Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

En 2013 déjà...

enquête Par Robin Andraca discuté depuis 16:10 le 11/10/2017

"Émotionnellement, j'étais incapable de lire, d'écouter". L'homme qui s'exprime ainsi s'appelle Bertrand Cantat, ex-leader de Noir Désir, condamné en 2003 à huit ans de réclusion pour l'homicide de sa compagne, Marie Trintignant. Il est cette semaine en couverture des Inrocks. Un choix dicté par des raisons commerciales : en 2013, un numéro avec déjà Cantat en couverture avait figuré parmi les meilleures ventes du titre. Et qui a aussi divisé la rédaction des Inrocks.
Et le débat interne aux Inrocks surgit soudainement sur Twitter. Ce 10 octobre, le compte Twitter officiel de l'hebdomadaire poste la photo suivante, accompagnée du commentaire "Cantat en son nom : demain dans Les Inrocks".

Tweet Les Inrocks, supprimé depuis
Sous le visage du chanteur, on peut alors lire cette citation, qui semble extraite de l'interview : "Dans toute cette affaire, la vraie victime, c'est moi...". Mais Cantat n'a jamais prononcé ces mots...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par Iznogoud64

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

On lit beaucoup d'énormités ces temps-ci, notamment "assassinat", au sujet de la mort de Marie Trintignant.
Ceux qui emploient ce terme ont-ils conscience que si Cantat avait été jugé pour assassinat, il aurait été acquitté, faute de pouvoir prouver la préméditation ?

Les faits incontestables sont :
1. Bertrand Cantat a frappé Marie Trintignant.
2. Elle en est morte.
Il est facile de qualifier cela de coups mortels, plus difficile d'y trouver une intention homicide. Quand à l’assassinat, on touche au ridicule.

Avec ce genre d'excès, il est heureux que Bertrand Cantat n'ait pas été jugé en France, sans quoi il aurait peut-être échappé à une condamnation.

Contrairement à beaucoup d'autres, Cantat a été jugé, condamné, et a purgé sa peine.
ça devrait s'arrêter là, le bannissement et l'ostracisme n'existant pas en droit français.
Mais la polémique était inévitable, et la polémique fait vendre. Le choix des inrocks est donc purement financier, ce qu'on peut regretter....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Francis CLEMENT

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Bonjour,

Je ne sais pas pourquoi Iznogoud64 s'est fourvoyé dans des explications oiseuses et une pseudo défense de l’indéfendable mais il effleure un vrai débat. Quel est le sens d'une condamnation judiciaire et d'une peine ? Quel est le rôle de la justice ?

Nous ne sommes pas sous le code d'Hamourabi, nous n'avons pas battu Cantat à mort à l'issu de son procès. Aucune réparation n'est possible. Ainsi, la comparaison des "peines" n'a pas de sens. Mais qu'est-ce que la société peut faire de lui maintenant ?

Bien sûr que le passage de sa tronche sur papier glacé est insupportable pour les proches de sa victime et pour tout ceux que ce crime révulse. Comme entendre sa voix sur des albums passés ou futures doit être une torture inimaginable pour eux, au détour d'un bar, d'une boutique, à la télé. Mais que pouvons-nous exiger de lui qui serait une conséquence de notre désir de vengeance et que la justice ne le contraint pas à faire ?
Il a recouvré les mêmes droits qu'avant le crime, c'est ça le sens d'un procès et d'une peine. Jamais nous ne donnerons aux enfants, aux parents et aux amies et amis de Marie Trintignant ce qu'ils veulent. Que ce soit le Talion ou simplement que ce gars ferme sa gueule jusqu'à sa mort en rasant les murs.
Ce n'est pas juste car rien ne peut l'être après l'ineffaçable. Pire, pour que la justice garde un sens dans nos société modernes il faut que les parents et les enfants purgent une peine supplémentaire, Cantat est libre de continuer sa vie comme il l'entend désormais. Vous pouvez penser que c'est un fumier et une ordure d'aller imposer son visage à ceux qu'il ne devrait même pas oser regarder en face. Nous pouvons le lui reprocher mais je ne me sens pas le droit de lui interdire ou de faire pression sur d'autres pour qu'il devienne un paria jusqu'à la fin de ses jours dans une vie dédiée à la repentance permanente, sinon la justice en tant qu'institution ne signifie plus rien.

Je ne me sens pas fière parce qu'il n'y a pas de bonnes solutions. Il n'y en a plus après aucun crime. Il n'y a qu'une solution raisonnable et j'espère qu'elle ne fait pas de moi un ignoble minable co...ard....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Mona

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

La cohérence intellectuelle après un crime sans préméditation , quand on réalise ce que l'on a provoqué en frappant à coups de poings une petite bonne femme de 40 kgs parce qu'elle gardait le contact avec le père de ses enfants , la cohérence lorsque l'on est un être humain normalement constitué , c'est de se faire discret pour ne pas torturer les parents , les enfants , les aimants de la victime .

"Dommage qu'il n'ait pas été jugé en France , il aurait été acquitté pour non prémaditation" , a émis un commentateur ..
Cantat avait déjà un passé reconnu de violences sur les femmes , un tribunal normalement constitué en aurait tenu compte , un jury n'aurait peut-être pas vu que l'artiiiiisssse .

A Vilnius , pendant le procès , pendant toute sa détention , sa femme Krisztina était présente pour le sauver , le pauvre chou qu'a pas fait exprès de tuer .
A sa sortie de prison , elle était là , mais devinez : il est parti avec une de ces folles qui courtisent les criminels en prison .

Krisztina , qui avait tout bien fait comme voulait son homme : artiste douée , belle , cultivée , elle a quitté son monde , sa famille , ses amis , - logée dans une maison au bout d'un chemin qui se terminait devant sa porte , loin de tout .
Avec quatre enfants .

La dernière injure l'a mise à terre . Elle s'est suicidée .
Où sont les enfants ?
Il s'est précipité , pris de remords ? .............
Ah! non , il se doit à son art , c'est un artiste !!!

Vous pouvez attaquer mon "coup de gueule" , mais je vous fais remarquer que je ne m'en prends pas à lui , il est bien incapable d'entendre une telle subtilité : la douleur de ceux que l'on a privé de l'être aimé , dans l'horreur d'une longue agonie , Impossible d'en oublier le détail .

Avec la complicité de tous vos "il a du talent" , "il veut remonter sur scène" , "il a purgé sa peine" et il trouve des gens pour l'accueillir car le public vient s'abreuver de ce genre de phénomène glauque .

Mais vous avez raison , critiquez ma réaction , ça vous évitera de réflèchir à l'histoire sordide de la caricature : il représente tous les attributs de l'homme violent envers plus faible physiquement . Marie était plus forte , moralement ? Brisons-la définitivement .
Brisons ces femmes fortes qui croient à la rédemption de leur homme violent .

Je ne lui dénie aucun droit lié aux lois de la République , quoi que vous en disiez avec un mépris à mon égard .
Je parle de ses femmes , des parents , et des enfants , ses enfants , les enfants de Krisztina tuée à petit feu , les enfants de Marie qui voient sa gueule sur papier glacé ....
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (146)
Par radiohead

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Le fait est que, dans le capitalisme, la validité de la une d'un journal ne s'effectue que selon l'unique critère du profit. Des scènes de meurtre de masse ont pu être imprimées sur la première de couv' de "grands titres" et diffusées à vaste échelle, n'est-ce pas pire encore ? Et pourtant que pouvons-nous y faire ? Ce numéro se vendra comme des petits pains. La solutions consiste peut-être dans une déclaration politique certes radicale, mais qui apparait comme la seule issue possible (l'autre étant une censure par contrôle moral dont personne ne veut) : un journal n'a pas à être une marchandise. Et de réaliser les conditions pour ce faire.
Par Iznogoud64

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

On lit beaucoup d'énormités ces temps-ci, notamment "assassinat", au sujet de la mort de Marie Trintignant.
Ceux qui emploient ce terme ont-ils conscience que si Cantat avait été jugé pour assassinat, il aurait été acquitté, faute de pouvoir prouver la préméditation ?

Les faits incontestables sont :
1. Bertrand Cantat a frappé Marie Trintignant.
2. Elle en est morte.
Il est facile de qualifier cela de coups mortels, plus difficile d'y trouver une intention homicide. Quand à l’assassinat, on touche au ridicule.

Avec ce genre d'excès, il est heureux que Bertrand Cantat n'ait pas été jugé en France, sans quoi il aurait peut-être échappé à une condamnation.

Contrairement à beaucoup d'autres, Cantat a été jugé, condamné, et a purgé sa peine.
ça devrait s'arrêter là, le bannissement et l'ostracisme n'existant pas en droit français.
Mais la polémique était inévitable, et la polémique fait vendre. Le choix des inrocks est donc purement financier, ce qu'on peut regretter.
Par Tigi

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Citation:
On lit beaucoup d'énormités ces temps-ci, notamment "assassinat", au sujet de la mort de Marie Trintignant.

