52
Commentaires

Turquie : "À la frontière, c'est un crève-cœur"

Une nouvelle crise migratoire se profile-t-elle en Europe ? Le président turc Erdogan aurait, dit-on, ouvert les frontières de son pays avec la Grèce, menaçant l'Europe du déferlement de millions de migrants. En attendant, ce qui déferle vraiment, ce sont des vidéos confuses et contradictoires en provenance de ces frontières de l'Europe et des analyses tout aussi contradictoires sur la stratégie d'Erdogan. Sa Stratégie en Syrie, avec la Russie et sa stratégie par rapport à l'Europe et l'OTAN ? De cet Orient compliqué, nous allons tenter de dégager des idées simples avec les concours de nos trois invité.e.s : Didier Billion, directeur adjoint de l’ IRIS (institut de relations internationales et stratégiques), spécialiste de la Turquie et du Moyen-Orient ; Guillaume Perrier, journaliste indépendant, auteur de "Dans la tête d’Erdogan" (Actes SUD) ; Marie Jégo, journaliste, correspondante du Monde à Istanbul.

Commentaires préférés des abonnés

Merci pour cette très intéressante émission. Et tous mes vœux de réussite, Lynda Zerouk, pour vos prochains projets. Merci pour toutes les belles choses que vous avez apportées à @si, vous y lire était toujours la promesse d'une information fouillée (...)

Très bonne émission bien documentée dans l'inamovible tradition d'ASI "à l'ancienne".

Dans cette collection de tragédies, Poutine joue les équilibristes en ménageant la chèvre et le chou, aussi pour sa propre stratégie, comme c'est bien expliqué penda(...)

La distance nécessaire pour un texte de T.Meyssan, étant de l'ordre Terre - Proxima du Centaure, j'ai un peu la flemme.

Derniers commentaires

Ça fait un peu mal de voir un spécialiste de la région parler des Balkans par opposition à la Grèce, sans que personne ne le relève sur le plateau, alors que la Grèce est un des grand (en surface) pays des Balkans.

Autre chose : c'est assez pénible tous ces experts, émission après émission, qui s'obstinent à ne pas expliquer simplement ce qu'ils disent, et qui ponctuent leur jargon de "ben évidemment", "bien sûr", comme s'ils s'adressaient à des collègues qui ont les mêmes connaissances qu'eux. Ne serait-il pas possible de leur faire comprendre ça avant l'émission ?

Quand à la dernière partie, je ne comprends toujours pas son intérêt. Cette fois, par chance, elle a été sauvée par l'intervention du journaliste. Mais je ne lui reproche rien, c'est sans doute tout simplement trop difficile de faire 10 minutes de qualité sur ce genre de sujet à chaud, simplement en écoutant l'émission.

Chère Lynda Zerouk, 

je suis, comme beaucoup certainement, bien triste d'apprendre votre départ. J'ai toujours en mémoire votre robuste intervention face au deux "pontes" du journalisme d'investigation contemporain, j'ai nommé Davet et Lhomme.  Fallait oser, bravo ! 

Et donc, bonne route...

Trop triste que Lynda Zerouk nous quitte. Bon vent pour la suite, et merci encore pour cette émission !

Heureusement que vous êtes là !  Merci !

Belle synthèse , et dans la clarté , sur une situation complexe dans laquelle il est difficile de s'y retrouver , merci . Le super bonus du "debriefing" sémantique devient une obligation , merci Laélia !

2x Zémour ?! n'est-ce pas lui donner trop d'importance ?

On est toujours aussi beaux et démocrates nous autres français aujourd'hui européens...surtout lorsqu'il s'agit de balancer la pierre sur l'autre,  le salaud de Trump qui ose monter un mur ou envoyer les gardes frontières US avec des chiens méchants pour stopper l'immigration sud-américaine, ou plus proche de chez nous sur Salvini, on se souvient qu'il avait tout fait pour ne pas recevoir l'Aquarius qui a pris la direction de Marseille mais qui a finalement accosté en Espagne, hé ouais on est des supers donneurs de leçons "gardez la misère humaine chez vous et faites pas chier"! 

Devrions-nous nous souvenir que nous, français, avons fait la guerre en Syrie ? N'oublions pas que nous avons été "présidés" par un petit nain nerveux et cocaïné qui a largué quelques bombes avec nos superbes chasseurs à technologie de pointe sur un convoi de jeunes mariés en route pour aller festoyer (bilan: 70 civils tués), son successeur (la patate à lunettes) n'a peut-être pas fait aussi mieux en envoyant un bon missile de chez nous sur...une boulangerie un dimanche matin (toujours en Syrie) où se trouvaient là par hasard 18 civils faisant la queue pour du pain, tout ça au nom de la liberté et de la démocratie. 

Comment appelle-t-on déjà les responsables d'exactions et de tueries contre des populations civiles ?? Ah oui, des Criminels de Guerre (mais pour nous c'est pas pareil, c'est des dommages collatéraux pour la démocratie..hum..hum) 

Argghhh le méchant Erdogan !!! Il ne se gène pas trop avec toute la merde qu'on a foutu là-bas....et qu'il veut nous renvoyer à la gueule.

Tout ce bordel me rappelle un peu 1938, de beaux discours bien hypocrites de nos belles démocraties et un sérieux manque d'une belle paire de couilles.....Mais bon, la frontière gréco-turque est si loin de chez nous..

