Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Belgique, Allemagne, Québec... le pouvoir très relatif des vigies du journalisme

observatoire Par la rédaction publié dans le dossier : Déontologie en miettes discuté depuis 10:56 le 07/12/2017

À quand un Conseil de déontologie du journalisme ? C’est la proposition portée par Jean-Luc Mélenchon qui a lancé cette semaine une pétition en ce sens. L’idée n’est pas neuve, elle compte d’ailleurs des précédents à l’étranger. De la Belgique au Québec en passant par l’Allemagne, petit tour d’horizon de quelques conseils de presse étrangers... aux pouvoirs très relatifs.
Un “tribunal professionnel” pour les journalistes qui manqueraient à leurs obligations déontologiques. L’idée a été (re)lancée par Jean-Luc Mélenchon, dans un post de blog attaquant le dispositif de L'Émission Politique, après son invitation jeudi dernier sur France 2. Attaquant le “traquenard médiatique” dont il dit avoir été victime, il a lancé lundi 4 décembre une pétition pour ce “tribunal de la presse”, “qui puisse être saisi et qui ait le pouvoir de sanction symbolique contre les menteurs, les tricheurs, les enfumeurs”...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par Météor

Mélenchon bashing partout...

Citation:
Si Mélenchon remet l’idée sur le devant de la scène, il n’en est cependant pas l’inventeur

Pourquoi écrivez-vous ça ? S'en est-il prévalu ?
Non, donc d'où vous vient ce besoin de le remettre à sa place comme s'il avait cherché à faire croire qu'il était à l'origine de l'idée ?...
> Lire ici > Lire en contexte

Par Cultive ton jardin

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Oui, qu'est ce qui se passe sur ASI? Je trouvais les articles plutôt neutres par rapport à Mélenchon, et dans le contexte systématiquement dénigrant, ça donnait presque l'impression d'un a priori favorable.
Outre le titre, qui annonce bien la couleur, j'ai du mal à comprendre l'objet de l'article: un Conseil Déontologique ne suffira pas à rendre la presse vertueuse... ah bon? quelle surprise, dans un monde où même l'ONU parle dans le désert.
Du coup... pourquoi faire ceci ou cela, retournons au dodo (avec une bonne dose de somnifère), cessons de lire des articles, et d'en écrire....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Gwir

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Ce qui est marrant avec les Trolls bien pensants, type Tigri et Le gall & Co, c'est cette capacité à étaler leur vide dans les propos...

Factuellement:

1 - La carte de Presse en France est donnée... c'est un fait, les critères pour l'avoir sont ridicules en comparaison de toute autre profession, et au regard de l'impartialité que l'on est en droit d'attendre. service-public

= "Pour obtenir la carte de presse, le journaliste, qu'il travaille en France ou à l'étranger, doit remplir 3 conditions :

- exercer l'activité de journaliste de façon principale et régulière (depuis au moins 3 mois lors de la première demande), à plein-temps ou à mi-temps ;
- en tirer plus de 50 % de ses ressources, que le journaliste soit salarié mensualisé ou rémunéré à la pige ;
- être employé par une entreprise de presse écrite, sur internet ou audiovisuelle ou une agence de presse agréée."


Bref, strictement n'importe qui peut l'avoir, le tout pour 48,80 euros par an.

2- La demande de mélenchon, n'est pas une reprise de l'extrême droite, comme en bon petit Troll vous tentez, comme les idiots utiles pendant les élections diverses d'ailleurs le font, de faire croire. Cette demande émane non seulement des citoyens (taux de croyance dans les journalistes au plus bas dans tous les pays depuis des années, et s'accentuant: 63% des Français ont de la défiance, plus des 2/3 des Français pensent que les journalistes ne résistent pas aux pressions des partis politiques et du pouvoir. Et ce n'est pas tout, 44% des Européens pensent que les informations diffusées ne sont pas digne de confiance... (1) ; Et l'on monte à 68% des américains qui n'y croient plus du tout (2)
Ces chiffres sont Factuels, de 2016 et non de la bienpensance qui vous plaît tant.

Pour vous guider dans vos prismes de lecture, je vous c/c la conclusion de l'article de France Culture:

"Comment les journalistes, principaux acteurs de la vie médiatique, peuvent-ils regagner de la crédibilité, et de la légitimité ? Sur le papier, c’est simple : il leur suffit d’être irréprochable. Mais les conditions de production de l’information perturbent cette ligne de conduite : il faut toujours aller plus vite ! Par ailleurs, la profession peine à s’autoréguler. Pour preuve, elle n’a toujours pas réussi à se doter d’une charte de déontologie qui soit universelle et contraignante.

‘’Faut-il un Conseil de l’ordre des journalistes ?’’


Bref, "vous" pouvez toujours tenter d'affirmer de façon péremptoire des choses fausses, il n'en reste pas moins que "factuellement", cette profession a un énorme problème, à commencer par l'attribution de sa carte, par la non régulation et les non contraintes et sanctions. Et, je n'ai pas parler du fait qu'à l'origine la carte de presse à été instauré pour éviter les conflits d'intérêts avec les personnes dans la communication, etc. Or, depuis, cela a été tout simplement contourné par le fait que les entités privées ont racheté la presse... bref... réfléchissez au lieu de pérorer pour défendre l'indéfendable, si ce n'est être un idiot utile ou partie prenante comme les journalistes qui s'affolent de cette demande relevant de leur propre intérêt et du bon sens... S'ils n'avaient rien à se reprocher, en quoi cela les gênent-ils?... on se le demande... (les médecins ne sont pas gênés, les infirmières non plus, etc etc etc, sans compter que les fautes professionnelles dans n'importe quel métier digne de ce nom, vous pouvez être virer; mais pas là... intéressant...)...
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (116)
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Encore une idée nord-coréenne. Mélanchon devrait savoir que le seul déontologue efficace, c'est le Marché. A condition bien sûr qu'il soit libre. Supprimons tout ce qui rend parkinsonienne la Main Invisible ! Tous les codes, règlements, entraves au libre exercice de la profession de journaliste ! L'informateur seul en face de son informé, sans intermédiaire parasite, Marché et Démocratie se rejoignant enfin dans une étreinte torride !
Par Pierre38330

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Mélanchon

Cher Aloys von, si vous vous prenez pour Perec, c'est raté. Il reste un "é".
Par Hannah Themista-Soubirous

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Mailanchon ( la disparition )
Par Tigi

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Citation:
Encore une idée nord-coréenne.

Inutile de chercher si loin.

Cette idée d'un Ordre des Journalistes, d'un tribunal ayant légitimité à statuer sur les dérives de la profession, est juste une vieille idée de l'extrême droite, basée sur le modèle de l'Ordre des médecins né sous le régime de Vichy.

Un sujet sur lequel Philippot trouverait certainement un grand intérêt à plancher avec Mélenchon.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Pétain=Kim Jong Un ! Donc Tigi=Plantu ! On embrouille tout, signe qu'on a peut-être des trucs à oublier, ou faire oublier...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 04:55 le 08/12/2017 par Strumfenberg ( Aloys von ).
Par yack2

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Traitement de l'info.....50000 pétitionnaires en 2 jours et ça monte ,ça monte.....N'est-ce pas l'info principale plutôt que d'ergoter sur ce que c'est ou pourrait-être un tribunal,conseil,comité Théodule de déontologie.......

Il semble que la performance de France 2 a réveillé quelque chose.....Comme l'expression d'un plein le c... de ces mascarades.

En survolant la presse ici ou ailleurs,on en reste à l'écume des choses....Mélenchon -tribunal-censure-coupeur de tête- caractériel....(veuillez compléter)

Si demain on en est à 70000 ou plus.....info anecdotique ou fondamentale?....Savoir pourquoi les gens sont scandalisés....
Par Blastula

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Mais cette information serait favorable à Fi, et c'est désormais proscrit sur ce site. L'abonné du premier jour que je suis le déplore...
Par Cultive ton jardin

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Oui, qu'est ce qui se passe sur ASI? Je trouvais les articles plutôt neutres par rapport à Mélenchon, et dans le contexte systématiquement dénigrant, ça donnait presque l'impression d'un a priori favorable.
Outre le titre, qui annonce bien la couleur, j'ai du mal à comprendre l'objet de l'article: un Conseil Déontologique ne suffira pas à rendre la presse vertueuse... ah bon? quelle surprise, dans un monde où même l'ONU parle dans le désert.
Du coup... pourquoi faire ceci ou cela, retournons au dodo (avec une bonne dose de somnifère), cessons de lire des articles, et d'en écrire.
Par Bracam

Re:

C'est tout-à-fait ça :(
Par avidard

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

C'est sûr que pour ceux qui font du trash, ça ne les gène pas, voire ils considèrent ça comme valorisant. Par contre les "journalistes de référence" et les parangons de déontologie, ça doit les déranger un petit peu de se faire épingler par ces commissions, non ?
Je suppose que ce sont eux les cibles de l'ire Mélanchonienne.
Par Météor

Mélenchon bashing partout...

