61
Commentaires

Sur France 5, "Denis décode". Et Porte se marre...

Dans Médias le mag', "Denis décode". A plein tube, même.

Derniers commentaires

sacré didier..géniale la chronique certains se prennent trés au sérieux et certain --autre est tout simplement gentil et intelligent-encore bcq de chroniques comme c estui la--c est rassurant--tout le monde il est pas con--jai bien rigolé
Excellent
Je débute à peine la chronique... Sans aller au bout je reconnais la critique si facile de la démarche sémioticienne. Moquerie gratuite déjà vue.
Didier Porte décevant.
Impossible de relire cette vidéo , ni aucune autre d'ailleurs................qu'est ce qui se passe???????????????
Hé le jaloux ! J'ai moi aussi beaucoup apprécié que vous m'ayez fait découvrir cette chronique de la 5.
Bon 1 à 1 : la chronique était brillante, mais la chronique rigolant de la chronique l'était aussi.
Je viens de regarder, comme d'habitude, Média le mag. Et, rien à faire, j'ai apprécié la chronique du 2ème Thomas du plateau...décidément plus fin, je trouve, que vous ne le dépeignez, Didier. J'aime @si mais j'aime aussi l'émission de France 5 !
Bof !

Mais pourquoi Didier Porte a-t-il cessé d'être drôle et pertinent ? Snif.

Car la truffe des deux entre lui et le décodeur n'est pas celui qu'on pense.
C'est la voix off que je trouve la plus effrayante, grave, enterrement de première classe avec effet cathédrale. Les chaises rouges, comme tous les indicateurs de dégradation, bof ... Standards'and Poor, me donne plus la trouille que l'envie de rire.

A part se moquer de Thomas Hugues, je ne vois rien de comique dans ce dédale de couloirs assez aseptisé. Oh Thomas Hugues, vilain pas beau pour votre décryptage à deux balles, pas de quoi être plié en deux ni en quatre de rire.

Bon bref, l'humour, chacun le sien.

Bonne année Didier Porte.
ce reportage annonce bibliquement l'apocalypse à des agneaux manque de peau didier porte n'aime pas se faire tondre et moi non plus bravo
Excellent, j'ai bien ri. Cela dit, "Médias le mag" n'est pas une émission à jeter en bloc, loin de là, et le "Steevy qui aurait eu son bac avec mention assez bien", il me fait souvent marrer...
Décryptage humoristique puissant. Tous les poncifs sont dénoncés de telle manière qu'on en comprend les intentions cachées.Et on se marre. Du grand art.
Le plus incroyable dans cette chronique, c'est le rire de DS.

DS peut se bidonner autant qu'il veut sur la nullité ( prétendue ou avérée, je l'ignore) de l'émission que Porte met en boîte, ça ne change rien au fait que le décryptage d'images n'est plus fait du tout par DS et son équipe.
Je suis bien convaincue que toute la joyeuse équipe d'ici-même a toute les compétences nécessaires pour le faire, mais ces sujets-là, avec un arrêt sur des images ... c'est du passé. Et je le regrette. Ça manque beaucoup.
Et si @si nous pondait le décryptage du même reportage ? Pour qu'on goûte la différence au lieu de se moquer au ras des pâquerettes.

Parce que ce n'est quand même pas du haut-vol non plus ce que nous fait Porte là.... Et DS se marre ...
Assez d'accord avec Marushah : faire rire en citant des titres d'articles de sémiologie, c'est plutôt fastoche, et ça ne prouve pas grand chose : juste qu'on ne les comprend pas.
Ce qui n'est pas franchement désopilant en soi.
Quand personne ne comprend un titre de biochimie ou d'astrophysique ou de thermodynamique, ça ne fait pas rire .. mais que c'est de la socio ou de la sémio ou de la psycho, ha ha ha, la bonne blague, kesk'ils sont cons ces universitaires hahaha ! On se marre ! Ils disent des trucs incompréhensibles qu'on sait même pas de quoi ça parle. Hahaha. On se marre.

