Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Permanence des medias adultes sur la culture adolescente

observatoire Par Vincent Coquaz publié dans le dossier : Gamers, geeks, satanistes : les "sous-cultivés" parlent discuté depuis 19:34 le 09/11/2015

Norman, Natoo, Cyprien ou Un Panda Moqueur : les Youtubeuses et Youtubeurs français qui rassemblent le plus d’abonnés étaient réunis ce week-end à Paris pour Video City. Ce salon, dont c’est la première édition, avait pour but de permettre aux fans de rencontrer leurs idoles, dans des spectacles sur scène ou des séances de dédicace géante. Entre Le Monde, qui parle d’"hystérie adolescente", et France Info qui regrette que "l’argent soit un sujet tabou" pour les Youtubeurs, les medias traditionnels abordent cette culture adolescente avec une distance...tout aussi traditionnelle.
"Un cri strident, suivi d’autres, puis la foule qui court, comme affolée…" La scène décrite par Le Monde ce week-end ressemble furieusement à une charge de CRS à la fin d’une manifestation un peu trop houleuse. Il n’en est rien : ce mouvement de foule a eu pour téhâtre, ce week-end, Video City, premier salon de Youtubeurs, ces vidéastes en ligne spécialisés dans l’humour...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par Bruanne

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Le jour où Le Monde encensera une idole des jeunes...c'est que les jeunes seront vieux !
Et c'est logique.
Si la culture des ados était la même que celle de leurs parents, à quoi ça servirait d'être jeune ou de vieillir ?...
> Lire ici > Lire en contexte

Par olivier dell'asino

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Je trouve suprenant d'attaquer le papier du monde qui pourtant montre Videocity pour ce qu'est Videocity : un coup de com' et rien de plus. Tout dans cet "événement" qui n'en est pas un pue la com. Les youtubeurs concernés ne sont en rien significatif d'une génération. Leur contenu est pauvre, déjà-vu, leur humour surfait, et la publicité omniprésente. Les agences de publicité spécialisées dans le braind content sont trouvables avec leurs créations en deux clics sur Google et l'onglet "à propos" des pages youtube permet d'apprendre beaucoup sur les intentions des vidéos qui se trouvent sur celles-ci. Les campagnes sont légions : Seb la Frite et Poisson Fécond ont ainsi récemment fait la publicité du nouveau "timbre personnalisable de la Poste", Natoo a réalisé un court-métrage pour faire la promotion de Tomb Raider et ne parlons même pas de CyprienGaming. Alors non, quand je lis ici que ces vidéastes, sous prétextes qu'ils feraient des "millions de vues", représentairent la jeune génération-de-ce-qui-ne-regarde-plus-la-télé je m'étrangle. Je m'étrangle car du haut de mes pas encore 22 ans tout mouillés je ne me reconnais pas dans cette description et je ne considère pas que s'attaquer au star-system publicitaire que Youtube tente de développer soit immédiatement décrédibilisé par un recours abusif au conflit de génération.

Au contraire, c'est votre article et votre traitement plus large qui semble mal comprendre ce que sont les expériences d'internet et de youtube en pensant que ces youtubeurs starlettes sont représentatifs de quoique ce soi. Moi, lorsque je les vois, je ne vois qu'une reproduction des programmes que l'on peut retrouver à la télé et pas forcemment dans les émissions les plus sympathiques. Ce sont les codes de la télévision que l'on retrouve dans ces vidéos. A peine sont ils réadaptés pour mieux convenir au web (comprendre que la publicité traditionnelle ne pouvant pas passer de la même manière sur le web avec les adblock et autres, elle s'est réadapté, a envahi les contenus et les as reformaté). Donc non, ils ne sont rien d'autres que les "influenceurs" qu'ils ont choisi d'être.

