67
Commentaires

"Un petit coup d'antisémitisme rampant"

Commentaires préférés des abonnés

C'est pas un peu (beaucoup) antisémite, de comprendre "juifs" dès que quelqu'un parle de "finance internationale"? 


Çui qui l'dit qui l'est?

pétain mais qu'est-ce que c'est devenu ce monde où on peut plus parler de quelqu'un, évoquer quelqu'un sans vérifier d'abord s'il est juif ?

Peut-on clore le débat en constatant que MOSCOVICI est juste un imbécile?

Derniers commentaires

Perso, j' ai toujours pensé que Weinstein était une réponse du dieu des cochons au dieu des juifs...Pensée qui pourrait être qualifiée d' antisémite, si j' avais quelque chose à foutre des "races", religions, genres, et autres subtilités dialectiques à caractère ostracisant.

Chacun définit l' humanité comme il l' entend: moi, j' ai laissé tomber le maréchal, pour m' en tenir au général...Sur des sujets comme ça, vaut mieux éviter le détail.

Carpe diem...

Ce Moscovici est juste un crétin comme il en existe chez les juifs , les serbo croates, les pingouins, les protestants et que sais je encore.

Si il prend cet argument c'est qu'il sait qu'il n'a aucun autre argument intelligent en magasin.

Oui la prochaine crise arrive et sera violente car plus de réserves dans les états.

Par ailleurs il sait aussi cet ane baté que sa politique comme ministre des finances chez nous et comme commissaire européen promeut les VRAIS fascistes partout en Europe.

Si il continue comme ça il aura cette fois en face de lui non pas des opposantes à l'UE (en l'état) telle C.Delaume (que personne de sensé ne peut soupçonner d'antisémitisme) mais des vrais fascistes comme on en a connu.

Et là Mosco tu feras appel à qui pour te défendre, sombre crétin....


Lumineux !

Je n ' ai pas assez da. L  aissa c 

Bon, si vous ne voulez pas vous faire traiter d'antisémite, évitez de dire du mal des Rothschild, Soros ou autres Zuckerberg.


En revanche, avec Marx, Trostky ou Krasucki vous pouvez vous lâcher, vous ne risquez rien.

Merci pour cette chronique. 

J'ai eu l'étrange impression (pas très agréable) en la lisant qu'elle n'était pas, en tant que telle, écrite pour le site, mais plutôt un prétexte pour être reprise sur Twitter afin d'interpeller P. Moscovici. De fait l'opération a fonctionné et l'intéressé a fini par reconnaître son erreur.  Tant mieux si ce trophée* était indispensable, donc, mais cela justifiait-il une petite instrumentalisation d'@si au passage, d'où un peu d'amertume, à propos d'une chronique qui dénonçait d'ailleurs une autre instrumentalisation ? N'était-il pas suffisant de l'interpeller directement là où il avait tenu son propos ? Question sincère. 



Peut-on clore le débat en constatant que MOSCOVICI est juste un imbécile?

À rapprocher de l'attaque récente contre l'islamologue François Burgat par les sionistes de l'Obs et du Monde, 100% fabriquée  à coups de montages, d'amalgames et de propos tronqués comme d'habitude => Antisémitisme, islam et amalgames 


À la soirée de commémoration des 5 ans de la mort de Cavanna, mardi soir à La Sorbonne, Bruno Gaccio a lu un très beau texte sur les cons.


À encadrer partout.


Et si vous ne voulez pas, pensez à l'hommage rendu par Charb à son enterrement : "Dieu n'existe pas, Cavanna si."

pourtant Daniel les visibles des GJ , Eric, Maxime et Pricyllia, n'ont eu droit qu'a ses termes pejoratifs .. etonnant ce recul demandé aux autres et votre epeur a vous , bien expliqué" par Bregaudo, un males bla,ncs et bobo qui repete ce qu'on vous reporche ici depuis Hollande .. https://www.youtube.com/watch?v=WxHPU4xObr0&feature=youtu.be&fbclid=IwAR0SqSBHKhoNwcEVa0PKmrF15Ynf4oX9cn3ABYK3JR__dSyLmGrxKhlu0W8