Citation:
Si Mélenchon remet l’idée sur le devant de la scène, il n’en est cependant pas l’inventeur

Pourquoi écrivez-vous ça ? S'en est-il prévalu ?
Non, donc d'où vous vient ce besoin de le remettre à sa place comme s'il avait cherché à faire croire qu'il était à l'origine de l'idée ?
Par constant gardener

Re: Mélenchon bashing partout...

Dans le même genre :
Mais “le CDJ ne prend que des sanctions symboliques”, note Checknews.
Plus haut : il (Mélenchon) a lancé lundi 4 décembre une pétition pour ce “tribunal de la presse”, (...) "qui ait le pouvoir de sanction symbolique (...)”.

Tiens, pendant que je suis debout : le Vite Dit de 11H06 relaie la légitime (forcément légitime) indignation des Aphatie, Askolowitch, Legrand à propos d'un bout de phrase de Mélenchon, apparemment pas compréhensible. Et, bien sûr, ASI, dans son rôle de chevalier blanc du décryptage, immédiatement demande à Mélenchon ce qu'il a voulu dire. Mais omet de demander aux indignés ce qu'ils ont compris de cette phrase pour l'être à ce point (indignés).
Par M.Pat

Re: Mélenchon bashing partout...

vous avez une petite idée peut être ? Merci de nous éclairer.
Par constant gardener

Re: Mélenchon bashing partout...

Ben non, justement*. C'est bien pourquoi je me demande ce qui a pu provoquer ce tollé.
Si quelqu'un-e peut m'éclairer, j'en serais ravi.

(*) En fait, sr le coup, j'ai compris que Mélenchon mettait en cause une forme de consanguinité du milieu politico-médiatique, les un-es communiant avec les autres à la fois dans le privé et dans le travail.. Mais, au vu des réactions des 3 éditocrates cités, je me dis que j'ai dû me tromper. Parce que ce n'est quand même pas un scoop.
Par M.Pat

Re: Mélenchon bashing partout...

Mouaif... Moi j'y vois plutot une allusion aux origines libanaises de Salame mais de là à comprendre le sens et l'intérêt de cette allusion... Pourtant Meluche s'entendait avec Lea jusqu'à present...
Par contre je dois reconnaître que ce qu'il a écrit sur Saint Criq etait assez drole. La pour le coup il a sorti la sulfateuse à bon escient.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23:17 le 07/12/2017 par M.Pat.
Par jeanbat

Re: Mélenchon bashing partout...

Moi j'y vois plutot une allusion aux origines libanaises de Salame

et vous vous trompez comme en témoigne la dernière vidéo

[www.youtube.com]
Par constant gardener

Re: Mélenchon bashing partout...

Comme vous, je ne vois ni l'intérêt ni le sens d'une allusion aux origines libanaises de Léa Salamé. Et encore moins pourquoi cette allusion supposée aurait déclenché l'indignation de nos éditocrates vedettes.
Le mystère reste entier.
Par Gwir

Re: Mélenchon bashing partout...

apparemment le mystère s'éclaircit, si c'est bien de ceci dont vous parlez:
mystère
Vraisemblablement, il ne s'agit pas d'une allusion à une quelconque origine ethnique ou religieuse mais plutôt à une allusion aux liens existant entre le mari de Léa Salamé, Raphaël Glucksmann et le Cercle de L'Oratoire, club de réflexion initialement créé pour lutter contre l'antiaméricanisme en France et qui est donc, idéologiquement marqué à l'opposé de Jean-Luc Mélenchon."

ce qui du point de vue de Mélenchon est compréhensible bien sûr, puisqu'il dénonce, entre autre, cela.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09:08 le 08/12/2017 par Gwir.
Par jeanbat

Re: Mélenchon bashing partout...

si ce qu'il dit à une quelconque importance, il s'agit de la communauté des journalistes.
Par folavril-170143 folavril

Re: Mélenchon bashing partout...

C'est aussi ce que j'ai compris (il ne s'agit pas, comme sous-entendent certains ou comme le dit carrément Zemmour, de la supposée judéité de Raphaël Glucksmann - dont je ne sais rien), car, en effet, selon la fiche du papa de Léa Salamé sur [fr.wikipedia.org] :

"Il a également été directeur de l'École des affaires internationales de Sciences-Po Paris de 2010 à 2015".

On connaît les liens très étroits des journalistes et des politiques, formés, comme Léa Salamé, à Sciences-po.

Quand Léa Salamé vient chercher Mélenchon sur son patrimoine, ce qu'il sous-entend à ce moment.là, c'est qu'elle est issue d'une famille probablement bien plus riche que la sienne (diamantaires et hauts-fonctionnaires), et que comme on dit chez Actes Sud : "ce n'est pas sa place de le critiquer pour" s'être acheté un appart et une baraque qui valent maintenant 1 million d'euros.

C'est sûr que ça aurait été bien plus clair de dire : "entre-soi des dominants", "journaliste bourgeoise de mauvaise foi, vendue au grand capital" et de ne pas ainsi prêter le flanc à des accusations d'antisémitisme proprement délirantes.
Par jeanbat

Re: Mélenchon bashing partout...

que la caste médiatique critique des propos qu'elle ne comprend pas ne m'étonne plus.

penser qu'il ai voulu parler de la communauté juive juste parcequ'il a employé le mot "communauté " montre juste qu'ils n'ont aucune autre compétence que de polémiquer stérilement pendant que le monde s'effondre.
Par JEC93

Re: Mélenchon bashing partout...

Délirantes dites vous? L'allusion "communautaire" est suffisamment vague pour que l'on puisse y accoler derrière n'importer quelle saloperie identitaire. Après Filoche, et son tweet du genre gros rouge qui tache, voilà MélAnchon qui de façon plus maîtrisée (pas folle la guêpe) se lâche. La colère est très mauvaise conseillère...

Faut croire que chez les ex-socialo tendance Trotski, avec l'âge on devient incontinent
Par jeanbat

Re: Mélenchon bashing partout...

est-ce que ça compte que dans sa dernière vidéo il mentionne 3 fois la communauté des journalistes?

de façon plus maîtrisée (pas folle la guêpe) se lâche

procès d'intention qui ne repose sur rien d'autre que sur l'opinion des réactionnaires du paf.

a moins que pour vous communauté= communauté juive ce qui est typiquement un raccourci antisémite




Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:19 le 09/12/2017 par jeanbat.
Par JEC93

Re: Mélenchon bashing partout...

Désolé, j'ai du mal à y croire, car il n'était pas à ce moment là dans une situation de stress ou les mots dans le débat passionné peuvent t’échapper.

Pourquoi dire "communautaire" sans aucune autre précision, alors qu'existent les mots "corporatisme", "catégoriel" ou d'autres que le tribunitien, le grand intellectuel doit lui connaitre, pour dire exactement la même chose sans être ambiguë ?
Par jeanbat

Re: Mélenchon bashing partout...

si Vous êtes conscient de faire un procès d’intention et d’emboiter Le pas de tout les reac du paf, libre a vous , de penser ce que vous pensez .
Qu’en gros, Mélenchon ales idées de Soral en ce qui concerne le complot juif .

Parce que c’est ce que soustendent votre discour .
Par M.Pat

Re: Mélenchon bashing partout...

"communauté des journalistes". D'accord avec JC 93 il y avait d'autres mots, on pourrait même ajouter caste... Bref faut une mauvaise foi en acier trempé pour interpréter qu'il disait "communautaire" pour parler des journalistes... Et dans ce cas quelle communauté visait il ? Mystère mais la pensée insoumise est bien trop complexe pour moi, j'ai l'humilité de le reconnaître. Le fait qu'il modifie son texte traduit qu'il a réalisé que ce n'était pas la meilleure phrase de son billet.
Par jeanbat

Re: Mélenchon bashing partout...

mr Pat
il le dit texto dans sa dernière vidéo.à 9,25 [www.youtube.com]

il visait la communauté des journalistes.

vous donnez une connotation antisémite au fait d'employer le mot communautaire ?


Le fait qu'il modifie son texte traduit qu'il a réalisé que ce n'était pas la meilleure phrase de son billet.


donc si il prend des précautions, ça va pas, c'est louche, et si il en prend pas , ça va pas, c'est louche..



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15:12 le 09/12/2017 par jeanbat.
Par M.Pat

Re: Mélenchon bashing partout...

je l'avais vu... Disons que le terme "communautaire" a ma connaissance était assez peu employé pour décrire les journaliste... Une variante insoumise du célèbre "journalopes" ?
Par constant gardener

Re: Mélenchon bashing partout...

C'est curieux, en ce moment, quand un-e politique ou un-e éditocrate (pléonasme) accuse quelqu'un ou une organisation de communautarisme, il s'agit plutôt de Danièle Obono, du PIR, ou de SUD-Education 93. Auparavant, les gagnant-es étaient en général des musulman-es.
Mais si c'est Mélenchon qui utilise le mot, alors c'est de l'antisémitisme.
Va comprendre, Charles!
La "pensée" des Aphatie, Legrand & Co n'est pas tant complexe que tordue.
Par GPMarcel

Re: Mélenchon bashing partout...

