"Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Juste indignation ou racisme ? Débat dans la presse après le SMS de Sibeth NDiaye

observatoire Par la rédaction publié dans le dossier : Macron : les hors-champs d'une présidence discuté depuis 21:14 le 06/08/2017

Est-il préférable d'être un homme blanc lorsqu'on dérape? Le portrait du Canard Enchainé de mercredi 2 août était consacré à la directrice de la communication de l'Elysée, Sibeth Ndiaye. Entre indiscrétions de ses collègues et propos rapportés, la journaliste Anne-Sophie Mercier y affirme que Ndiaye, sollicitée par un journaliste pour confirmer le décès de Simone Veil, aurait répondu, par SMS : "Yes, la meuf est dead." Bien que l'intéressée ait démenti, ses détracteurs sont allés jusqu'à demander sa démission. Du côté de ses soutiens, on voit dans la cabale contre la conseillère en communication le produit d'un "sexisme" et d'un "racisme" latent.
"Yes, la meuf est dead". La "meuf", ce serait Simone Veil, décédée le 30 juin 2017. Et l'auteure de ce SMS, destiné à un journaliste demandant confirmation de son décès, ce serait Sibeth Ndiaye, directrice de la communication de l'Elysée. C'est du moins ce qu'affirme la journaliste du Canard Enchainé...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par DétecteurdeVérité

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Yes la meuf est black ce qui n'empêche pas la meuf de manquer de respect...
> Lire ici > Lire en contexte

Par Neity

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

S'il s'avérait que le SMS existe, on pourra au minimum dire qu'elle a "fait un travail de sagouin" pour une conseillère en "communication".

L'argument du SMS privé par contre il n'est pas valable : elle répond en tant que conseillère com' à un journaliste. Il n'y a pas de place pour une quelconque dimension privée dans cet échange.

L'argument de l'interprétation d'un message instantané n'est pas plus valable, un simple "oui" aurait été encore plus court et tout aussi précis. Pour les anglophiles, "y" est encore plus court et couramment utilisé.

Par contre, de là à dire que ça mérite tout ce foin sur les réseaux sociaux et les demandes de démission... A voir si ça se reproduisait....
> Lire ici > Lire en contexte

Par grrrz

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Je crois que certains ici n'ont pas bien compris le problème, ou font semblant de pas le comprendre, Ndiaye s'est pris un déferlement d'insultes racistes de la part de la fachosphère (et pas que). Les gens n'attendaient que ça pour se lacher (du "rentre chez toi" à "être français ça se mérite", "tout juste naturalisée"), surtout ceux qui d'habitude chient sur la mémoire Simone Veil. C'est bien de ça dont il est question, et c'est exactement la même dynamique que ce qui arrivé à Danielle Obono avec l'tiv des grandes gueules.
Quant au sms en lui même, qui a discuté une minute avec un représentant de "la start-up nation" ou du milieu de la com sait que ce vocabulaire est tout a fait normal dans ce milieu. Agaçant en général oui, très, pas très respectueux dans ce cas oui, mais vraiment pas de quoi en faire toute une histoire. Enfin bon c'est pas comme si c'était la première fois que vautour-fachos se jettent sur la moindre "affaire" et la montent en épingle, et que les gens "pas du tout racistes" de gauche ou de droite reprennent le truc et montrent leur vrai visage, faudrait commencer à voir le motif un peu....
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (40)
Par tosh

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

mouais il faudrait pas non plus invoquer le racisme a tout bout de champ dès qu'une personne de couleur est attaquée.... quand on fait de la politique, qu'on occupe un poste exposé et convoité dans la communication il faut s'attendre à prendre des coups ca fait partie du job.

Le SMS (en admettant qu'il existe) est une tempête dans une verre d'eau mais si elle derape trop souvent elle devra en assumer les consequences tout simplement.
Marrant que nadine morano critique cela dit, c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité , elle est reste championne toute catégorie de dérapage médiatique avec ou sans vulgarité.
Par el_zozo

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Accorder un droit exclusif à la médiocrité à toute personne censée être issue d'une minorité, n'est-ce pas là une démarche condescende, et ne procède-t-elle pas encore davantage d'une vision raciste ?

