70
Commentaires

"Une arme controversée" : enfin vint tf1

Commentaires préférés des abonnés

La digue était à peine fendue, qui empêchait de parler des violences policières, et voilà qu'elle cède, violences policières partout. David Dufresne, merci à lui, a fait du très bon boulot. Merci à ceux (Asi en particulier) qui ont relayé. 


Rappe(...)

( les policiers..)"Préfèrent se féliciter du non-usage des armes à feu" Dans le même ordre d'idée, on pourra accepter l'usage de la mitrailleuse, tout en se félicitant du non usage du lance-rocket...


Puisqu'on nous répète à l'envi que "ça se passe com(...)

Vous auriez aussi pu citer Mélenchon qui a fait la meme remarque que vous hier soir a Lapix (En substance: pourquoi vous interessez vous plus aux cas des journalistes agressés par les GJ qu'aux blessés mutilés GJ par les forces de l'ordre), montrant (...)

Derniers commentaires

Je poste ceci dans deux forums :


j'apprends au détour d'une rubrique de France Inter sur les dissensions au sein du Parti, le Parti, La REM à Reculons, qu'il y a des ministres de gauche au gouvernement

et, j'en reste encore sidéré, Castaner en serait !!!


Bon, le bavoir anti-bavures policières vient d'être trouvé : les policiers armés d'un LBD porteront une caméra


... ou comment légitimer une arme controversée interdit ailleurs qu'au pays des Droits de l'Homme

Dans l'article : ... en revanche "les syndicats policiers" (bien noter qu'ils sont tous d'accord) préfèrent se féliciter du non-usage des armes à feu ...

Il me semble que CGT-Police a des propos plus nuancés. Voir ici: GILETS JAUNES : UN POLICIER MET EN CAUSE LE GOUVERNEMENT [Le Média]

Voyez le film "un citoyen au dessus de tout soupçon" avec Gian Maria Volonté, film italien des année 70. On y voit un commissaire commettre un meurtre et étaler sciemment les preuves de son crime. Plutôt que de "discréditer l'institution" (c'est à dire eux mêmes) ses supérieurs étouffent l'affaire bien sûr. D'ailleurs, que je sache la "police des polices" qui enquêtent sur les "bavures" est sous l'autorité du ministre de l'intérieur non?  Pour ces gens, rien de pire que d'avouer que la police est une institution fragile comme une autre. Un réflexe qui pourait bien, qui l'a peut être déjà, perdu. Surtout par les temps qui courent.....

Ferry sera-t-il présent lors de l'émission ?


Prochaine découverte de TF1 et consort. Au pays des Carlos Ghosn, Cahuzac, Chirac, Sarkozy et Benalla TF1 va peut être se rendre compte de  l'extrême sévérité de l'appareil judiciaire à l'encontre des manifestants. ?


Et ensuite qui sait: une série de reportages sur le silence médiatique français au sujet des violences policières et judiciaires?



Oui le terme controversé est euphémisant...

Je n'ai pas encore eu le temps de lire les autres commentaires, tant pis si je redis ce qui a été dit avant


La raison qui fait que l'on parle des blessés, estropiés, borgnes, aveugles et gueules cassées ( c'est affreux cette énumération - à l'écrire je m'insupporte en pensant aux pauvres gens à qui ces choses sont arrivées, on se croirait revenu aux défilés des blessés de la grande guerre)

la raison qui fait qu'on en parle, c'est que le Défenseur des Droits Jacques Toubon "avait préconisé, dans un rapport remis le 10 janvier 2018, l'interdiction de l'usage des lanceurs de balle de défense (LBD) dans le cadre du maintien de l'ordre en raison de leur «dangerosité» et des «risques disproportionnés» qu'ils font courir. D'après le décompte de Libération, qui s'appuie sur les travaux du collectif militant «Désarmons-les», au moins 69 «gilets jaunes» ou journalistes ont été blessés par des tirs de LBD depuis le début de la mobilisation et au moins 14 d'entre eux ont perdu l'usage d'un œil. " dixit Le Figaro


Alors les journaux et les médias peuvent s'autoriser à divulguer ce qu'ils avaient tenu caché

car c'est ainsi qu'est la presse et les médias en général qu'ils ne sont que des relais

ils avaient tout vu, ils savent aller chercher l'info sur les médias sociaux mais ils ne se l'autorisaient pas

tant qu'il n'y aurait le sceau de "l'officialité"

où sont passés les Tintin reporters?