A coté d'eux par contre, il existe une faune trop méconnue de vidéastes passionnés, amateurs ou professionnels, faisant de l'humour ou de la vulgarisation en refusant de croquer dans la pomme empoisonnée de la publicité, celle là même qui a envahit tant de pure-player et que vous combattez avec ferbeur ici. Ils vous parlerons de science, d'histoire, de jeux vidéos, de cinéma, de poésie ou de littérature et bien d'autres choses encore. Ceux sont eux qui composent mon univers numérique. C'est lui que je me suis façonné au fil des ans avec ces figures (De Karim Debbache au Joueur du Grenier en passant par Ginger Force ou Dirty Biology), ces anecdotes et son joyeux bordel. Eux aussi font des vues, pas des millions (quoique certains), mais ils sont là, n'ont pas la puissance marketting d'un Cyprien ou d'une Natoo et n'ont jamais bénéficié de l'appui médiatique de ces derniers. Car ces jeunes incompris du vieux systéme médiatique ne sont ils pas uniquement ça : une pure construction médiatique opérée par des grands annonceurs publicitaires dont les liens avec la télévision ne sont plus à démontrer. Je ne veux pas dire que tout cela n'est qu'un complot ourdi depuis le début et la naissance de ces chaines, ce que je veux dire (peut-être maladroitement), c'est que toutes ces chaines ont fait l'objet d'une récupération par la publicité et ont pris leur envol grâce aux médias.

Alors non, tous les efforts d'ASI resteront vain, je ne pourrais pas voir dans ce festival un clash de génération. Je n'y verrais qu'un coup de pub et je trouve dommage que vous le défendiez et que vous fassiez réguliérement sur votre site la promotion de ces chaines (l'émission avec le studio Bagel m'avait déjà beaucoup surpris).

Vous semblez partir du présupposé que Youtube est un nouveau média opposé à la télévision. La question qu'il faudrait se poser est plutôt : Youtube est-il vraiment différent de la Télévision? Les codes ne sont-ils pas les mêmes ? Les objectifs similaires ? L'omniprésence de la publicité également présente ? Bref, Youtube n'est-il pas autre chose qu'une tentative de récupération publicitaire du web et ne copie-t-il pas les codes que la télévision a elle même mise en place sur son média ? Enfin, YoutubeCity et tous ces youtubeurs stars ne sont-ils pas les porte-étendars de cette publicité rempante bien plus que les hérauts de la nouvelle génération ?

Je vous laisse méditer,

Cordialement,

Simon Dell'asino...
> Lire ici > Lire en contexte

Par gemp

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

J'ai voté, mais vous êtes un peu injuste puisque, pour ne citer que lui, le Joueur du Grenier a été mentionné souvent ici et a même participé à une émission d'ASI, pas si longtemps avant celle sur Studio Bagel que vous décriez. Sans vouloir tous devenir milliardaires, beaucoup aimeraient simplement vivre de ce qu'ils font et, pour l'instant, la pub est souvent leur seul moyen de le faire. On peut le déplorer, mais les alternatives restent à s'imposer comme par exemple le récurrent Patreon ou le ponctuel Flattr.

Et j'ai beaucoup aimé «ferbeur» c'est un mot qu'on devrait imposer aussi.

Et comme c'est ma semaine de promo: adoptez l'extension forums ASI qui va vous simplifier la vie zici (Je fais ma pub tout seul)....
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (37)
Par Hammerklavier

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Comme un peu comme tout le monde, un artiste doit choisir son camp. Soit on est collabo avec l'industrie agro-alimentaire (par exemple), soit on choisit une certaine indépendance et une certaine tricardisation (comme Didier Porte).
Par Corinthe

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Dans ce cas Cyprien à choisi le premier camp, vu sa publicité caché pour Sony et son Playstation Plus.
Par Bruanne

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Le jour où Le Monde encensera une idole des jeunes...c'est que les jeunes seront vieux !
Et c'est logique.
Si la culture des ados était la même que celle de leurs parents, à quoi ça servirait d'être jeune ou de vieillir ?
Par alain-b

