Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Accusations croisées de "néocolonialisme" et de "paternalisme"

observatoire Par Capucine Truong discuté depuis 19:54 le 29/11/2017

Un "incident diplomatique" ? Emmanuel Macron était, le 28 novembre, face aux étudiants d'une université de Ouagadougou, au Burkina Faso. Après une de ses plaisanteries, le président burkinabé a quitté la salle. Tous les médias français n'ont pas traité l'évènement de la même façon... du tout.
"Macron a humilié le président du Burkina Faso." Ce n'est pas seulement le blogueur d'extrême droite Fdesouche qui le dit. Mais aussi les Inrockuptibles, une heure et demie après Fdesouche, pendant la visite du président au Burkina Faso.

"Emmanuel Macron a dérapé" ; "alors que la rencontre avait bien commencé, le président de la République a fait un trait d'humour qui n'a pas été du goût du président burkinabé", écrit le site de l'hebdomadaire. De quoi s'agit-il ? Lors de la séance de questions-réponses faisant suite à son allocution, Emmanuel Macron a été interpellé par une étudiante burkinabé : "Après avoir inauguré la centrale électrique de Zagtouli...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par emilie bouyer

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Tout dans le comportement du jeunot sent la prétention, l'autosatisfaction, l'incompétence. Même pas drôle...Juste à côté de la plaque....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Esteban

Déclassifier les archives française sur l'assassinat de Sankara

Il n'y a peut-être pas eu d'incident diplomatique mais j'ai visionné la séance de questions-réponses en entier (1h) et honnêtement, Emmanuel Macron s'est comporté à plusieurs reprises de manière arrogante et méprisante. Je ne sais pas quelles sont les relations avec le président Kaboré, s'ils se tutoient (j'imagine) et s'ils s'envoient des vannes lors de leurs discussions privées mais clairement interpeller un homologue ainsi en public, c'est franchement déplacé. Aurait-il fait pareil avec au hasard Poutine, Merkel, Trump? D'ailleurs, c'est lui qui induit l'interprétation que le président Kaboré est vexé puisqu'il parle comme s'il sentait qu'il avait dépassé le borne et se sent obligé d'en rajouter, en le vannant en son absence.

Dans l'ensemble de la vidéo, il y a 2 autres passages où Macron se comporte de manière arrogante et qui n'ont pas été relevés par les médias. Au début, il moque l'organisation "très complexe" des questions par l'animateur du débat, qui explique avoir recueilli plus de deux-cent questions et avoir sélectionné celles qui reviennent le plus souvent, pour les faire poser par des intervenants "porte-parole" de tous les étudiants venant de 4 universités différentes (2 hommes et 2 femmes). Il coupe ainsi l'animateur et indique qu'il prendra d'autres questions par la suite, qui n'apporteront pas grand chose et occasionneront un grand brouhaha, auquel E. Macron sera obligé de coupé court... Bref, on critique l'organisation, en pensant qu'on saura faire mieux pour se rendre compte que ce n'était pas si bête que ça.

Deuxième moment gênant, quand le 4ème étudiant pose sa question avec quelques difficultés, visiblement intimidé, sur les réserves d'or liées au franc CFA, qui seraient gardées en France. Au lieu de se faire pédagogique, E. Macron lui dit en substance "je ne sais pas ce que vous étudiez mais il va falloir vous mettre à travailler sérieusement l'économie, parce que là ça ne vas pas du tout". Pour le coup, lui a été bien humilié en public.

A son corps défendant, les 3 questions sur 4 étaient plus des mises en causes de la France ou bien des demandes concernant la situation au Burkina. Elles ont été facilement balayées par le président Français, effectivement très bon débatteur. Il y a selon moi une seule question vraiment pertinente: elle a porté sur l'assassinat de Thomas Sankara et E. Macron y a très bien répondu. Il s'est en effet engagé à déclassifier les archives encore classées secret-défense concernant cet assassinat. C'était pour moi la principale info de cet échange, le reste étant surtout du domaine de la joute verbale.