Quant à Toubon, c'est pas au LBD qu'ils l'ont eu, c'est avec un grand pan sur les doigts : quand on vous paye pour faire le travail d'enterrer la vérité, alors c'est pas besoin d'aller sortir des conn...ies sur les LBD et de vouloir désarmer nos vaillants policiers surarmés

Résultat une petite vidéo lâchée sur les émoluments de Jacques Toubon, il est gentil monsieur Toubon

Il est certain que ces émoluments ont de quoi étonner


En tous les cas, France Inter aussi parlait à midi de ces armes controversées et de l'état de leurs cibles

non sans ajouter des statistiques : le nombre de suicidés chez les Policiers a encore augmenté


étonnant qu'on n'énumère jamais les suicidés chez ceux qui n'y arrivent plus, "ceux qui déconnent" selon Bro' Emmanuel


mais bon, la nouvelle est ailleurs : l'ennemi public numéro 1, c'est Benalla. Sachez que dans le dos de Brother Emmanuel il s'était fait un faux ! C'est dégueu non ?


Heureusement que tout va changer, avec the Great Debate


En confiance,

Brother Emmanuel

Ils ne pouvaient plus ignorer cette vérité qui transpire partout et provient d'interlocuteurs dont on ne peut douter de la fiabilité...plus possible de crier aux mensonges (parfois réels) et complots des réseaux sociaux...


Petit bémol pour la crédibilité de l'article, aucuns Gilets Jaunes n'a eu les "mains arrachées" par un LBD, les mains arrachées sont le fruit des grenades de désencerclement , ceci afin de ne pas tomber dans le sensationnalisme inverse cher Daniel.



grace a notre violence en manif , et  dans les messages envers les journalistes, enfin les bobos bougent , ici aussi apres des mois , @SI s'aperceois que que Pricillia  est affectée mais continue a defendre notre (sa) cause, que Fly rider est un mec bien , que Drouet a peur comme un humain mais continue le combat, qu'on a aimé les coups de Christophe si precis, si courageux, qui fait reculer 9 flics protégés, et  lui aux mains nues. Il n'y a que la violence qui fait reculer les bobos et bourgeois, leur truc de Charlie , la plume et le glaive alors que la redaction etait decimé par le glaive, c'etait une enorme erreur d'analyse, un aveuglement  a la bobos. Comme nous faire passer Wollinsky pour un feministe, lui qui ne voie que le corps des femmes, les bobos et bourgeois sont vulgaires et ont transpose chez les bidochons leur propre vision glauque des rapports humains. Comme la violence c'etait nous (les sauvages de mdp) , pas vous avec votre mepris de classes, et votre anti femnisme (sauf les jeunes baisable, un bobo le montre tres bien mocky https://www.huffingtonpost.fr/2019/01/17/jean-pierre-mocky-nabilla_a_23645004/?utm_hp_ref=fr-homepage) 

C'est peut-être anecdotique, mais j'apprecie particulièrement que les violences en question soient pour une fois qualifiées correctement : elles sont légales. Ou pas d'ailleurs, elles peuvent aussi déborder le cadre légal - clairement, 300 fois a minima en deux mois. Mais contrairement à ce que répètent a longueur de journées spécialistes policiers, éditorialistes et articles de différents journaux, ainsi qu'un ministre, elles ne sont pas une illustration du "monopole de la violence légitime de l'État".


L'éditorialiste qui a trouvé cette formule s'appelle Max Weber, et ne travaillait pas chez BFM. L'unique occurrence de cette formule, il me semble, dans un texte qui s'appelle "le savant et le politique", est la suivante : 


"Par contre, il faut concevoir l'État contemporain comme une communauté humaine qui, dans les limites d'un territoire déterminé -la notion de territoire étant l'une de ses caractéristiques - revendique avec succès pour son propre compte le monopole de la violence physique légitime."