En effet, on ne doit pas dire "assassiner".
Comme nous l'enseigne Orelsan (dont le nom figure également sur la une de ce journal), il faut dire "Marie-trintigner".



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17:17 le 11/10/2017 par Tigi.
Par M_

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

ou Bertrand Cantater on a pas tous les meme gouts musicaux.
Par Do

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

On a aussi le droit d'avoir du second degré et de faire de l'humour noir, ce qui est une marque de fabrique chez Orelsan (et plus généralement dans le hip-hop).
Par M_

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

L'humour... c'est un peu l'excuse bidon qu'il a sorti.
D'autant plus que dans le milieu du rap, il n'y a aucun probleme avec la misogynie ambiante des textes ou des clips ?

Je me demande si un texte misogyne comme sale pute etait remplace par texte raciste avec le meme degre de violence genre au hasard : sale negro, sale feuj, sale arabe, sale niakoue, ou meme soyons fou et disons sale blanc, il y aurait des types pour defendre la liberte de l'artiste ?
Des gens pour defendre que c'est un personnage et non de la haine raciale ?

Vraiment je suis curieux et j'attend avec impatience l'artiste rap qui osera sortir un texte comme ca et qui sera soutenu par ses collegues artistes.
Si ce texte sort un jour je rigolerai avec vous a cette humour tres tres noir, mais a mon avis je peux toujours attendre.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:50 le 12/10/2017 par M_.
Par Faab

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Par Mona

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Il a purgé sa peine !!!

Marie Trintignant purge sa peine pour l'éternité ,
Krisztina Rády purge sa peine pour l'éternité ,
les enfants de Marie , les enfants de Krisztina portent leur peine pour l'éternité ,
Nadine et Jean-Louis Trintignant portent leur peine pour l'éternité ,

Et vous , iznogoud64 , vous êtes un ignoble minable co....ard .
Ainsi que ceux qui ont voté votre post en utilité publique
Par Ervé

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

J'ai déjà voté pour le post de Tagadatsoin tsoin, Mona. Mais merci pour votre coup de gueule.
Rien à ajouter.
Par M.Pat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

je me rappelle avoir entendu un message que son ex femme Kriztina avait laissé sur la messagerie de ses parents avant son suicide. C'était glaçant et accablant pour Cantat.
Par Mona

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Je ne me ferai jamais au dégâts que font ces hommes pas faits comme tout le monde .

Huit femmes sur dix croiseront un jour un homme violent , dit l'enquête officielle .
Mais cela ne fait pas huit hommes sur dix qui seraient violents . Les bourreaux servent plusieurs femmes au cours de leur vie . Ils se recyclent impunément jusqu'à la fin des temps .
Ils sèment des enfants , ne s'en préoccupant que pour mieux nuire à celles qui osent sortir de la tourmente .
Par Ervé

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Pour vous abstraire une petite heure de cette violence brute, Mona, même si celle qui s'exerce à l'encontre des femmes sera largement évoquée au fil de leurs échanges, ne manquez pas "Au cœur de la nuit" (sur Arte, Dimanche 15 à 0h55), dialogue de deux esprits libres, humanistes à la parole limpide, Leila Slimani et Kamel Daoud.
Par constant gardener

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Votre argumentaire, Mona, conduit à estimer que la seule peine valable pour Cantat aurait été la peine de mort.*
Si vous êtes opposée à la peine de mort (ce dont je ne doute pas), vous avez peut-être un problème de cohérence intellectuelle, non?

(*) C'est d'ailleurs ce que disent systématiquement les partisans d'icelle.
Par Mona

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

La cohérence intellectuelle après un crime sans préméditation , quand on réalise ce que l'on a provoqué en frappant à coups de poings une petite bonne femme de 40 kgs parce qu'elle gardait le contact avec le père de ses enfants , la cohérence lorsque l'on est un être humain normalement constitué , c'est de se faire discret pour ne pas torturer les parents , les enfants , les aimants de la victime .

"Dommage qu'il n'ait pas été jugé en France , il aurait été acquitté pour non prémaditation" , a émis un commentateur ..
Cantat avait déjà un passé reconnu de violences sur les femmes , un tribunal normalement constitué en aurait tenu compte , un jury n'aurait peut-être pas vu que l'artiiiiisssse .

A Vilnius , pendant le procès , pendant toute sa détention , sa femme Krisztina était présente pour le sauver , le pauvre chou qu'a pas fait exprès de tuer .
A sa sortie de prison , elle était là , mais devinez : il est parti avec une de ces folles qui courtisent les criminels en prison .

Krisztina , qui avait tout bien fait comme voulait son homme : artiste douée , belle , cultivée , elle a quitté son monde , sa famille , ses amis , - logée dans une maison au bout d'un chemin qui se terminait devant sa porte , loin de tout .
Avec quatre enfants .

La dernière injure l'a mise à terre . Elle s'est suicidée .
Où sont les enfants ?
Il s'est précipité , pris de remords ? .............
Ah! non , il se doit à son art , c'est un artiste !!!

Vous pouvez attaquer mon "coup de gueule" , mais je vous fais remarquer que je ne m'en prends pas à lui , il est bien incapable d'entendre une telle subtilité : la douleur de ceux que l'on a privé de l'être aimé , dans l'horreur d'une longue agonie , Impossible d'en oublier le détail .

Avec la complicité de tous vos "il a du talent" , "il veut remonter sur scène" , "il a purgé sa peine" et il trouve des gens pour l'accueillir car le public vient s'abreuver de ce genre de phénomène glauque .

Mais vous avez raison , critiquez ma réaction , ça vous évitera de réflèchir à l'histoire sordide de la caricature : il représente tous les attributs de l'homme violent envers plus faible physiquement . Marie était plus forte , moralement ? Brisons-la définitivement .
Brisons ces femmes fortes qui croient à la rédemption de leur homme violent .

Je ne lui dénie aucun droit lié aux lois de la République , quoi que vous en disiez avec un mépris à mon égard .
Je parle de ses femmes , des parents , et des enfants , ses enfants , les enfants de Krisztina tuée à petit feu , les enfants de Marie qui voient sa gueule sur papier glacé .
Par Tigi

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Par constant gardener

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Je ne lui dénie aucun droit lié aux lois de la République , quoi que vous en disiez avec un mépris à mon égard .
Non, pas de mépris.
Simplement, j'ai du mal avec la mode actuelle qui veut que certains actes soient imprescriptibles. Ou encore avec des gens comme (l'excellente par ailleurs) Carole Bouquet qui, il y a quelques années avait pu dire qu'elle était opposée à la peine de mort, sauf pour les tueurs d'enfants.
Si nous sommes opposés à la peine de mort, cela a des conséquences sur notre conception de la sanction des crimes les plus abominables.
Dans certains pays (dont le nôtre, je crois bien), on estime qu'une peine de réclusion de 30 ans constitue un châtiment inhumain et dégradant. Même si les victimes et leurs proches sont condamnés pour l'éternité.
Je m'aperçois que Francis Clément a posté ci-dessous un message dans lequel je me reconnais pleinement.

PS : au cas où, je précise que je n'ai jamais aimé ni Cantat, ni sa musique.
Par Cultive ton jardin

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Citation:
Carole Bouquet qui, il y a quelques années avait pu dire qu'elle était opposée à la peine de mort, sauf pour les tueurs d'enfants.

Je suis opposée à la peine de mort, absolument, même pour les tueurs d'enfants. Une fois le crime commis, il n'y a pas de "bonne" solution. C'est avant, qu'il faut agir. C'est dès l'enfance qu'on "devient" tueur. C'est dans l'enfance maltraitée que se trouve la racine profonde. Et aussi dans la banalisation des formes euphémisées du crime. Les deux conjugués, la souffrance la rage et la haine qui font leur nid dans un petit enfant, entouré d'une atmosphère de banalisation et de justification même de la violence, sont, parmi d'autres facteurs de violence, à combattre résolument. Après, rien ne sert de crier à l'assassin. Les familles de victimes le disent souvent, ça ne leur rendra pas la personne disparue, et certains ajoutent que c'est pour les autres à venir qu'ils parlent. Ils le disent même quand ils réclament la peine de mort, comme si tuer celui-là faisait disparaître les autres.

Moi, ça m'aurait intéressée que Bertrand Cantat puisse dire où sa violence à lui prenait ses racines. Et par quoi elle avait été maintenue, alimentée, légitimée. Il a dû y réfléchir, je suppose. S'est-il arrêté à mi chemin? Est-il allé au fond des choses? Nous ne le saurons pas car il ne peut plus ouvrir la bouche sans qu'on le ramène à son acte, en effet ineffaçable. Un jour, peut être...
Par Cultive ton jardin

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

C'est un peu dégueu d'avoir mis en évidence cette fausse couverture disant "la vraie victime c'est moi". On peut s'y tromper si on effleure rapidement l'article. C'est vraiment une incitation à la haine, et ça participe du climat de violence dont je parle plus haut.
Par Anthony Morel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Citation:
Moi, ça m'aurait intéressée que Bertrand Cantat puisse dire où sa violence à lui prenait ses racines. Et par quoi elle avait été maintenue, alimentée, légitimée. Il a dû y réfléchir, je suppose. S'est-il arrêté à mi chemin? Est-il allé au fond des choses? Nous ne le saurons pas car il ne peut plus ouvrir la bouche sans qu'on le ramène à son acte, en effet ineffaçable. Un jour, peut être...


