfois dit en des termes affriolants !

Mais bon le chomâge de masse existait avant l’€, le problème du logement n’a rien à voir, etc. etc. Et l’UE & la mondialisation a bon dos, pour vous autres, pour éviter de vous remettre en cause, pour éviter de découvrir, sait-on jamais, qu’il se pourrait que les responsables de l’oppression sur les classes inférieures soient vous-mêmes.

Au passage j’apprécie qu’on me fasse la leçon sur l’internationalisme et qu’on me cite le mouvement ouvrier américain. Chez moi, l’Amérique c’est plutôt le block buster que je viens de télécharger, daube faisant l’apologie du massacre de masse qui n’a rien à envier aux nazis façon Soral.

Et bang ! voilà que Mediapart vient de publier un article sur le lieu commun des ouvriers qui votent FHaine. C’est cadeau. C’est couillon pour vous. Sans trop me vanter, j’avais fait il y a longtemps une analyse statistique des votes par communes : il en ressortait aussi que les gens du FHaine n’étaient pas de gauche. En effet, pas de corrélation avec la gauche. Voilà voilà… C’est une analyse que j’aimerai bien refaire de manière plus systématique pour les trois dernières élections histoire de voir l’évolution, mais je n’ai jamais pris le temps de la mener jusqu’au bout :'(
Par MasterTigrou

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Citation:
Sans trop me vanter, j’avais fait il y a longtemps une analyse statistique des votes par communes

Je vous livre à ce sujet la pensée, récente, d'un brillant esprit :

Citation:
Voilà un exemple typique de la manière de faire des élites, qui n’ont plus une pensée propre mais se contente d’une logique électoraliste. Il s’agit de savoir comment remporter des suffrages, de savoir ce que les gens pensent à travers des chiffres froids, des graphiques muets. En terme de rigueur scientifique ça vaut pas un clou (et c’est faire insulte aux clous car il aligne les incohérences, les approximations et les conclusions hâtives) : mais cette approche pseudo-scientifique est assez typique des élites totalement déconnectés de la population, qui croient pouvoir savoir comment pensent les gens à travers des pourcentages

Chacun retrouvera aisément de qui il s'agit.
Par Nicolas

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Lol, je me doutais bien que vous alliez le ressortir, un véritable robot. Mais complètement à côté de la plaque.

Je connais la valeur de mon analyse. Et la mienne à moi est un peu plus couillue que 90 % de ce qu’on trouve chez les journaleux, sorte de corrélation de cartes améliorée et bien plus précise (mais doit-on réellement réclamer à des littérateurs de savoir compter ? Tant qu’on ne me demande pas de faire du Proust…). Pourtant je ne tire pas de conclusions exagérées : électeurs du FHaine et gauche n’ont rien à voir. Point. Après, ce que pensent les ouvriers, c’est une totale inconnue pour moi… Par contre les sympathisants du FHaine, ça va je sais ce qu’ils pensent. Et avec eux, ou plutôt contre eux, c’est pas de quartier. Point. Tout comme l’ensemble des vautours qui traînent en ce moment en politique et qui en tiennent une couche chacun à leur manière dans leurs obsessions politiques.

Et comme j’y pense que maintenant, je rajouterai : le repiquage d’idées de gauche par Le Pen, ça sonne complètement faux, c’est bidon. En conséquence donner crédit à ce genre de théorie en dit bien plus sur vous que sur la marine, et c’est totalement irresponsable. Vous surestimez ici totalement la capacité de propagande : il ne suffit pas de tenir tel ou tel discours pour se positionner en politique. Cela tient aussi à tout un tas de choses : la perception dans notre entourage et dans notre milieu social des différents positionnement politiques, la manière d’être des candidats, les formes du discours, le vocabulaire utilisé, les canaux de diffusion, etc.

Par contre ce qui m’eût été utile de savoir il y a quelques années, plutôt que les énièmes cacas nerveux du FHaine, c’est de savoir que le PC a viré casaque durant les années 90 : cela je ne l’ai su que sur le tard alors que ça m’aurait permis d’autres perspectives concernant la gauche dans ce pays.
Par Mlemaudit

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Par Retraité volontaire

RV en mode Troll

>>Après ça, je crois que ce sera terminé, du forum, et à la fin de l’abonnement d’@si
Surtout pas malheureux ! Ici, vous n'avez (presque) que des amis. Pensez-donc, des phrases comme
>>les sympathisants du FHaine, ça va je sais ce qu’ils pensent. Et avec eux, ou plutôt contre eux, c’est pas de quartier. Point
c'est l'orgasme assuré pour beaucoup de fans. Tant d'humanisme, de retenu et de militantisme pour la cause du "vivre ensemble" force l'admiration et fait mieux ressortir le coté haineux du FN.
Non ?
Par MasterTigrou

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Citation:
Je connais la valeur de mon analyse. Et la mienne à moi est un peu plus couillue que 90 %

Je vous signale gentiment que les couilles ne sont pas le siège de la pensée.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

sauf en de rares cas où la pensée ne peut sièger ailleurs.
Par Aline Marchetto

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Bien dit Nicolas ..ton coup de gueule fait du bien ;;
Par Nicolas

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Juste lol.