Très franchement, je ne suis pas un admirateur absolu de Simone Veil qui a exprimé des positions très conservatrices à la fin de sa vie, après avoir mené des combats, parfois imposés, parfois choisis, d'une très grande noblesse. Mais penser que l'on peut l'évoquer de cette façon, par mail, sms, ou pigeon voyageur, me semble trahir, au minimum, d'un faible attachement à la langue française. Cela dit, elle nie les faits. S'ils étaient finalement avérés, alors il me semblerait légitime de porter un regard sévère sur une telle faute, et la teinte de l'épiderme de l'émettrice du message me semble être un fait totalement hors-sujet... Après, on peut toujours en appeler à l'indulgence, ou plaider l'erreur faite de bonne foi, somme tout très humaine, mais il ne semble pas que le gouvernement ait opté pour une telle stratégie...
Par DétecteurdeVérité

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Yes la meuf est black ce qui n'empêche pas la meuf de manquer de respect
Par fifi

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Ai-je bien lu le dernier paragraphe? J'ai bien vu la défense, mais comme une confirmation des faits. Que croire? En tout cas, si dérapage il y a, il est inqualifiable - alors même que je suis loin d'être une inconditionnelle de Madame Veil, et que j'ai même été sidérée de l'hystérie qui a entouré sa mort.
Quant à l'information du Canard, j'ai tendance à y croire. cf le faible nombre de pan sur le bec - alors que les autres média n'en font pas.
Par ailleurs, je suis étonnée par ce papîer : mon étonnement précédent était pour l'absence d'écho dans mes sources d'info, alors qu'il semblerait qu'il y ait eu embrasement......

Ras-le-bol du faux anti-racisme et du faux féminisme.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 10:37 le 07/08/2017 par fifi.
Par Neity

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

S'il s'avérait que le SMS existe, on pourra au minimum dire qu'elle a "fait un travail de sagouin" pour une conseillère en "communication".

L'argument du SMS privé par contre il n'est pas valable : elle répond en tant que conseillère com' à un journaliste. Il n'y a pas de place pour une quelconque dimension privée dans cet échange.

L'argument de l'interprétation d'un message instantané n'est pas plus valable, un simple "oui" aurait été encore plus court et tout aussi précis. Pour les anglophiles, "y" est encore plus court et couramment utilisé.

Par contre, de là à dire que ça mérite tout ce foin sur les réseaux sociaux et les demandes de démission... A voir si ça se reproduisait.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 10:55 le 07/08/2017 par Neity.
Par kusto

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Et à quel endroit de la loi sur la correspondance privée il est précisé que le degré de discrétion est proportionnel à la fonction de l'émetteur?

Citation:
il y a correspondance privée lorsque le message est exclusivement destiné à une ou plusieurs personnes, physiques ou morales, déterminées et individualisées.

Ce qui est complètement le cas d'un SMS. Toute personne, même le président, qui rédige un SMS ne le fait pas avec l'intention d'émettre un message public…

S'il est avéré, je trouve la publication de ce SMS tout autant de mauvais goût que sa rédaction.
Par Neity

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Juridiquement je comprends que ça peut être défendable en effet. Je me place alors plus sur le plan intellectuel (au sens : non juridique) pour le cas précis du journaliste qui pose une question de journaliste à la directrice de communication de l'Elysée.
Mon sentiment est alors que soit on écarte le fait que c'est privé, soit on dénonce la collusion car je considère qu'il ne doit pas y avoir de dimension privée entre ces 2 fonctions (journaliste et dircom de l'élysée)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:04 le 08/08/2017 par Neity.
Par Paddy

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

"Textos : attention aux auto-gaffes") "Nous avons tous connu une situation de ce type : la petite phrase qui tue et qui part plus vite que nos doigts ne l'auraient voulu, le truc assassin complètement inutile qui nous échappe mais qui est irrécupérable, l'idiotie qui sera à jamais gravée dans le marbre virtuel et qui nous poursuivra (peut-être) toute notre vie", relève la chercheuse. Et ce malgré tous les démentis du monde..."
Oui, ben, si "la petite phrase qui tue" est partie "plus vite que nos doigts l'auraient voulu", en effet, ce vraiment n'est pas la peine de démentir. Cette dernière phrase est bien curieusement tournée, non ?
Par Msettimio

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Si l'existence du SMS est avérée, ceux qui l'ont révélé devraient être qualifiés de "lanceurs d'alerte".