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

+1
c'est dans l'ordre des choses
Par Pierre38330

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Perso, j'ai du mal à saisir les contours de la "culture adolescente" (sic).
Par Pierre38330

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Par menocolor

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Ce qui m'étonne avec Video City, c'est que tous les médias le présente comme le "salon des youtubeurs" (et @si aussi) alors qu'il s'agit avant tout d'un évènement organisé par mixicom (récemment racheté par webedia...), la régie pub gérant un bon nombre de gros youtubeurs. Il faut donc plus voir cet évènement comme un gros coup de pub pour mixicom plutôt que comme un salon généraliste représentant l'ensemble des youtubeurs, or cela est toujours occulté et je suis étonné qu'@si soit passé à côté de ce coup médiatique.
Personnellement, pour voir un (réel) rassemblement de vidéastes/youtubeurs voulant faire progresser ce médium, je regarderais plutôt du côté de la néocast.
Par Olivier

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Il est très bien ce papier du Monde.
Par olivier dell'asino

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Je trouve suprenant d'attaquer le papier du monde qui pourtant montre Videocity pour ce qu'est Videocity : un coup de com' et rien de plus. Tout dans cet "événement" qui n'en est pas un pue la com. Les youtubeurs concernés ne sont en rien significatif d'une génération. Leur contenu est pauvre, déjà-vu, leur humour surfait, et la publicité omniprésente. Les agences de publicité spécialisées dans le braind content sont trouvables avec leurs créations en deux clics sur Google et l'onglet "à propos" des pages youtube permet d'apprendre beaucoup sur les intentions des vidéos qui se trouvent sur celles-ci. Les campagnes sont légions : Seb la Frite et Poisson Fécond ont ainsi récemment fait la publicité du nouveau "timbre personnalisable de la Poste", Natoo a réalisé un court-métrage pour faire la promotion de Tomb Raider et ne parlons même pas de CyprienGaming. Alors non, quand je lis ici que ces vidéastes, sous prétextes qu'ils feraient des "millions de vues", représentairent la jeune génération-de-ce-qui-ne-regarde-plus-la-télé je m'étrangle. Je m'étrangle car du haut de mes pas encore 22 ans tout mouillés je ne me reconnais pas dans cette description et je ne considère pas que s'attaquer au star-system publicitaire que Youtube tente de développer soit immédiatement décrédibilisé par un recours abusif au conflit de génération.

Au contraire, c'est votre article et votre traitement plus large qui semble mal comprendre ce que sont les expériences d'internet et de youtube en pensant que ces youtubeurs starlettes sont représentatifs de quoique ce soi. Moi, lorsque je les vois, je ne vois qu'une reproduction des programmes que l'on peut retrouver à la télé et pas forcemment dans les émissions les plus sympathiques. Ce sont les codes de la télévision que l'on retrouve dans ces vidéos. A peine sont ils réadaptés pour mieux convenir au web (comprendre que la publicité traditionnelle ne pouvant pas passer de la même manière sur le web avec les adblock et autres, elle s'est réadapté, a envahi les contenus et les as reformaté). Donc non, ils ne sont rien d'autres que les "influenceurs" qu'ils ont choisi d'être.

A coté d'eux par contre, il existe une faune trop méconnue de vidéastes passionnés, amateurs ou professionnels, faisant de l'humour ou de la vulgarisation en refusant de croquer dans la pomme empoisonnée de la publicité, celle là même qui a envahit tant de pure-player et que vous combattez avec ferbeur ici. Ils vous parlerons de science, d'histoire, de jeux vidéos, de cinéma, de poésie ou de littérature et bien d'autres choses encore. Ceux sont eux qui composent mon univers numérique. C'est lui que je me suis façonné au fil des ans avec ces figures (De Karim Debbache au Joueur du Grenier en passant par Ginger Force ou Dirty Biology), ces anecdotes et son joyeux bordel. Eux aussi font des vues, pas des millions (quoique certains), mais ils sont là, n'ont pas la puissance marketting d'un Cyprien ou d'une Natoo et n'ont jamais bénéficié de l'appui médiatique de ces derniers. Car ces jeunes incompris du vieux systéme médiatique ne sont ils pas uniquement ça : une pure construction médiatique opérée par des grands annonceurs publicitaires dont les liens avec la télévision ne sont plus à démontrer. Je ne veux pas dire que tout cela n'est qu'un complot ourdi depuis le début et la naissance de ces chaines, ce que je veux dire (peut-être maladroitement), c'est que toutes ces chaines ont fait l'objet d'une récupération par la publicité et ont pris leur envol grâce aux médias.