« Des gens comme vous, j'en connais des brouettes. » Faudrait veiller à pas répondre à côté de la plaque la prochaine fois pour être crédible.

C’est bien simple je vais sur forum A :
débat nationaliste vs internationaliste, débat Todd vs Atali, débat européiste vs nationaliste.
Je vais sur un forum B : une variante, avec les mêmes catégories de pensée, les mêmes arguments, les mêmes réflexes.
Je vais lire tel journal : rebelotte. On prend les mêmes et on recommence.
Je discute IRL avec untel : rebelotte.

Les gens sont d’un conformisme, vivent dans leur prison, intellectuelle, dorée. Et toujours les mêmes arguments. Le discours que vous me tenez, je l’ai entendu des milliers de fois !

Je vous laisse dans votre minable petite existence, dans votre ridicule posture du « moi je tiens compte du prolo. » sans être capable d’en rapporter autre chose qu’un lieu commun : pas de petits témoignages à se mettre sous la dent ? genre quelqu’un qui défend tant le prolo n’a jamais su aller leur parler ? ça mord pas… Vous ne savez peut-être pas je ne viens pas sur le forum @si pour y lire ce qui est répété partout.

Au fait les crétins nationaliste que je mentionne sont des gens sur @si, vaste repère de prolo comme chacun sait…
Par Mlemaudit

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Je vous laisse dans votre minable petite existence, dans votre ridicule posture du « moi je tiens compte du prolo. pas de petits témoignages à se mettre sous la dent ?

demain j'irais faire mes courses à Lidl avec mon caddie qui a une roue qui couine.

en boitant?

( je fais de mon mieux hein!)

genre quelqu’un qui défend tant le prolo n’a jamais su aller leur parler ? ça mord pas…

et l'odeur, vous en faites quoi?
Par Nicolas

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Et hop le bottage en touche. Pauv’ guignol !
Par Aline Marchetto

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Non en vérité ils ne sont pas prolo mais veulent penser pour eux et décider à leur place ce qui est bon pour eux mais surtout ce qu ils les arrangent à ces non prolos plus middle class q autre chose...
Par Mlemaudit

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Au moins, moi je juge les gens sur leur propos et pas sur ce que j'imagine qu'est leur vie. ;-)


césuikidikiyè.
Par Caym

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

J'ai un peu de mal avec la position ; j'ai raison vous êtes des cons.

Avoir raison seul dans un corps social ne sert pas à grand chose (même si j'ai beaucoup de sympathie pour Cassandre) à part flatter son propre ego. Et c'est encore pire en prenant les gens de haut.

Quand je parle autour de moi je ne vois pas autant d'illusion que vous, je discerne plutôt une servitude matérielle chronophage, fatigante, une profonde envie d'être peinard et que les proches se portent bien.

Croyez, si vous voulez, avoir été le seul à avoir déchiré le voile sur la terrible vérité, si ça vous fait du bien c'est déjà ça.
Par MasterTigrou

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Citation:
Mais bon la dernière fois que j’ai tenté de dire mon opinion sur l’Europe, y’a des nationalistes bas de gamme qui me sont tombé dessus (les couillons ont cru que j’étais européiste).

Votre honnêteté intellectuelle ne varie pas, "Nicolas".
Personne ne vous est "tombé dessus", et personne ne vous a empêché de parler sur ce forum, donc vous n'avez pas seulement tenté de dire votre opinion... ou alors c'est que l'impossibilité vous est consubstantielle.

Citation:
Moi je sors les popcorns ; vive le cynisme !

Pauvre Diogène.
Par Nicolas

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Lol. Pour rappel.