Alerter Mme Ndiaye sur ce qu'elle est en train de devenir
Alerter ses employeurs de ce à quoi ils pourraient être associés.

Je crois en outre qu'elle se complait dans son rôle de chien de garde.

Quant au reste elle n'a besoin de personne pour se défendre,
et si elle se laisse aider c'est qu'elle est consciente des conséquences de sa bourde.
Par Karmazani

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Il y quand même une notion d’intérêt public dans la définition communément admise du lanceur d'alerte. Si on applique cette expression à tout est n'importe quoi elle ne voudra plus rien dire. Ceux qui ont eu le courage et ont pris le risque de tout perdre en dénonçant des actes graves et répréhensibles sont des lanceurs d'alerte. La il s'agit probablement juste de quelqu'un qui voulait nuire indirectement à Jupiter. C'est du domaine du jeu politique et cela nous informe sur la sociologie et la personnalité des habitants de Jupiter. Oui il y a les Jupitériens qui réussissent et les terriens qui ne sont rien :).

Les journalistes ne sont pas des lanceurs d'alertes parce que théoriquement ils ne risquent pas de perdre leur place pour avoir révélé quelque chose, c'est d'ailleurs leur métier (je crois). Je dis bien théoriquement car ce n'est quasiment plus vrai à part pour les indépendants je pense.
Par Karmazani

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Lorsqu'aucun argument ne vous permet de vous défendre vous pouvez toujours attaquer votre agresseur en le décrédibilisant. Pour cela il suffit de le traiter de raciste, antisémite, homophobe, fasciste, pétainiste, nazi... Je crois que je n'ai rien oublié et que j'ai tout placé dans l'ordre. Attention, les termes à employer dépendent de l'époque et de l'endroit ou vous vous trouvez. Par exemple aux USA il y a 50 ans il vous suffisait de soupçonner votre interlocuteur d'être peu critique vis à vis du communisme. En revanche si vous le traitiez de raciste ça n'avait quasiment aucune incidence. D’où l'utilité de bien comprendre son époque ^^.

Pour mettre en œuvre votre stratégie il faut utiliser les outils adéquats. Un exemple: Twitter. Ce réseau "social" vous permet d'insulter n'importe qui en moins de x caractères. Vous remarquerez qu'une argumentation précise et détaillée ne peut pas tenir sur cet outil. Idem pour Facebook qui se prête mal aux argumentations en tout genre. Ce sont les réseaux de la débilité profonde. Ils sont très efficaces pour décrédibiliser les uns mais très mal adaptés à des gens qui veulent partager des idées de fond.

D'ailleurs il serait intéressant qu'@si s'intéresse à cela de plus près. Il y en a un super exemple en ce moment sur le blog "les crises" de Mr Berruyer. Il reçoit tout un tas d'attaques (complotistes, nazi, antisémite, etc etc (j'avais oublié complotiste en haut, désolé)). D’où viennent toutes ces attaques ? Twitter bien sur ! Le sujet de fond est en plus intéressant (vénézuela). Je vous invite à aller lire dans un premier temps l'article source du conflit (http://www.les-crises.fr/et-ca-recommence-propagande-de-guerre-au-venezuela/) et l'article en réaction des attaques (http://www.les-crises.fr/les-methodes-de-rudy-reichstadt-conspiracy-watch/). C'est très important d'aller lire le premier article en premier pour vous rendre compte après coup de l'imbécilité des attaques.