Clairement, il entend ici définir l'État, et non affirmer la légitimité de ses violences. Spoilers : cette légitimité peut se justifier de trois manières : la tradition, le charisme, et/ou la loi...

et sinon, on est beaucoup à avoir "découvert" vraiment (et avec beaucoup de naïveté) les violences policières en 2016 (au moins en manif); mais la vraie "victoire" ce sera le jour où on reconnaitra les violences policières subies depuis toujours au quotidien par les racisées; en particulier dans les banlieues. Le jour où on arrêtera de considérer ceux qui ont été tués, violés, tabassés comme des suspects avant d'être des victimes. Le jour où on entendra que les émeutes de 2005 (suite à la mort de Zyed Benna et Bouna Traoré qui voulaient échapper à un contrôle de police) étaient au moins aussi légitimes  que les gilets jaunes ou que le mouvement de 2016.

Le bal des faux culs a commencé tard comme à son habitude.


Chaine privée après chaine d'Etat, maillon après maillon, lentement, mais pas trop vite; une fausse sidération!

Et le risque d'auto effarement -et d’incompétence dévoilée- pourrait terroriser le téléspectateur mal assis. 

Pauvre Sitting Bull !!!


"Lâchetés, Vidéos & Collaborations douteuses" ...

je me demandais si le terme "oligarque" apporte vraiment quelque chose par rapport à celui de "milliardaire" (en sortant d'une lecture de classe). Je me suis dit que les Pinçon-Charlot n'avaient pas forcement besoin de ce terme pour parler de la "solidarité" de classe des très riches.

Et puis je suis tombé sur un vieil article de Fakir qui explique que Monique Pinçon-Charlot utilisait aussi ce terme.

(en cherchant le terme "oligarque français" je suis aussi tombé sur des trucs carrément puants notez). ce terme mérite peut-être un éclaircissement, surtout vu qu'on l'avait jamais lu sur ce site pour parler des milliardaires français. (même si je vois bien qu'il joue sur le même registre de la petite provocation que "télé d'état")


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

En quoi la France n'est pas une oligarchie ploutocratique ? 


Il suffit de lire les rapports des ONG sur la répartition des richesses en France pour s'en rendre compte même si l'on s'en tire mieux que bien d'autres pays grâce aux restes de notre modèle social que tient tient !

... Macron et l'oligarchie veut détruire.

Modèle social ? 

Ah bon ...


Y’a une période en France où les pauvres n’ont pas été exploités ?

Laquelle ? 


Je suis pas sure que la France est mieux loti que ses voisins. On est dans la moyenne europeenne.

Apres c'est sur si votre point de comparason est l'afrique du Sud ou le bresil...


https://www.inegalites.fr/L-evolution-des-inegalites-de-revenus-en-Europe?id_theme=23

Moi aussi j'ai remarqué ce mot, inhabituel quand on parle de nos riches à nous, n'est-ce pas ? 


Jusque là un milliardaire, c'était un type qui avait réussi, le vainqueur d'une success story qui doit servir de modèle à la population, un rêve ambulant. Quel gamin n'a pas rêvé d'être milliardaire ?... Un oligarque, par contre, c'est un Russe corrompu et sanguinaire, dans un régime détestable qu'il faut combattre. Pouah !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

L'oligarchie, ça m'embête aussi (pour l'avoir je pense rencontré dans les même bas-fonds que vous). 


On peut y voir un soucis de précision, ou le recours facile à un catalogue d'expressions toutes faites qui soudent les lecteurs qui disposent du même logiciel, et laissent dubitatifs les autres...

Je n'arrive pas à me réjouir de voir Daniel broder jour après jour sa tapisserie de Bayeux à lui, avec le recours sempiternel aux mêmes mots-valise...

le mot et la chose..

Si demain le RN parle de "prolétaire" cela fera de Marx un type d’extrême droite?

Je n'arrive pas à me réjouir de voir Daniel broder jour après jour sa tapisserie de Bayeux à lui, avec le recours sempiternel aux mêmes mots-valise.. 


J'ai bien compris et ça n'est pas la première fois que vous l'écrivez. 


Moi c'est le contraire je m'en réjoui car je trouve le mot approprié : L’oligarchie est une forme de gouvernement dans lequel le pouvoir est réservé à un petit groupe de personnes qui forment une classe dominante.


Je trouve que cela caractérise bien l'immense pouvoir du CAC 40 en France non? 


L'usage médiatique du mot est en grande partie réservé à la Russie ou au monde slave mais il ne faut pas confondre usage médiatique et bon usage.


La connotation très négative dans notre imaginaire raciste influencé par les méchants russes Hollywood est peut être la raison de votre gêne?


Si le nom de l'oligarque ne finit pas en ov ou en ine et qu'il n'a pas le regard slave est-il un vrai oligarque? 