Alors non, tous les efforts d'ASI resteront vain, je ne pourrais pas voir dans ce festival un clash de génération. Je n'y verrais qu'un coup de pub et je trouve dommage que vous le défendiez et que vous fassiez réguliérement sur votre site la promotion de ces chaines (l'émission avec le studio Bagel m'avait déjà beaucoup surpris).

Vous semblez partir du présupposé que Youtube est un nouveau média opposé à la télévision. La question qu'il faudrait se poser est plutôt : Youtube est-il vraiment différent de la Télévision? Les codes ne sont-ils pas les mêmes ? Les objectifs similaires ? L'omniprésence de la publicité également présente ? Bref, Youtube n'est-il pas autre chose qu'une tentative de récupération publicitaire du web et ne copie-t-il pas les codes que la télévision a elle même mise en place sur son média ? Enfin, YoutubeCity et tous ces youtubeurs stars ne sont-ils pas les porte-étendars de cette publicité rempante bien plus que les hérauts de la nouvelle génération ?

Je vous laisse méditer,

Cordialement,

Simon Dell'asino
Par gemp

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

J'ai voté, mais vous êtes un peu injuste puisque, pour ne citer que lui, le Joueur du Grenier a été mentionné souvent ici et a même participé à une émission d'ASI, pas si longtemps avant celle sur Studio Bagel que vous décriez. Sans vouloir tous devenir milliardaires, beaucoup aimeraient simplement vivre de ce qu'ils font et, pour l'instant, la pub est souvent leur seul moyen de le faire. On peut le déplorer, mais les alternatives restent à s'imposer comme par exemple le récurrent Patreon ou le ponctuel Flattr.

Et j'ai beaucoup aimé «ferbeur» c'est un mot qu'on devrait imposer aussi.

Et comme c'est ma semaine de promo: adoptez l'extension forums ASI qui va vous simplifier la vie zici (Je fais ma pub tout seul).



Modifié 1 fois. Dernière modification le 05:38 le 10/11/2015 par gemp.
Par Kryos

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Citation:
J'ai voté, mais vous êtes un peu injuste puisque, pour ne citer que lui, le Joueur du Grenier a été mentionné souvent ici et a même participé à une émission d'ASI, pas si longtemps avant celle sur Studio Bagel que vous décriez. Sans vouloir tous devenir milliardaires, beaucoup aimeraient simplement vivre de ce qu'ils font et, pour l'instant, la pub est souvent leur seul moyen de le faire. On peut le déplorer, mais les alternatives restent à s'imposer comme par exemple le récurrent Patreon ou le ponctuel Flattr.



Et j'ai beaucoup aimé «ferbeur» c'est un mot qu'on devrait imposer aussi.



Et comme c'est ma semaine de promo: adoptez l'extension forums ASI qui va vous simplifier la vie zici (Je fais ma pub tout seul).



Modifié 1 fois. Dernière modification le 05:38 le 10/11/2015 par gemp.