Sur le côté " vide" et "high tech" et "froid", Porte est assez injuste aussi : non, tous les milieux professionnels ne sont pas blancs et gris avec des portes en verre dépoli. Quand Maja filme Mermet, elle se balade dans les couloirs de radio France, c'est une autre image qu'on a, si on fait un reportage dans une école maternelle c'est pas comme ça non plus, et dans un atelier de garagiste non plus, et dens les couloirs de l'Assemblée Nationale non plus ... c'est un choix, de faire un couloir blanc et pas vert ou bleu ou plein de Hello Kitty ou tendu de velours rouge. Un choix qui dit des choses qu'on le veuille ou non.

D'ailleurs, j'ai retouvé dans les extraits diffusés quelques éléments qui étaient déjà présents dans une ancienne chronique http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=2446 d' Alain Korkos, décortiqueur d'images maison. Il avait évoqué "l'ambiance de chambre froide" ...qui va plutôt pas mal avecla références aux "pompes funèbres" du commentateur. Et a priori ça n'avait pas déclenché un fou-rire de type "hahaha qu'est-ce qu'il est con !". Tout simplement parce que c'est plutôt bien vu.
Ce qu'on voit de S&P dans ces images, ça m'évoque plus l'hôpital, ou le truc qui se veut vachement scientifique ( un peu le labo stérile ou les "salles blanches") que le paradis ou l'enfer évoqué par le commentateur, mais ces couloirs sont parlants, par leur vide. "Vide", ça ne veut pas seulement dire qu'il n'y a personne, ça indique l'absence de déco, d'écriteau ... et la pause déjeuner n'y est strictement pour rien.
Toujours dans la même chronique de Korkos, c'était aussi une chaise vide et très colorée qui avait attiré l'attention. J'espère que ça avait bien amusé DS. Porte n'avait certainement pas vu la chro de Korkos, sinon il lui aurait expliqué que la chaise était vide parce que son occupant était parti manger !
Du blanc, du gris, du verre, du métal et puis des chaises rouges ou roses et vides, ....peut-être qu'il y a là un signe des temps, une esthétique de l'information qui mérite d'être interprétée, ou qui peut au moins être interrogée.

Non ? ça fait trop intello de se poser des questions sur les chaises rouges vides dans une salle blanche ! Des vrais cons ! Mais Ducon, elles sont vides parce qu'ils sont tous à la cantoche, hahahaha, ou même s'il faut ils sont sortis pisser AHAHAHAHA ou tirer un coup AHAHAHA ...;ils sont cons ces intellos, j'te jure !"

Et DS se marre... ça doit être nerveux.
bien vu : ça doit être nerveux...

j'aurais pas eu le courage de décortiquer tout ce qui m'a choqué dans cette séquence (chronique + réactions), merci de le faire aussi bien :)
Mille mercis, Bruanne : vous dites EXACTEMENT ce que je pense. Merci d'avoir, vous, pris le temps de l'exprimer en détails. Et ce rire déployé de DS est proprement effarant.
Quand personne ne comprend un titre de biochimie ou d'astrophysique ou de thermodynamique, ça ne fait pas rire .. mais que c'est de la socio ou de la sémio ou de la psycho, ha ha ha, la bonne blague, kesk'ils sont cons ces universitaires hahaha ! On se marre ! Ils disent des trucs incompréhensibles qu'on sait même pas de quoi ça parle. Hahaha. On se marre.

Je suis doctorant en biologie et on se marre assez régulièrement des titres parfois assez ridicules des articles scientifiques. On sait aussi que les titres, comme dans les autres médias, sont souvent exagérés, de l'esbroufe, du marketing.
J'ai regardé à nouveau la chronique de Porte. Personne ne rit à la lecture des articles scientifiques. C'est un détail, mais cela montre que votre interprétation d'un rire méprisant est tout à fait discutable.

D'autant que l'énoncé de ces titres sert bien le propos de Porte.

Ce qui est drôle (potentiellement), ce n'est pas que le titre soit compliqué : c'est que l'on s'attend à une analyse scientifique charpentée. Et là, patatras, on a une traduction de standard & poors (la norme et la pauvreté), avec une belle voix grave de commentaire animalier qui s'arrête sur une évidence.