Désolé je suis un peu sorti du cadre en parlant des réseaux sociaux mais je pense qu'ils sont un des vecteurs de ce type de défense par la décrédibilisation.

EDIT: j'étais censé écrire ce commentaire à la suite des autres et pas ici. Est-il possible de le placer à la suite ? Merci.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:28 le 07/08/2017 par Karmazani.
Par JMK2

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Tout le monde a le droit à la médiocrité, encore faut-il que tout le monde soit jugé sur cette médiocrité de la même façon.
Il est évident que si Sibeth NDiaye n'était pas une femme noire, on ne l'aurait pas attaqué sur sa francité, son manque de respect, son manque de conventions : autant d'attaques qui sont comme de par hasard récurrentes dans les stéréotypes qu'on colle aux Français-e-s noir-e-s ou arabes. Le calibre et le type d'attaque montre bien que le fait qu'elle soit une femme noire est central dans cette affaire.
Par Strumfenberg ( Aloys von )

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

si elle l'a fait exprès, c'est pas bien grave. Sinon... Rien n'est plus instructif qu'un lapsus !
Par Robert.

Y a-t-il meilleur motif ?

" A l'Express, la communicante a même déclaré sans ambages assumer "parfaitement de mentir pour protéger le président.""
Oui !

Mais aussi: "La bouche qui ment tuera l'âme" (Sag I-11)*
* Livre de la Sagesse, version Bible Fillion (pas Fillon!)



Modifié 2 fois. Dernière modification le 11:55 le 07/08/2017 par Robert..
Par grrrz

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Je crois que certains ici n'ont pas bien compris le problème, ou font semblant de pas le comprendre, Ndiaye s'est pris un déferlement d'insultes racistes de la part de la fachosphère (et pas que). Les gens n'attendaient que ça pour se lacher (du "rentre chez toi" à "être français ça se mérite", "tout juste naturalisée"), surtout ceux qui d'habitude chient sur la mémoire Simone Veil. C'est bien de ça dont il est question, et c'est exactement la même dynamique que ce qui arrivé à Danielle Obono avec l'tiv des grandes gueules.
Quant au sms en lui même, qui a discuté une minute avec un représentant de "la start-up nation" ou du milieu de la com sait que ce vocabulaire est tout a fait normal dans ce milieu. Agaçant en général oui, très, pas très respectueux dans ce cas oui, mais vraiment pas de quoi en faire toute une histoire. Enfin bon c'est pas comme si c'était la première fois que vautour-fachos se jettent sur la moindre "affaire" et la montent en épingle, et que les gens "pas du tout racistes" de gauche ou de droite reprennent le truc et montrent leur vrai visage, faudrait commencer à voir le motif un peu.
Par Karmazani

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Que des imbéciles aient des propos racistes personne ne le nie. En revanche que tous ceux qui se plaignent du langage de la Jupitérienne soient accusés de racisme pose problème.

Après je suis d'accord que ce n'est pas vraiment une affaire. C'est du touche pipi politique.
Par kadife

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Non, car dans le cas d'Obono l'injonction raciste à dire "Vive la France" est lancée à l'origine par des journalistes de RMC, et son absence de réponse montée en épingle par l'ensemble de la droitosphère, bien au-delà de la seule fachosphère. Et les journalistes en question sont ensuite défendus par nombre de leurs collègues ("eux, racistes ? arrêtez de vous victimiser !").
Ndiaye est devenue la cible de la fachosphère après avoir dit une stupidité. Donc les deux cas ne sont pas comparables. Il est parfaitement sain de se foutre de sa gueule pour ce sms ridicule, quand bien même l'affaire inspirerait les fachos dans leurs tweets.