Notez aussi qu'il existe le systeme de Tipeee pour ce qui est du financement, autant dire qu'il existe beaucoup de technique nouvelles, différente et que seul le temps nous dira lesquelles fonctionneront le mieux.
Par Anne Reynaud

oui mais

De la vulgarisation et de dirty biology, il a aussi été question dans cette émission-là... Youtube est-il vraiment différent de la télévision? Oui, si on considère que n'importe qui peut avec une webcam produire et diffuser (en vivre c'est une autre chose...). Un peu comme les débuts de la radio libre, non? Moi j'aime bien qu'on me parle aussi de ce qui fait 12 millions de vues sur youtube et dont je n'ai jamais entendu parler. Tant que ça ne devient pas un article sur 2...
Par olivier dell'asino

Re: oui mais

Oui j'ai vu les émissions en question. Je me suis concentré sur un aspect de l'article que je trouvais révélateur d'une façon de penser youtube par ASI.

Tout est une question de palier. Il est facile de faire une vidéo et de la poster sur Youtube, il est possible d'atteindre des millions de vues. Par contre il est extrêmement compliqué de les garder réguliérement et de les rentabiliser. Les youtubeurs dépassant le million d'abonnés sont rares à contiuer à travailler seul et c'est là qu'interviennent les publicitaires. En proposant un salaire fixe, une promotion constante de la chaine ou autres, ... ils mettent souvent la main sur ces chaines avec l'accord de ces youtubeurs très heureux de pouvoir se rémunérer facilement. Pour autant, toute la production des web-vidéastes ne peut être réduite à ces quelques personnes représentées en masse à VidéoCity. Il existe tout un écosystème qu'il serait intéressant de défendre aussi (qui est intervenu parfois sur ASI ce dont je me félicite). Enfin il ne faut pas produire les web vidéastes à Youtube. De plus en plus se tournent vers Dailymotion qui offre un meilleur traitement aux vidéastes en matière de droit d'auteurs. Certains cherchent des moyens de rémunérations alternatifs pour éviter la publicité et peut-être serait-il itéressant de penser une plateforme de partage de vidéos alternative ou la publicité n'a pas sa place.
Par Tzitzimitl

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Entièrement d'accord, je voulais écrire à peu près ça jusqu'à ce que je constate que vous l'aviez dit avant moi...

Je pense cependant que Youtube est différent de la télé sur au moins un point : tout le monde peut y créer son "programme". Du coup oui, il y a les blockbusters, les stars, voire les vendus, et puis il y a les autres... Ceux qui n'auraient aucune chance de passer à la télé et qui d'ailleurs en général n'en ont aucune envie (et vous en avez cité certains).

Mais effectivement @si tarde à appliquer aux youtubers la même vigilance qu'il applique aux autres médias...
Par evemarie

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

You tube est vraiment different de la TV, a tout moment je peut regarder une conférence de P Picq sur l'humain et l'écologie : [www.youtube.com] , Le web nous permet vraiment d'avoir de super info, qu'il n'y a jamais a la TV, même si on est pas universitaire on peut obtenir des infos de grande qualité (y'a meme des cours de l'école centrale en ligne), on a pas envie de se marrer a tout bout de champs , c'est aussi ça l'hystérie de la tV et des journalistes , je trouve les 'jeunes ' bcp plus calment que par exemple les Ruquier , Enderlin , Le Pen , Sarko ... Comme le montre cet article du monde ; leur journalistes transposent la vie, le comportement des dirigeants sur les jeunes ou les pauvres . Exemple : NS nous a traité d'assistés et de voleurs pendants 15 ans , et c'est lui qui a piqué" notre pognon ou celui de Bettancourt de Kadhafi ou de sa femme , il est en plus un voleur; Bettancourt Kadhafi , Karachi et sa campagne de 2012 .. Voila c'est très simple psychologiquement , c'est l'histoire de la paille et de la poutre , et là depuis 30 ans le miroir marche a fond , et les journalistes qui devraient nous relater le monde tel qu'il est, nous le renvoie tel que les riches le vivent , les projections / transfères c'est pénible et apporte une fracture entre les gens, et surtout ça ne dit rien sur les jeunes et leur parents mais tout des medias et des riches .
Par YannFromFrance

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Ce post est plutôt ironique vu que quand j'avais fait le parallèle entre les Youtubeurs et (les Beatles par erreur tout de suite corrigé en:) les présentateurs radio des années 60s (Salut les Copains), c'est le post d'un contradicteur (Paddy) qui a été mis en première page... Comme quoi la roue tourne (d'ailleurs entre temps j'ai découvert que Bits (émission Internet de Arte très bien fait) avait fait ce parallèle avant nous).