" La "pensée" des Aphatie, Legrand & Co" est d'une simplicité calculée, maîtrisée selon un catéchisme bien établi d'une socio-démocratie replète, propre sur elle, "bi-partite", d'alternance drauche/ gaucroite, libéralo-paradis fiscaux, eurobéate...

Ils en débattent au dîner "du siècle" peinardos après avoir couru après les peintres du scooter de Pupujadas.

Tu trempes dedans et tu débites. Les différences sont à la marge.
Elles servent à tirer au sort celui qui paie le resto quand ils déjeunent, tous les jours ensemble....

Ils ne pensent pas, ils vomissent ou régurgitent ce qu'ils croient avoir compris.
Par M.Pat

Re: Mélenchon bashing partout...

L'écriture inclusive ça fait vraiment mal aux yeux.
Par jeanbat

Re: Mélenchon bashing partout...

C’est peut être soral qui lui écrit ces textes , mr pat, allez savoir ...
Ou peut être que dieudonné partage une loge de franc-MAC avec méluche et qu’ils écrivent tout les deux en secret les bases du nouveau parti antisemite ..
Qui sait ..
Par M.Pat

Re: Mélenchon bashing partout...

Arrêtez votre délire de suite Jeanbat, rien dans mes commentaires n'îndique que je soupçonne Meluche d'antisemitisme dans son "communautaire".
Par jeanbat

Re: Mélenchon bashing partout...

"Bref faut une mauvaise foi en acier trempé pour interpréter qu'il disait "communautaire" pour parler des journalistes... "

donc selon vous il ne parle pas de la communauté des journaliste, de la communauté juive.
mauvaise fois veut dire qu'il y a mensonge.

dire que les gens mentent sans dire sur quoi portent leurs mensonges, c'est "spéciale, vous ne trouvez pas?
Par M.Pat

Re: Mélenchon bashing partout...

dans mon 1er commentaire sur ce fil je m'interrogeais sur qu'il entendait par communauté... En aucun cas je n'insinuait qu'il s'agissait de ce que vous citez et vous
repartez pour un questionnement en boucle dont vous assez le secret. Je suis assez couillon pour y répondre mais ça sera terminé pour aujourd'hui...

(je parle de "mauvaise foi" et vous interprétez "mensonge", pfff...)
Par jeanbat

Re: Mélenchon bashing partout...

je trouve cela révoltant qu'on accuse quelqu'un de mauvaise foi sans le moindre début d'argument ou de fondement.
Par jeanbat

Re: Mélenchon bashing partout...

Journalope ?Quel est le rapport ?
Penser que les journalistes représentent une corporation très hiérarchisée , dirigée par des oligarques qui servent leurs intérêts, Et qu’il y règne un très fort esprit de conformisme, ce ne sont pas des idées très nouvelles ...
Et sinon sur le fond? Vous trouvez qu’il a été traité comme n’importe quel autre candidat ? Avec La dose d’esprit critique nécessaires au bon fonctionnement du journalisme?
Vous trouvez qu’il a pu exprimer ses idées ? Ou trouvez-vous comme moi que l’ensemble de l’émission n’avait pour seul but que le déstabiliser Et que c’est du journalisme poubelle ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:39 le 09/12/2017 par jeanbat.
Par Ervé

Re: Mélenchon bashing partout...

Par Faab

Re: Mélenchon bashing partout...

L'article dixit : "le chef de l’Etat a reporté le discours qu’il avait, un temps, envisagé de prononcer pour célébrer l’anniversaire de la loi du 9 décembre 1905"
Le chanoine de Latran l'aurait-il reporté parce qu'il préférait faire un discours en l'église de La Madeleine pour saint Johnny ?

P.S. : faut faire gaffe quand on relie l'excision à la laïcité, la religion, parce qu'il y a des gens qui militent contre la circoncision, et c'est un truc à s'entendre demander de se positionner là-dessus.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:13 le 09/12/2017 par Faab.
Par Robert.

Sur quoi ?

"s'entendre demander de se positionner là-dessus".

Marlène Schiappa ne relie pas l'excision à la religion mais à la coutume ou la tradition et son texte affirme clairement que c'est en laïque que la république lutte contre. Bienvenue à ceux qui militent en ce sens.
Par Bracam

Re: Mélenchon bashing partout...

JEC93, il est grand temps que vous imposiez votre lecture et votre parfaite pratique de la langue et du synonyme vu par vous exclusivement à MélAnchon (ce n'est plus de l'amour, mais de la dévotion déniée) mais surtout à l'entière planète net. Ce ne sera plus un conseil, ni bien évidemment un tribunal dont vous aurez la responsabilité, pensez donc ! vaste tâche que vous saurez assurer, à vous lire nous le savons désormais. Ainsi, nous pourrons enfin aller tranquillement aller à la pêche ou à Courchevel, les affaires courantes étant en de bonnes mains, la discussion rendue à de justes proportions et dépourvue désormais de la moindre inquiétude. Pour les miracles, sémantiques et autres, nous saurons attendre le lendemain que vous nous accorderez (celui qui chante, celui qui chaaaanteuuu).
Par Cultive ton jardin

Re: Mélenchon bashing partout...

Pourquoi utiliser le mot "communauté"? Par exemple pour exprimer que le corporatisme est un communautarisme. Il est notoire que le mot, pourtant très polyvalent, n'est en général utilisé que pour stigmatiser le "communautarisme" des gens qui ont une "apparence" musulmane. Qu'on n'a pas le droit de l'utiliser pour désigner les juifs, sous peine d'être immédiatement déconsidéré. Qu'on ne pense même pas à l'utiliser pour d'autres "communautés", pourtant bien réelles, religieuses ou sociales ou d'origine.

Quand j'étais gamine, dans les quartiers ouvriers, il y avait par exemple des italiens qui venaient tous du même village. Communautarisme? Quand ils se dispersaient, ils se mélangeaient à des grecs, arméniens, espagnols, autres italiens, et... quelques français qui descendaient de leurs montagnes et travaillaient dans les mêmes usines. Communautarisme ouvrier?

Plus tard, il y a eu le foyer Sonacotra. Communautarisme imposé?

Dans certains quartiers de Paris, on rencontre sans arrêt des gens avec un chapeau noir ou avec une kippa: communautarisme?

En vacances à la montagne, dans certains secteurs, on apprend que si les "semaines" de location commencent le dimanche au lieu du samedi, c'est parce que le samedi, c'est shabbat. Communautarisme?

Le XVIème parisien, qui se lève comme un seul homme pour refuser le voisinage de migrants ou de SDF, c'est pas du communautarisme?

Tout un quartier de Hanoi est habité par des français, et je veux bien parier qu'il en est de même pour tous les français à l'étranger. Il est d'ailleurs très difficile pour un primo arrivant (j'ai le droit à ce mot vu qu'il s'agit pas de métèques?) d'habiter ailleurs. Communautarisme?

Il est temps (et c'est peut être l'arrière pensée de Mélenchon) de redonner son sens, non péjoratif, au mot communauté. Et de faire un sort au mot "communautarisme".
Par Bracam

Re: Mélenchon bashing partout...

Il semble aussi qu'il importe avant tout et de manière sectaire, pour beaucoup de gens, de faire un sort par élimination à beaucoup de mots pour la seule raison de l’interprétation qu'ils leur donnent, tout à fait incomprise de la majorité du public. Ce que j'ai lu et comprends comme relevant d'une politisation du langage tout à fait préjudiciable à la nécessité vitale et tout autre de chercher des passerelles entre les gens par la langue (y compris pour les déclarations de guerres qui sont devenues plutôt molles...). Quelque chose qui en appellerait à des traducteurs, en un sens général faute de mieux les décrire, sans se faire trop d'illusion quand même sur la faculté de chacun à écouter ou faire entendre le sens des mots de l'autre. Mais au moins, il me semble que la démarche aurait la qualité de ne pas exclure certains mots avec l'idée un peu folle de supprimer de réels problèmes.
Par constant gardener

Re: Mélenchon bashing partout...

OK.
Là, je comprends bien l'allusion. Ca rejoint d'ailleurs l'idée de consanguinité du milieu, de rapports privés et politiques qui s'imbriquent. Dans le monde des éditocrates - qui est aussi celui de nombre de politiques - en plus de coucher ensemble (en tout bien tout honneur, comme il se doit), on communie dans le néo-conservatisme. Tout cela est connu et documenté. Ce n'est pas un secret.
Donc - au risque de me répéter - j'aimerais qu'on m'explique ce qu'ont bien pu comprendre Aphatie, Legrand & Co pour avoir réagi aussi violemment..
Par l'ôtre

Re: Mélenchon bashing partout...

mais ils n'ont pas besoin de raison ! Mélenchon bashing partout, le moindre prétexte suffit.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Mélenchon bashing partout...

Ouf ! Le mal existe ! on est tranquille, on va pouvoir continuer à être con.
Par Bellatrix

Re: Mélenchon bashing partout...

Ah ce Mélenchon, il finit toujours par nous apprendre des choses.
Par Faab

Re:

Quelle différence par rapport au CSA ? Qui déciderait des membres de ce conseil de déontologie ? Et est-ce à dire qu'on entend attaquer les émissions construites sur la critique, serait-elle agressive et clairement orientée ?
De Marine Le Pen aux boites mises à mal par Lucet, il risque d'y avoir du monde à se plaindre d'être maltraités.