Avoir des intervenants qui abordent la version grecque totalement agressée par les Turcs ferait un bon contre poids  à ce plateau qui n'aborde qu'un aspect de la situation


 http://www.greekcrisis.fr/2020/03/Fr0770.html

La réaction de Perrier face à la question de DS qui lui demande n’y a t il finalement pas de journaux fiables en Turquie est révélatrice de son malhonnêteté intellectuelle !! Affirmer qu’il n’y a aucune source d’information sûre c’est prendre les gens pour des cons !! C’est faire de la Turquie bashing de la manière la plus crasse et primaire possible ! On a vu un un condensé de dédain, de mépris et de suffisance de la part des 3 intervenants à un point extraordinaire ! Merci à DS de les avoir ramener à la réalité des choses par ses très judicieuses et pertinentes questions ! Jego, Perrier et à moindre Billon , ont tellement un mépris de Erdogan, qu’il leur est impossible d’apporter une analyse sérieuse sur la Turquie ou son président ! Lamentable 

ASI fait quand même très fort ... faire un sujet sur la Turquie sans aucun invite turque ! Bravo 

On oublie un peu vite la situation des grecs depuis plusieurs années et ce qu'ils subissent, ils deviennent un véritable terrain de jeu entre les turcs et les européens qui ne leur apportent aucun soutien après les avoir dépouillés. En ce moment ils manifestent et font la grève contre une réforme des retraites comme en France. Qui en parle ? Alors les migrants, situation certes triste, les Grecs doivent-ils être seuls à subir. 

Il semblerait que parmi les migrants entassés volontairement par les Turcs à leur frontière, il n'y aurait que 20% de Syriens les autres étant de provenance de multiples pays dont la Tunisie amenés à coup de charters en Turquie. (source : un historien spécialiste et vivant sur une petite île située face à la Turquie).Une fois de plus nous sommes face à une véritable manipulation.

Les plus grands remplacements de populations, accompagnés des plus grands génocides :

par les Européens aux Amériques ?

Comme d'habitude ne pas se fier au nombre de commentaires, une intéressante émission.


Par contre quelque chose qui m'interroge est la reconnaissance du quasi-génie de Poutine. Je me demande si, à force qu'il ait le cul bordé de nouilles, comme qui dirait (arrivant à se faire créditer jusque pour l'élection de Trump et tout ça) la presse ne le surestime pas un peu. 


Je veux dire dans cette histoire il se fait mener par le bout du nez par un allié qu'il devrait considérer insignifiant, et qui sert les intérêts de l'Iran plus que de la Russie en tenant à écraser la dernière poche de rebelles sunnites, contredisant un accord dont la Russie était garante et qui devait illustrer son retour comme arbitre de la scène internationale.


Erdogan plie peut être à ses demandes, s'étant auto-finlandisé du fait de son autoritarisme dénoncé par les démocraties occidentales, mais niveau image de la Russie à plus long terme je ne sais pas si ça lui profite vraiment, là où supplanter les USA et l'UE comme puissance capable de jouer les "médiatrices" au Moyen-Orient (guillemets pour les médiations très... actives auxquelles se livrent toutes ces puissances néocoloniales), était une victoire diplomatique incroyable pour elle.


Poutine a surtout montré que même un gros client de son industrie d'armement ne pouvait pas lui faire confiance, dans cette histoire. Était ce vraiment du 4d chess ou plutôt une erreur de sa part qu'il paiera plus tard dans ses relations avec d'autres ?


Voire ne réagissait il pas lui même impulsivement à un coup d'Erdogan en acceptant de se joindre à l'offensive de Bashar ? Manquant d'informations là dessus je ne saurais le dire, mais les turcs n'étaient ils pas en train de réarmer les rebelles au lieu de les désarmer, ou de favoriser certains groupes djihadistes souhaitant la reprise du conflit pour mieux en écarter d'autres plus proches des kurdes ? 


Enfin le truc qui fait la légende de Poutine c'est qu'il a le chic pour que toute situation chaotique apparaisse comme lui profitant au final. 


Mais dans quelle mesure ses réussites relèvent d'un plan magistral de sa part reste à déterminer, si on peut lui reconnaitre un talent indéniable à retomber sur ses pieds, même quand il fait d'énormes conneries au départ (voir Ukraine par exemple, où son mauvais choix de poulain et acharnement contre ses adversaires politiques lui a tout de même fait perdre les 9/10ème du pays) et semble tout autant qu'un Erdogan régulièrement motivé par son hubris plus qu'autre chose.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Merci pour cette émission, pour son caractère instructif et pour la bienveillance qui y règne,  surtout concernant un thème aussi brûlant en Europe que celui des réfugiéEs 

Erdogan fait une mise en scène indigne sur le dos des réfugiés et les gouvernants de l'UE ne sont pas à la hauteur pour moucher le  Mamamouchi. Un festival dramatique de gros nuls qui ne méritent que des claques. Quelle honte de ne pas tendre la main à ceux qui ont besoin d'aide. Laissez les venir !

Très bonne émission bien documentée dans l'inamovible tradition d'ASI "à l'ancienne".

Dans cette collection de tragédies, Poutine joue les équilibristes en ménageant la chèvre et le chou, aussi pour sa propre stratégie, comme c'est bien expliqué pendant l'émission, enfin, un peu triste de voir partir Lynda...

Merci pour cette très intéressante émission. Et tous mes vœux de réussite, Lynda Zerouk, pour vos prochains projets. Merci pour toutes les belles choses que vous avez apportées à @si, vous y lire était toujours la promesse d'une information fouillée et claire, ainsi que sobre. 


Marie Jégo est correspondante du Monde à Istanbul et elle prononce Erdoğan avec un [g] ...?! 

Quelques éléments de réflexion dépassionnée:

https://www.voltairenet.org/article209362.html

(A prendre tout de même avec la distance nécessaire...)

Not Found

The requested URL /fichiers/2020-03-06-ASI-Turquie_DL.mp4 was not found on this server.

La faute de frappe est corrigée, le lien est fonctionnel. Désolé pour cette erreur !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.