"quand on nous laissait faire notre boulot, l'audience était très bonne !"

Arrêt sur images

Par téléphone depuis la radio d'Athènes, une journaliste témoigne

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Du jour au lendemain, le gouvernement grec a fait fermer par la police les émetteurs de la radio-télévision publique. Cette fermeture brutale, sans précédent dans une démocratie, n'a pourtant suscité que des réactions très mesurées de la part des politiques dans l'Union Européenne. La Grèce a-t-elle basculé dans un régime autoritaire ? Et que peut-on dire de la qualité des programmes et de l'audience de la télé publique ? Pour y répondre, Agnès Rousseaux, journaliste de Bastamag, de retour d'Athènes, et Valia Kaimaki, journaliste radio à l'ERT, en direct par téléphone.

L'émission est présentée par Daniel Schneidermann, préparée par Anne-Sophie Jacques
et déco-réalisée par Mireille Campourcy et François Rose.

L'émission dure 28 minutes.


Making-of par Anne-Sophie Jacques

Courte émission certes, mais émission quand même : quand mardi soir nous découvrons l’écran noir de la télévision publique grecque suite à son arrêt annoncé l’après-midi même par le porte-parole du gouvernement, nous décidons illico d’y consacrer un plateau même si l’émission de la semaine est déjà bookée. Suite au billet du m...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.