Audouard et nos racismes, d@ns le texte

Arrêt sur images

Le racisme. Sa logique, sa rhétorique qui se déploie en boucle,

Dans le texte
Réservé à nos abonné.e.s
Le racisme. Sa logique, sa rhétorique qui se déploie en boucle,

et les obsessions racistes d'un joli village à ruelles et à venelles, du Sud de la France : tel est le sujet apparent de "L'Arabe", de Antoine Audouard.

Mais seulement apparent.

Car à écouter soigneusement Audouard, cuisiné comme il se doit par Judith et Hubert, l'angle se décale légèrement. Et le roman apparait moins comme une dénonciation du racisme, que comme un cri d'épouvante de l'auteur devant sa propre complaisance, et la nôtre, autant que nous sommes, face aux discours racistes.

Face au racisme, regrette Audouard, "la rhétorique humaniste est une rhétorique faible. Le roman est une réponse de faible". Si faible, vraiment ? "Sarkozy comm...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.