Gisèle Barbizon, en ange noir, et le spécialiste économique en employé de bureau d'une entreprise de croque-mort, j'ai éclaté de rire. Je n'ai pas ricané : j'ai ri de bon coeur. La surinterprétation de Porte valait bien celle du sémiologue qui essayait lui aussi de dépasser le décryptage d'un commentateur inspiré devant des murs blancs et des couloirs comme il en existe des centaines de milliers de mètres carrés.
Ouf! Enfin quelqu'un qui a un tout petit peu le sens du ridicule!
Anti-intellectualisme primaire? allons!
chers commentateurs pisse-vinaigre, vous avez juste entendu parler de la cuistrerie?
Quant aux sois-disant comptes personnels que je règle, ça fait des années que j'entends ça; c'est du même niveau que l'accusation d'aigreur et de jalousie que me renvoient absolument tous les gens puissants ou friqués (et ridicules) que j'ai attaqués depuis que je fais des chroniques....
Pas la peine de prendre des aigreurs d'estomac à cause de fesse-mathieu qui prétendent nous saler la marmite.

Cuistre: de l’ancien français quistre (marmiton). Sans vouloir faire de l'anti maître-queux primaire.
Perso, je n'ai pas aimer cette chronique, alors que je les attend toujours avec impatience tant ici que sur mediapart.

Franchement, c'est pas parce quelqu'un n'a pa aimé cette chronique et qu'il le dit sans animosité aucune, en expliquant pourquoi, qu'il faut le traiter de pisse vinaigre. C'est nul (spécial dédicace à 'E-manuel (en attendant Godin)') comme réaction.

Pour le règlement de compte personnel, c'est pas franchement ca qui a été dit.
On a l'impression désagréable qu'il caresse le chef dans le sens du poil

Déjà, je ne parle que d'une impression. Et c'est pas l'impression que vous êtes aigris, mais plutôt l'impression que ca fait très plaisir à DS, juste parce qu'on tape sur son successeur, et que du coup, le fond n'est pas regardé vraiment.
Quand a vous, j'ai pas connaissance qu'il vous ai fait quoi que ce soit, ce type, du coup, je ne vois pas pourquoi vous seriez aigrie ????
"traiter de pisse vinaigre"
c'est pas très méchant non plus, comme insulte ;)
Ch'ai pas, c'est la première fois qu'on me traite de pisse vinaigre.
En y réfléchissant, ca doit faire mal, quand même, de pisser de vinaigre.... :o0
Pourquoi DP n'a pas dit pisse-froid tout simplement? Il a un compte à régler avec le vinaigre?

DP est du genre intellectuel comme comique comparé à d'autre (dans le sens il met des explications, par exemple dans ses chroniques du temps de Bern.. et c'est osé pour un comique).

Et rire de quelque chose, ce n'est pas le dénigrer, c'est épingler une exagération, une absurdité, etc. C'est une exigence envers ce quelque chose, pas que de la démolition. Ceci dit pour subtiliser un peu l'accusation "faire rire de l'analyse média comme Porte attaque les penseurs de tout poil, surtout ceux de sciences humaines sont victimes".
Si subtiliser ne veut pas dire rendre subtil, je raccroche les gants, on n'est pas aidé des fois.
Pourquoi DP n'a pas dit pisse-froid tout simplement? Il a un compte à régler avec le vinaigre?
d'autant que c'est la formule consacrée depuis le forum de l'émission avec cet humoriste montpelliérain beaucoup moins subtil ;)
Tout à fait d'accord avec vous.
Je suis moi-même doctorante, et oui souvent ça m'énerve de voir des gens faire des trucs complètement fumeux dans des colloques, où il y a plein de terminologie compliquée qui cache un vrai vide dans l'analyse (et tout le monde applaudit quand même).
Je n'ai pas encore fait beaucoup de communications ni d'articles, mais j'essaye toujours de les rendre compréhensibles au "commun des mortels" parce que je n'aime pas "ghettoiser" ma recherche.

Mais après, il est vrai que selon le champ d'étude, on peut avoir besoin de termes plus ou moins compliqués. Parfois, un article est trop spécialisé pour être accessible à n'importe qui, et les termes utilisés le sont pour de bonnes raisons.
Et vous avez raison, la dérision à laquelle on expose les termes utilisés en sciences humaines est bien pire que pour les sciences dures. Oui, on va peut-être rigoler en lisant des titres d'articles scientifiques auxquels on ne comprend rien, mais ce ne sera jamais avec le même sous-entendu, le même mépris que le rire qui sous-entend "mais vraiment ces gens font de la branlette intellectuelle et utilisent de grands mots pour cacher que leur analyse c'est du flan".