Pour finir, j'ai essayé de trouver un mot qui ne soit pas insultant pour qualifier le comportement de notre président mais je n'en ai pas trouvé. Je vous laisse donc méditer sur la définition suivante tirée du wikitionnaire et qui me vaudra peut-être les foudres du modérateur.

Connard: n. m. Insulte désignant quelqu’un qui se comporte de façon déplaisante ou déplacée, par manque d’intelligence, de savoir-vivre ou de scrupules....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Caton l'Ancien

Re:

+1 : ça fait d'ailleurs plusieurs mois que ce torrent de calomnie continue :

* déjà, quand M. Macron parlait des kwassa kwassa qui ramenait du corail comorien, les journalistes ont unanimement fait semblant que Macron parlait d'hommes alors que, très clairement, il a dit "du comorien" et pas des "comoriens", ça prouve bien qu'il ne parlait pas d'humains, n'est-ce pas ?

* Quand Macron disait qu'il pouvait se payer un costard parce qu'il travaillait, il fustigeait le capitalisme qui fait que, malgré le fait qu'ils travaillent ou recherchent activement un emploi, de nombreuses personnes ne peuvent pas se payer de costard. Quel journaliste en a parlé ? Aucun, ils ont tous alimenté la fable du Macron méprisant les pauvres.

* Quand Macron dit, en compagnie des dirigeant roumains que la Pologne s'isole, ce n'est pas du tout un incident diplomatique, c'est une apologie de l'indépendance et de la souveraineté polonaise.

* Quand Macron parlait des ouvrières illettrées, il parlait en fait des fourmis qui vivent sous l'usine GAD : les ouvrières humaines sont évidemment alphabétisées, mais Macron se souciait de l'invasion du lieu de travail par des fourmilières qui savent même pas lire.

Marre de ces journaleux qui déforment tous les propos de notre président dont la carrière passée et présente ne permet pas de douter de l'infinie bonté et générosité qui l'animent....
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (42)
Par folavril-170143 folavril

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Je sais pas moi, mais quand un pays - la France - contribue au renversement et à l'assassinat du président d'un autre pays - Thomas Sankara - et au maintien d'une dictature pendant 30 ans, la moindre des choses pour son Jupiter de président est de ne pas la ramener et de ne pas faire les blagounettes pas drôles auxquelles ils nous a accoutumés dès qu'il met un pied dans le "tiers-monde".

Cf. Sarko dont "l'humour" a largement contribué à maintenir Florence Cassez en prison pendant 4 ans de plus.
Par Yanne

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Ce qui est appelé "un goût certain de la mise en danger, du franc parler et des prises de position destinées à briser des tabous", moi j'appelle ça être mal embouché.
Mais j'ai sans doute été mal élevée.

En ce qui concerne un incident diplomatique éventuel, je ne suis pas sûre que le président du Burkina Faso ait le choix de la ramener, de toutes façons. Si l'UE et la France financent les usines, alors il vaut mieux mettre ça dans sa poche et son mouchoir dessus.
Par Beng

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Non mais arrêtez, c'est flagrant quand on voit la vidéo que la thèse de l'humiliation est absurde.
Kaboré part en se marrant...
Il y a suffisamment à reprocher à Macron pour ne pas lui faire de faux procès.
Par folavril-170143 folavril

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Ce n'est pas un fait isolé, il faut le situer dans la continuité et chaque fois que ce type improvise, ça se termine de la même façon, et toujours avec le même air satisfait. Horripilant.
Par Msettimio

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Le président Kabore souriait, tout comme les chefs d'Etat face aux incongruités de Trump, le président slovène bousculé au moment de la photo souriait aussi ; ou en leur temps les homologues européens de Berlusconi.

Sourire mais n'en penser pas moins.