On peut peut-être clore le sujet car il y a des choses plus importantes :

Interdiction de manifester, fichier, cagoule proscrite : la loi anticasseurs divise mais les principales mesures ont été adoptées

voilà ce que titre Le monde


Pas besoin de Grand Débat pour entrer en facholand

Très bonne chronique de Daniel Schneiderman vennant faire écho à une autre tés bonne analyse d'un chroniqueur d'ASI André Gunthert : 


"Les épisodes les plus récents du mouvement témoignent que le registre de la disqualification par l’invocation à tort et à travers du racisme ou de l’antisémitisme reste un outil prisé pour faire taire la contestation. Mais ces accusations paraissent de plus en plus décalées, et manifestent la vacuité argumentative plutôt que la capacité d’analyse. " 


https://imagesociale.fr/6942 

Sujet extrêmement périlleux que vous abordez là ce matin M. SCHNEIDERMANN !!! surtout en France ou de plus en plus de personnes mal-intentionnées on tendance à sortir la carte de l'antisémitisme quand on pose une question qui dérange ou qu'on aborde un sujet qui ne leur plait pas ... 

ça permet de discréditer définitivement l'interlocuteur ! J'ai déjà eu l'occasion d'aborder le cas Dieudonné qui voulant dénoncer l'extrême droite Israélienne, (de façon contestable certes, voire pas drôle ) a vu un déferlement de haine se déverser sur lui, le jetant ainsi dans les seuls bras qui voulaient bien l'accueillir alors.... avec le résultat navrant que l'on sait !


Idem lorsque j'ai évoqué les propos calomnieux de M. Couturier sur France Culture qui s'est permis de sous entendre que Stephane Hessel  ( résistant du régime nazi, et juif lui-même ) tenaient des propos antisémites en condamnant le  gouvernement Israélien et sa politique d'apartheid envers les palestiniens !


On peut aussi citer les ennuis juridiques auxquels ont dû faire face Edgard MORIN, Daniel MERMET...etc... qui si je ne me trompe, n'ont jamais été condamnés pour cela ! 

Mais le fait de les attaquer et de jeter le discrédit sur eux est un  processus visant à les faire taire.


Cependant, pour reprendre votre théme d'il y à quelques jours... à force de crier au loup on baisse la garde et on ne le voit plus venir quand le danger est vraiment là !

Le mensonge, la malhonnêteté intellectuelle, la dissimulation, la réduction élément de langage....sont la monnaie courante d'un monde se délitant.

L'honneur, la parole, l'éthique...ont disparu des écrans radar.


Il ne reste que la mire en surbrillance qui nous envoie force étoiles scintillantes et qui se termine par ce petit rond lumineux qui s'éloigne, s'éloigne, s'éloigne...jusqu'au noir.

Qu'on ne m'accuse pas de racisme.  Dans ma phrase, le noir est une couleur.


Ouf, j'allais oublier cette précision, plus que nécessaire, dans notre connerie congénitalement dégénérée...mais marquée en déshonneur sur nos épaules fleur de lysées.

Je me répète mais cette ordure de moscovici participe à l'apparition d’un antisémitisme post-Shoah, phénomène théorisé par le très regretté Philippe Cohen qui exhortait les journalistes : "oubliez-nous, oubliez les juifs !" 

http://ecodemystificateur.blog.free.fr/index.php?post/Philippe-Cohen

                                                     

                         

  


   

  


    

  


          

    

La virtuosité intellectuelle de Daniel Schneidermann lui permet d'aborder ce sujet. J'avoue demeurer un peu court, et circonspect, pour commenter ces propos de Pierre Moscovici. 


J'aurais tendance à penser que c'est honteux, intellectuellement en tout cas. Mais connaissant les risques sur ce terrain, de cela même je m'abstiendrai.

pétain mais qu'est-ce que c'est devenu ce monde où on peut plus parler de quelqu'un, évoquer quelqu'un sans vérifier d'abord s'il est juif ?

