"Sur notre grève, même Le Figaro est plus équilibré que Le Monde !"

Arrêt sur images

Le boycott du Monde par des chercheurs, sur notre plateau

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Un mouvement social peut-il appeler à boycotter un média parce qu'il estime que ses actions ne sont pas assez, ou mal, couvertes ? C'est la question que pose la "charte de bonne conduite", lancée dans le milieu des enseignants-chercheurs en direction du Monde. Cet appel au boycott cherche à taper là où ça fait mal : au porte-monnaie. Pourquoi ? Quelle pertinence ? Et quel regard porter sur la médiatisation de la grève des enseignants-chercheurs, qui dure depuis plus de deux mois ?

Un mouvement social peut-il appeler à boycotter un média parce qu'il estime que ses actions ne sont pas assez, ou mal, couvertes ? C'est la question que pose la "charte de bonne conduite", lancée dans le milieu des enseignants-chercheurs en direction du Monde. Cet appel au boycott cherche à taper là où ça fait mal : au porte-monnaie. Pourquoi ? Quelle pertinence ? Et quel regard porter sur la médiatisation de la grève des enseignants-chercheurs, qui dure depuis plus de deux mois ?

Pour tenter de répondre, nous recevons Jérôme Valluy, enseignant-chercheur en sociologie politique à Paris 1 et initiateur de l'appel au boycott du Monde, et Valérie ...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.