Mais bon, il faut peut-être chercher le sens politique de cette idée, le pourquoi on fait scandale d'une attitude de médias hostiles. Parce qu'au fond, pourquoi devraient-ils aimer la FI ou seulement chercher une position neutre ? S'agirait-il de compter sur leurs tendances de gauche ou sur une mystérieuse vertu leur permettant de s'extraire de leurs opinions, déterminismes sociologiques, professionnels etc. ?
On voit sur @si ce qu'il se passe quand on y travaille ostentatoirement sa neutralité, quand Schneidermann se refuse par exemple à signer le texte en faveur de Le Média. Reproches de ne pas être aimable avec la FI et de ne pas choisir le bon camp.

Au final, n'y a-t-il pas du jeu de rôle dans tout ça, dans le fait de non seulement critiquer une émission mais d'en faire tout un support à communication ? Se montrer comme victime pour fédérer d'autres victimes et éventuellement orienter vers ses propres médias ? Compter vraiment qu'à cause d'une indignation les grands médias changent d'attitude, modifient leur story telling alors qu'ils sont sûr de leur fait, sûr que la FI, et Mélenchon en particulier, doivent être critiqués comme des "radicaux", des violents, de la graine de bolchévique couteau entre les dents ?

Ca me refait penser (et redire) : dans Mélenchon face à Edouard Philippe, ce dernier faisait de la FI des révolutionnaires, sous-entendu des violents, et plutôt que d'accepter ce "beau" rôle romantique, style "Robespierre l'Incorruptible", je m'étais dit qu'il eut été bon de rappeler que Macron avait intitulé son bouquin "Révolution", que c'était lui qui entendait faire violence à la société, passer en force.
A vrai dire, quand on n'entend pas réellement opter pour la violence, qu'on parle comme Mélenchon de "révolution positive et pacifique", il y a peut-être à apprendre de ceux qui l'ont fait, les méthodes de la non-violence à la Gandhi avec toute l'image de "vieux sage" qui va avec. L'image d'un Mélenchon bagarreur ne déplaît pas à tous ces gens, médias et gouvernement, qui se présentent comme la raison, l'objectivité, la respectabilité, les aptes à gouverner sereinement, avec le sourire de Macron et le flegme de Philippe.
Par Bellatrix

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

On peut avantageusement relire ceci, sur la télé vue par Bourdieu.

Quant à l'émission sur asi, elle est ici.
Par kawouede

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Mais c'est pas possible qu'il y ait un tel conseil comme veut JLM en Allemagne, c'est un pays pourri, vendu au grand capital, qui fait rien que d'embêter Poutine pour le jeu des USA ! D'ailleurs il a fait siffler Merkel en meeting, on l'a pas oublié.
Par Blastula

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Être contre la politique de Merkel est-ce être contre l'Allemagne ?
Par evemarie

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Daniel a écouter , c'est JLM qui parle la ... [youtu.be]
Par kawouede

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

évangile selon Jean-Luc pour le prix d'un
Par constant gardener

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Au lieu de perdre votre temps à écrire pour ne rien dire, vous auriez mieux fait de regarder/écouter. Et éventuellement critiquer après.
C'est une excellente vidéo que je conseillerais aussi à DS, Il s'agit en effet pour partie d'une 874e représentation de JLM contre la machine médiatique. Et je serais curieux de savoir ce qu'en dit DS. Savoir s'il y perçoit des insultes et du cabotinage, comme il en avait vu lors du dernier traquenard sur le Service Public? A moins que sa fatigue l'en empêche ...
Par Tristan Le Gall

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Oui, écoutons tous l'évangile de Saint Jean-Luc. Buvons ses paroles comme du petit lait. Laissons-le nous guider vers la lumière.


Et surtout, exterminons tous les mécréants qui osent critiquer ce saint homme. Amen.


- credo de la France Insoumise, livre XII, verset 7.
Par Tigi

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Citation:
Un “tribunal professionnel” pour les journalistes qui manqueraient à leurs obligations déontologiques. L’idée a été (re)lancée par Jean-Luc Mélenchon,

C'est quoi cette idée ?
Créer une sorte d' Ordre des Journalistes, comme il y a un Ordre des médecins ?

Il semble que ce soit une idée que certains cultivent aussi... au FN.

[www.lci.fr]
Par jeanbat

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

la plupart des idées que vous exprimez sur les dangers de l'islam sont directement issues de l’extrême droite.
Par Tigi

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Oh la belle bleue ! :-)
Par jeanbat

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

oui oui ...on va dire :-)
Par Tigi

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Une belle couleur et une belle fumée. Sacré jeanbat. :-)
Par jeanbat

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

sérieusement, vous pensez que vous ne dites jamais de choses que l’extrême droite dit aussi ?
Par Tigi

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Il m'arrive de dire "il fait beau" quand il y a du soleil et quelques cumulus joufflus.

Mais je n'en suis pas au point de prôner, en choeur avec l'extrême droite, l'instauration d'un Ordre des Journalistes.

Elle vous plait, cette idée d'un "tribunal professionnel" pour les journalistes ?

(en attendant peut-être, allez savoir, un tribunal professionnel pour les musiciens)
Par jeanbat

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

je trouverais très salutaire qu'un tribunal prive de leurs carte de presse ceux qui ne respectent pas la charte de Munich, c'est à dire, à quelque chose prés, tout les journalistes.
Par Tigi

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Et pour les musiciens qui font des fausses notes ou qui commettent des musiques pour la publicité, vous envisagez aussi un Ordre des Musiciens ?
Par jeanbat

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

comparaison débilissime.
Par Tigi

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Ce n'est pas une comparaison, c'est juste un autre domaine d'application de votre principe "je trouverais très salutaire qu'un tribunal prive ceux qui ne respectent pas ..."
Par jeanbat

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

et comme vous semblez l'ignorer, si une chose est applicable dans un domaine, elle ne l'est pas nécessairement dans d'autres domaines.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:00 le 07/12/2017 par jeanbat.
Par Tigi

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Si vous l'estimez inapplicable dans votre domaine, abstenez-vous de la préconiser dans un domaine qui n'est pas le vôtre.
Par jeanbat

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

c'est débile.Je ne suis pas boulanger donc je ne peux pas m'exprimer sur le prix, le gout, la qualité du pain..

j'ai, pour exercer mon pouvoir démocratique en tant que citoyen, besoin d'une information de qualité.
c'est donc à moi, ainsi qu'au autre citoyen de veiller à cette qualité.
Par constant gardener

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Par Poloi

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Le domaine médiatique, notamment celui de "l'information", est un pouvoir important, même s'il n'existait pas vraiment au temps de Montesquieu. Et pourtant tout pouvoir nécessite un contre-pouvoir. Principe élémentaire en démocratie.

Alors, oui à un contrôle par les citoyens de leurs journalistes (au moins ceux qu'ils emploient et payent dans le service public)
Par sans foie

non non

la démarcation c'est le droit aux presse-vilèges : accès, premiers rangs, conférences et tout particulièrement obligation de répondre aux questions posées par ; etc.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 16:59 le 09/12/2017 par sans foie.
Par sans foie

L'écart

Le souci ordinal c'est surtout qu'il est à huis clos et que la Cour d'Appel lui fait la révérence.
Par GPMarcel

Re: L'écart

il est vrai que l'asile n'est pas qu'un droit, il peut être établissement.
Par sans foie

Et puis aussi

Je piocherai bien dans la discordance entre les corsaires et les pirates pour distinguer le journaliste du reporter. L'établissement du premier pourrait faire suite aux refuges du second ~ toucan le magistrat déglutissant l'avocat.
Par Diogene

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Les extrémistes même antagonistes se rejoignent souvent.
Par exemple ultra-cathos et musulmans extrémistes sont d'accord sur un point: "la laïcité, au bûcher!"
Par Diogene

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

-mal placé-
- aux geek de chez asi : vous le corrigez quand le bug du forum qui place les réponses au mauvais endroit?-



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:57 le 11/12/2017 par Diogene.
Par jeanbat

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Tigi à l'extreme gauche...
Par Tigi

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Puisque vous semblez demander mon avis : de mon point de vue la laïcité n'a rien à faire au bûcher, mais bien au contraire, elle doit être véritablement mise en oeuvre sur tout le territoire de la République, sans exception : en Alsace-Moselle, en Guyane, etc...

Ce qui n'est toujours pas le cas.
Par Gwir

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Ce qui est marrant avec les Trolls bien pensants, type Tigri et Le gall & Co, c'est cette capacité à étaler leur vide dans les propos...

Factuellement:

1 - La carte de Presse en France est donnée... c'est un fait, les critères pour l'avoir sont ridicules en comparaison de toute autre profession, et au regard de l'impartialité que l'on est en droit d'attendre. service-public

= "Pour obtenir la carte de presse, le journaliste, qu'il travaille en France ou à l'étranger, doit remplir 3 conditions :

- exercer l'activité de journaliste de façon principale et régulière (depuis au moins 3 mois lors de la première demande), à plein-temps ou à mi-temps ;
- en tirer plus de 50 % de ses ressources, que le journaliste soit salarié mensualisé ou rémunéré à la pige ;
- être employé par une entreprise de presse écrite, sur internet ou audiovisuelle ou une agence de presse agréée."


