18
Commentaires

Vifs débats sur l'ex-RDA dans les médias allemands

L'Allemagne de l'Ouest, en privatisant à marche forcée les entreprises de la RDA, a-t-elle "annexé" l'Allemagne de l'Est ? C'est la thèse d'un article du Monde Diplomatique. Outre-Rhin, le débat autour de la privatisation des entreprises est-allemandes et de ses conséquences sociales est toujours vivace.

Commentaires préférés des abonnés

Très intéressant article. ça change des sempiternelles polémiques sur Zemmour, Praud, les chaînes d'info etc...

Fritz Vilmar, politologue et sociologue, va même plus loin, et il n'est pas le seul, en parlant de colonisation structurelle. "Sans nier le processus de démocratisation", il développe "la domination politique, économique et socioculturelle d’un systè(...)

Bon complément du Monde diplo - je voudrais ajouter que JLM dénonce ceci depuis fort longtemps (voir son livre : Le hareng de Bismarck)

Derniers commentaires

On doit aussi rappeler que le patron de la Treuhand a été assassiné en 1991 dans des conditions louches...

Un article de fond comme j'aime. Beau travail.

Merci pour cet éclairage, je n'ai pas lu l'article du Diplo, tout cela confirme la position de Cohn Bendit..... d'une incroyable bêtise !

que ce soit en Allemagne ou ailleurs le capitalisme fonctionne de la meme manière .l'histoire de la ruche qui vole les autres ruches ...

L'article du Monde Diplomatique rappelle un détail intéressant: 


Thilo Sarrazin était un des principaux acteurs qui ont convaincus le gouvernement fédéral à opter pour une union monétaire très rapide qui a privée les entreprises est-allemandes de leurs marchés en Europe de l'Est du jour au lendemain. Ce monsieur porte donc un lourde responsabilité dans la destruction de l'économie est-allemande. 


La force des néonazis et du AfD  aujourd'hui est un résultat direct de cet effondrement de société et M. Sarrazin est aujourd'hui une des têtes pensantes du mouvement d'extrême droite (Deutschland schafft sich ab. Wie wir unser Land aufs Spiel setzen. DVA, München 2010,  (ISBN 978-3-421-04430-3),   .    

Ah, cet article du Diplo m'avait franchement frappé (PUB : abonnez-vous et vous pourrez écouter les articles du diplo en version audio ! 30 minutes l'article ! Ça c'est de l'approfondissement !). 


Franchement, je sais pas ce qu'il se passe, mais @SI redevient vraiment intéressant en ce moment, et plus combatif, et plus pertinent, bravo ! J'avoue que depuis quelques années je m'ennuyais ferme :)

Bon complément du Monde diplo - je voudrais ajouter que JLM dénonce ceci depuis fort longtemps (voir son livre : Le hareng de Bismarck)

Le plus étonnant est que personne ne le publiait avant, que l'on faisait croire le contraire de ce que tout le monde vivant là-bas à l'Est pouvait constater y compris ceux qui y venaient sporadiquement, et que c'était évidemment prévisible dès le départ


Et cette rancune accumulée, à l'instar de la fin du rideau de fer, à l'instar de ce qui se passait en Russie quand on bafouait l'honneur perdu de cette nation ou en Irak quand les soldats Américains posaient leurs gros godillots sales sur les tapis des intérieurs Irakiens fouillant les maisons devant les caméras du monde entier


Et donc ce n'est qu'aujourd'hui qu'on en prendrait conscience ????

Très bon article !

"des soupçons de "pots-de-vins lors de la vent de la raffinerie Leuna à l'entreprise française Elf Aquitaine" "

Des pots-de-vin à Elf ? Et puis quoi, encore ?

Très intéressant article. ça change des sempiternelles polémiques sur Zemmour, Praud, les chaînes d'info etc...

Je conseille ça, pour aller dans le sens de la réflexion ("Rencontre avec l’historien Nicolas Offenstadt"):
https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/30-ans-apres-la-chute-du-mur-Ce-n-etait-pas-une-reunification-c-etait-une-colonisation

Fritz Vilmar, politologue et sociologue, va même plus loin, et il n'est pas le seul, en parlant de colonisation structurelle. "Sans nier le processus de démocratisation", il développe "la domination politique, économique et socioculturelle d’un système social par rapport à un autre. Ce concept s’applique (...) à l’ensemble des décisions qui ne privilégient pas la dignité humaine des Allemands de l’Est, mais profitent en priorité aux intérêts politiques, économiques et culturels des détenteurs du pouvoir en Allemagne de l’Ouest et au transfert de leurs structures socio-économiques dans celle du système dominé.". (La face cachée de l'unification allemande, 1999, Editions de l'Atelier)

   

 

Voilà qui est très intéressant !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.