Et par ailleurs, si j'en crois ma propre expérience, je ne suis pas sûr qu'un tel vocabulaire soit bien légitime dans le milieu des start-up, qui est fondamentalement un univers consensuel. On peut dire "c'est dead", pour signifier qu'une chose est impossible ou terminée ou pas souhaitable, mais on ne dit pas "il/elle est dead". De même, "la meuf" peut être utilisé pour désigner à peu près tout le monde, y compris sa supérieure hiérarchique, mais certainement pas une personne décédée.
Mon hypothèse serait plutôt que Sibeth Ndiaye a trop pris a sérieux les journalistes qui l'ont décrite comme une incarnation de la hype version macron (impliquant un vocabulaire corporate et des punchlines bien senties), et qu'elle s'est sentie obligée de surjouer le langage et l'attitude correspondants. Ce qui (là réside la cruauté de la hype) fait d'elle une authentique bolos.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15:50 le 07/08/2017 par kadife.
Par grrrz

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

sinon dans la presse on peut lire ça:
[twitter.com]
et c'est pas un "dérapage", des gens se sont vraiment dit "on va faire cette une et l'imprimer". et là elle est où la dignité déja?
Par Robert.

Ne l'écoutez plus.

la directrice de la communication de l'Elysée assume "parfaitement de mentir pour protéger le président."
Elle peut bien écrire (ou pas) des SMS à la con, à travers elle Macron mentira.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13:11 le 07/08/2017 par Robert..
Par emilie bouyer

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

une bande de gougnafiers...
Par centurion

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Je doute quand même de la véracité de ce sms. C'est un peu gros, non ?

Comment une personne aussi haut placée peut commettre une telle erreur de communication surtout vis a vis d'une journaliste.
Le fait est, qu'après une petite recherche sur le net, je n'ai pas trouvé trace de ce sms, vient renforcer un peu plus ce doute . Si ce sms existait, je doute pas qu'il serait depuis longtemps sur le net. Surtout qu'on tient aucun compte du démenti de l’intéressé, comme si elle n'existe pas . @si n'a même pas chercher a creuser de ce coté là, savoir si ce sms est vrai ou pas, comme si c’était secondaire. Je trouve ça sidérant !

A moins d’être passé a coté. Qu'on me le montre, alors....



Modifié 1 fois. Dernière modification le 14:12 le 07/08/2017 par centurion.
Par radiohead

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Mmmmh, le fait qu'elle assume de mentir n'est-il pas l'information principale délivrée par cette dame ? N'est-ce pas là le secret du monde de gouvernement Macron : la com' ? Je pense que les journaliste devraient plutôt en profiter pour augmenter leur esprit critique face à la communication de l’Élysée après cet aveux, car souvent ils s'en font le relais sans aucun discernement.
Par japarthur

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Autant de commentaires avant de savoir si le SMS existe et peut lui être attribué. C'est un des problèmes de cette époque: commenter avant de savoir.
Par Karmazani

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Je crois que de savoir si le SMS existe vraiment ou pas n'est pas très intéressant. Ce qui l'est à mon sens c'est plutôt le traitement de l'affaire autour.
Par japarthur

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Merci de confirmer mon point.
Par totoro45

les sources des journalistes

Si on comprend bien, un journaliste a demandé à la responsable de la communication de l'Elysée la confirmation du décès d'une personnalité politique qui ne faisait pas partie de ce gouvernement ni de ses collaborateurs et qui n'appartenait pas non plus au parti de la majorité présidentielle .



Est-ce une démarche usuelle pour les journalistes que d'aller chercher leurs informations à l'Elysée ?
Par DétecteurdeVérité

Re: les sources des journalistes

Oui, c'est une démarche usuelle car Jupiter a le droit de vie ou de mort
et l'info émane de lui comme l'eau de la source

Mais ce qui me préoccupe davantage que cette bêtise (décidément les communicants communiquent à tort et à raison, Anthony Scaramucci Sibeth Ndiaye même combat), c'est que Jupiter veut installer madame Jupiter, dame Junon, sur le trône. Ça va communiquer sec au château.
Par totoro45

Re: les sources des journalistes

Ma référence en matière de communication présidentielle, c'est CJ Craig dans "the West Wing" .

De cette série, j'ai retenu que le responsable de la communication doit être une aide et non une source de problème pour le président .