La légitimité est souvent refusée aux chercheurs de sciences humaines, et d'ailleurs, souvent, les gens s'imaginent qu'ils peuvent donner leur avis sur votre recherche alors qu'ils ne sont absolument pas qualifiés pour en parler.
Exemple: je ne pense pas que M. ou Mme Tout-le-monde aille se mettre à disputer une affirmation faite par un chercheur en physique quantique. Par contre, quelqu'un qui fait des recherches sur le genre par exemple, ou le racisme, va sans cesse se faire opposer des arguments ("mais non pas du tout c'est pas du racisme ça!" "non je ne crois pas que ce soit de la mysoginie!") par des gens qui croient que, sous prétexte qu'ils vivent dans la société ou qu'ils ont des potes africains, ils peuvent parler de ces problèmes au même niveau qu'un chercheur qui passe sa vie à y réfléchir.
Et là je ne dis pas que parce que vous n'êtes pas chercheur, vous devez la fermer sur des sujets de société quand vous discutez avec un chercheur, pas du tout. Au contraire. Mais gardez à l'esprit que oui, cette personne a plus de connaissances que vous sur le sujet et que vous ne vous situez pas au même niveau.
Et que si parfois ce qu'ils disent vous paraît débile, c'est peut-être parce que VOUS, vous n'en savez pas assez sur le sujet (après, cet argument peut aussi être utilisé de façon fallacieuse par certains pour faire taire la critique, je le reconnais).

Et ici, désolée si ça sonne trop "intello", mais Porte se trompe de niveau de lecture.
Oui c'est vrai, le gars est un peu ridicule avec son ton sentencieux, etc, et des fois il va chercher loin. Mais pour se moquer de sa critique, Porte se place au mauvais niveau et donc, une bonne partie des critiques qu'il fait sont à côté de la plaque.
Comme l'ont dit d'autres plus haut, le décryptage ne vise pas l'agence objectivement, mais la façon dont celle-ci est présentée par le reportage.
Et là, oui, je suis désolée, mais le fait de montrer les choses comme ceci et non comme cela ont de l'importance. Même les choses les plus évidentes (le décryptage du nom de l'agence). En d'autres termes, on s'en fiche de savoir pourquoi la salle est vide (pause déjeuner ou autre chose), ce qui est important, c'est qu'elle soit montrée comme cela. Le journaliste aurait pu demander à mettre du monde dans la salle (je suis sûre qu'ils le font), ou attendre que les gens reviennent pour filmer un lieu plus vivant, mais il ne l'a pas fait.
Donc voilà, je suis d'accord sur le côté un peu ridicule de la chronique du sémioticien qui devrait sans doute se calmer un peu sur les envolées lyriques (l'ange de la mort...), mais de là à ridiculiser tout le procédé et à le faire passer pour un intello fumeux, je trouve que c'est un peu facile et injuste.
[quote=Et que si parfois ce qu'ils disent vous paraît débile, c'est peut-être parce que VOUS, vous n'en savez pas assez sur le sujet]

De l'utilisation de l'argument d'autorité pour se sortir du ridicule, vous êtes au 1er degré là ?

[quote=mais de là à ridiculiser tout le procédé et à le faire passer pour un intello fumeux]

Didier Porte est humoriste, il fait de la caricature .. il grossit le trait .. mais à peine tant le commentaire est grotesque.
Oui, je suis au premier degré et je persiste et signe. Je précise d'ailleurs que j'ai dit PARFOIS (donc je ne suis pas en train de dire "fermez-là systématiquement en présence d'un spécialiste quelconque", mais plutôt, soyez conscients du fait que vous ne vous situez pas au même niveau de légitimité).

En effet je défends l'argument d'autorité, car parfois, il est légitime.
En France (et pas que), on n'aime pas reconnaître aux "intellectuels" une supériorité quelconque même dans leur domaine. Il faut toujours faire comme si les points de vue de tout le monde se valaient. Et bien non, chacun a le droit à la parole, mais dans certains contextes, il y a des gens qui sont plus informés que d'autres et oui, ils ont un plus grand degré d'autorité.

