31
Commentaires

Un rapport médical fait le lien entre Ulcan et le décès du père d'un journaliste de Rue89

Le hacker ultra-sioniste Grégory Chelli, dit Ulcan, est-il responsable de la mort du père de Benoît Le Corre, journaliste à Rue89 ? Un rapport, versé au dossier des juges d'instruction saisis dans cette affaire en août 2014, affirme que oui. Sur son tchat "Viol Vocal", où il réalise parfois ses agressions téléphoniques en direct, Ulcan a contesté ce rapport et réagi à la réunion prévue mardi 23 juin entre le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve et Daniel Schneidermann, Pierre Haski (Rue89) et Denis Sieffert (Politis), tous victimes de "swatting" ces derniers jours.

Derniers commentaires

Extrait de l'article de Léanig Bredoux et Stéphane Alliès sur Médiapart :


Enfin une expression publique ?

Révélé jeudi par le site d’informations, un rapport d’expertise médicale confirme le lien entre la mort de Thierry Le Corre et les agissements du hacker : s’il était bien suivi pour hypertension artérielle, « le stress a été un facteur déclenchant direct et certain, révélant son état antérieur », écrivent les deux cardiologues consultés. Ulcan s’était un peu calmé ces derniers mois, sa dernière menace concernait Martine Aubry dont il avait envisagé de communiquer adresse et numéro de téléphone. Mais il est réapparu avec l’affaire Orange et le débat sur le boycott d’Israël. Il a ainsi diffusé sur Internet le numéro du PDG d’Orange Stéphane Richard, également menacé de mort.

« Il ne s’agit pas de canulars, mais bien d’authentiques intimidations, qui peuvent aussi concerner nos proches, dont certains peuvent être émotifs. Et l’on garde toujours en tête l’histoire du père de Benoît Le Corre », rappelle Daniel Schneidermann. Les trois journalistes ont porté plainte. Jeudi, le parquet de Paris a indiqué à Mediapart qu’une enquête préliminaire avait été ouverte et confiée à la BRDP (Brigade de répression de la délinquance sur la personne).

Une information judiciaire avait déjà été ouverte l’an dernier. Selon une source proche de l’enquête, les deux juges d’instruction ont adressé une commission rogatoire internationale en décembre 2014 à la justice israélienne, afin que leur soit communiquée l’identification des adresses IP et des lignes téléphoniques d’Ulcan, et que soit auditionné et perquisitionné le hacker. Mais seules les adresses IP ont été transmises à la justice française. Pour le reste, rien. L'information selon laquelle il aurait été placé en garde à vue 48h durant en octobre 2014 n'a jamais été confirmée depuis côté israélien, et est démentie par plusieurs sources françaises proches du dossier.

Les juges français n'ont toujours pas délivré de mandat d'arrêt international à l'encontre de Grégory Chelli. Malgré l’existence d’une convention d’extradition entre la France et Israël (une extradition a par exemple eu lieu en janvier dernier), les juges auraient besoin d’éléments de preuve solides pour le déclencher : ils craignent que les revendications d’Ulcan ne soient pas jugées suffisantes et de faire courir le risque d’un dossier pouvant s’effondrer en cours de procédure. Problème, la juge souhaitant des éléments matériels irréfutables, et ceux-ci concernant un nombre important de victimes, les moyens à disposition ne semblent guère suffisants ni efficaces par rapport au “professionnalisme” du hacker.
Il me semble qu'il y a une virgule mal placée dans la phrase :
"Un peu plus tôt dans l'après-midi, Chelli avait aussi réagi à la réunion prévue, à la demande de Bernard Cazeneuve, entre le ministre de l'intérieur et Daniel Schneidermann, Pierre Haski (Rue89) et Denis Sieffert (Politis)"

On a l'impression qu'il était aussi invité par Cazeneuve ! Je vous dit pas la tête que j'ai fait ! :-D
Si j'ai failli y croire ne serait-ce qu'une demie seconde, ça en dit long sur ce à quoi on peut s'attendre avec ces gens là ! (heu là je parle de Cazeneuve!)
L'Ere d'Ulcon
Il me semble que le problème, dans cette histoire, ce n'est pas Chelli. Un petit excité, planqué dans un pays lointain, et qui utilise des procédés lâches pour se faire une petit réputation, c'est pénible mais c'est anecdotique.

Non, le véritable problème à mon sens, c'est l'emballement sécuritaire de notre société qui permet ce genre de chose. Notre société de surveillance, où tout le monde est suspect, où les services de police et d'espionnage (dire "renseignement", c'est de la novlangue) ont des pouvoirs hallucinants et sont totalement hors de contrôle des citoyens (voire des élus). C'est cette société, entre 1984 et Minority Report, qui permet à des robocops décérébrés de débarquer chez quelqu'un, de forcer des portes, de mettre à terre des innocents terrifiés d'avoir une arme à feu braquée sur eux, et parfois de les insulter, sur la foi d'un simple coup de fil absurde passé par un pauvre type. Cette société où, quand ce genre de chose se produit, on attend sept heures pour relâcher l'innocent qu'on a violenté et réveillé au milieu de la nuit, sans lui présenter la moindre excuse. Il me semble que c'est ça le véritable problème. Qu'un débile tire profit des failles de cette société qui a sacrifié des libertés fondamentales au profit de sécurité temporaire, c'est presque normal en fait.
https://www.youtube.com/watch?v=cybNIdDlDBw
Comme toujours, quand on parle de Ulcan, il faut mettre cette vidéo au début de la discussion.
Franchement, pourquoi se fixer sur ce type, c'est la manière dont la police lui obéit, se laisse (??) berner, en rajoute même (brutaliser les gens, briser les vitres, enfoncer les portes), la manière dont les politiques (et la justice?) le tolèrent (l'utilisent?) qui est vraiment grave.
Expulser un bidonville? On traque et on matraque.
Intervenir à domicile? On dévaste et on matraque.
Soutenir un chantier abusif? On couvre des milices, on matraque et on TUE.
Investir une épicerie à Tarnac? On traque et on matraque.

On nous fait le même coup qu'avec Kerviel: un doigt nous montre la lune quand il suffit de regarder, à nos pieds, l'évidence.
Comme quoi dans ses attaques Grégory Chelli n'est peut être pas si isolé que cela
http://www.acrimed.org/article4698.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter
toléré voir soutenu...
La crapulerie de ce bonhomme me laisse sans voix et me file la nausée.
C'est quand qu'on lui fait la même ? Je penses pas qu'une dessente du MOSSAD dans son KJBi soit plus tranquil qu'une descente du RAID !
Et dire que tout cela est possible dans notre pays, sans que cela ne dérange plus que cela notre gouvernement qu'il soit de droit ou de gauche peu importe.

On se pince pour le croire, mais pour voter des loi sur le renseignement et espionner les personnes qui n'ont rien à se reprocher, si ce n'est une opinion qu'ils osent encore exprimer à ce jour , car demain ils auront peur... comme dans "la vie des autres" un film célèbre et qui redeviendra d'actualité.. cela fait des noeuds dans l'estomac !

bon courage à toutes les victimes, demain ce sera à nous.
Ce type était déjà un sale petit merdeux quand il jouait aux MMo, ça n'a pas changé. Un gars pareil n'aurait jamais du sortir de l'anonymat. Il ne mérite que du mépris.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.