Bref, strictement n'importe qui peut l'avoir, le tout pour 48,80 euros par an.

2- La demande de mélenchon, n'est pas une reprise de l'extrême droite, comme en bon petit Troll vous tentez, comme les idiots utiles pendant les élections diverses d'ailleurs le font, de faire croire. Cette demande émane non seulement des citoyens (taux de croyance dans les journalistes au plus bas dans tous les pays depuis des années, et s'accentuant: 63% des Français ont de la défiance, plus des 2/3 des Français pensent que les journalistes ne résistent pas aux pressions des partis politiques et du pouvoir. Et ce n'est pas tout, 44% des Européens pensent que les informations diffusées ne sont pas digne de confiance... (1) ; Et l'on monte à 68% des américains qui n'y croient plus du tout (2)
Ces chiffres sont Factuels, de 2016 et non de la bienpensance qui vous plaît tant.

Pour vous guider dans vos prismes de lecture, je vous c/c la conclusion de l'article de France Culture:

"Comment les journalistes, principaux acteurs de la vie médiatique, peuvent-ils regagner de la crédibilité, et de la légitimité ? Sur le papier, c’est simple : il leur suffit d’être irréprochable. Mais les conditions de production de l’information perturbent cette ligne de conduite : il faut toujours aller plus vite ! Par ailleurs, la profession peine à s’autoréguler. Pour preuve, elle n’a toujours pas réussi à se doter d’une charte de déontologie qui soit universelle et contraignante.

‘’Faut-il un Conseil de l’ordre des journalistes ?’’


Bref, "vous" pouvez toujours tenter d'affirmer de façon péremptoire des choses fausses, il n'en reste pas moins que "factuellement", cette profession a un énorme problème, à commencer par l'attribution de sa carte, par la non régulation et les non contraintes et sanctions. Et, je n'ai pas parler du fait qu'à l'origine la carte de presse à été instauré pour éviter les conflits d'intérêts avec les personnes dans la communication, etc. Or, depuis, cela a été tout simplement contourné par le fait que les entités privées ont racheté la presse... bref... réfléchissez au lieu de pérorer pour défendre l'indéfendable, si ce n'est être un idiot utile ou partie prenante comme les journalistes qui s'affolent de cette demande relevant de leur propre intérêt et du bon sens... S'ils n'avaient rien à se reprocher, en quoi cela les gênent-ils?... on se le demande... (les médecins ne sont pas gênés, les infirmières non plus, etc etc etc, sans compter que les fautes professionnelles dans n'importe quel métier digne de ce nom, vous pouvez être virer; mais pas là... intéressant...)
Par Tigi

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Citation:
La demande de mélenchon, n'est pas une reprise de l'extrême droite

"Le problème, c'est qu'en matière de journalisme, il y a un code de déontologie,
mais il n'y a rien pour sanctionner.
Nous, c'est d'ailleurs pour ça qu'on souhaite créer un ordre des journalistes,
un peu comme l'ordre des médecins, avec des journalistes à l'intérieur, avec des élections
(...) en tout cas qui pourrait sanctionner des pratiques mauvaises."

(Aymeric Merlaud, responsable FN en Maine-et-Loire - avril 2017)

"Quelle sanction faire appliquer pour dissuader de recommencer ?
Il n’y a rien sauf le lourd appareil judiciaire et l’extrémité de la plainte en diffamation.
Mais la plainte pour mensonge, manquement à la déontologie, escroquerie aux témoignages
n’a aucune instance professionnelle déontologique pour être reçue.
Je propose donc qu’un tel recours existe.
Je propose qu’il existe un tribunal professionnel qui puisse être saisi
et qui ait le pouvoir de sanction symbolique contre les menteurs, les tricheurs, les enfumeurs."

(Jean-Luc Mélenchon, responsable FI - décembre 2017)
Par Gwir

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Savez-vous seulement lire Tigri?... c'est à se demander où votre mauvaise foi et votre endoctrinement vous guident...

pour rappel, ci-dessus, dans le lien auquel vous répondez "a côté" comme d'habitude, par simple réflexe pavlovien?...

France Culture 29 novembre 2016, ce n'est pas si lointain...

je re-cite ce que j'avais déjà mis ci-dessus... (faites l'effort de mettre des lunettes svp, ou de remédier à votre incapacité à comprendre le Français...); Ou iriez-vous, dans votre "complotisme", puisque tel est l'une des rhétorique des personnes de votre genre... après antisémitisme bien sûr, ainsi qu'extrême droite, ou Islamo-gauchisme, ou rouge-brun, ou souverainiste, ou je ne sais quoi encore tentant de disqualifier la personne et non le "fond"... bref...

"Comment les journalistes, principaux acteurs de la vie médiatique, peuvent-ils regagner de la crédibilité, et de la légitimité ? Sur le papier, c’est simple : il leur suffit d’être irréprochable. Mais les conditions de production de l’information perturbent cette ligne de conduite : il faut toujours aller plus vite ! Par ailleurs, la profession peine à s’autoréguler. Pour preuve, elle n’a toujours pas réussi à se doter d’une charte de déontologie qui soit universelle et contraignante.
‘’Faut-il un Conseil de l’ordre des journalistes ?’’"

---> Cette question est posée par France Culture... sont-ils d'extrême droite? ou avez-vous un problème personnel avec la réalité des faits?...

Diriez-vous que France Culture sont des Nazis d'extrême droite?... ou allez-vous voir les limites du vide de vos propos?... c'est à se demander... votre degré d'endoctrinement à de quoi laisser coi...



Modifié 2 fois. Dernière modification le 21:30 le 08/12/2017 par Gwir.
Par Tigi

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Citation:
‘’Faut-il un Conseil de l’ordre des journalistes ?’’"
---> Cette question est posée par France Culture... sont-ils d'extrême droite?

Certains posent la question. D'autres répondent oui à cette question.
Par Gwir

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Poser la question, c'est déjà y répondre... mais pour votre cerveau de petit Troll endoctriné, cela ne va pas de soit, étant donné vos biais de compréhension du monde qui vous entoure... cqfd...
Par Bracam

Re: merci pour ce moment de franche camaraderie

"Savez-vous seulement lire Tigri?..." dit-il en s'adressant à Tigi, non sans maltraiter quelque mot au passage. On devrait en rire, ce que je ne parviens pas à faire. Le jour où, Gwir, vous exprimerez votre avis avec un minimum de respect, que ce soit à l'adresse des "trolls" ainsi que vous les désignez (ceux donc qui pratiquent d'autres opinions que les vôtres, ou vraiment de signalés idiots, question sans vraie réponse) ou d'autres lecteurs disposés à partager une certaine forme de dialogue virtuel, vous aurez vous aussi fait avancer la cause qui vous tient bien à coeur, celle de la déontologie. Dont il me semble qu'elle ne concerne pas le politicien, le médecin et le journaliste exclusivement. Et de plus, vos convictions ne seront pas combattues sur le même ton sans que cela ne soit véritablement contestable, mais encore elles pourraient être d'autant mieux écoutées. Rêvons.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22:41 le 09/12/2017 par Bracam.
Par Bracam

Re: Les conseilleurs se paient-ils de maux ?

Enfin, puisqu’on vous dit que ça sert à rien ni ne pourrait servir mieux si on s'inspirait de l'expérience de ceux qui ne servent à rien pour les améliorer. Et puis évidemment, on cite le mot de tribunal, effectivement maladroitement employé par Mélenchon qui se reprend pour parler ensuite de conseils déontologiques. Mais il aurait été très regrettable de ne pas mettre en tout premier cette expression malheureuse (qui n'est pas sans signification possible certes), et de rappeler après Mélenchon lui-même qu'il n'est pas l'inventeur de cette idée. De même, puisque ça ne sert à rien, on croit comprendre que c'est même pas la peine d'évoquer cette idée, mais peut-être surtout parce que nous savons que le progrès est souvent le fait d'une utopie qui a réussi. IL serait bien malheureux de commencer à parler de déontologie de nos jours, de morale, de respect, de recherche d'un certain sens de la réalité, que sais-je ! Et comme le temps serait plutôt à la confusion et au pugilat...
Par Tigi

Re: Les conseilleurs se paient-ils de maux ?

"À la différence de professions indépendantes comme les médecins, l'éthique du journalisme ne concerne que des salariés, les journalistes pigistes ayant eux-mêmes le statut de salariés."

Tout le monde a bien compris que, comme Trump, Mélenchon a des comptes personnels à régler avec certains journalistes.

Mais pendant que, encore tout énervé d'avoir été mal traité par certains d'entre eux, il joue avec l'idée bien droiteuse de traîner ces salariés devant un tribunal spécial, les syndicats de journalistes persistent à penser que la régulation de leur profession ne passera pas par l'instauration d'un quelconque tribunal professionnel avec pouvoir de sanction... contre les salariés.

Mais plutôt par l'annexion des codes de déontologie dans la convention collective qui les concerne.