Moi ça m'intéresserait de savoir pourquoi il crache ainsi à la gueule de la famille et des proches de Marie Trintignant. Je ne suis pas croyant, je n'ai pas un sens éthique particulièrement aiguisé, mais j'ai une méthode pour apprécier la "justesse" d'un acte : m'imaginer en lieu et place de celui ou celle qui souffre.
Pas besoin de justice ou de loi dans ce cas précis : juste un minimum de compassion.
Il ne s'agit pas ici de peine de mort ou de Justice : juste l'expression d'une colère devant pareille connerie.
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

le problème, c'est qu'aucun producteur ne signerait un artiste qui refuse de jouer le jeu de la promos.(je ne l'excuse pas pour autant, je trouve tout ça totalement indécent)
Par M_

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Par kusto

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Un groupe de rap qui na jamais accordé aucune inteview malgré un très gros succès.

Mais c'est un mauvais exemple: il sont autoproduits. (Donc aucun producteur ne les a signé en effet )
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

l’éthique et la promotion sont, de plus en plus, deux sphères totalement séparées.

pour exemple, juste après la mort de Paco de Lucia, un agent m'appelle pour "faire un projet hommage à "
je lui dis que je ne joue pas de Flamenco et que je connais très mal la musique de Paco.

il me dit sans aucune retenue, c'est pas grave, du moment qu'il y a marqué Paco de Lucia en haut de l'affiche..
Et je n'en connais que des comme ça.

les autres, ceux qui ont de l’étique, du sens artistique , qui voient leur métier avec un rôle sociale, faire connaitre, pousser la création etc.. ont fermé boutique, écrasés par leurs concurrents sans scrupules.
Par Mona

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Vous pouvez me citer un post où j'ai réclamé la peine de mort pour qui que ce soit , où aborder la chose ?

Je me fiche royalement de ce qui peut arriver à ce type , je ne vous ai parlé que de la provocation sur ceux qui essaient de faire leur deuil des femmes qu'il a tuées et de ceux qui osent aller l'applaudir .

Vous aimez ses chansons ? Ecoutez-les en privé , chacun ses goûts .
Par Francis CLEMENT

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Bonjour,

Je ne sais pas pourquoi Iznogoud64 s'est fourvoyé dans des explications oiseuses et une pseudo défense de l’indéfendable mais il effleure un vrai débat. Quel est le sens d'une condamnation judiciaire et d'une peine ? Quel est le rôle de la justice ?

Nous ne sommes pas sous le code d'Hamourabi, nous n'avons pas battu Cantat à mort à l'issu de son procès. Aucune réparation n'est possible. Ainsi, la comparaison des "peines" n'a pas de sens. Mais qu'est-ce que la société peut faire de lui maintenant ?

Bien sûr que le passage de sa tronche sur papier glacé est insupportable pour les proches de sa victime et pour tout ceux que ce crime révulse. Comme entendre sa voix sur des albums passés ou futures doit être une torture inimaginable pour eux, au détour d'un bar, d'une boutique, à la télé. Mais que pouvons-nous exiger de lui qui serait une conséquence de notre désir de vengeance et que la justice ne le contraint pas à faire ?
Il a recouvré les mêmes droits qu'avant le crime, c'est ça le sens d'un procès et d'une peine. Jamais nous ne donnerons aux enfants, aux parents et aux amies et amis de Marie Trintignant ce qu'ils veulent. Que ce soit le Talion ou simplement que ce gars ferme sa gueule jusqu'à sa mort en rasant les murs.
Ce n'est pas juste car rien ne peut l'être après l'ineffaçable. Pire, pour que la justice garde un sens dans nos société modernes il faut que les parents et les enfants purgent une peine supplémentaire, Cantat est libre de continuer sa vie comme il l'entend désormais. Vous pouvez penser que c'est un fumier et une ordure d'aller imposer son visage à ceux qu'il ne devrait même pas oser regarder en face. Nous pouvons le lui reprocher mais je ne me sens pas le droit de lui interdire ou de faire pression sur d'autres pour qu'il devienne un paria jusqu'à la fin de ses jours dans une vie dédiée à la repentance permanente, sinon la justice en tant qu'institution ne signifie plus rien.

Je ne me sens pas fière parce qu'il n'y a pas de bonnes solutions. Il n'y en a plus après aucun crime. Il n'y a qu'une solution raisonnable et j'espère qu'elle ne fait pas de moi un ignoble minable co...ard.
Par Mona

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Cantat est libre de vivre sa vie comme il l'entend désormais . Et je m'en fiche royalement .

Ce sont , reprenons l'expression , les ignobles minables co...ards qui l'applaudir qui me font hurler moralement .
Par Francis CLEMENT

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Je comprends.
Par Mona

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Par sandy

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Qui l'applaudissent pour son crime ou qui l'applaudissent pour sa musique ?
Par Jean-Michel M

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

En étudiant votre post, Mona, j'en deduis que vous êtes croyant(e), ou tout du moins mystique.
En donc tout débat avec vous est voué à l'échec.
Je conseille aux autres lecteurs de passer leur chemin. Surtout s'ils veulent éviter de passer pour d'ignobles connards.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 07:14 le 12/10/2017 par Jean-Michel M.
Par Mona

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Jupiter ?!! c'est toi ?!!
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

accessoirement, après l'avoir frappé, il l'a laisser agoniser sur un canapé comme une vielle bouse.
Par titi du un-trois

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Cantat aurait été acquitté en France faute de pouvoir préméditer la préméditation ? J'ai comme un doute vu son passé de tabasseur de femmes....
Par richie3774

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Il n'y a pas que la justice et la prison qui sont concernés dans cette affaire, il y a aussi la morale et la décence.
Bertrand Cantat a purgé sa peine, il n'est ni condamné à l'ostracisme ni au pilori. Mais il pourrait rester discret, se faire oublier, plutôt que de bramer ses états d'âme. Il pourrait vivre de ses rentes, cultiver son potager, rien ne l'oblige à remonter sur scène et à se faire interviewer dans les médias.

Imaginons un chef étoilé qui déciderait subitement de servir de la viande avariée dans son restaurant, tuant quelques uns de ses clients. Pensez-vous que, à sa sortie de prison, on serait heureux de le voir participer à top chef, pour se remettre le pied à l'étrier?

Si un pilote de formule un conduisait bourré comme un coing et provoquait un carambolage mortel, pourrait-il reprendre le volant de sa ferrari à Monza sans provoquer une bronca?
Par kusto

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Citation:
rien ne l'oblige à remonter sur scène
Non mais c'est son métier quand même…

Citation:
Si un pilote de formule un conduisait bourré…
Cantat n'a tué personne en chantant que je sache?
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

il y a un lien, décrit par Kristina Rady (vers 4mn 30) [www.europe1.fr].

c'est nourrit par les gens de la rue, son public, qu'il rentre chez lui et qu'il recommence.
Par Mona

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Avec ses petits muscles costauds capables de tuer , il a plein de métiers à sa disposition .

Votre argument sur son métier quand même me tue ...
Par Anthony Morel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

déplacé



Modifié 1 fois. Dernière modification le 14:54 le 12/10/2017 par Anthony Morel.
Par Anthony Morel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Citation:
Avec ce genre d'excès, il est heureux que Bertrand Cantat n'ait pas été jugé en France, sans quoi il aurait peut-être échappé à une condamnation.


Une seule réponse : Les violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner sont punies de quinze ans de réclusion criminelle.( Article 222-7 du Code Pénal ). Puisqu'en France ce n'est pas le citoyen qui décide l'inculpation nous sommes saufs.
Par Iznogoud64

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Ce qui m'étonne toujours, c'est que 14 ans après la mort de Marie Trintignant, il est toujours impossible d'avoir des discussions sereines sur cette affaire et sur Bertrand Cantat.
Je maintiens que je suis heureux que le procès n'est pas eu lieu en France, parce qu'il aurait été impossible qu'il ait lieu dans de bonnes conditions.

Au passage, la maison de Bertrand Cantat avait été incendiée, donc ce n'est pas que de la haine derrière des claviers.
Par Anthony Morel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Il suffit de regarder les chiffres : le nombre de femmes tués sous les coups chaque années, le nombre de femmes violentées... et vous avez la réponse à votre question concernant l'indignation. Il semble que ce type a beaucoup de mal a comprendre ce qu'il symbolise désormais ( lâcheté, violence, justice trop clémente etc. ).