En même temps , pourquoi interroger l'Elysée dans ce cas précis ?
Par DétecteurdeVérité

Re: les sources des journalistes

Oui j'ai eu le même questionnement que vous. Autrefois, on avait d'autres sources plus fiables. Maintenant, on va à la source de ce que l'on a le droit de dire ou d'écrire.
Reste que ce SMS est une sacré bêtise. Parfois les scénarios des séries sont en deçà de la réalité
Par totoro45

Re: les sources des journalistes

Tout est dissonant dans cette histoire, pour ne pas dire grinçant .

Musique du soir :

[www.youtube.com]
Par DétecteurdeVérité

Re: les sources des journalistes

a dank
ce fut musique du matin
Par Mona

Re: les sources des journalistes

Junon , Fille de Rhéa et de Saturne, elle est à la fois sœur et épouse de Jupiter.
Ses attributs sont le paon, un sceptre surmonté d'un coucou et une grenade, symbole de l'amour conjugal, le lys et la vache.

;-))
Par Diogene

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

J'hésite à commenter, parce que tout ou presque a été dit.
Si ce SMS existe réellement, c'est une sacrée boulette, à fortiori pour un conseiller de com'. Si sa communication est souvent du même genre, il va falloir que ses supérieurs l'encadrent ou ils vont avoir de sacrées surprises.

Pour ce qui est des agitations des moranos et autres, c'est du racisme de base et, dans le cas de certains, c'est l'hôpital qui se fout de la charité.
Pour ce qui est de la stratégie de défense basée sur "on s'en prend à elle uniquement parce qu'elle est noire et femme", c'est presque une autre forme de racisme : avoir la peau noire et être une femme n'empêche pas d'être aussi bête qu'un homme à peau blanche.
Personnellement, ça m'ennuie toujours lorsque je suis obligé d'avoir la même opinion qu'un raciste : s'il affirme qu'il fait jour à midi, je ne vais tout de même pas affirmer le contraire pour lui donner tort. D'un autre côté, un bon raciste aura tendance à étayer ses propos par des arguments... racistes. Par exemple en disant qu'il fait jour à midi parce que les gens à peau verte sont des êtres inférieurs. Et c'est là que je pourrais me démarquer de lui et lui rentrer dans le lard. :-)
Par Robert.

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

"s'il affirme qu'il fait jour à midi, je ne vais tout de même pas affirmer le contraire pour lui donner tort."
Surtout que c'est vous qui auriez tort.
Par HBK

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

C'est une petite blague que je fais souvent quand on nous sort un "LePen dit la même chose que vous !"

Il y a plusieurs variantes mais en gros : "vivement qu'ils disent que l'eau ça mouille, que vous vous sentiez obligés de dire le contraire !"

Ou comme le dit ce vieux proverbe : "même une horloge cassée donne l'heure juste deux fois par jour".
Par Kikoo lol

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Dans ce concours de mauvaise fois, je suis étonné que personne n'ai encore souligné l'antisémitisme "latent" de Sibeth NDiaye.
Par tarask2-143042 tarask2

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Exact. On ne peut que féliciter les lecteurs d'asi de ne pas tomber dans ce piège grossier.
Par constant gardener

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Ah oui, ça manquait, l'antisémitisme.
Et "latent" en plus.
Par asinus erectus

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Homme ou femme, blanc ou noir, c'est gonflé de démentir quand par ailleurs on assume de mentir.
Par El Tone

Re: "Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Question, non traitée dans cet article : Pourquoi le canard a t il besoin de reprendre un tel non évènement alors qu'il n'intéressait que le remugle de la twitosphere ? Bin pour faire de la mousse. Comme si il n'y avait pas de sujets plus intéressants.
Mais ça colle assez bien avec l'édito d'ERIC Emptaz, qui tire sur l'huma sans expliquer en quoi Maduro serait plus légitime que son opposition, ou l'inverse.
Si ces braves gens n'ont rien d'autre à raconter ils feraient tout aussi bien de publier des recettes de cuisine.
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page