Convention collective qui serait opposable, non pas aux salariés, mais aux patrons des médias
puisque c'est à eux qu'il revient de la faire respecter.

S'en prendre aux salariés ou bien aux patrons des médias, Mélenchon semble avoir fait son choix.
Par Bracam

Re: Les conseilleurs se paient-ils de maux ?

Je crois votre point de vue ou analyse absolument à côté de la plaque. Question de point de vue disons donc. Mais premièrement, votre manière de dire que Mélenchon veut "de traîner ces salariés devant un tribunal spécial" procède de la déformation complète de la démarche dont il parle. Il est vraiment pénible, dans ce que nous attendons en principe d'une discussion d'idées, de tomber systématiquement dans le trou noir du mot malheureux saisi au détour d'une conférence, au demeurant rectifié (tribunal rectifié en conseil de déontologie !) pour en faire l'alfa et l'omega démontrant la culpabilité sans circonstances atténuantes de l'accusé, par lequel une vie exemplaire pourrait être réduite à néant. Ailleurs, on parlerait de procès stalinien : il doit bien y avoir quelque synonyme pour désigner ceux que d'autres genres politiques pratiquent.

Je suis cependant convaincu comme vous que Mélenchon fait de sa relation avec nombre de journalistes une affaire personnelle qui prend des proportions totalement stupides et qui font grand tort à son mouvement. Vous nous le faites savoir aussi, sa démarche absolument légitime et partagée d'un point de vue qui se renforce chaque jour concerne la nécessité de pouvoir recadrer la notion de journalisme. Elle ne peut passer par une guerre ouverte et personnelle telle qu'il donne l'unique sentiment de la mener. Quant à votre impression qu'il s'en prend aux femmes et hommes plutôt qu'aux patrons, c'est évidemment totalement faux, permettez-moi de vous le rappeler. Mais s'il se sent agressé par Apathie, il est logique qu'il n'incendie pas Bolloré dans sa charge contre l'attaque personnelle ou le mensonge dont il dira être la cible, combat qu'il mène par ailleurs à longueur d'année. Cela fait une singulière différence, et je serais bien étonné que vous puissiez trouver chez Mélenchon la moindre trace de complaisance à l'égard de Bolloré.
Par Tigi

Re: Les conseilleurs se paient-ils de maux ?

Citation:
Il est vraiment pénible, dans ce que nous attendons en principe d'une discussion d'idées, de tomber systématiquement dans le trou noir du mot malheureux saisi au détour d'une conférence, au demeurant rectifié (tribunal rectifié en conseil de déontologie !)

Il ne s'agit pas du tout d'un "mot malheureux saisi au détour d'une conférence" mais d'un texte publié par Mélenchon sur son site web et qui n'a aucunement été "rectifié" comme vous le prétendez.

[melenchon.fr]

" Je propose qu’il existe un tribunal professionnel qui puisse être saisi et qui ait le pouvoir de sanction symbolique contre les menteurs, les tricheurs, les enfumeurs."

Ce que l'on peut attendre d'une discussion d'idée, c'est qu'elle ne soit pas fondée sur une négation de la réalité.

Et la réalité, en l'occurence, c'est que le "tribunal professionnel" proposé par Mélenchon vise les salariés des médias et en aucun cas les patrons des médias !

S'en prendre à des salariés et pas aux patrons, avouez tout de même que c'est assez cocasse de la part d'un politicien qui prétend représenter l'opposition de gauche.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 01:55 le 13/12/2017 par Tigi.
Par Bracam

Re: Les conseilleurs se paient-ils de maux ?

Vous me fatiguez. – Remplacez Bolloré par untel, il ne s'agit pas du tout d'un mot malheureux (...) comme vous le prétendez, etc etc. Vous semblez assez clairement ne pas aimer Mélenchon mais je ne ressens pas non plus de votre part beaucoup de considération à l'égard de celui qui garderait un oeil critique sur la personne, au risque de se faire invectiver parfois par deux bords tout aussi en peine de prendre un peu de distance d'avec leurs passions ou autres formes de pensée unique. Vous ne me semblez pas très ému par le fait que je puisse croire me rapprocher de partie de votre point de vue et penser l'avoir dit, par souci de respect de la diversité (!) des opinions ou convictions possibles dans cette société aux multiples nuances de noir, de gris sale et d'un peu d'intelligence même.

Enfin, puisque je ne suis pas non plus très mesuré dans mes textes, je vois bien que j'ai manqué de prudence là où comme je l'écris plus haut je croyais faire preuve de pondération et d'écoute. Eh bien je me relis et vous avez raison, c'est quand même tranchant. Or vous avez raison en particulier en ce qui concerne le mot de tribunal que Mélenchon emploie dans son blog. Dans ce cas, allons un peu plus loin : Mélenchon parle d'un tribunal professionnel, que l'on peut assimiler sans doute à ce qui existe dans des domaines comme la magistrature, la santé, etc. Allons plus loin encore, par souci d'honnêteté intellectuelle que nous partageons si j'ai bien compris, en cliquant sur le lien de la pétition que Mélenchon propose deux lignes plus bas que le mot mis à l'index de tribunal et constatons qu'il n'est en l'occurrence pas (ou plus) question de tribunal mais de "la création d'un Conseil de déontologie du journalisme en France". A mon sens, une telle organisation en intéresserait plus d'une et d'un, totalement indépendamment de la personne de Mélenchon, au vu de la disgrâce qui est celle du journalisme en France. Il faut certes parfois consentir un effort pour faire abstraction de l'origine d'une idée pertinente et l'agréer indépendamment de son initiateur, mais ce n'est pas impossible à tout esprit sincèrement intéressé par le progrès.

Vous vous référez au blog de Mélenchon et lui faites procès, avec des milliers de gens qui répètent la chose sur la base de cet unique mot de tribunal qu'il n'a effectivement pas modifié, alors que la pétition qu'il lance ne fait aucune référence à une telle institution d'ordre judiciaire, et je l'avais effectivement oublié en raison des explications que Mélenchon a données certainement cinquante fois depuis, et en particulier dans sa revue de la semaine 47 où il s'explique longuement sur l'émission politique qui lui est si odieuse. Il précise donc, c'est ce que j'ai retenu et la raison pour laquelle j'ai cru par erreur qu'il avait retiré le mot de tribunal dans son blog, la manière dont il conçoit et propose une instance professionnelle, un Conseil du journalisme qui puisse servir de recours au moins symbolique en cas de dérive et de viol des principes éthiques qui régissent la profession. On notera qu'il n'est pas question a priori de museler qui que ce soit ni l'expression des opinions non plus...

On trouvera ces explications, crédibles ou taxées de mensonge commun selon son propre jugement dans cette vidéo de la semaine 47, débutant donc à 2'50'', autres points à 4'15'', puis 6'20'' et 6'52''



Modifié 1 fois. Dernière modification le 05:38 le 13/12/2017 par Bracam.
Par Tigi

Re: Les conseilleurs se paient-ils de maux ?

Citation:
je serais bien étonné que vous puissiez trouver chez Mélenchon la moindre trace de complaisance à l'égard de Bolloré.

Remplacez donc "Bolloré" par "Dassault" : [blogs.mediapart.fr]
Par Bracam

Re: Les conseilleurs se paient-ils de maux ?

Mélenchon a contesté suffisamment ces allégations datées de 2013 ! pour qu'il faille faire un choix : soit lui dénier, mais alors à vous comme à tout le monde, la moindre crédibilité en quoi qu'il dise, ou accepter a minima que si deux affirmations s'opposent, nous prenons alors parti pour les contempteurs patentés de Mélenchon écrivant dans Libération et Mediapart, ou nous nous abstenons de juger faute d'éléments incontestables. On peut même croire l'auteur de sa propre défense, que ce soit au nom d'une présomption d'innocence ou parce que notre petit tribunal intime parvient à la conclusion que l'accusé mérite au moins le bénéfice du doute, quand on n'est incapable d'accorder confiance à autrui. On connaît la malfaisance quasi inaliénable de l'animosité quand ce n’est pas la pure diffamation.

En 2012, on lit dans un blog du Monde :
"Jean-Luc Mélenchon a fait une grande partie de sa carrière politique en Essonne dont il fut sénateur de 1986 à 2010. Serge Dassault, maire de Corbeil-Essonne de 1995 à 2009, est également sénateur depuis 2004. Les deux élus du département se sont donc notamment retrouvés sur les bancs du Palais du Luxembourg. « Du point de vue personnel, il [Jean-Luc Mélenchon] assume très bien sa sympathie pour l’avionneur et richissime patron de presse français », écrivent les deux auteurs, journalistes à Libération et à Mediapart, qui soulignent « un mélange de passion pour l’aéronautique », de « respect pour une famille d’industriels », mais aussi « un intérêt politique pour un voisin essonnien ».

