Réforme de l'audiovisuel : le chaos

Arrêt sur images

Mauduit (Mediapart), Kert (UMP), Schwartzenberg (Electron libre) sur notre plateau

Ligne Jaune
Réservé à nos abonné.e.s
Deux coups de théâtre en quarante-huit heures ! Pendant le week-end, un scoop de Mediapart a vraisemblablement fait échouer le projet de l'Elysée, d'annoncer dès mardi la nomination du patron d'Europe 1, Alexandre Bompard, à la tête de France Télévisions. Et mardi, contre toute attente, les représentants de l'Etat ont été mis en minorité au conseil d'administration de France Télévisions : la vente de la régie publicitaire est "suspendue".

Sur ce dossier comme sur plusieurs autres, l'Elysée semble en train de perdre la main. Ces deux coups de théâtre accroissent en tout cas l'impression que la réforme audiovisuelle souhaitée par Nicolas Sarkozy, et que nous suivons depuis le début, s'enfonce encore un peu plus dans le chaos. Sur deux points présentés comme essentiels (la suppression totale de la publicité, et la nomination du président de l'audiovisuel public par le chef de l'Etat) le plan de l'Elysée a essuyé de sérieux revers. Pourquoi les deux parlementaires UMP siégeant au conseil d'administration de France Télévisions ont-ils été amenés &agr...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.