"Plus il y a de caméras, moins on pose de questions"

Arrêt sur images

Présidentielle hyper-médiatisée : des journalistes débattent

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Le débat politique peut-il survivre à l'hypermédiatisation de la campagne présidentielle ? Dans chacun de leurs déplacements, les deux favoris actuels des sondages sont suivis par une armée de photographes et de caméramans opérant pour les journaux télévisés, les documentaires à venir, les sites de presse en ligne et les chaînes d'information continue. Cela enrichit-il ou appauvrit-il la narration audiovisuelle de la campagne ?

Nous posons ces questions à nos trois invités du jour : John-Paul Lepers, fondateur de La Télé Libre et spécialiste des prises dévoilant les coulisses de la politique ; Sébastien Calvet, journaliste-photographe qui suit la campagne de François Hollande pour Libération et décrypte ses images sur son blog ; et Thomas Legrand, éditorialiste à France inter, toujours soucieux de déjouer la communication politique.

L'émission est présentée par Daniel Schneidermann, préparée par Laure Daussy et Marion Mousseau
et déco-réalisée par Mireille Campourcy et François Rose.

La vidéo dure 1 heure et 12 minutes.


Avant de s'intéresser aux écuries politiques, place aux écuries tout court. Didier Porte s'est intéressé à un reportage de la chaîne Equidia sur un célèbre cavalier... Bernard de La Villardière, présentateur vedette d'Enquête exclusive sur M6. Un reportage surréaliste dans lequel apparaît Sarah, une jeune journaliste subjuguée par le charme de Bernard.

Les hommes politiques aussi cherchent à charmer les électeurs. Et quoi de mieux que de belles images au 20 heures pour y parvenir ? Exemple avec la poignée de mains entre Hollande et Sarkozy au dîner du...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.