Bon, sur le sujet même, je suis content de voir les réponses déjà présente. Je pense qu'elles sont toutes pertinentes:

Monsieur Orangina (Cyprien) ou tous les "vendeurs" actuels sont les descendant direct de la TV et des radios commerciales (avec toutes les limites du genre qui s'y sont reproduites (fausse impertinence, faux parlé vrai, vrai limite du discourt...)). Un peu "Good Morning Vietnam".

Mais en parallèle il y a eu les radios amateurs (même si illégales au début) et les meilleurs Internautes sont plutôt les descendant de cette ligné (et vous aussi). Un monde gigantesque (quelques très bons sont cités mais dans l’immensité d'information créée tous les jours, il est possible de trouver des choses inattendues, informatives et peu vu) et une collaboration nouvelle (Debbache et vous en êtes des exemples pour le financement. Les interactions en direct. Les débats sur le forum), les deux piliers de l'Internet se développent toujours. Un peu "Good Morning England".
Par evemarie

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

"informatives et peu vu" c'est ce dernier point qui me chiffonne , si c'est peu vu c'est bien ? ... Le mec de E-penser est génial , ce qu'il raconte est informatif et pourtant il est connu ... Donc, bcp vu pour qq qui produit du contenu de qualité, est un gage , pour moi les inconnus géniaux sont valorisant pour les geek, les hipster, ceux qui se la raconte avec le 'ha tu connais pas ' , mais peu utile a notre société .
Par YannFromFrance

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Une petite liste "information":
Autour du monde diplo : [www.youtube.com]
2000 vues en moyenne... D'excelents reportages (je conseille "Money - Documentaire" 5800 vues)
ACRIMED : [www.youtube.com]
2000 vues en moyenne... D'excelents débats (je conseille "La critique du Cinéma en crise" 1800 vues)
Médiapart fait très peu de vues aussi...
Bref, des sites très connus mais très peu regardés, pourtant des reportages "informatifs et peu vus" comme quoi je ne parlais pas forcement de perles cachées mais des choses moins mainstream.

Une autre liste "divertisment":
Bits de Arte : [www.youtube.com]
Jamais vu sur leur site web ou sur leur chaine... 2000 vues en moyenne. Pourtant des analyses interessantes.
Koma de Ruffio : [www.youtube.com]
1000 vues pour une analyse culturelle du Japon post-atomique sous le prisme de ce qui s'est le mieu exporté, le manga.

Voilà quelques exemples.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12:43 le 10/11/2015 par YannFromFrance.
Par kiki22

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Quel intérêt de parler de ses guignols homme sandwich ultra mis en avant par youtube ?

Et toujours rien sur Gaspard Glanz le journaliste retenu 18 heures en garde à vue car il a refusé d'effacer ses images du fauchage de siège bancaire de Strasbourg ?

Il n'est peut-être pas assez people pour arrêtsurimages ?



Modifié 2 fois. Dernière modification le 09:30 le 10/11/2015 par kiki22.
Par boscavo

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Dur pour les Beatles ce rapprochement avec des youtubers bas de gamme.
Par YannFromFrance

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Ça dépend... les Beatles qui chantaient "I wanna hold your hand" faisait pas de la grande musique. C'est ce qu'ils ont réussi à faire "malgré" leur succès qui en fait un groupe exceptionnel.
Cependant les Youtubeur dont on parle ici ne sont même pas créateur... Ce sont au mieux des DJ... qui au lieu de bosser avec Polygram bossent avec Ubisoft.
Au lieu de bosser à Elle Magazine font la même chose sur Internet... Du sponsoring de produit de beauté.
Par evemarie