Quid de l’augmentation des prix d’import ? (et pas d’entourloupe à la Piketty : dévaluation monétaire => ré-équilibrage de la balance commerciale => augmentation des prix)
Quid des attaques sur la monnaie française ?
Quid de la politique monétaire et économique qui en résultera ? (pas de Yakafocon, soit Piketty assume et rejoint un parti en se démerdant pour devenir ministre, soit il ferme sa gueule : parce que c’est pas lui qui choisira la politique, ce sera le ministre qui en fera qu’à sa tête ce qui revient vu le contexte actuel à mener une politique de droite – qu’elle soit solférinienne ou sarkozyste ou lepéniste).
Par MasterTigrou

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Ben commencez par lire la FAQ que Sapir a postée à ce sujet, il y a la réponse à votre question sur le coût des importations :
[russeurope.hypotheses.org]
[russeurope.hypotheses.org]

(il serait de toute façon illogique, d'une part de fustiger la concurrence déloyale des pays à moindres salaires, d'autre part de déplorer une augmentation des prix des produits importés depuis ces pays... il faut savoir ce qu'on veut : des prix ajustés à un niveau de vie digne pour les travailleurs, ou des biens de consommation abondants à bas prix)

Ensuite, je ne vois pas le rapport avec Piketty, qui à ma connaissance ne s'est pas prononcé pour la sortie de l'euro.

Citation:
Quid des attaques sur la monnaie française ?

Quid, en effet. Le franc a résisté pendant quelques décennies avant d'être remplacé par l'euro, et la France n'est pas encore une économie de troisième zone (contrairement à la Grèce).

Il est vrai que l'euro est, pour l'instant, rarement attaqué. Mais ça n'empêche les économies nationales des pays de la zone euro d'être, elles, attaquées (souvenez-vous de la montée des taux de la dette grecque, mais aussi portugaise, etc.).

Citation:
Quid de la politique monétaire et économique qui en résultera ?

Celle qu'on décidera, précisément, ce qui est la différence d'avec l'euro où les règles du jeu sont extrêmement contraintes par le montage institutionnel.
Par Nicolas

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Je voulais dire Sapir, ai confondu.

Pour le reste. Je ne discute pas avec un lien http, ni avec Sapir. Je veux vous voir vous défendre votre morceau de bœuf. Ça me permettra de voir si vous avez les reins assez solides pour comprendre ce dont vous parlez, ou si vous êtes juste un propagandiste, qui relaie complaisemment un truc dont vous ne comprenez pas les tenants et aboutissants.

Et ça commence mal, vu que vous ignorez les spéculations qui ont eu lieues sur le franc.

« Il est vrai que l'euro est, pour l'instant, rarement attaqué. Mais ça n'empêche les économies nationales des pays de la zone euro d'être, elles, attaquées (souvenez-vous de la montée des taux de la dette grecque, mais aussi portugaise, etc.). »

Ça c’est du pur bottage en touche. Ça n’enlève rien à la pertinence de mon argument. Et c’est totalement à côté de la plaque concernant la situation : Hollande a baissé la tête précisément face aux menaces, il le dit lui-même : réduisons la dette pour retrouver notre souveraineté. Pour la dette c’est vite vu : on paie pas ; pour la monnaie c’est beaucoup, beaucoup plus délicat de lutter contre les spéculateurs.

« Celle qu'on décidera, précisément, ce qui est la différence d'avec l'euro où les règles du jeu sont extrêmement contraintes par le montage institutionnel. »

Je vous demande « qui », vous me répondez « on ». Je veux des noms, des noms bordel de merde ! Pas de discours de noyage de poisson pour se la pêter en soirée. Delors n’est pas un “montage institutionnel” (c’est quoi ça d’abord ?), c’est un Français qui se vante d’avoir pratiqué une politique de droite au nez et à la barbe de tous !

Et puisque vous insistez j’en rajoute une :

Quid des statuts de la banque centrale française ? Répondez, direct, sans lien, de mémoire comme ça. Voir si le moment venu, lorsqu’on sortira de l’€, vous serez capable vraiment de sortir dans la rue parce que vous allez sentir l’arnaque, où si vous allez gober tout ce qui se dira à ce moment là.
Par MasterTigrou

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Citation:
Je veux vous voir vous défendre votre morceau de bœuf.

Qu'est-ce que vous voulez que ça me fasse ? Votre logique de transformation du débat en pugilat ne m'intéresse pas.
Vous ne voulez pas lire les arguments de Sapir ? Très bien, je ne vais pas m'amuser à les résumer pour satisfaire votre paresse intellectuelle.

Citation:
Et ça commence mal, vu que vous ignorez les spéculations qui ont eu lieues sur le franc.

Bien sûr que non, je ne les ignore pas. Mais reste ce constat : le franc a résisté. Par conséquent, brandir les attaques contre le franc comme si ça allait mettre le pays en l'air est de l'enfumage.

Citation:
Hollande a baissé la tête précisément face aux menaces, il le dit lui-même : réduisons la dette pour retrouver notre souveraineté

Ça c'est seulement si vous croyez que Hollande avait à l'origine l'intention de résister. Je vous laisse à vos illusions.