Personne ne dit ici qu'il doit mourir ... juste faire profil bas, ce qui semble la moindre des choses pour tout esprit normalement constitué.
Par Mona

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Anthony Morel , merci Monsieur .
Par Bracam

Re: Cantat encore

Par Lancetre

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Des fois ,elle n'aurait pas fait exprès de mourir pour emmerder Cantat ?
Ce genre d'argument est ignoble,bel exemple de faire la promotion d'un assassin
Ca en dit long sur vos valeurs.*
Tout est bon bon pour faire du fric.
Mais bien sur tant que ça ne touche pas ma petite personne,je peux blablater
Par Tagadatsoin tsoin

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

On peut choisir de ne plus jamais donner un centime à un journal charognard qui, dans le même numéro-tribune au meurtrier de sa compagne par violences conjugales, choisit en outre d'offrir ou de montrer des titres d'Orelsan, charmant garçon connu, entre autres élégances raffinées et mélodiques, pour avoir menacé en chanson je ne sais qui de la Marie -Trintigner, que ce soit "artistique" ou dans la réalité.

Au bout d'un moment, lil faut bien admettre que certains choix éditoriaux n'ont pas SEULEMENTdes raisons économiques, mais qu'ils reflètent AUSSI la mentalité et les opinions personnelles de ceux qui en sont responsables.

C'est indécent.

Dans le même ordre d'idée, les personnes qui achèteront ce numéro ne valent pas mieux que tout ce qu'il contient et que les raclures qui ont fait et laissé faire ce choix de "Une" répugnant.
Par Ervé

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Par Do

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Effectivement, c'est intelligent et pertinent de mettre Cantat et Orelsan sur le même plan.

Avez-vous, ne serait-ce qu'une fois, pris la peine d'écouter un album d'Orelsan avant de le critiquer ?
Par Tigi

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Citation:
Effectivement, c'est intelligent et pertinent de mettre Cantat et Orelsan sur le même plan.

Deux grands humanistes, à l'évidence.
Par Pulp

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

L'union objective entre les inroks qui agitent le chiffon rouge et Schiappa qui réagit, c'est ça le vrai sujet: la mise en spectacle de la violence faite aux femmes dans des buzz inconsistants, mais vu les réactions ci-dessus, ça fonctionne.
Schiappa passe tellement de temps à twiter que je me demande si elle a le temps de mettre en place une politique réelle de défense des droits des femmes aux quotidien ou si sa seule activité est CSA à elle toute seule. l'inanité du blog qui la fait connaïtre m'en fait douter mais je n'ai pas creusé le sujet et suis peut-être injuste.
PS: très bon article d'Acrimed sur les Unes d'été sexistes des inroks, à mon avis plus choquante que celle sur Cantat.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21:07 le 11/10/2017 par Pulp.
Par Sylvain B.

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Méfiez vous des évidences alors ! Orelsan vaut mieux que ça. La chanson qu'on lui reproche est une oeuvre de jeunesse, de la provoc d'un artiste encore immature qui a bien changé depuis et nombre de ses textes en valent la peine... Mais c'est vrai que c'est mieux d'émettre une sentence définitive pour un vers malheureux.
Par Tigi

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

A-t-il renié sa chanson de merde ?
Est-ce qu'il reverse les droits d'auteur qu'elle lui rapporte à une association de lutte contre les violences faites aux femmes ?

Si oui, alors je voudrai bien vous croire.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 00:08 le 12/10/2017 par Tigi.
Par totoro45

La Lituanie donc,

Selon le traducteur de langue automatique de Google , "meurtre" en Lituanien se dit : "nužudymas" et "assassinat" : "

"nužudymas" également .


cet outil gratuit nous apprend que "code pénal" en lituanien se traduit par : "baudžiamasis kodeksas"

ce qui permet de trouver le code en question sur ce site :

[www.infolex.lt]
Par Ervé

Re:

En février de cette année, je posais cette question à propos des Inrocks : "Mais qui lit encore ce torchon ?"
Plus la peine de chercher. J'ai ma réponse.
Par Tony A

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Cantat a purgé sa peine... il a effectué un peu plus de trois ans en prison et le reste des huit ans sous contrôle judiciaire.
La justice sait être douce et humaine, parfois.

Mais si ce type avait une once de conscience, il aurait déserté les rayons des disquaires, les scènes de spectacle et les Unes des magazines.

(Quant aux Inrocks... tout a déjà été dit.)
Par little jo

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

En même temps, si un magazine faisait sa Une sur les sex pistols ça ne ferait pas scandale.
Par cosmos

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Quel mauvais choix de couverture. Homme dégoutant, double meurtrier, il n'a même pas appelé les secours après son comportement barbare. Je méprise cet homme et tous semblables.
Par robert molinaro

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Je continuerai toujours à écouter Bertrand Cantat,un des des plus grands chanteur de sa génération.
Par contre ce qu'il a fait est impardonnable.
Quant aux Inrocks,ce journal est devenu comme beaucoup d'autres,sans interêt,pour ne pas dire plus!
Par philv76

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

S'il faut définitivement cesser d'écouter de très grands artistes qui seraient en réalité des sous-merdes...on va vraiment vivre dans un désert!
Par Bruanne

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Ce choix de Une est d'autant plus minable qu'il est possible de faire une Une sur une oeuvre sans la faire sur l'artiste.
Cela aurait été plus acceptable.
Si talent et génie il y a, on peut en parler.
Mais le bonhomme... c'est vraiment indécent.
Par tosh

Re:

il a purge sa peine, il est libre de faire ce qu'il veut meme d’être indecent.
quand aux inrocks, , un article aurait suffi pour servir l'art, la couverture est au service du $.
Par alain-b

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Il me semble que le sujet de l'article est le débat sur le choix de cette Une, c'est les Inrocks le sujet, pas Cantat, contrairement aux discussions du forum qu'on a eues des milliers de fois depuis le drame.
Cette Une est puante, ça ne fait aucun doute, je ne sais pas dans quelle mesure l'intéressé aurait pu s'y opposer en tout cas pour le texte d'accroche. Si il en a eu la possibilité, il aurait dû le faire c'est clair.
Allez, une petite parodie de Jorge Bernstein [scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net]
Par Pierre38330

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Par Faab

Re:

Exposition des condamnés et charognards pour s'en nourrir, la Ballade des pendus.

La pluie nous a lessivés et lavés
Et le soleil nous a séchés et noircis;
Pies, corbeaux nous ont crevé les yeux,
Et arraché la barbe et les sourcils.
Jamais un seul instant nous ne sommes assis;
De ci de là, selon que le vent tourne,
Il ne cesse de nous ballotter à son gré,
Plus becquétés d'oiseaux que dés à coudre.
Ne soyez donc de notre confrérie,
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

C'est qui Cantat ? Trintignant je connais, mais Cantat...
Par Faab

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Sait-il lui-même qui il est ?
Peut-être un abruti violent, peut-être comme dit une psychologue judiciaire quelqu'un avec des "traits de personnalité dépendante, une fragilité narcissique et une immaturité affective", et pour d'autres c'est aussi Des armes (texte Léo Ferré) ou Le vent nous portera.
Par Coin-coin l'Araignée 2·0

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Cantat, c'est un peu le Althusser de la chanson.
Par Makno

Re:

En meme temps, @si avait juge pertinent d'illustrer par une une des annees 70 d'un magazine allemand, qui montrait une gamine d'un peu plus de dix ans a poil dans une position "hypersexualisé", le recit de l'action attente par cette gamine devenu adulte, pour qu'on arrete le commerce de ses clichés...

En matiere putassier chacun y va dans son registre....



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:54 le 12/10/2017 par Makno.
Par Tagadatsoin tsoin

Re:

Je profite de votre message pour dire à quel point je déteste la photo d'illustration du dossier d'@si intitulé " sexisme, la barrière invisible".

Cher @si, cette photo, ça veut dire vouloir le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière, pour rester dans les thèmes actuels.

À un moment, toi aussi, cher @si, il va falloir choisir.
Par OHbt

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Je me risque à donner mon point de vue, tout en essayant de ne froisser personne. Difficile, car je constate que l'émotion de ce drame reste inchangée depuis 14 ans.
En 2003, j'ai été terrassé, comme beaucoup certainement. J'écoutais et j'écoute toujours beaucoup Noir Desir. Je ne connaissais pas Marie Trintignant. Je l'ai donc vécu sous un certain angle. De mon angle à moi, biaisé donc, j'ai surtout vu la détresse de Cantat, un procès surmédiatisé, et des photos diffusées par la famille Trintignant via Kiejman pour que tout le monde puisse voir et se retourner vers le coupable. Malgré tous mes efforts, c'est tout ce que j'en retiens : de l’indécence.

J'entends et je comprends tous les points de vue, de Iznogoud64 à Mona. Je trouve le commentaire d'alain-b, disant que le sujet ici devrait être les Inrocks et non Bertrand Cantat, particulièrement juste. Mais est-il possible de voir, d'entendre Bertrand Cantat sans déclencher une fureur générale, même après 14 ans ? Pourtant, ses concerts font salle comble. Curieux paradoxe.