Fidèle à ma ligne de trublion des trous noirs, je reviens sur une info hors sujet (et même pas "quoique"...) et que j'avais rangée dans la catégorie "légendes urbaines", celle d'un nouveau produit lacrymo en poudre particulièrement puissant. 


Or il semble que l'info ne soit pas bidon. Témoin un article de "Le Média Presse", daté du 28 janvier.

L'info est bidon car sinon Castaner en aurait parlé et les premiers mots de Édouard Philippe sur France Inter hier (selon le bulletin de ce matin) n'auraient pas été sur la violence des Gilets Jaunes...

ou bien, je me trompe...

Ben oui, c'est comme pour Zineb Redouane, elle n'existe pas, sinon macron n'aurait jamais osé, depuis l'Égypte,  prétendre que la police n'avait tué personne.

Ca a fait l'objet d'un article sur @si je crois. je ne crois pas qu'il y ait quoi que ce soit de bidon dans ce qui est rapporté (j'avoue cependant que j'ai survolé), mais le terme d'arme chimique est un peu déplacé (pas hors de propos mais il me parait desservir l'article).

Je n'ai pas compris que c'était un "nouveau produit" c'est juste un équipement standard de ces véhicules blindés de la gendarmerie.

Le gaz CS dont il est question étant considéré comme une arme chimique, en quoi est-ce déplacé d'en faire mention ?

Faire mention est pertinent, mais le mettre en titre de l'article, je trouve que ça dessert l'article.
Ca risque de ne parler qu'aux antimacron et les autres auront tendance à écarter l'article, le trouvant dès le départ caricatural.
Un peu le principe de réactance si je ne me trompe pas de concept.

Parce que les pro-Macrons approuvent l'usage des armes chimiques ?

Arme chimique

Le Media

Syrie

l'important n'est pas ce qu'ils approuvent, mais la manière dont l'article peut être perçu en lisant le titre.

C'est comme les violences policières, beaucoup de gens n'y voient rien à redire car ils ne croient pas ce que les gens dénoncent. Parfois une vérité dite brutalement n'est pas audible, c'est dans ce sens que je dis que ça dessert l'article.

Vous avez peut-être raison, je ne m'arrête jamais aux titres.

Alors je propose de changer le point d'interrogation en point d'exclamation :)))


Le diffuseur lacrymogène : une arme chimique contre les Gilets jaunes !!!


Devant une telle affirmation, ils viendront pour la contredire et s'ils ont un peu de moralité s'informeront... et qui sait

Contre toutes les manifs en fait. C'est la lacrymo (quelle que soit sa forme) qui est une arme chimique proscrite en cas de guerre, mais autorisée dans le cadre de la protection civile.

En effet, je viens de vérifier vos dires sur Wiki qui dit :

"Comme toute arme chimique, l'utilisation de gaz lacrymogène est interdite dans le cadre d'un conflit armé par une convention internationale. Cette convention ne réglemente cependant pas l'usage de substances chimiques dans le cadre du maintien de l'ordre public.

Face à la dangerosité de l'usage de ce gaz par les forces de l'ordre sur des personnes, des parlementaires allemands appartenant au parti Die Linke ont déposé en 2011 une proposition visant à restreindre cet usage à la seule légitime défense"


Décidément notre pays se distingue une nouvelle fois

C'est en effet assez extraordinaire d'utiliser pour le maintien de l'ordre un truc interdit comme "arme chimique" par les conventions internationales dans le cadre d'un conflit armé.

J'ai plus appris à l'occasion des Gilets Jaunes sur la violence et les armes utilisées pour la répression des manifestations qu'en plusieurs années de vécu dans ce pays. Bien sûr à d'autres occasions la violence policière fut grande, et les armes les mêmes, mais l'information passait moins bien, où - est-ce mon impression - l'utilisation fut à moins grande échelle car la peur fut moindre chez ceux qui commandent cette répression. Je me demande aussi si cette peur n'a pas été de voir que cette fois-ci, la population qui participait était ce "tiers état" dont les passions sont moins canalisables et prédictibles.

C'est pas un peu (beaucoup) antisémite, de comprendre "juifs" dès que quelqu'un parle de "finance internationale"? 


Çui qui l'dit qui l'est?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.