« Je ne suis pas ami avec Serge Dassault, répond M. Mélenchon, interrogé par Le Monde.fr. Je ne sors pas avec lui, je ne suis jamais allé au cinéma avec lui, je ne prends pas mes vacances avec lui. Je connais des centaines de gens avec qui je blague. (…) C’est une tradition républicaine : je suis capable de ça et de grandes prises de bec. Qu’est-ce qu’il y a de mal ? Dassault, je l’ai combattu à toutes les élections municipales ! »"


Eh oui, les ennemis de Mélenchon se croient intelligents à interpréter le propos des journalistes en tant qu'accusation de compromission, lecture à charge d'une phrase orientée, trompeuse mais pas infamante en tant que description de simples rapports professionnels politiques. La réponse de l'intéressé prend le contrepied de cette manipulation. Elle est parfaitement compréhensible pour les gens de bonne foi et recevable en conséquence, sans qu'il ne soit exigé de leur part la moindre complaisance à l'égard de l'orientation sociale et politique de l'homme. Il n'est pourtant jamais question, depuis 2012 au moins, que d'une accusation à la limite de la malhonnêteté et de l'infamie ciblée ainsi que du refus d'entendre l'objection sans concession du calomnié. Médisez, cela remplira les colonnes des journaux et désormais tournera longtemps en boucle sur internet (l'oubli n'existe plus). Que soit rétabli l'honneur du calomnié, jamais ses éreinteurs n'en rendront compte ou alors, si cela doit survenir par fait extraordinaire, jamais avec la même audience. La disgrâce publique subsiste généralement pour longtemps, la critique fonctionnant à sens unique, le rétablissement des faits n0intéressant pas grand monde.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Les conseilleurs se paient-ils de maux ?

Contrairement à ce qu'il semble croire lui-même ( a fortiori ses adversaires), l'intelligence de Mélenchon est loin de se réduire à un rationalisme étriqué. Il sait - il sent- que la maf.. euh la commun.. euh la corporation des journalistes est régie par la logique de l'honneur [mip-ms.cnam.fr] que dissimule mal l'intéressement raisonné ( que je ne nie pas)
Par yack2

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

85000 ce matin....ça monte,monte,monte......Le tigre montrerait-il ses dents?
Aphatie tronque une fois de plus une déclaration,comme les autres pour en changer le sens.....Mais ici, on se demande toujours s'il est temps de faire quelque chose....

Vous avez dit caste d'intouchables?
Par Bracam

Re:

Voté, que faire d'autre d'ailleurs :( Faut dire qu'Apathie c'est vraiment le sommet de la mauvaise pioche. Plus il en rajoute, plus on se dit que ce n'est pas possible, que ça va se voir, qu'il y a des bornes difficiles à franchir, qu'un jour l'honnêteté intellectuelle pourrait le rattraper, et puis non, décidément non.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re:

c'est exactement ça.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:39 le 11/12/2017 par Strumfenberg ( Aloys von ).
Par sandy

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Mais Daniel, avec tant d'années à scruter votre profession à la loupe, à l'analyser, quelles sont donc vos solutions pour éviter que les journalistes ne soient plus les menteurs et manipulateurs professionnels qu'ils sont devenus aujourd'hui ?
Au moins Mélenchon met en débat des idées.
Et vous ?
Par Diogene

Re:

Citation:
Un “tribunal professionnel” pour les journalistes qui manqueraient à leurs obligations déontologiques. L’idée a été (re)lancée par Jean-Luc Mélenchon
Humph
La presse en France, c'est une très grosse majorité détenue par les grands groupes et un chouillat d'indépendants.
J'imagine le tribunal professionnel:
"- Machin, vous avez envoyé valsé vos obligations déontologiques
- oui, mais c'était ça ou me faire virer pas mon patron vu que si je caressais pas l'actionnaire dans le sens du poil, je me faisais virer.
- m'en fous, à la guillotine!"

Et plutôt permettre une plus grande indépendance vis à vis de leur patron, avec des protections du droit du travail, ce serait pas mieux?
Certes, peut-être que Mélenchon s'en prendrait toujours plein l'aïeul. Mais au moins, ses opposants qui eux ont de l'influence sur les journalistes (directement (patronat) ou indirectement (politiques)) s'en prendraient autant. Et on verrait peut-être émerger une presse de gauche plus indépendante.
Parce que si le tribunal professionnel sauce Méluch aboutit à avoir le droit entre la pravda et l'osservatore romane, on ne va plus pouvoir utiliser la presse écrite que comme torchecul...
Par Tigi

Re:

Imaginer un tribunal spécial pour des salariés des médias, on attendrait cela d'un Trump.
Et bien non, c'est venu de frère Jean-Luc...
Par Faab

Re:

La profession de journaliste est règlementée ce qui implique déjà une forme de "tribunal".
Faudrait chercher le détail mais il y a notamment en droit français la possibilité d'interdictions d'exercer une profession.
En 2013, un journaliste de TF1 condamné avec 3 mois d'interdiction d'exercer avant que, semble-t-il, l'interdiction soit levée en appel. Son délit était une complicité d'import illégal d'animaux lors d'un reportage.
Et lors de la demande de la carte de journaliste auprès de la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels (CCIJP), il y a normalement demande d'un extrait de casier judiciaire pour vérifier qu'il n'y a pas interdiction d'exercer.
D'autre part, cette carte a une vraie valeur officielle, on risque gros à une falsification : emprisonnement de deux ans et une amende de 3750 euros.

Et d'où vient cette idée d'une telle carte de presse ?
Loi Brachard, 1935, ayant fait suite à la publication de "L'abominable vénalité de la presse" en 1931, donnant après des premières publications dans l'Huma une documentation sur la corruption de la presse lors des emprunts russes (cf l'affaire Arthur Raffalovitch sur Wikipedia pour un résumé).
Je crois que dans une émission d'@si sur la guerre de 14 cette histoire de médias achetés avait été évoquée.
Comment appellerait-on ça aujourd'hui ? "Publireportage", "native advertising" quand c'est lié à de grosses boites et "soft power" quand c'est du politique ?

Bon, après, concernant Mélenchon, il m'étonnerait que le problème soit de la corruption organisée par tel ou tel pouvoir, une forme de délinquance visant à tromper. Ca me semble plus celle de journalistes agissant d'eux-mêmes, par conviction politique hostile ou juste par bêtise médiatique, réflexes conditionnés des story telling avec construction d'un personnage, cercle vicieux de l'image et du spectateur où les traits s'intensifient jusqu'à la caricature pour satisfaire l'attente, apporter le cliché attendu. Ca permet de fixer une "offre politique" et pour les médias, ça correspond à de l'audimat qualifié, avec segments de marché définis. Mélenchon est vendu comme un film avec l'affiche qui va bien pour qu'on sache d'emblée ce qu'on va voir, entendre, et derrière on fait une mise en scène pour que ça colle.
Et comme ces logiques font aussi partie de la communication politique, ça devient compliqué avec le risque d'une réduction de la pensée à une image qu'on a soi-même construit et dans laquelle on se retrouve enfermé.
Tiens, dans le style cliché-caricature avec sans doute les applaudissements d'une partie des Insoumis parce qu'ils y retrouvent une part de l'image d'eux-mêmes : Mélenchon gaming 2 - Mad Marx
Par Tigi

Re:

Citation:
La profession de journaliste est règlementée ce qui implique déjà une forme de "tribunal".

Cela s'appelle le droit, et il n'y a aucune raison de mettre en place des tribunaux d'exception destinés aux salariés des médias.
Par Faab

Re:

Je disais plus haut qu'il y avait déjà le CSA, je rajoute que la profession est règlementée et susceptible de sanctions en droit pénal touchant les personnes, donc il y a à mon sens ce qu'il faut comme "tribunal", reste à savoir où on en est au niveau de la vénalité de la presse.
Par Gwir

Re:

;-) comme je vous l'ai déjà dit sur d'autres sujets, vous en faites un drôle de FI... sacré Faab, toujours d'accord avec Tigi, en désaccord à la marge, comme chacun peut vous lire sur vos deux posts ci-dessus.

Non, le CSA n'est pas crédible pour faire cela. ET Non également à vos autres injonctions, et pour vous aider à comprendre le pourquoi du comment, en plus de ce qui a déjà été posté sur ce fil de posts; Voici entre autre:

- Acrimed

(pour rappel un député ump avait déjà déposé une demande en 2011... 2011 "un organe de régulation des médias basé sur le modèle, très répandu en Europe, des conseils de presse")

Quelques exemples très récent de la nécessité d'instaurer tout cela:

- G. Leclerc le roi des "ménages arrangeants" au comité d'éthique de Radio France...

- La Com' de Macron information ou Communication...

Bref, les ouin-ouins comme qualifie tigi Sandy et les les FI qui ne comprennent pas cet acharnement sur JLM, sont, contrairement à ce que le Troll Tigi dit, ceux qui ne veulent pas de ce système... à savoir lui, vous, une grande partie des journalistes et éditocrates, et les politiques que cela arrange (cf. leur non vote déjà en 2011). Etc.
Par sans foie

Je lis pas tout

Je sors des guerres de l'étoile : Acrimed ou les bureaucrates entrent en scène :-)).
Par Faab

Re:

Je crois que Tigi sent bien que je ne suis pas d'accord avec lui, surtout quand je loue les efforts de Mélenchon pour mobiliser même si je ne suis pas d'accord avec toutes ses propositions et quand je lui demande où on en est de la vénalité de la presse.