D'où vient cette fureur ? Est-il devenu la référence absolue de la cause des femmes battues ? Pourtant, il me semble que Marie Trintignant n'était en rien une femme battue quotidiennement. Que penserait-elle de tout ça ? Tout le monde savait que c'était un cogneur ai-je pu lire... Tout le monde, sauf moi. Il est vrai que je ne suis pas très people et que je n'ai jamais acheté ou lu les Inroks. Mais je doute que Marie Trintignant soit allée délibérément chercher des coups ? Cela me semble fantaisiste.
Non c'est le souvenir d'une femme qui déclenche cette fureur. Nous aurions un coupable autre qu'un "putain de camion" dans la mort de Coluche, la fureur aurait elle été la même ?

De mon point de vue, "ce monde" vit surtout en excès. En excès de tout. Cela vaut certainement autant pour Bertrand Cantat que pour Marie Trintignant, fille de et ayant commencé sa carrière à 4 ans d'après Wikipédia. Mais si je commençais une liste de ceux qui ont vécu en excès, je n'en finirais pas. Beaucoup ne sont plus d'ailleurs.

Question indécence, personne ne relève le mariage "discret" de DSK qui s'étale pourtant dans toute la presse. Personne ne parle du retour en politique de Berlusconi.

Question morts, personne ne parle des dizaines de morts aujourd'hui comme hier et comme demain en méditerranée. Nous souviendrons-nous d'eux dans 14 ans ?

Sinon : "et qui a été posté accidentellement sur le compte Twitter de l'hebdo". Me pensez-vous aussi stupide que ça pour croire un truc pareil ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15:39 le 12/10/2017 par OHbt.
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

je comprends pourquoi on était pas d'accord sur l'autre débat.

Je trouve que vous allez très très loin ...

notamment là:
Je ne connaissais pas Marie Trintignant. Je l'ai donc vécu sous un certain angle.

pas besoin de la connaitre pour déplorer sa mort sous les coups de Cantat.

Pourtant, ses concerts font salle comble. Curieux paradoxe.

qu'insinuez vous? que le fait qu'il fasse salle comble est le signe qu'on se trompe sur lui?

D'où vient cette fureur ?
de la compassion que nous ressentons vis a vis de la famille de Marie Trintignant. De la douleur provoqués par la perte de Marie Trintignant, de la violence des coups de Cantat, de sa récidive avec Kristina Rady. [www.europe1.fr]

De mon point de vue, "ce monde" vit surtout en excès. En excès de tout. Cela vaut certainement autant pour Bertrand Cantat que pour Marie Trintignant, fille de et ayant commencé sa carrière à 4 ans d'après Wikipédia.

vous les mettez dos à dos?
elle est un peu responsable de sa mort parce qu'elle était excessive?

fille de et ayant commencé sa carrière à 4 ans


et alors?
Par OHbt

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Bon, on ne peut pas ménager tout le monde. L’émotion est visiblement encore trop forte. J'aurais essayé.

http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/31992

Le seul livre que j'ai lu de l'affaire. La critique est critiquable, surtout sur la fin, mais c'est un point de vue.

Allez, je vous donne la critique de la critique pour que vous ne la cherchiez pas et que vous ne vous énerviez pas à nouveau sur moi :

http://sisyphe.org/spip.php?article1768
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Voix discordante, et ça ne manque pas de courage
[www.youtube.com]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18:18 le 12/10/2017 par pompastel.
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Tu en penses quoi?
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Que c'est courageux.
Que l'humain s'est arraché à une part de son animalité en inventant la justice pour ne pas laisser la parole à la tentation de la vengeance.
Que c'est facile de hurler avec les loups.

Que les salauds ne sont en effet pas toujours ceux qu'on croit.
(Que j'écoute cette chanson depuis le début)


Ronge tes barreaux avec les dents.
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Malgré le fait qu'il est remis le couvert avec Kristina Rady ne te chiffonne pas plus que ça?
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

remis le couvert
?
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Tu as écouté le message téléphonique de 7 mn qu'elle adresse à ses parents ?
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Je viens de jeter un coup d'oeil, je ne vois que des "totalement blanchi" dans l'enquête sur la mort (suicide) de Kristina Rady.
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

je ne dis pas qu'il l'a tué.

tu as écouté le message?

remettre le couvert= recommencer à dérouiller sa femme quitte à la laisser à deux doigts de la mort alors qu'on pourrait s'attendre à ce que, sur ce terrain, il se fasse tout petit



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:26 le 12/10/2017 par jeanbat.
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Donc ?

La recidive n'altère pas ton indulgence ?
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Je ne pense pas que cette formulation convienne... C'est un questionnement trop fermé pour des réalités sans doute bien complexes.
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Je reconnais que j'ai l'aire de te juger genre si tu dis ça , c'est que tu es ci .

Mais en fait pas du tout pompastel .
Pour t'avoir lu ici je fais à priori confiance à ton sens moral .

Et moi de mon côté, j'essaie de juger les gens le moins possible parce que les choses sont toujours plus complexe sûelle n'y paraisse .

Moi je n'avais pas d'avis sur cet épisode avant d'entendre la détresse de Kristina Radi .
bref ce qui m'interresse c'est de comprendre comment tu fais pour ne pas le juger par mis les salauds ?
Et qui sont les salauds si les salauds ne sont pas ceux qu'on croit ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:51 le 12/10/2017 par jeanbat.
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Tu sais, parfois
Tous les gens bien intentionnés,
(qui)Riaient de (le) voir emmené…
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

(tu as remarqué que la chanson de Brassens ne précise pas combien de femme le gars à défoncé à coup de poing.)

mais tu as raisons, on a vite fait de hurler avec les loups et ce comportement va rarement chercher ce qu'on a de meilleur en nous.
il est souvent une manière de faire savoir sa "bonne moralité"au yeux d'autrui.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 21:39 le 12/10/2017 par jeanbat.
Par M.Pat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

pour le coup complètement d'accord avec Jeanbat.

L'écoute de ce message est accablante pour Cantat.
Initialement l'annonce des circonstances de la mort de Marie Trintignant m'avait sidérée. Quelle folie, quel gâchis... Mais le suicide de K.Rady m'a donné la sale impression que Cantat était plus un salaud manipulateur qu'un mec "cool" qui avait battu sa compagne à mort suite à un coup de folie.
Autre élément qui va dans ce sens ses potes de Noir Désir qui ont toujours été là pour lui l'ont progressivement abandonné manifestement écoeurés par les comportements du bonhomme...

Pour conclure ce tweet de Nadia Daam remet les choses à leur juste place :

[twitter.com]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:34 le 12/10/2017 par M.Pat.
Par Oblivion

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Que c'est courageux.

Comme les notables qui sont venu défendre DSK, Polanski, comme un seul homme.
Y’a pas mort d’homme.
(Un indice : il y a morts de femmes.)
Comme tous ceux qui s’en foutent des victimes et qui ne pense qu’à leurs amis, leurs intérêts.

Comme si l’assassin était la victime.
Honneur à toi ! tu continueras à briller sous les feux de la rampe, on continueras à t’écouter,
toi qui n’arrives pas à te comporter comme un humain digne de ce nom.
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Pfffffffffff....
Par Oblivion

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Oui, c’est sûr, j’ai fait une faute d’orthographe.

Mais mis à part ça, je me complais à ne pas pas comprendre la subtilité subtile qui encourage la faible violence.

[www.youtube.com]

I know somewhere we can can go so much better.
Oh ! the music in my mind.
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Quelqu'un ici encourage la violence ?
Par Oblivion

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Tu ne peux pas ronger ton cercueil avec les dents.
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Franchement, Oblivion, vous estimez votre glissement vers Polanski et DSK opportun ?
(Quelqu'un ici a nié la culpabilité de Cantat ?)
Par Oblivion

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Oui, le soutien copain et PUBLIC pour le copain d’abord.
Sans considération aucune pour les victimes.

Thiéfaine pouvait écrire son message de copinage pseudo-artistico-provocateur, à son copain par courrier privé.
Publiquement, c’est obscène.

Je préfère les messages tendres pour les bons.
Voire le message naïf.

Je suis désolée, nous ne nous comprendrons pas.
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Thiéfaine pouvait écrire son message de copinage pseudo-artistico-provocateur, à son copain par courrier privé.
Publiquement, c’est obscène.



Il n'est pas question de nier la culpabilité de Cantat, mais de déplacer le projecteur vers les déferlements de haine (et leurs motivations : toujours si pures ?).
Et je maintiens que c'est courageux d'affirmer publiquement sa fidélité au coeur de ces tempêtes. Ce qui ne revient pas à innocenter son ami.
Et du coup, non, ce n'est pas obscène ("ce qui ne doit pas être montré").
Par Oblivion

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

déferlements de haine

Il a été battu, tué ?
Il est à la une des Inrocks, Pompom.

Nous ne nous comprendrons pas.
Par M.Pat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

J'évoque la chanson de Thiéfaine, et le contexte qui l'a inspirée. Pour répondre à votre accusation d'obscénité.

