"Sur internet, les images sont dégueulasses"

Arrêt sur images

Hector Obalk, Alain Korkos : deux décrypteurs de tableaux, sur notre plateau

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Et si, pour une fois, on s'arrêtait sur... des tableaux ? Comment un spécialiste évoque-t-il l'oeuvre d'un peintre ? Comment faire comprendre, et aimer, une toile au grand public ? Faut-il s'autoriser la vulgarisation, ou l'emploi de chemins détournés, pour amener un non-spécialiste à s'intéresser à l'art ?

Et si, pour une fois, on s'arrêtait sur... des tableaux ? Comment un spécialiste évoque-t-il l'oeuvre d'un peintre ? Comment faire comprendre, et aimer, une toile au grand public ? Faut-il s'autoriser la vulgarisation, ou l'emploi de chemins détournés, pour amener un non-spécialiste à s'intéresser à l'art ?

C'est pour répondre à ces questions que nous avons convié Hector Obalk, critique d'art, qui a baladé ses caméras dans les recoins de musées partout dans le monde pour France 2, France 3, Paris Première ou Arte (Grand'Art, sa dernière série pour la chaîne franco-allemande, a été diffusée...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Sommes-nous réellement de plus en plus stupides ?

Mobilisant tous nos neurones, on revient sur un documentaire d'Arte

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.