Quant à la presse burkinabée, son degré de sujétion au pouvoir la pousse à une attitude diplomatique.
Par Adrien Grellier

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Il aurait été intéressant de voir également la position des journaux burkinabés, pour avoir une vue plus complète du traitement médiatique...
Par Beng

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

---



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:37 le 29/11/2017 par Beng.
Par emilie bouyer

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Tout dans le comportement du jeunot sent la prétention, l'autosatisfaction, l'incompétence. Même pas drôle...Juste à côté de la plaque.
Par Tony A

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Juste le syndrome de melonite aigüe ... Le stade terminal est, paraît-il, particulièrement douloureux...
Par Ervé

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

J'ignore si Macron a réellement humilié le président burkinabé, mais ce dont je suis certain c'est que celui-ci s'est bien foutu de sa gueule en lui faisant croire qu'un entonnoir peinturluré est la coiffe traditionnelle du Burkina Faso.
Par Bernard-Henri Beau-Tul

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Vous avez raison, çà rappelle Debré avec son entonnoir ( dessiné par Cabu ou Gébé ) . L'entonnoir était plus sobre.
Par Tony A

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Hollande s'en ait pris plein la tronche pour une chapka kazakh... Mais lui, il n'était pas Jupiter...
Par Esteban

Déclassifier les archives française sur l'assassinat de Sankara

Il n'y a peut-être pas eu d'incident diplomatique mais j'ai visionné la séance de questions-réponses en entier (1h) et honnêtement, Emmanuel Macron s'est comporté à plusieurs reprises de manière arrogante et méprisante. Je ne sais pas quelles sont les relations avec le président Kaboré, s'ils se tutoient (j'imagine) et s'ils s'envoient des vannes lors de leurs discussions privées mais clairement interpeller un homologue ainsi en public, c'est franchement déplacé. Aurait-il fait pareil avec au hasard Poutine, Merkel, Trump? D'ailleurs, c'est lui qui induit l'interprétation que le président Kaboré est vexé puisqu'il parle comme s'il sentait qu'il avait dépassé le borne et se sent obligé d'en rajouter, en le vannant en son absence.

Dans l'ensemble de la vidéo, il y a 2 autres passages où Macron se comporte de manière arrogante et qui n'ont pas été relevés par les médias. Au début, il moque l'organisation "très complexe" des questions par l'animateur du débat, qui explique avoir recueilli plus de deux-cent questions et avoir sélectionné celles qui reviennent le plus souvent, pour les faire poser par des intervenants "porte-parole" de tous les étudiants venant de 4 universités différentes (2 hommes et 2 femmes). Il coupe ainsi l'animateur et indique qu'il prendra d'autres questions par la suite, qui n'apporteront pas grand chose et occasionneront un grand brouhaha, auquel E. Macron sera obligé de coupé court... Bref, on critique l'organisation, en pensant qu'on saura faire mieux pour se rendre compte que ce n'était pas si bête que ça.

Deuxième moment gênant, quand le 4ème étudiant pose sa question avec quelques difficultés, visiblement intimidé, sur les réserves d'or liées au franc CFA, qui seraient gardées en France. Au lieu de se faire pédagogique, E. Macron lui dit en substance "je ne sais pas ce que vous étudiez mais il va falloir vous mettre à travailler sérieusement l'économie, parce que là ça ne vas pas du tout". Pour le coup, lui a été bien humilié en public.

A son corps défendant, les 3 questions sur 4 étaient plus des mises en causes de la France ou bien des demandes concernant la situation au Burkina. Elles ont été facilement balayées par le président Français, effectivement très bon débatteur. Il y a selon moi une seule question vraiment pertinente: elle a porté sur l'assassinat de Thomas Sankara et E. Macron y a très bien répondu. Il s'est en effet engagé à déclassifier les archives encore classées secret-défense concernant cet assassinat. C'était pour moi la principale info de cet échange, le reste étant surtout du domaine de la joute verbale.

Pour finir, j'ai essayé de trouver un mot qui ne soit pas insultant pour qualifier le comportement de notre président mais je n'en ai pas trouvé. Je vous laisse donc méditer sur la définition suivante tirée du wikitionnaire et qui me vaudra peut-être les foudres du modérateur.