Citation:
Je vous demande « qui », vous me répondez « on ». Je veux des noms, des noms bordel de merde ! Pas de discours de noyage de poisson pour se la pêter en soirée.

Vous êtes bête ? Vous connaissez la notion de souveraineté populaire ?
Bien sûr, le résultat de la souveraineté populaire peut vous déplaire - ainsi qu'à moi. C'est le sel de la démocratie, voyez-vous. Mais je préfère ça au joug d'un dispositif supranational.

(par ailleurs, si je voulais me "la péter en soirée", ce ne serait pas avec un pompeux cornichon de votre genre...)
Par Nicolas

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Ahah la souveraineté populaire ! Automagiquement établie par la magie des magiciens. C’est exactement le même raisonnement qui a tenu lieu d’argument pendant des années sur l’Europe : — vous verrez elle sera démocratique & sociale — qui, que, quoi, où, donc, comment ? — mais puisqu’on vous le dit… faites nous confiance !

Niais un jour, niais toujours.

Quant à Hollande je ne me suis jamais fait illusion et c’est, encore, un faux procès que l’on me fait. Tout a été très clair dès le départ, et même si les gens n’osent pas toujours trop se l’avouer à eux-mêmes, il est assez aisé de voir que ceux qui ont voté pour lui adhèrent à 200 % à la politique qu’il aura mené jusque maintenant : courber l’échine est leur seconde nature.
Par MasterTigrou

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Citation:
Quant à Hollande je ne me suis jamais fait illusion et c’est, encore, un faux procès que l’on me fait

Donc vous mentiez, ou vous êtes schizophrène. Pour le second cas, je vous conseille de consulter. Pour le premier cas, cela colle assez bien au personnage que vous campez ici.
Par Nicolas

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Citez-moi alors, où ai-je dis qu’Hollande a changé d’avis en cours de route ?

Citation: Hollande a baissé la tête précisément face aux menaces

C’est ce que j’ai dis, j’avoue que ça laisse l’ambigüité (d’ailleurs vous étiez plus prudent deux commentaires au-dessus : vous étiez sur le mode conditionnel) mais je confirme ici pour la deuxième fois : j’ai toujours admis l’idée que Hollande avait déjà fait son choix et ce bien avant les présidentielles. Et durant les présidentielles il y avait suffisament d’éléments concordants pour se faire une idée juste sur le personnage (un truc de Ruffin notamment, une campagne plus que molle, l’ambiguïté sur un certain nombre de points dans sa campagne). Les Français, globalement ont voté en connaissance de cause : vous me faites la leçon sur la démocratie, vous connaissez en théorie c’est bien. Mais en pratique vous avez un poil du mal à admettre que les Français sont majoritairement d’accord avec tout cela, et que c’est la souveraineté populaire, celle que vous chérissez tant, qui a décidé l’union européenne et qui entend faire la sourde oreille concernant les politiques réellement menées et les gens en poste.
Par MasterTigrou

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

C'est amusant, à certains moments vous trouvez que tous les gens sont cons (à part vous bien sûr), et à d'autres vous postulez qu'ils sont tous intelligents, qu'ils ont accès aux mêmes connaissances politiques que vous, et qu'ils ont percé à jour les mensonges de Hollande avant même l'élection. Vous leur enlevez aussi une autre explication possible : dans un deuxième tour Hollande-Sarkozy, on peut trouver raisonnable de voter pour celui qu'on estime "le moins pire".

Démêler les raisons de la victoire de Hollande (ou de la défaite de Sarkozy) ne saurait donc porter à une conclusion aussi simpliste que "c'est parce que les Français sont pour les politiques menées par l'UE".
Le fait est qu'à la seule échéance récente portant explicitement sur la construction européenne (référendum de 2005), les Français ont voté NON. C'était, pourtant, avant la crise financière, la chute de la Grèce, etc.
Par Jules

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

+1 MasterTigrou


"en pratique vous avez un poil du mal à admettre que les Français sont majoritairement d’accord avec tout cela, et que c’est la souveraineté populaire, celle que vous chérissez tant, qui a décidé l’union européenne"

Un peu mon n'veu qu'on a du mal à l'admettre. Au moins autant que vous aurez du mal à le démontrer...
La "souveraineté populaire", c'est ce truc qui vaut à celui qui la revendique de se faire traiter immédiatement de "populiste" (cf. la réponse réflexe de la député PS lors de l'émission sur la Nouvelle Donne). Cela montre quand même qu'en pratique, le système politique actuel n'est pas tout à fait à l'aise avec le concept... Frédéric Lordon l'explique pas trop mal.
Par Aline Marchetto