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Ceux qui écrivent les articles n'ont pas d'enfants ? d'ado ? Bien sur qu'on la connait leur culture comme eux connaissent la notre , d'ailleurs la meilleure preuve les parents sont là , donc ils ne sont pas dépassé .... Comme toujours les jeunes sont, soit nul , soit devant les parents, mais toujours ceux qui ont le pouvoir : les parents , sont présenté comme dépasse, incompétent (comme nos gouvernements successif ces 30 dernières années) ... J'ai élevé 3 enfants seule en travaillant et je ne me sens crevé, c'est sure, j'en ai marre aussi de la bouffe , du ménage, des soucis , mais surement pas dépassé , et je préférais des remerciement s pour mon travaille de mère GRATUIT (nous sommes les dernières esclaves de notre pays , enfanter, élever, tous ça gratis et en plus on nous décris comme dépassé , quel mépris ) . ce sont les psy et les bobo qui sont dépassés , regardez le NS , son gamin envoie des tomates sur une flics ... Il est dépassé ce nabot , il n'a pas éduqué son gosse , par contre les nôtres on pas intérêt a faire ça, sinon la taule, et on leur a appris .
Les journaux conservateurs sont des perroquets , aucune analyse , que du fantasme de riche coupé de nos vies . Nous on vie dans des appart trop petit pour être coupé de nos gosses , on connait forcement leur vie .
Par bastounet

de "please please me" a "strawberry fields forever"

oui , ok , certe ...mais ne pas oublier que c'est "from me to you" , "i want to hold your hand","hard days night" etc...qui ont fait les beatles....pas le double blanc , sgt peppers , revolver , etc.....Donc , oui , ils etaient AUSSI un phenomène publicitaire
Par alain-b

Re: de "please please me" a "strawberry fields forever"

Par Océane zboub est PIR.

Re: de "please please me" a "strawberry fields forever"

C'est clair,pourtant.
Par alain-b

Re: de "please please me" a "strawberry fields forever"

Je ne vois pas en quoi le fait que c'est from me to you et pas revolver qui a "fait" les beatles prouve qu'ils étaient un phénomène publicitaire. Pouvez expliquer de manière intélligible ?
Par boscavo

Re: de "please please me" a "strawberry fields forever"

Les premiers titres des Beatles aux paroles niaises avaient pour eux des mélodies assez imparables qui ont fait leur succès. Ca demande du talent aussi.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19:49 le 10/11/2015 par boscavo.
Par bastounet

Re: de "please please me" a "strawberry fields forever"

oui boscavo , je dis simplement que le propos était d'essence publicitaire , lennon lui-même dit avoir eu l'idée de l'accord de 11em en intro d'hard days night pour faire un "jingle" pareillement aux radio pour prévenir l'auditeur de l'arrivée de la chanson . et oui , bien-sur , cela réclame ( ah!ah! ) du talent . Le talent était une monnaie , cela nous indique ce que veut dire "avoir du talent"
Par Océane zboub est PIR.

Re: de "please please me" a "strawberry fields forever"

Continuez vos encuvages de mouches.
Des dizaines de morts au Bataclan.
40 dans les rues de Paris.
Boucles dans nos apparats, j'ai entendu tirer en bas de la chambre de mes petits enfants rue Faudherbe.
Par Faab

Re:

Z'êtes bon pour le premier "soi-disant" pas le second, le "soit-disant" après la photo des Beatles...
Un truc mnémotechnique : soi-disant est construit comme autoproclamé, pas comme "qu'il soit dit que" ou "soit dit en passant".
Par Coin-coin l'Araignée 2·0

Soit, mais...

