"Briser le off ? Les journalistes, c'est une mafia !"
L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Comment expliquer les attaques des marchés financiers lors de la crise grecque, en 2009 et 2010, et quelles ont été les réactions des décideurs politiques face à ces attaques ? C'était le sujet de Haro sur l'euro,un documentaire diffusé mardi sur Arte (et visible sur le site de la chaîne jusqu'au 15 décembre), cosigné par Jean Quatremer, blogueur et correspondant à Bruxelles de Libération. A travers les interviews de responsables politiques et financiers européens, le film retraçait la chronologie de la "crise de la dette souveraine européenne" (aussi résumée par le journaliste dans Libé), semaines mouvementées qui ont mis l'euro en péril. Comment tourne-t-on un documentaire sur ce sujet ? Les eurocrates confient-ils facilement leurs secrets face caméra ? Est-on obligé de respecter le "off" ? Et comment conserver une distance critique par rapport à la politique économique menée par l'Union européenne ?

Pour expliquer sa méthode et son travail, nous avons reçu Jean Quatremer pour un débat avec Thomas Coutrot, économiste, co-président d'Attac France et signataire de l'Appel des économistes atterrés, qui contestent la mainmise des théories libérales, notamment dans le cadre des politiques européennes.

L'émission est animée par Daniel Schneidermann, préparée par Dan Israel et déco-réalisée par François Rose.
Chroniqueurs : Didier Porte et Anne-Sophie Jacques.



La vidéo dure 77 minutes.

Dans sa chronique de la semaine, Didier Porte s'en prend à Brice Hortefeux, qui a récemment abandonné so...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.