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Merci Jules j y est lu quelque chose d important en ce moment ou l on veut obliger des pays à rentrer dans le système FMI OMC UE : extrait choisi

:Le régime qui succède au fordisme est tout autre. A l’exact opposé de ce que soutient la doctrine néolibérale, la déréglementation généralisée ne produit aucune croissance : il suffit de comparer en longue période le taux de croissance moyen en Europe sur les périodes 1945-75 et 1985-2013 pour que l’affaire soit vite entendue. Les mondialisateurs libéraux répondent en général à ce genre d’objection en préférant détourner le regard vers les BRICS et autres pays émergents… à ceci près, comme l’a montré Rodrik [2], que le succès de ces pays doit tout ou presque… au fait qu’ils ont pris bien soin de n’appliquer aucune des recettes que leur préconisait le FMI, la Banque mondiale et l’ensemble des prescripteurs autorisés du néolibéralisme !

Voilà la vraie raison de la diabolisation des pays du BRIC dont la Chine et la Russie qui se sont dépêcher de ne plus dépendre de cet organisme à frabiquer de la misère, pauvreté, et maintient les pays poins et pieds liés à la merci des grands pays riches en subsidiarité perpétuelle.

Tout comme l UE abolie les lois républicaines et souveraines de notre pays Sortir de L Europe et de l € est primordiale. Chouard et d autres économistes attérés demandent le boycott des élections européennes..AVIS A LA POPULATION ..
Par zogleheros

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Pour quelqu'un qui prétend être au dessus du lot, vous faites preuve soit d'une mauvaise foi, soit d'un manque de sens économique basique.

On ne peut pas à la fois bénéficier d'une monnaie forte qui entraînerait des importations à bas coût et une hausse du niveau de vie, et d'une monnaie faible qui permettrait de relancer l'exportation, et diminuer le chomage. On a la monnaie qu'on mérite, que le système économique et industriel du pays permet d'avoir. Si on trafique trop sa monnaie par rapport à son valeur réelle, on ne peut qu'entraîner des déséquilibres, dans un sens comme dans l'autre (c'est tout aussi néfaste pour l'économie d'avoir des gros excédents commerciaux que des gros déficits).

On ne peut pas à la fois avoir une baisse du chomage et une hausse des salaires. Il faut choisir entre répartir entre tout le monde les richesses, ou les concentrer chez ceux qui arrivent à avoir un emploi.

Les attaques monétaires sont un problème, mais régler ce problème en unifiant les monnaies, c'est la pire façon de le faire. Il faut repenser le système monétaire international, et à défaut de pouvoir le faire, il existe des moyens de s'en protéger ou d'en limiter les effets. D'ailleurs en général les attaques monétaires ont fait des ravages car les politiques monétaires elles mêmes étaient inadaptées (la célèbre politique du franc fort), il y a énormément d'exemples dans l'histoire économique (les britanniques qui ont voulu garder une livre forte après la 1e guerre mondiale par exemple).

Quant aux intellectuels, ce n'est pas nécessairement leur rôle de faire de la politique. Marx n'en a pas fait, c'est Lénine qui a mis le communisme en Russie.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 12:15 le 27/02/2014 par zogleheros.
Par zogleheros

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Précision sur les attaques monétaires : C'est la suppression du contrôle des changes qui a amplifié le problème.

Et si vous voulez un nom d'un politique, François Asselineau. Il explique tout ça bien, peut etre mieux que Sapir.

Il n'y a pas que des tarés comme Soral et Dieudonné chez ceux qui souhaitent rétablir la souveraineté populaire.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 12:31 le 27/02/2014 par zogleheros.
Par MasterTigrou

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Citation:
On ne peut pas à la fois avoir une baisse du chomage et une hausse des salaires. Il faut choisir entre répartir entre tout le monde les richesses, ou les concentrer chez ceux qui arrivent à avoir un emploi.

À court terme on ne peut pas (c'est-à-dire par un simple jeu de vases communicants). À long terme il est évident qu'un chômage faible favorise les revendications des salariés, donc la hausse des salaires. De plus une baisse du chômage entraîne en général un accroissement des richesses via la hausse de la production.
Par Korama

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Anne Sophie, vous pourriez aussi inviter François Asselineau.
Par gondalah

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Ras la casquette des nationalistes.
Par Korama

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Ras la casquette des européistes béats.
Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Heureusement qu'il n'existe rien d'autre au milieu.
Par gondalah

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Ouais... Un europeiste comme moi qui vote non en 2005... Quelle cohérence...
Par Neirda

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Voici la dernière intervention de François Asselineau à la demande du Conseil Economique Social et Environneental (CESE)
http://www.dailymotion.com/video/x1d9af4_audition-de-francois-asselineau-igf-cese_news#from=embediframe
Par gondalah

Le fantasme Lordon/Quatremer.

