"Les journalistes web ont un complexe de supériorité, et d'infériorité"

Arrêt sur images

Ternisien (Le Monde) et des forçats, sur notre plateau

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Les journalistes qui travaillent sur les sites de presse sont-ils les "forçats du web" ? Des "Pakistanais de l'info" ? C'est en tout cas ce qu'affirmait le 25 mai le journal Le Monde. Précarité, journées à rallonge, travail à la chaîne,"bâtonnage des dépêches", diffusion d'informations non vérifiées, mépris des confrères du journal papier... Avec, malgré tout, la conviction d'incarner l'avenir de la profession. Qui sont ces "forçats" ? Sont-ils "consentants" ? Comment travaillent les sites web d'information ?

Les journalistes qui travaillent sur les sites de presse sont-ils les "forçats du web" ? Des "Pakistanais de l'info" ? C'est en tout cas ce qu'affirmait le 25 mai le journal Le Monde. Précarité, journées à rallonge, travail à la chaîne,"bâtonnage des dépêches", diffusion d'informations non vérifiées, mépris des confrères du journal papier... Avec, malgré tout, la conviction d'incarner l'avenir de la profession. Qui sont ces "forçats" ? Sont-ils "consentants" ? Comment travaillent les sites web d'information ?

Pour répondre à ces questions, nous recevons Xavier Ternisien, journaliste au Monde et auteur de l'article "Les forçats de l'info", Johan Hufnagel, ancien rédacteur en chef de 20minutes.fr et actuel rédacteur en chef de Slate.fr, Vince...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.