En l'occurrence, plutôt que rajouter une n-ième institution, je serais d'avis qu'on pourrait réformer le CSA pour qu'il garantisse mieux le pluralisme politique. On pourrait par exemple y introduire des associations reconnues de surveillance des médias (Acrimed entre autres) comme il y en a pour celles autorisées à porter des cas de racisme en justice, et puis changer le mode de nomination de ses membres (p.e. 1 membre nommé par chaque groupe à l'Assemblée).
Là, le collège du CSA a "sept membres nommés par décret du Président de la République. Le président est désigné par le Président de la République, trois membres sont désignés par le président du Sénat et trois autres par le président de l'Assemblée nationale". Question pluralisme, on fait mieux.

Le fait est que les médias sont un pouvoir politique, pas la peine de se cacher derrière une prétendue neutralité ou indépendance, peut-être vaut-il mieux réfléchir d'emblée à ce que sont les possibilités de contre-pouvoirs proprement politiques, civils-civiques, à leur pouvoir.
Par lewko

Re:

Bien sur que les journalistes ne sont pas neutres et qu'ils sont, surtout ceux de l'émission à laquelle a participé récemment Melenchon, comme on dit, imprégnés de l'idéologie dominante libérale, pro-capitaliste.
Mais cela, Melenchon le savait avant de participer à l'émission.
Son problème, c'est qu'il est mauvais perdant. Il n'a pas su se préparer. Et il n'a pas été suffisamment efficace dans sa prestation pour faire reculer les idées qu'il voulait faire reculer. Il en est conscient. Mais plutôt que de s'en prendre à lui même, il cherche une échappatoire : lamentable !
Par sandy

Re:

Ce n'est pas comme si vous repreniez comme tous les éditorialistes en question la même technique de manipulation de Melenchon bashing pour éviter tout débat politique ?

Les questions soulevées ici par Mélenchon ne se limitent en rien à sa situation personnelle. Mélenchon est un représentant politique. Il n'est non seulement pas le seul à se faire maltraiter par des mensonges et des manipulations dans ces médias, et en plus ce n'est pas que Mélenchon qui est touché, ce sont toutes les personnes qu'il représente, car cette caste de "journalistes" n'autorisent pas à ce que son groupe politique par son intermédiaire puisse développer la moindre idée dans leurs médias.

On peut toujours dire que Mélenchon n'a pas su les contrer vu que c'est relatif. Mais il ne devrait pas avoir à le faire.

Il est anormal qu'un représentant politique se retrouve à ce point agressé et que les idées qu'il représente se retrouvent à ce point empêchées. Dans une vraie démocratie mon cher, chaque groupe politique devrait avoir le droit de s'exprimer dans les mêmes conditions que les autres et de défendre ses idées, de façon à ce que la population ait réellement la possibilité de choisir en connaissance de cause.

Ce que font ces journalistes, c'est de la désinformation, de la manipulation d'opinion. Tant que ces gens auront la main mise sur les médias de masse, et qu'ils contrôleront qui a le droit de venir s'y exprimer et dans quelles conditions, alors ce sera la pluralité des idées qui sera mise à mal, la liberté d'expression qui sera entravée, et l'égalité des droits des citoyens qui sera complètement bafouée.
Par Tigi

Re:

Pour ce qui est des mensonges et de la manipulation des opinions, le politicien professionnel dont vous défendez la cause n'est pas en reste. Cela constitue même le coeur de son métier.

Dans une vraie démocratie mon cher, un politicien professionnel n'a aucune raison d'être épargné par les médias.

Dans le média dont Mélenchon sera prochainement le patron (par Chikirou interposée), on n'épargnera pas les politiciens professionnels des autres camps et vous trouverez cela parfaitement justifié.

Alors arrêtez donc un peu de faire le ouin-ouin, c'est pitoyable.
Par sandy

Re:

On ne demande pas à être épargné. On demande un droit à une égalité de traitement, à une égalité de temps de parole, un droit à une libre expression. On demande en outre qu'une pluralité des opinions soit respectée.
Les médias devraient être un contre pouvoir, hors ils sont devenus contingents au pouvoir.

Que ça vous plaise ou non, nous finirons par les obtenir ces droits.

Les partis politiques expriment les suffrages, c'est constitutionnel, le représentant d'un groupe politique doit avoir le droit d'expliquer les propositions du groupe qu'il représente au reste de la population.
Sinon les citoyens sont désinformés et les décisions biaisées.

La démocratie ce n'est pas le monopole de la parole pour un groupe et encore moins le mensonge et la désinformation.
C'est surtout cela qui vous gène, que les méthodes que vous employez vous-même soient finalement condamnées.
Par sans foie

Bee gîsent

En République, le citoyen s'informe à la source et non au media.

La République est exigeante.

Tant que vous délèguerez aux journaleux le travail d'analyse, vous ne serez pas en démocratie.

L'expression des partis politiques devrait tout simplement {être interdit] des medias marchands car ils ne font pas bon ménage ; en revanche, chacun devrait avoir le gratuilège de canaux de diffusion.

La grande majorité de mes lecteurs sont en incapacité de sortir de leur gonds et me ferment la porte.
Par sans foie

L'exercice d'une profession

Vous m'avez fait peur.

C'est comme un rouleau compresseur : tous en chœur !!

Alors, le sous-groupe c'est une agrégation d'individus revendiquant un attribut, pas une profession exercée par l'un ou l'autre au passage d'une vie.

La réglementation d'une profession, ce n'est pas une prescription comportementale, c'est une définition sociale.

Et ce qui fonde la nécessité de réglementer, ce sont les pressevilèges.

Si un journaleux souhaite exercer en presse libre, il sera distingué du journaliste désireux d'exercer en presse déontologique.

Il y a entre le souhait et le désir comme une différence : celle du corps :-).
Par Gwir

Re:

Citation:
Par Tigi 23:07 le 12/12/2017
Alors arrêtez donc un peu de faire le ouin-ouin, c'est pitoyable.


Dites-nous Tigi, qui fait le Ouin-ouin comme vous dites, si ce n'est les journalistes et autres défenseurs du statu-quo?... hein... et vous bien sûr, en bon bien-pensant défenseur de ce dernier... bref l'hôpital qui se fou de la charité comme d'habitude... ayez l'obligeance de balayer devant votre porte svp...
Par Diogene

Re:

PS: à la défense de Méluch', certains salariés journalistes savent parfaitement où est la carotte et bâton:

Emission sur France Info, tendance politique, je ne sais plus quel soir:
3 invités allant du centre à la droite ex-RPR/UMP/PR/etc.
Dialogues restitué de manière approximative:
"- (membre du parti jupitérien): ah oui le groupe des insoumis y font rien que faire des propositions pas constructives puis de ronchonner contre not' gentil gouvernement, les vilains.
- (individu de droite modérée): ah ben oui alors. C'est des vilains pas beau pas sages.
- (membre d'un parti de droite): ah ben oui alors. Pi y se plaignent que le gouv' y vote jamais les propositions de l'opposition. Mais nous l'aut' jour, on a fait une proposition, ben elle est passée, hein. On a proposé [en gros] que les salariés y soient payés moins. Et ben les gentils gens de not' jupitérien président, ben y z'ont tous voté pour nous. Alors qu'on est dans l'opposition, hein. C'est même nous qu'on est la vrai opposition, pas ces arrogants pas sages et mal habillés des insoumis, houlala"...
[etc.]
Par Cultive ton jardin

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Exemple ce matin de journaliste ultra violemment partisan, Aphatie à propos de NDDL. Vous trouvez raisonnable qu'un journaliste, au lieu de nous informer correctement, prenne parti aussi clairement pour une répression sans pitié? Il était à deux doigts d'envoyer la troupe. Heureusement que ça ne dépendait pas de lui.

Petite remarque: on parle, tout au long de ces commentaires "des" journalistes, alors qu'il ne s'agit que d'une toute petite minorité d'entre eux, qui accaparent à la fois les espaces de parole et très probablement les revenus pour nous harceler de leurs parti-pris, parfois de leurs mensonges, pour lécher le cul des uns et vilipender les autres au gré de leur caste et de leurs intérêts personnels.

Très curieusement, non seulement certains commentaires oublient ça, mais ils tentent de nous faire croire que tous les "salariés", et pire encore les pigistes, seront les victimes d'un éventuel rappel à l'ordre, bien mérité pourtant par ces cumulards. On paie combien de journalistes ordinaires avec le "salaire" (???) de ces monstres sacrés?

De la même manière on essaie de nous faire confondre les intérêts des "paysans" avec ceux des exploiteurs de l'agro-industrie, et ceux des petits artisans avec les vampires du Medef.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 15:26 le 13/12/2017 par Cultive ton jardin.
Par Bracam

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

Bonne question... quelle est la proportion de journalistes "aux ordres" et prescripteurs d'opinion ? Je me la pose vraiment.
Par jeanbat

Re: Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

bof..
il y a plein de journaliste en devenir qui ne sont pas aux ordres de qui que ce soit mais qui comprennent plus ou moins intuitivement que pour s'installer confortablement dans cette profession , ils doivent se conformer à certain critères .
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page