Mais cette précision est inutile, vous le saviez, c'est juste que vous ne mettez pas tellement de bonne volonté à comprendre mon point de vue.
Pas grave.
Par Oblivion

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Non, mais sans rire, vous écrivez Voix discordante, et ça ne manque pas de courage, quand il ne s’agit juste que de la voix dominante
pour cautionner les violences faites à de nombreuses femmes.
Tu as perdu ton bel amour, dixit Thiéfaine. Non ! il a tué par haine, par facilité.

Une femme est tuée tous les trois jours en France sous les coups des Cantat et compagnie.
Comme dit dans l’émission de la semaine dernière, la presse traite ces assassinats à la rigolade.
Allez faire un tour sur le site Les mots tuent.

En plus, il faudrait applaudir le courage de chanteur sexiste. C’est ça ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21:21 le 12/10/2017 par Oblivion.
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Ah ouais, quand même.
Ok.
On va dire que c'est ça.
(Pfiou !)
Par Oblivion

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Vous êtes supérieurement intelligente, je n’y peux rien.
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Vui vui, on va dire ça aussi^^
Par Mona

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Solides argumentaires sur le sujet , belles réponses ! On reconnait bien l'élite intellectuelle auto-proclamée une fois ( plusieurs fois ) .

Intellectuel , intellectuelle : celui , celle qui réflèchit .
Et lit , écoute , analyse à l'aune de ses connaissances ce que l'Autre exprime .
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Tiens, Mona et son exemplaire bienveillance vis-à-vis de l’autre, n’importe quel(le) autre…

Nous avons tous du « Bertand Cantat » à l’intérieur de nous. Non ?
Beau dimanche !
Par Compunet

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

si vous avez du Bertrand Cantat en vous, alors que je n'ai pas le malheur de me trouver sur votre chemin car je ne donne pas cher de ma peau !... :(
que nous ayons tous de la colère en nous est une chose, mais ce qui fait de nous des humains c'est notre capacité à la symboliser ! n'oublions pas que l'être humain est un être de langage....
Cantat....(et vous donc ??)....n'en a pas été capable !! il a fracassé le crâne d'une femme déjà à terre, un nombre incalculable de fois, et lâcheté suprême : il a appelé le frère de Marie Trintignant au petit matin pour que ce dernier appelle les secours ! bien trop tard !!
petit texte de Raphaël Enthoven qui exprime bien ce que je pense de la Une des Inrocks : [www.dailymotion.com]
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Sûr qu'on peut compter sur le beau Raphaël pour aider à penser ^^
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

mais ce qui fait de nous des humains c'est notre capacité à la symboliser ! n'oublions pas que l'être humain est un être de langage....

donc ce n'est pas un être humain?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:42 le 15/10/2017 par jeanbat.
Par Compunet

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

donc ce n'est pas un être humain?

je dirais plutôt qu'en choisissant le passage à l'acte, le meurtre, il a choisi de laisser de côté ce qu'il y avait d'humain en lui : la parole !...
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

il l'a laissé le temps du passage à l'acte ou définitivement?
c'est un peu ça la question..
Par folavril-170143 folavril

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

"Tu as perdu ton bel amour", je ne savais pas que Thiefaine faisait dans la chanson comique, quel tete en l air, ce Cantat, qui "perd" ses nanas...
Par Ervé

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

J'aimais bien Thiéfaine. C'était il y a longtemps.
Visiblement, il vieillit très mal.
Acheté le dernier Sanseverino, Montreuil / Memphis. Euphorisant. Je te le conseille.
Par Oblivion

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Si y’a pas Jeanbat dans l’album, j’écoute pas.
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

malheureusement pour mon compte en banque..
Par Ervé

So true !

Les songwriters du Sud américain n'ont pas les mêmes problèmes que nous,
car tous leurs mots finissent par les mêmes sons.
Ici, en France on appelle ça pompeusement la rime,
alors que pour eux tout ça c'est de la frime.
On en perd du swing à respecter scrupuleusement la grammaire, la syntaxe et la concordance des temps.
Pendant qu'ils survolent des paysages agro-industriels,
nous on bloque sur le Bescherelle.

I'm alone and blue.

Leurs vers sont bien plus courts et les situations
Sont claires dès le début de la chanson.
Pour dire : ma femme fait souvent la gueule,
elle s'appelle Gaëlle,
ils disent : she's a good ga'l.
S'ils veulent raconter l'histoire d'un mec libre qui se promène,
ils chantent : he's a freeborn man.
Ça va plus vite et c'est tout juste s'ils ont besoin de parler.
C'est pas nous qu'on a une langue aussi facile à manier.

I'm alone and blue.
Par Carnéade de Cyrène

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

La "voix dominante" quand Thiéfaine a sorti cette chanson en 2003, encore en pleine émotion suivant le drame et le procès, était de très loin celle de la famille Trintignant qui trustait tous les plateaux télé, et pour ce qui est des commentateurs moins proches du dossier de ceux refusant de voir la singularité de cette histoire et de ses protagonistes pour vouloir faire de Cantat un exemple d'un phénomène de société et réclamant en conséquence un châtiment tout aussi exemplaire, ce qui pour ceux qui le connaissaient était évidemment insupportable, si politiquement ça pouvait avoir des justifications (après les politiques basées sur l'instrumentalisation d'exemples et l'exigence de châtiments exemplaires qui en découle, on peut considérer que la fin justifie les moyens ou pas).

Qu'on puisse juger sa décision d'en faire par une chanson de mauvais goût n'enlève rien au fait que sa voix ait été on ne peut plus discordante dans le contexte. Pour qui se rappelle de l'ambiance de lynchage médiatique dès que Cantat était évoqué à l'époque, Thiéfaine semble effectivement avoir fait preuve d'un certain courage (enfin pris un risque vis à vis du public) en exprimant un ressenti qui n'était pas celui de la meute (j'allais écrire "en défendant son ami", mais en quoi était ce une défense au fait, juste un message de soutien moral à un prisonnier dont les amis pouvaient craindre une dépression ou un suicide). Quant à parler de Thiéfaine, ce poète rebelle qui s'est toujours tenu à l'écart des chemins faciles de la variété, comme d'un "notable", "puissant", "sexiste" ou autre agent du système, il faut vraiment ne rien connaitre à sa carrière, ses opinions et à ses textes.

Enfin ça n'enlève rien au fait que Cantat soit un meurtrier que sa probable part de responsabilité dans la mort d'une autre femme en plus, devrait inciter à se taire plus qu'à donner des interviews aux inrocks. Mais je ne vois pas pourquoi diaboliser pour autant les amis qui ne l'ont pas laissé tomber du jour au lendemain à l'époque où il était en prison, ce qui était juste humain (oui tout n'est pas politique).
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

merci pour ce message.

Enfin ça n'enlève rien au fait que Cantat soit un meurtrier que sa probable part de responsabilité dans la mort d'une autre femme en plus, devrait inciter à se taire plus qu'à donner des interviews aux inrocks. Mais je ne vois pas pourquoi diaboliser pour autant les amis qui ne l'ont pas laissé tomber du jour au lendemain à l'époque où il était en prison, ce qui était juste humain (oui tout n'est pas politique).


transformer la compassion de Thiéfaine pour Cantat, son pote, en "sexisme" ou en déduire qu'il se fout des victimes est une interprétation qui repose sur l’apologie de la haine:

celui qui continue de traiter Cantat humainement, avec compassion est demi-coupable et mérite la haine publique.

Donc la compassion engendre de la haine, ca devrait en faire réfléchir certain(e) ici.

coupable par compassion: débile!
Par Hannah Themista-Soubirous

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Dans le cadre de la protection des animaux, on a toujours le droit de défendre les singes hurleurs ...
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Compassion pour les frelons asiatiques !!!
Par Oblivion

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Mon problème, c’est qu’un chanteur rende public un message personnel à son ami de ce style.

Je comprends très bien ce qu’écrit Carnéade (merci à lui), je pense que ce n’est pas compliqué de comprendre
ce que je ressens.

Ensuite, je n’ai pas de problème avec Thiéfaine.

Je m’en fous, en fait, tiens. Je ne me suis jamais intéressé à lui ou Cantat.

Et puis, il y a tellement d’artistes qui mériteraient plus d’être mis en une d’un magazine musical,
n’est-ce pas…
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Je m’en fous, en fait, tiens.
Cool.
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

j'avais l'impression que tu disais d'autre truc.

Et puis, il y a tellement d’artistes qui mériteraient plus d’être mis en une d’un magazine musical,
n’est-ce pas…


mon point de vue, très très personnelle est qu'il y a surtout des artistes qui mériteraient de pouvoir vivre de leur art et rencontrer un public, fusse il modeste, sans avoir besoin de se transformer en baril de lessive car in finé, rien n'est plus éloigné de l'art que le commerce.
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Voici deux semaines, on a appris que, pas loin de chez moi, deux gamins s'étaient fait poignarder par leur père.