On en rêve.
Quatremer exposant toutes sa propagande libérale européiste.
Lordon le contrant point par point.
Quatremer s’effondre, la tête entre les mains, reconnait ses fautes, admet l'inconsistance de sa pensée, son rôle abject dans la survivance infâme du système...
Mais rien de cela n'arrivera.
Lordon, ou n'importe quel héros de l’humanisme ne pourra triompher de tout les quatremers qu'il trouvera sur son chemin.

Il ne triomphera pas en 2h de débat avec un présentateur qui veut donner les mêmes chances à chaque interlocuteurs.
Il ne triomphera pas sur un débat qui ne serait qu'économico-politique.

Pour triompher, il faudrait que la vertu de Lordon expose Quatremer. Que l'on comprenne que ce dernier se fiche de la misère, se fiche de l'injustice, est vide de toute réflexion et ne voit pas plus loin que sa carrière d'homme réseau.

Concrètement, il faudrait un dispositif plus long.
Imaginons, une série d’interviews ou chaque interlocuteur exposerait sa pensée.
Imaginons ensuite que ces interlocuteurs se poseraient par journaliste interposé des questions.
Imaginons que des articles, des chroniques, des forums viendraient questionner chacune des pensées.

M'est avis qu'on s’apercevrait que ce qui sépare Lordon et Quatremer n'a rien ni de politique, ni d'économique.
M'est avis que ce qui les sépare, une fois mis à jour, empêcherait l'un des deux de se présenter pour un débat.
Mais faute de Quatremer, on pourrait inviter des chiens de garde et leur demander pourquoi l'un est populaire et l'autre non.

Anne-Sophie, pour ces européenne, je rêve d'un ASI qui montre les dents.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Gondalah organisateur de débat !
Par Ervé

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Le mieux est qu'il crée son site et qu'il y consacre tout son temps.
Par gondalah

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Encore cette histoire? Z'êtes levé du pied gauche ce matin?
Par freudqo

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Autrement dit, la seule possibilité pour que les gens ne soient pas de votre avis, c'est que ce soit des pourritures. Je comprends vraiment de mieux en mieux votre mode de pensée religieux.
Par Mlemaudit

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

IL me semble que ça n'a rien à voir avec le fait d'être une pourriture ou non. Quatremer sert un discours prémaché, ce n'est pas quelqu'un qui est capable de réfléchir, il peut faire des réflexions, mais ça n'est pas réfléchir sur une question donnée.

C'est pour cette raison qu'il est sur touiteur et qu'il y est très en vue: il s'adresse essentiellement au cerveau reptilien. Lordon fournit de long texte extrêmement argumentés. On est à l'opposé intégrale de Quatremer. Lordon a en plus beaucoup d'humour ce qui n'est pas un défaut.

Quatremer sait faire du buzz dans la profession et est reconnu par ses pairs pour ça ( comme le plus gros mangeur de saucisses chez les mangeurs de saucisses). En dehors des professionnels de la profession, je crois pouvoir dire sans trop me tromper que tout le monde s'en fout ou à peu près.
Par freudqo

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Citation:
Pour triompher, il faudrait que la vertu de Lordon expose Quatremer. Que l'on comprenne que ce dernier se fiche de la misère, se fiche de l'injustice, est vide de toute réflexion et ne voit pas plus loin que sa carrière d'homme réseau.


Je m'adressais à cette remarque précise. Lordon, c'est le parangon de vertu, celui qui pense comme il faut, la vraie gauche. Quatremer c'est le social traître.

Il ne peut pas juste avoir des idées différentes, non, il faut qu'il méprise les autres.

Bref, du manichéisme primaire.
Par gondalah

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Disons, que chacun peut tranquillement se dire plutôt Bastaraud, ou plutôt Fofana... C'est sans conséquence.
Par contre, se dire plutôt solidaire, ou plutôt concurrence, c'est autre chose.
Par freudqo

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Bien sûr, et chacun peut se dire parangon de vertu et traiter les autres de pourritures social-traitres. Je vous fais confiance, votre religion leur donnera sans doute un moyen de se racheter lors de la venue du sauveur. Comment ça s'appelle déjà... La rééducation, non ?
Par gondalah

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Bien sûr, et chacun peut se dire parangon de vertu et traiter les autres de pourritures social-traitres.