Vous en oubliez un, dépourvu de tiret, dans un intertitre. Votre premier est en fait le deuxième et votre second le troisième. Le plus curieux, c'est que c'est à chaque fois entre guillemets, prétendant citer Le Monde :
1) "SOI DISANT"
2) "soi-disant"
3) "soit-disant"
Par Cixi

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Citation:
Clive
Avec ces YTB qui profitent quelques mois de la notoriété pour se faire une place au soleil, avant d'être remplacés par les prochains tout en rêvant de devenir des pigeons/businessangels détaxés à la rertraite à 40ans...

Pour comparer, il faut connaître. J'dis ça...
Par Aeterna

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Citation:
règle de base => ne pas supposer que les autres sont des... euh... "pas connaître"... les ceux pas de votre avis pas forcément être crétins, vous pas forcément référence connait-tout-j'ai-tout-compris-j'dis-ça...


Quand ceux pas de notre avis donner avis ayant peu voir aucun rapport avec réalité, nous supposer avec quelque raison que vous pas connaitre (ou du moins vous avoir symptôme décrit dans article, vous journaliste au Monde?) ...

Et si on veut arréter de parler comme à un enfant pour tenter d'exprimer son point de vue de façon non lapidaire ni supérieurement divin (comme votre premier message ...), on pourrait se demander de qui vous parlez quand vous parlez de youtubeur qui se contenterait de leur quart d'heure de gloire avant de partir (si on prend ne serait ce que les plus "gros" Norman/Cyprien/Squezzie, ils sont toujours là ... et je doute qu'ils veulent quitter la poule aux oeufs d'or ...).

On pourrait aussi se demander si pour un groupe comme les Beatles (ET les Rolling's Stones, histoire de faire repartir une guerre datant d'avant ma naissance :D ) combien il y avait de groupe qui se contentait de leur quart d'heure de gloire et de leur gros chèque (incitable il y en a trop ...), combien il y avait d'artiste engagés comme Lenny Escudero (ou engagé comme Michel Sardou, si si engagé, pas à gauche certes, mais on peut être engagé sans être de gauche ;) ).

Et donc niveau youtubeur si on sort des gros gros, on a aussi plein de youtubeur "moyens" (faisant quand même plus d'audience que pas mal d'émission de télé), pêle-mêle on peut citer Usul (déjà reçut a @si) avec un documentaire sur le salaire à vie (très intéressant) et donc logiquement "plutôt" de gauche (voir ouvertement communiste et disant voter pour Mélenchon ... ), e-Penser faisant lui de la vulgarisation scientifique (et ayant appeller sur Twitter a aider @si pour les sauver du Fisc ...), en changeant de style on a La Tronche en Biais qui eux font du sceptisme scientifique (aka zétetique) et quand je les écoute, ils ont l'air d'être salement à gauche aussi.

Bon et vous pouvez éclairer votre avis avec des exemples ou une démonstration?

Ou vous faisiez juste des catégorisations cafés du commernce?

"c'était mieux avant" ... "avant les jeunes savait s'engager" .... "de mon temps on n'avait pas l'écriture comme aide-mémoire, le cerveau travaillait plus" (allez un chocolat pour l'auteur de celle là (version approximative de mémoire)).

"Grrrrmmmmmmfffff" (trad : avant un grognement suffisait a exprimer mon opinion, cette invention du langage ne sert qu'a rallonger la communication et à empécher la plénitude de la communication non verbable, véritable ciment de l'humanité, franchement c'était mieux avant"

PS : ouais je sais j'ai aussi un ton supérieurement divin, comme quoi la suffisance tout le monde y arrive, un peu d'entrainement et ça vient tout seul :D
Par kusto

Re: Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Le «quart d'heure de gloire» des youtubers, c'est les comparer à des starlettes de télé-réalité, dont la notoriété est bâtie sur du vent. Or, qu'on les aimes ou pas, la notoriété des youtubers n'est pas artificielle, dûe à une émission ou des campagnes de promo démesurées. Mais bien par leur travail quotidien qui a su séduire un public. Aucune raison qu'il ne fassent qu'un quart d'heure (même si ils ne sont pas indéboulonables pour autant).
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page