A 10 heures du matin, la maman des petits les avait déposés chez son mari-bientôt-ex, leur séparation étant encore récente.
Dispute, départ.
Inquiétude, coup de téléphone à ses ex-beaux-parents, le papa des petits lui semblant quand même anormalement furieux.
Trop tard.
On a trouvé le jeune papa complètement prostré, hébété, paralysé par ce qu'il venait de faire.
Jamais il n'aurait pu appeler les secours.


Collègues, voisins, potes, famille, tous d'accord : impossible, impossible, impossible d'imaginer que ce gars sympa et adorant ses enfants puisse commettre un acte aussi anormal.
Un prof super sympa, dont tout le monde témoignait qu'il amenait ses gamins au foot, toujours en mode papa poule.

Après avoir, comme tout le monde, tenté d'imaginer comment une famille peut se relever d'un truc pareil, m'identifiant tour à tour à l'un ou l'autre membre de la famille (à laquelle une de mes copines appartient, d'où infos relativement fiables), je me suis rendu compte que je ne me plaçais spontanément que du point de vue des victimes.
Jusqu'à ce que je me demande comment allaient résister, par exemple, les parents du jeune papa ? (Certes, victimes eux aussi, mais certains commentateurs ne s'embarrassent guère de subtilités.)
Et le jeune papa, certains amis vont-ils avoir le courage de ne pas l'abandonner ?
Probable qu'il n'était pas clean, il semble qu'il était rentré dans le courant de la nuit en ayant sans doute ingéré des trucs glauques.

Je vois dans cette histoire tragique beaucoup de points communs avec celle de Marie Trintignant et Bertrand Cantat, beaucoup plus qu'avec le supposé "féminicide" qui, selon moi, coche une case bien trop étroite et évite d'affronter l'abyssal mystère de l'humain. (Mais permet de prendre des postures, ah ça...)


De profundis, comme dit même Oscar Wilde.
Par Oblivion

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

deux gamins s'étaient fait poignarder par leur père.

Comme dit Clémentine Autain : deux gamins s’étaient fait une omelette.

Donc, rectification : un père a tué ses deux gamins.

Ensuite, pour je ne me plaçais spontanément que du point de vue des victimes :
sachez que les gens ne se placent pas toujours spontanément du point de vue des victimes.

Il suffit de l’avoir été pour constater à quel point on peut être dénié comme victime,
voire délaissé. Et critiqué, violenté.

Alors, soutenons avant tout les victimes. Bien avant les criminels.
Ça évite parfois d’avoir une victime qui devient criminelle.
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Dingue comme vous vous appliquez à répondre à côté de ce que j'écris.

Bien sûr que face à des faits divers tragiques comme ceux-là, tout le monde spontanément s'identifie à ceux à qui la tragédie arrive.
Les victimes donc.
Qui imagine spontanément que l'assassin pourrait a priori être son fils, son père, son frère ou son élève ?
En revanche, on imagine tous très bien - et ça nous panique -, que nos enfants pourraient croiser la route d'un dingue. Pas tellement que nous serions le parent du dingue ou du normal/banal/sympa qui soudainement commet un acte d'une violence incompréhensible entraînant la mort, de surcroît de quelqu'un d'aimé.

(Les victimes que vous évoquez n'ont rien à voir avec cette conversation, sauf à explorer une enfance tragique à B. Cantat ?)
Par Francis CLEMENT

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Vous vous êtes arrêtée avant la question la plus terrible. Le voisin, l'ami, le parent du dingue, ou le dingue lui-même ?

Si nous n'y pensons pas, et que vous ne l'avez pas écris, c'est que cela nous parait tellement étranger à ce que nous sommes que c'est inenvisageable. Mais après tout, si l'on avait raconté cela au père avant, il n'y aurait pas cru. Il suffit de quelques secondes. inimaginables pour le criminel avant, irrattrapables et incompréhensibles pour lui ensuite. Si nous n'envisageons pas cette possibilité incroyable pour nous même, possibilité qui serait une reconnaissance du fait qu'il demeure aussi humain que nous, alors nous essentialisons le criminel et nous admettons que potentiel tueur il était avant et que tueur il sera après, pour toujours.

Ce n'est pas facile à admettre, probablement impossible avant que ça se produise. Mais c'est comme ça que les avocats font pour défendre ce qui nous paraît indéfendable j'imagine. Il continue à voir leur semblable où nous ne voyons qu'une énigme.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 02:00 le 16/10/2017 par Francis CLEMENT.
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Voir un semblable ET une énigme me semble compatible.
Caïn et Abel : ce récit serait-il une sorte de commentaire méditatif sur la condition humaine ?

(Sinon, agréable de croiser quelqu'un qui sait lire, merci ^^)
Par Oblivion

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Krisztina Rády a défendu Bertrand Cantat.

Autrement, c’est vous qui êtes hors sujet du Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction.

Et en plus vous parlez d’infanticides pour nier un féminicide.


Qui imagine spontanément que l'assassin pourrait a priori être son fils, son père, son frère ou son élève ?

Par exemple les personnes renseignées qui savent déjà que les violences (psychologiques, physiques, sexuelles, voire mortelles) sont le plus souvent le fait de proches, et souvent dans le cadre familial.

Et on est quelques uns à savoir aussi que souvent on parle du meurtrier/bourreau comme quelqu’un
qui avait l’air si sympa.

Faudrait vous renseigner.
Vous verriez vraiment que je ne vous raconte pas de bêtises quand je vous affirme que
nombre de victimes survivantes sont livrées à elles-mêmes, quand de l’autre côté, beaucoup
de bourreaux sont bizarrement soutenus.
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Vous ne cherchez pas à échanger avec moi : pour une raison qui m'échappe, vous vous obstinez à vous exprimer sur un ton de sentences avec quelques impératifs par-ci par-là, déformant ce que j'écris, multipliant - au gré de votre obstination butée - les glissements et les raccourcis, assenant des lieux communs et des jugements décalés, bref, dans certains sports, on appellerait ça de l'antijeu. (C'est l'hypothèse la plus sympa)

Comme de surcroît vous tournez en boucle, on a tous bien compris votre point de vue.

Devrais-je être flattée de l'intérêt que vous me manifestez ?
Par Compunet

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

pardon de m’immiscer mais je commence à être une spécialiste d'un "certain" discours ;-)
ton de sentences , juste pour exemple hein :
- VOUS ne cherchez pas à échanger avec moi !
- VOUS vous obstinez !
- déformant ce que j'écris = VOUS déformez ce que j'écris !
- multipliant les glissements = VOUS multipliez les glissements !
- au gré de votre obstination butée = rien à rajouter : VOTRE obstination butée est un jugement de valeurs qui n'a guère besoin d'explication :)
- assenant des lieux communs =VOUS assenez des lieux communs !
- VOUS tournez en boucle = pas mieux !

...hum hum, jamais un subjonctif, jamais un "je" pense que, un "je" crois que, etc.... bon mais nous ne sommes que dans la forme et dans le discours alors tout va bien...et surtout sur un forum ! c'était juste pour le clin d’œil à la sentence !...
nan passque dans la vraie vie de telles "vérités" assénées à un autre face à soi ben ça pousse à la colère croyez moi !...
....ensuite il y a celui qui reste dans le verbe et celui qui ne la contrôle plus seulement à travers le langage et qui passe à l'acte !......



Modifié 1 fois. Dernière modification le 07:38 le 16/10/2017 par Compunet.
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Tiens, du renfort en mode pacifique.
Quel honneur dites donc :-)

Donc.
Et sur le fond ?
Par Compunet

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

ah non là je ne m'occupe que de la forme puisque c'était le sujet de votre post : la sentence ;-)
sur le fond j'ai déjà donné mon avis par le passé, et en ce moment j'ai très peu de temps, alors j'ai posté la chronique de Raphaël Enthoven,(philosophe que vous avez l'air d'apprécier me trompe-je ? :)) qui donne en substance ce que je pense de l'assassin de Marie Trintignant et du peu de conscience qu'il manifeste, selon moi, à vouloir à tout prix remonter sur scène et se faire acclamer par une foule en délire..... ou pas :)
ça n'est pas comme si un plombier avait assassiné sa femme et voulait à tout prix redevenir le plombier qu'il était avant non ? juste à réparer votre tuyauterie à la cave !!
là il espère la reconnaissance, l'amour du public, sinon à quoi bon ! autant écrire ses textes et ses musiques et les chanter sous la douche comme tout un chacun ! je ne peux pas lui interdire de continuer son job d'écriture , je lui reproche d'avoir si peu de conscience du drame qu'il a provoqué, qu'il n'a pas honte de faire la UNE des INROCKS !! rien que ça c'est puant à mes yeux !!
Par Oblivion

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Dans le cadre de notre échange pacifique et cordiale, je vous propose de lire le texte suivant de Laure Salmona
qui permet d'apporter un éclairage à certain point de vue sans sentences mais malgré tout plus direct que ma manière
de m’exprimer qui vous incommode :
Je me souviens.

