"La filière bio est mondialisée, comme les autres !"

Arrêt sur images

Les risques sanitaires du bio, en débat sur notre plateau

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Spectaculaire retournement : ce n'était pas le concombre espagnol le coupable, mais les graines germées bio... Pourtant, à peine avait-on identifié le responsable de l'épidémie causée par la bactérie Escherichia coli, qui a déjà fait une cinquantaine de morts en Allemagne, que le débat s'arrêtait net. Et même les nouveaux cas survenus en France, à Bègles, n'ont pas réellement suscité de curiosité ou de discussion autour des modes de production bio, alors que les dangers de la pollution chimique, des pesticides notamment, dans l'alimentation suscitent, eux, des débats récurrents.

Y a-t-il deux poids, deux mesures dans le traitement médiatique des poisons contenus dans nos assiettes ? Les médias sont-ils plus vigilants à l'égard des dangers des poisons chimiques ? C'est le débat de cette semaine, avec Gil Rivière-Wekstein, auteur du livre Bio, fausses promesses et vrai marketing (éd. le Publieur) qui a attaqué sur son site le mode de production bio, et Patrick Piro, responsable de la rubrique Ecologie à Politis, qui lui a répliqué cette semaine dans son magazine.

L'émission est présentée par Daniel Schneidermann, préparée par Laure Daussy, Camille Hamet et Dan Israel,
et déco-réalisée par François Rose

Chroniqueur : Didier Porte


La vidéo dure 1 heure et 20 minutes.

 


Pour démarrer, Didier Porte livre sa derni...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.