Je vous taquine . Je suppute.


Je me permet cette hypothèse car vos messages me laissent à chaque fois sur ma faim. 


Vous exprimez  votre gêne, votre malaise, votre semi désapprobation mais ne l’accompagnez jamais d'arguments.


Enfin du moins vous n'expliquez pas pourquoi l'usage est inadéquat. Pour expliquer que DS fait sa par démagogie pour flatter l'égo de ses lecteurs la vous êtes fort.



ce terme mérite peut-être un éclaircissement, surtout vu qu'on l'avait jamais lu sur ce site pour parler des milliardaires français. (même si je vois bien qu'il joue sur le même registre de la petite provocation que "télé d'état")


Son usage était réservé aux pays non occidentaux.  


Lisez les penseurs des post colonial studies vous comprendrez tout ça aisément ;-)


avec l'avalanche de vidéos montage sur les violences policière qui circulent, il leur est difficile de cacher cette vérité , mais l'effet peu devenir dévastateur sur le fait de ne montrer cela que maintenant ! cela pourrait ouvrir l'esprit à des téléspectateurs uniquement branchés sur les chaines officiels du pouvoir, y compris la 2 ou la 3 !


Vous auriez aussi pu citer Mélenchon qui a fait la meme remarque que vous hier soir a Lapix (En substance: pourquoi vous interessez vous plus aux cas des journalistes agressés par les GJ qu'aux blessés mutilés GJ par les forces de l'ordre), montrant ainsi que JLM souligne une fois de plus des problemes bien concrets dans le journalisme mais ne fais pas appel a la haine ni a la violence. Mais citer du JLM, c'est une limite que votre éthique du clan journalistique ne vous permet pas. Il y a une limite a toute honneteté intellectuelle je suppose...

Un conseil aux gilets jaunes (et aux journalistes qui les soutiennent): insistez là-dessus, autant que possible.


Insister sur les violences policières, cela permet:

1) de mettre en évidence le mensonge d'état, de décrédibiliser la paroles gouvernementales qui ni (en dépit de l'évidence) ces violences policières.

2) de pouvoir se sortir de l'impasse quand les chiens de garde posent l'inévitable question : "condamenez-vous-la-violence"

3) politiquement parlant, de mettre mal à l'aise l'extrême droite et d'éviter la récupération du mouvement par cette dernière.





Mediapart fait le job aussi, avec un entretien difficile: https://youtu.be/OtuuzOYXzE4

( les policiers..)"Préfèrent se féliciter du non-usage des armes à feu" Dans le même ordre d'idée, on pourra accepter l'usage de la mitrailleuse, tout en se félicitant du non usage du lance-rocket...


Puisqu'on nous répète à l'envi que "ça se passe comme ça ailleurs" pour nous faire avaler une pilule, comment se fait il que la police française soit la seule de l'Union Européenne à user du LBD ???

Et ô stupeur, il y aurait même des anciens ministres de l'intérieur condamnés à de la prison ferme.

" Père gardez-vous à droite, père gardez-vous à gauche "... ...  


La digue était à peine fendue, qui empêchait de parler des violences policières, et voilà qu'elle cède, violences policières partout. David Dufresne, merci à lui, a fait du très bon boulot. Merci à ceux (Asi en particulier) qui ont relayé. 


Rappelons quand même la marche pour l'égalité, dite abusivement "marche des beurs", qui avait déjà eu ce motif (1983). Rappelons Vital Michallon, 1977, tué par une grenade inappropriée. Rappelons Ziad et Bouna, et derrière eux la cohorte des maltraités par la police dans nos quartiers populaires. Puis Rémi Fraisse. Puis Notre Dame des Landes.


Bon, on va pas faire la fine bouche, mieux vaut tard que jamais. Par contre, on devrait commencer à se préparer à la contre-offensive, à la légitimation éhontée de la violence d'état (Ferry a bien commencé), à la montée en épingle de toute violence populaire (ça, c'est fait, mais on peut faire mieux -ou pire-).

J'ai parfois l'impression que le principe de la manifestation ( pourtant constitutionnel ) est , aussi, une arme " controversée"  ....

Vive la République, et vive la France !

Bien joué. Ils en parlent tard, et du bout des lèvres, mais la vérité transperce enfin (un peu) la gangue ploutocratique.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.