Veuillez agréer, madame, l’expression de mes sentiments les meilleurs,

Oblivion (qui se souvient aussi).
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

est ce que Pompastel doit dire publiquement qu'elle déplore tout ce qui est present sur cette liste pour que vous compreniez de quoi elle parle ?

doit on tondre Pompastel parce qu'elle s'efforce de regarder tout ça sans haine?- alors qu'on a, en générale, tendance a essentialiser le coupable, n'y voir qu'un monstre, le réduire à son acte pour se simplifier la vie.
(c'est pas ce qui pourtant, donne tout son intérêt littéraire au livre d'Hugo, le dernier jour d'un comdamné?)
Par Oblivion

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Eh ! ça commence à bien faire les histoires de tondre et de haine.

Fin des échanges pour moi.
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

fin des quoi?
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Pas d'importance, toujours la technique antijeu, à savoir rebondir sur n'importe quel mot en mode outré pour éviter d'affronter la question de fond.

Oui, V. Hugo. Ou alors le quand même culotté Lettre à mon juge, de Simenon
Par Robert.

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Oxymorique Oblivion -:)
Par jeanbat

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

il y a celui qui reste dans le verbe et celui qui ne la contrôle plus seulement à travers le langage et qui passe à l'acte !......


mais ce qui fait de nous des humains c'est notre capacité à la symboliser ! n'oublions pas que l'être humain est un être de langage....


Que le langage soit le moyen de résorber sa propre violence, je n'y croit pas du tout.
Que faites vous des pressions psychologiques (qui aboutissent parfois au suicide) ?
n'est ce pas une expression de la haine qui passe par le langage et qui aboutit parfois au même résultat, la destruction de la victime?

pour résorber sa haine, je ne connais qu'un moyen, se tourner vers l'autre, comprendre sa souffrance , se demander quel besoin profond chez lui n'est pas assouvie pour que cela le rende si violent, si en colère, si haineux.
mais dans notre culture du jugement, (contrairement à d'autre cultures comme le bouddhisme), on ne sait pas faire ça et quand quelqu’un ose le faire, il se fait tondre en place publique.
Je pense aux analyse sociologique post attentat,(qui avait mise très en colère Oblivion,... tient donc...Compunet aussi j'imagine? me tromperai-je?)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09:51 le 16/10/2017 par jeanbat.
Par Oblivion

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Pour votre information, vos différents pfffffff… et autres pfiou… ne m’ont pas paru constructifs et agréables.
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Pour ça, je veux bien plaider coupable ^^
Par Mona

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Les enfants victimes

Ils sont les grands oubliés des violences conjugales, mais y sont directement confrontés. Ces trois dernières années, d’après les calculs de Libération, 51 enfants mineurs (et 8 enfants majeurs) étaient présents lors du meurtre de leur mère par celui qui était, le plus souvent, leur père. Onze d’entre eux ont perdu la vie en même temps que leur mère. La délégation aux victimes du ministère de l’Intérieur confirme cette exposition des plus jeunes à la violence conjugale : d’après ses chiffres, en 2015, 36 enfants ont été tués en France dans le cadre des violences dans le couple. 68 enfants, souvent en bas âge, étaient présents au domicile au moment des faits, dont 13 témoins directs du meurtre. Dans d’autres cas, c’est l’enfant qui retrouve le corps inanimé ou agonisant de sa mère, par exemple en rentrant de l’école. Il peut aussi assister au suicide de son père, ainsi qu’à l’intervention des secours et de la police, et à l’arrestation de son père. Autant de scènes traumatisantes pour les enfants à l’issue desquelles ils deviennent orphelins d’un parent, ou des deux, et voient leur structure familiale définitivement explosée.


Je n'ai pas le temps pour l'instant , je reviendrai avec un état des lieux sur ces "papas" qui tuent leurs enfants pour punir madame d'avoir osé le quitter .
Comment les a-t'il tués ce papa poule prof sympa ? De face avec son beau fusil de chasse ? Quand ils dormaient en les étouffant avec leur oreiller ? Un couteau ? Noyés dans la baignoire ?

C'est un fait divers banal qui ne révolutionne pas le pays entier , tendez l'oreille , de préférence le lundi matin , "un père de famille tue femme et enfants" , "tue ses enfants" , " ... et essaie de se donner la mort mais se rate ..."

Je reviendrai sur ces hommes si charmants et sur " késskélafé pour l'énerver à ce point ", etc ... Hommes violents qu'elles quittent mais reviennent sous la pression de la famille , des amis , "regarde , il s'est excusé , il t'a apporté des fleurs , un bijou , il a promis plus jamais , pense aux enfants ... " .

Elles ne se sont pas engagées avec un homme violent , mais avec un monsieur charmant tellement amoureux ! , et même sympa comme prof , comme juge , tiens comme ce juge : savez-vous ce qu'il faisait pour punir sa femme de ne pas avoir fait le dîner à son goût ? Il la sodomisait dans la cuisine avec obligation aux enfants d'assister à la scène .

Non , ce ne sont pas des monstres , pas des gens ordinaires non plus , mais on va d'abord aider les femmes et les enfants avant de pleurer sur l'enfance malheureuse du monsieur , ou le viol par l'ami très très bien de la famille ou par le curé dévoué .
Ou élevé comme un enfant-roi , pas d'interdits pas de limites , devenus adultes ? pas de raison de s'arrêter non mais céki le maître

Bon je ne reviendrai pas , j'ai trop de chagrin pour ces enfants oubliés ,
trop de colère pour des commentaires imbéciles et criminels .
Par pompastel

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Pour compliquer un peu :

Les meurtres d’enfant par leur mère ne sont pas un phénomène récent; ils existent depuis la nuit des temps. La criminologie enseigne qu’ils sont le crime par excellence des femmes. (...)
Avec Œdipe, Médée est devenue la figure mythologique la plus connue. En psychologie, elle a donné son nom au complexe de Médée, qui se manifeste chez les femmes qui cherchent à punir leur mari en s’en prenant à leurs enfants...

[www.lalibre.be]

C'est le premier article qui s'est présenté, il en existe sans doute des beaucoup plus complets, c'est juste pour poser l'idée que la problématique est bien plus complexe qu'une lecture un peu binaire des rapports humains dont la vertu est sans doute - je comprends bien la tentation - de mettre de l'ordre dans le chaos.
Par OHbt

Re: Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

Merci pompastel de remettre un peu de complexité dans cette analyse.

Si je peux encore me permettre de parler de ce que je connais (j'avais dit que je ne le ferais plus), c'est sur l'enfance malheureuse de madame qu'on s'est apitoyé et surtout sur le fait qu'il n'était pas concevable de séparer une mère de ses enfants (l'intérêt de la mère supérieur à l'intérêt de l'enfant même en cas de risque largement évoqué).
Maintenant que cela est plus ou moins fait (la séparation mère - enfants) - ouf - je continue, 6 ans après, à ramasser les morceaux et à rester zen face à une déstabilisation incessante qui en aurait poussé à bout plus d'un... plus d'un sauf moi - le prototype même du non-violent accusé pourtant d'être violent. Le chemin a été long pour comprendre et savoir comment réagir efficacement tout en me protégeant. Zen je resterai donc, mais ce n'est pas de tout repos.
En attendant, effectivement Mona, ce sont les enfants qui sont en première ligne, et c'était encore le cas le we dernier. Et pour les enfants non plus, ce n'est pas de tout repos.

Tout ça pour dire qu'un homme est également capable de protéger ses enfants et une femme de les mettre en danger. C'est certainement pourquoi cette "victimisation" des femmes parce qu'elles sont femmes m'agace particulièrement. Mais là aussi, ma vision des choses est biaisée.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 00:10 le 19/10/2017 par OHbt.
Par Ervé

Re:

Après avoir fait leurs couvertures sur Meklat et Cantat, les féministes des Inrocks pataugent à nouveau dans leur vomi, en dézinguant dans leur dernier numéro la laïcité et l'universalisme d'Elisabeth Badinter.
Par Carnéade de Cyrène

Re:

Je lis pas ce journal en papier, mais pour ce qui en est sur le web, qui ne fait que résumer un article présenté comme "sans concession" de La Revue du Crieur (plutôt un coup de la bande à Edwy donc, si l'auteure écrit aussi dans les Inrocks) ça me semble du propos rapporté de manière assez neutre ("selon ses détracteurs" (...) "d'aucuns disent" (...) "d'autres l'accusent" ...), si ça relève de ce que Wikipedia mettrait dans la partie "Polémiques" de sa fiche en en oubliant le reste.
Par Ervé

Re:

Je savais qu'il avait frappé la femme avec qui il était avant Kristina. Je savais qu'il avait tenté d'étrangler sa petite amie en 1989. Je savais qu'il avait frappé Kristina. Mais ce jour-là, nous avons tous décidé de mentir.
Extrait du témoignage d'un membre de Noir Désir, recueilli par "Le Point".
Par JeanneD

Re:

Oui j'ai lu également tout cela est très grave (si vrai) 2 femmes sont mortes et peut-etre qu'au moins une mort aurait pu etre évitée. Et j'ai l'impression que cela sonne vrai...
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page