Connard: n. m. Insulte désignant quelqu’un qui se comporte de façon déplaisante ou déplacée, par manque d’intelligence, de savoir-vivre ou de scrupules.
Par Bernard-Henri Beau-Tul

Re: Déclassifier les archives française sur l'assassinat de Sankara

Je vous trouve très " modéré " ....
Par Bruanne

Re: Déclassifier les archives française sur l'assassinat de Sankara

Merci pour votre message.
J'ai visionné l'échange entier aussi, et dès le départ j'ai trouvé qu"il était particulièrement gonflé de remettre en cause l'organisation tant il était évident que de vifs débats avaient eu lieu pour décider qui aurait la parole et sur quel sujet, l'animateur l'a expliqué très clairement et il a été pris très à la légère par Macron. C'était au minimum maladroit, et m'inspirant de votre définition j'ai trouvé en effet qu'il se comportait de façon déplacée par manque d'intelligence, de savoir-vivre ET de scrupules.

Quand vous parlez du "brouhaha" qui s'en est suivi, vous êtes très modéré, ... c'était carrément le bordel, oui !

Et je me suis dit ( déformation professionnelle ?) que c'était étrange qu'on nous présente souvent Macron comme un mec super intelligent qui a beaucoup de charisme, d'autorité et d'habileté oratoire parce que là, ce qu'on voyait surtout c'est que même avec un pupitre, un micro, son statut d'homme politique de premier plan, la présence de son homologue et d'un animateur de débats plus les services de sécurité et un auditoire éduqué .... il n'a pas du tout réussi à avoir un échange dans le calme et l'écoute, et c'est lui qui a organisé le bordel ! Quel charisme ? Quelle autorité ? Quels talents oratoires ? Quelle intelligence ? C'est pas seulement la clim' en panne qui explique ça !

Faudrait peut-être organiser des trainings pour les politiques dans les classes de maternelle ;-) ... il me semble qu'une maxime, soumise à la réflexion de tous les futurs enseignants au tout début de leur formation, leur ferait le plus grand bien : " Pour être respecté, il faut 'être respectable et respectueux"



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:40 le 30/11/2017 par Bruanne.
Par folavril-170143 folavril

Re: Déclassifier les archives française sur l'assassinat de Sankara

On verra pour es archives déclassifiées... Je n'y crois pas trop, on a vu ce que ça a donné pour le Rwanda.

Très bonne définition du wikitionnaire ;-)
Par folavril-170143 folavril

Re: Déclassifier les archives française sur l'assassinat de Sankara

J'avais loupé la partie où il demande à son auditoire "qui étudie l'économie, la finance ?". On ne voit pas mais on imagine que peu de gens lèvent la mains. Réponse : "Mais vous êtes en quoi, alors ?".

Pas le courage de me le taper en entier. Je suis physiquement allergique à ce type.
Par yack2

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Il semble que dès que Macron soit en liberté,plus cadenassé par une com scientifique, cela soit un véritable désastre.
Son naturel revient au grand galop,arrogance,mépris de classe,racisme de classe....
Il est cependant touchant de voir notre presse mainstream sortir les avirons toutes les semaines pour atténuer le phénomène.

De l'autre côté, Mélenchon et la FI subissent un tir de barrage incessant pour bien moins que ça.....Mais bon eux ,ils mangent les enfants et vont te prendre la roue avant de ta mobylette pour assouvir leur fixette du partage......

Consternant!
Par Jiemo

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

"certaines des complaintes exprimées sur la vie quotidienne des étudiants" ...du mésusage du mot "complainte" , des griots peut être , mai des plaintes sûrement.
Par Pierre Gattaz Bourre Bercy

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Marianne, jamais en reste pour couvrir les obscénités racistes
Par claudie sanchez

Re: humiliation ou pas ?