Effectivement, chacun peut le faire....
Par freudqo

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Ne vous sentez cependant pas obligé de nous le prouver tous les jours. Cette lumière que vous nous apportez, c'est sympa, mais au bout d'un moment, ça aveugle.
Par Jules

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

J'aurais pu tomber d'accord avec vous, freudqo, sur le manichéisme primaire, s'il était question par exemple d'Obama ou Merkel vs Poutine. Mais le cas Lordon/Quatremer se prête malheureusement plutôt bien à une analyse manichéenne basique. Des fois, une analyse simple rend assez bien compte des choses. Et celle de gondalah l'est moins que ce que vous en rapportez, cf. cette remarque à mon avis très juste et lourde de sens : "M'est avis que ce qui les sépare, une fois mis à jour, empêcherait l'un des deux de se présenter pour un débat." Les sous-entendus derrière cette phrase sont tout sauf primaires.
Par freudqo

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Oui, vous avez raison, les propos de gondalah devienne subitement brillant à la lumière de vos propos. Et bien sûr, votre approbation n'a rien à voir avec le fait que vous ayez les mêmes biais écologiques que gondalah hein. Quatremer c'est le vilain, Lordon c'est le gentil. Ça s'est pas manichéen.

Par contre, Poutine c'est le méchant, Obama Merkel c'est les gentils, là rien à voir, il faut réfléchir avant de dire des trucs pareils.

Sérieux, vous la voyez pas la poutre ?
Par Jules

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Sérieux, je ne vois surtout pas l'ombre d'un argument de votre part. Attention, je ne dis pas que gondalah argumente non plus. Je dis qu'en l'absence d'argument des deux côtés, on est dans le "moi je pense que", et que du coup son avis (proche du mien) vaut tout autant que le votre. Sauf qu'il n'est pas aussi prétentieux que vous dans sa manière de l'exposer. Il commence son intervention par "On en rêve", la ponctue par des "m'est avis que". De votre côté, vous pratiquez l'homme de paille et le sarcasme du mieux que vous pouvez. Détendez-vous !

Bon, sinon, relisez moi. Oui l'analyse est manichéenne, je ne le nie pas. Je prétends juste que ça colle pas trop mal avec les faits, et que si on lit gondalah dans le but de comprendre ce qu'il dit et non pas de soulager je ne sais quelle frustration en le taclant le plus agressivement possible, alors on peut détecter que ce qu'il dit va un peu plus loin que "Quatremer = méchant, Lordon = gentil". Vous êtes quand même gonflé d'assumer vous adresser à deux lignes de tout un post quand justement le contexte de cette remarque lui donne tout son sens. C'était ce que tentait de souligner Mlemaudit. Pour reformuler (ce que j'en comprends), gondalah ne dit pas que Quatremer se gargarise de misère et d'injustice, mais plus simplement que ce ne sont pas des données que son mode de pensée considère véritablement. Il est assez évident que l'ego de Quatremer est le premier moteur de ses interventions.
Par freudqo

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Citation:
Il est assez évident que l'ego de Quatremer est le premier moteur de ses interventions.

Alors que chez Lordon, ce sont la modestie et l'altruisme qui le poussent à combattre, n'est-ce-pas ?

Plus sérieusement, qu'ai-je besoin d'argumenter ? La seule vision qui transparaît dans les propos de gondalah est la haine de tout ce qui ne pense pas comme lui. Je n'y peux rien. Oh, vous pouvez le nier, faire semblant d'y voir une pensée plus élevée, parce que ça vous dérangerait vous aussi qu'en réalité Quatremer ne soit pas juste un connard. Vous n'avez en réalité aucun fait pour le prouver, mais je sais bien que les faits n'ont d'importances que lorsqu'il corrobore vos opinions.

Donc, merci d'être descendu de votre petite tour d'Ivoire pour m'apprendre à penser encore une fois. Désolé d'être incorrigible, je sais que vous faites de votre mieux.
Par Jules

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Lordon n'est certainement pas le plus humble de tous les intervenants médiatiques (y a-t-il un seul type qui donne régulièrement son avis qui puisse être veritablement humble ?). Mais ses analyses sont autrement plus argumentées, construites et motivées par une certaine sensibilité de gauche (auquel le mot "vertu" correspond très bien), que ce que peut l'être le cabotinage de Quatremer sur touiteur (et partout ailleurs où je l'ai subi). Ce n'est pas juste une affaire d'opinions divergentes : souffrez qu'il y ait des gens qui portent des opinions divergentes des miennes, de celles de gondalah, ou de celles de Lordon que l'on ne qualifierait pas de "connard", de mégalo ou de cabotin.

