Vél d'Hiv : "Marine Le Pen s'inscrit dans la tradition du refus de s'excuser"

Arrêt sur images

Holocauste, Vichy, Le Pen, Trump : notre débat avec Henry Rousso et Denis Lacorne

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Et Marine Le Pen, à son tour, se prit les pieds dans l’Histoire. Alors que les références historiques sont omniprésentes dans la campagne présidentielle, Le Pen a stupéfié en expliquant que la France n’était pas responsable de la rafle du Vel d’Hiv en 1942. Presque simultanément, le porte-parole de la Maison-Blanche expliquait qu’à la différence de Bachar Al Assad, Hitler, lui, n’avait pas utilisé d’armes chimiques contre son peuple, semblant oublier l’existence des chambres à gaz. S’agit-il de provocations négationnistes ou de simple ignorance de l’Histoire ? Nous en débattons avec nos deux invités, l’historien spécialiste de la Seconde guerre mondiale Henry Rousso et le politiste spécialiste de l’histoire politique des Etats-Unis Denis Lacorne. Ils sont accompagnés de notre chroniqueuse Mathilde Larrère.

Vous pouvez aussi utiliser le découpage en actes.

Si la lecture des vidéos est saccadée, reportez-vous à nos conseils.

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.