Macron : "Reste là!"... que je sache, monsieur Kaboré et môssieu Macron n'ont pas gradé les chèvres ensemble!
môssieu macron ne se permettrait pas de tutoyer madame Merkel ni même messieurs Drahi ou Gattaz en public, devant les caméras du monde entier.

humiliation : OUI
Par Pierre38330

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Je ne sais pas si c'est l'usage.
Devant notre Jupiter Capitolin il y a un superbe panneau*..

Comme si ce discours devait entrer dans l'Histoire, comme celui de Napo sur les pyramides, le discours de Pnom Penh ou que sais-je encore.

Non seulement il fait le potache mais en plus il est prétentieux.

(*) source : Letemps.ch
Par grrrz

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

OSS 117 à Ouagadougou
...
"on a pillé votre pays, on s'est barré en vous laissant la note, et maintenant vous avez le culot de demander des comptes?"
Par Amoklaüfer

Re:

Ce forum est contaminé par les fameuses passions tristes, et Capucine Truong aussi apparemment.

Après la mauvaise foi sur les "fainéants, cyniques" qui désignaient de toute évidence les anciens présidents, avec Chirac dans le rôle du fainéant, pas certain pour le cynique, Sarkozy et Hollande sans doute, vous reversez dans la mauvaise foi avec cette humiliation.

Déjà le terme "humiliation" et autres termes du même acabit (clash, détruit, etc.) sont typiques des titres pute-à-cliques. Son utilisation décrédibilise à l'article et le journaliste. Et il faut être d'une mauvaise foi crasse pour conclure à l'humiliation et l'incident diplomatique après avoir visionné la totalité de la conférence !

La conférence s'est passée dans une ambiance détendue, même si Professeur Emmanuel tançait régulièrement les étudiants. Le Président burkinabé est tout sourire tout du long.

Mettez votre énergie au service de choses plus utiles.
Par Pakete

Re:

"De toute évidence" ?

Cette bonne blague. La phrase en question visaient bien ceux qui s'opposaient aux "réformes" voulues par Juju.

La phrase.


Il commence bien son petit laïus en disant "je ne céderais rien". Or, ni Hollande, ni Chirac, ni Sarkozy ne lui ont demandé de céder sur quoique ce soit. Contrairement à l'opposition et aux manifestants.

Mais c'était bien essayé quand même.
Par Caton l'Ancien

Re:

+1 : ça fait d'ailleurs plusieurs mois que ce torrent de calomnie continue :

* déjà, quand M. Macron parlait des kwassa kwassa qui ramenait du corail comorien, les journalistes ont unanimement fait semblant que Macron parlait d'hommes alors que, très clairement, il a dit "du comorien" et pas des "comoriens", ça prouve bien qu'il ne parlait pas d'humains, n'est-ce pas ?

* Quand Macron disait qu'il pouvait se payer un costard parce qu'il travaillait, il fustigeait le capitalisme qui fait que, malgré le fait qu'ils travaillent ou recherchent activement un emploi, de nombreuses personnes ne peuvent pas se payer de costard. Quel journaliste en a parlé ? Aucun, ils ont tous alimenté la fable du Macron méprisant les pauvres.

* Quand Macron dit, en compagnie des dirigeant roumains que la Pologne s'isole, ce n'est pas du tout un incident diplomatique, c'est une apologie de l'indépendance et de la souveraineté polonaise.

* Quand Macron parlait des ouvrières illettrées, il parlait en fait des fourmis qui vivent sous l'usine GAD : les ouvrières humaines sont évidemment alphabétisées, mais Macron se souciait de l'invasion du lieu de travail par des fourmilières qui savent même pas lire.

Marre de ces journaleux qui déforment tous les propos de notre président dont la carrière passée et présente ne permet pas de douter de l'infinie bonté et générosité qui l'animent.
Par Amoklaüfer

Re:

Décidément chacun ses alternative facts.