J'ai des faits pour montrer que Quatremer se comporte souvent comme un rustre (encore qu'il me faudrait faire des recherches, et ça ne vaut pas vraiment le coup). Je me doute qu'il n'est pas "juste un connard", et je suspecte gondalah de ne pas le penser non plus. D'ailleurs j'ai personnellement la conviction que les purs "connards" malveillants et insensibles, ça n'existe simplement pas. Reste que son personnage médiatique se montre bien souvent irascible, sophiste, et dans la réthorique plus que dans le raisonnement. C'est loin d'être le cas de Lordon.
Je serais tout à fait curieux et prompt à donner de l'importance à des faits qui ne corrobore pas mes opinions. Prétendre le contraire est de votre part complètement gratuit.

Vous pouvez croire que c'est de la mauvaise foi, ou que je me drape dans ma dignité, mais honnêtement, je trouve que la "haîne" transpire plus dans vos interventions que dans celles de gondalah.
Par BuboBubo

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Par Retraité volontaire

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Quatermer ne verra la lumière au bout du tunnel que le jour où il fera un infarctus* !
*Petit rappel: L'ultra-libéral Jean-Marc Sylvestre, après un accident cardiaque qui a failli lui coûter la vie, voyait notre système de santé publique sous un angle moins condamnable puisque c'était grâce à lui qu'il était vivant. Il remerciait ceux qui l'avaient sauvé et on pouvait presque se sentir en empathie avec lui...
Par William Perrin

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Un peu pareil que Dassault qui veut donner acces au dossier complet de son client à l'avocat qui le défend, depuis sa GAV.
Par Jules

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Sérieusement, ce type d'histoire ne serait-elle pas le signe qu'au final, ce qui rend les (néo-)libéraux si dangereux pour la société, ce n'est pas toujours un cynisme égoïste assumé mais plus simplement une déconnection de la réalité ? C'est quelquepart encourageant.
Par gondalah

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Encourageant, pourquoi pas. Par contre, déconnecté de la réalité implique de définir la réalité. La définir (quand bien même ce serait impossible) pour repérer l'ensemble des individus qui en sont déconnectés. Possible que cet ensemble ainsi constitué représente la totalité ou presque de la population. Du coup, encourageant....
Par gondalah

Re: Le fantasme Lordon/Quatremer.

Pour rassurer freudqo, je précise que je me considère comme potentiellement déconnecté de la réalité, et que si traiter quatremer de connard une fois de temps en temps peut me soulager, cela ne résume pas le fond de ma pensée...
Je n'ai pas de haine véritable contre quatremer, mais je suis plus que troublé de vivre dans une réalité ou sa parole est aussi légitime que celle de Lordon.
Par Gustave Monsieur

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Merci Anne-Sophie, super article, j'étais passé à côté des ces appels, comme beaucoup je pense.
A propos de la citation de Delors rapportée par Serge Le Quéau : c'est énorme quand même, non ? Ca vaudrait le coup d'enquêter un peu de ce côté là, essayer de recouper la citation, faire monter le truc, cet aveu d'un carrière politique au dessein général purement néolibéral.
Et puis sur le refus de débattre de Guetta : il a dit quoi précisément ?
Par Jarogne

Re: Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Citation:
Le lecteur peine à cerner les coupables, tour à tour les gouvernements qui, in fine, décident des politiques à mener, ou bien les peuples, qui "ont les gouvernements qu'ils méritent", ou encore les classes moyennes occidentales qui ont aidé au triomphe du néo-libéralisme, "lassées de la pression fiscale demandée par le constant élargissement des protections sociales".

Guetta s'omet évidemment lui-même parmi les "coupables": ce sont lui et ses collègues éditocrates interchangeables qui jouent le rôle d'"idiots utiles" des gouvernements néo-libéraux de gauche et de droite en rabâchant les "réformes nécessaires" et en rabattant toute forme d'opposition réelle au dangers du "populisme".
Quand aux "peuples", Guetta devrait se flatter de participer activement au lavage de cerveau quotidien dont il fait l'objet. Ce "peuple" est pris dans un double étau : un étau institutionnel qui le condamne à une alternance factice entre des partis également libéraux et un étau idéologique qui tente de le convaincre qu'il n'existe pas d'alternative. Que peut vraiment le "peuple" dans cette affaire?
Enfin, cette histoire de "pression fiscale" est typique des plus beaux mensonges des néolibs, puisqu'en réalité on assiste depuis vingt ans à un constant rétrécissement des protections sociales.
C'est avec ce genre de story telling directement inspiré du MEDEF qu'on parvient effectivement au "triomphe du néo-libéralisme".

Comme dirait Lordon, avec ce genre d'éditocrates, on ne sait jamais vraiment si on a affaire à des cyniques ou à des cons.
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page