Et tout ceci n'a aucune importance au fond. Peu importe ce que le Président dise ou fasse, vous trouverez votre petite interprétation négative.

Quand même sur les ouvrières : elles sont effectivement illettrées. Ce qui n'a rien à voir avec analphabètes. Et la polémique montre juste la cécité coupable d'une partie de l'opinion, qui refuse des vérités, au mépris des personnes concernées. Car oui une partie de la classe ouvrière est illettrée, car oui c'est un problème, et taire ce problème sous couvert de respecter une partie de la population n'honore personne.
Par Tony A

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

La France a pour Président un potache imbu de sa personne et mal élevé.

On le savait déjà... et ça continuera encore pendant 4 ans... jusqu'à ce qu'il tombe dans les oubliettes de l'Histoire (qui commencent à être surpeuplées).
Par folavril-170143 folavril

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Par folavril-170143 folavril

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Réaction d'Olivier Cyran : [twitter.com]
Par BIBI

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Merci pour le lien.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Voyons, Folavril : avez-vous conscience des intérêts de la France dans la région, en termes d'emplois, de balance commerciale, d'indépendance énergétique, de rayonnement culturel, pourquoi vider constamment le bébé avec les fesses de la crémière ?
Par folavril-170143 folavril

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Ah, je suis mue par des "passions tristes", comme dit plus haut. Notre bienveillant président a l'humour aussi complexe que la pensée... Un autre rigolo chez Ruquier ce soir, bien connu pour ses blagues sur les white : Manuel Valls. Sortez le lexomil.
Par Bruanne

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Il faut pas regarder des trucs comme ça, il faut pas !
Par folavril-170143 folavril

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Par MartinMartin

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Exactement, Bruance, faut pas regarder des trucs comme ça. Macron matin, midi et soir aux infos, Macron a dit ci, a dit ça, aujourd'hui Mââââme Macron baptise un panda au zoo, c'est horrible. Les émissions d'infos sont inregardables tant elles sont remplies de com' présidentielle. Comme dit l'autre, je ne sais pas ce que Macron a fait aux journalistes, en tout cas, il l'a bien fait, vu l'omniprésence de lui, de son entourage, de son parti, de ses valets à la télé.
Par MartinMartin

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Exactement, Bruanne, faut pas regarder des trucs comme ça. Macron matin, midi et soir aux infos, Macron a dit ci, a dit ça, aujourd'hui Mââââme Macron baptise un panda au zoo, c'est horrible. Les émissions d'infos sont inregardables tant elles sont remplies de com' présidentielle. Comme dit l'autre, je ne sais pas ce que Macron a fait aux journalistes, en tout cas, il l'a bien fait, vu l'omniprésence de lui, de son entourage, de son parti, de ses valets à la télé.
Par GPMarcel

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

Je pense que vous êtes à bonne école car vous venez de le poster deux fois.
Si c'est de l'humour, bravo!! ;-)
Par MartinMartin

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

C'est pas de l'humour, hélas, ai pas pu supprimer le premier.
Par Robert.

Macron à Ouagadougou.

Le président à Ouagadoudou s'est prêté longuement aux questions-discussions avec les étudiants. Avait-il fait de même lors de son discours à la Sorbonne la semaine précédente ? Ou devant les maires le 19 novembre ?
Par Robert.

C'est son boulot!

Panne à Montparnasse.
Le président français s'est rendu sur place pour réparer la signalisation.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18:51 le 03/12/2017 par Robert..
Par evemarie

Re: Macron à Ouagadougou : "l'incident" était médiatique, pas diplomatique

je comprenais pas pourquoi l'article était si long pour une info aussi nul.Le president était allé au toilette ... En fait c'était pour placer que la France Insoumise c'était trompé en lisant les medias ... on est pas journaliste et se tromper sur ça , et alors ? les 3 degrés du changement climatique on c'est planté ? non. les problèmes de travail avec ses loitravail, on c'est planté ? non ... le Venezuela est une dictature ? non , mais on en parle plus après les élections ...
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page