Quelquefois, je lis des analyses qui sont tout à fait pertinentes, sur des faits de société relativement complexes mais dont le sujet attire des lecteurs lambda, et ces articles reçoivent des commentaires de gens qui disent "wouah n'importe quoi qu'est-ce qu'ils vont pas chercher" etc.
Ces gens ne comprennent pas la pertinence de l'analyse, parce qu'eux-mêmes n'ont probablement jamais réfléchi au sujet sérieusement, ou parce qu'ils manquent d'outils critiques. Ils lisent un article, comme ça, regardent juste les conclusions et ne comprennent pas comment on en est arrivé là, et se permettent de décréter que les conclusions du spécialistes c'est "n'importe quoi".

Pour donner des exemples plus concrets, je pense notamment à tous ceux qui répondent aux analyses sur des films, des dessins animés, etc, "mais faut arrêter de se prendre la tête, c'est juste du divertissement!" "c'est juste des trucs pour les gamins!"
Reléguant ainsi le sociologue à un adepte de branlette intellectuelle inutile qui n'a rien trouvé d'autre pour passer son temps. Et ignorant le fait que peut-être, il y a eu des études qui démontrent l'importance fondamentale des "trucs pour enfants" ou du divertissement dans la formation de la perception de l'autre chez chaque individu, etc.

Ou encore, à ceux qui voient une analyse expliquant que tel ou tel film présente des aspects racistes, et qui tout de suite répondent "mais n'importe quoi! c'est pas raciste ce film! Faut vraiment être con pour dire ça!"
Mais ont-ils seulement jamais réfléchi à la notion de racisme, à ce qui constitue du racisme? Ont-il déjà étudié l'histoire de la pensée raciste, les stéréotypes racistes qui survivent et se glissent un peu partout dans la culture? Sont-ils capables de les reconnaître au premier coup d'oeil? Non. Une personne qui a fait un doctorat sur la question, elle, saura ce genre de choses et même si elle n'est pas infaillible, elle a une bien plus grande autorité et une perspective bien plus large sur la question.

Je sais bien que Porte est humoriste, mais je trouve que le procédé qui consiste à ridiculiser l'intellectuel sous prétexte que ses analyses seraient bidon est vraiment très facile et un peu malhonnête, c'est tout. Surtout quand on se place au mauvais niveau pour les interpréter.
Après, j'ai déjà dit que je reconnaissais que le "Denis" était assez ridicule dans son expression et son ton. Si c'est une tentative de "vulgarisation", c'est assez mal réussi. Si c'est une tentative de se donner un air intello, c'est assez stupide également.
Mais je ne suis pas d'accord sur le fait que son commentaire est "grotesque" et sans valeur au niveau du fond (ce qui est clairement sous-entendu par Porte).
En grande forme Didier.
Faut dire que la connerie incommensurablement grandiloquente du commentaire sémiotique de l'émission ça aide !
C'est tellement gros qu'on aurait besoin de la vidéo d'origine pour y croire ! Dommage que le lien du documentaire analytico-sémiologique ne soit pas donné...

Quoiqu'il en soit, excellente chronique !
Ben moi qui regarde très régulièrement "Média le mag", j'ai beaucoup aimé la chronique de Didier (Au fait, très bonne année Monsieur Porte !)... En revoyant les extraits, j'ai eu aussi peur qu'en regardant l'émission complète il y a quelques jours. Petit bémol sur la comparaison du charmant Thomas Isle avec le brave Steevy...
Concernant les couloirs vides mentionnés par le sémioticien-à-sa-mémère cela corrobore tout de même un article du Canard Enchaîné du 14 décembre 2011 indiquant qu'il y a extrêmement peu d'analystes dans ces agences qui font la pluie et le mauvais temps. Article
Ben franchement, c'est la premier fois que je suis décu par une chronique de Didier Porte. Perso, j'ai pas vu l’émission (j'ai pas la télé, faut dire) mais je trouve que le monsieur analyse bien la mise ne scène du documentaire.
Le monsieur ne dit pas que la dame est un croque-mort, mais qu'elle est présentée comme tel avec ces couloirs hyper froid (je parie que le réalisateur a ajouté un filtre bleu), les salles vides (ils ont bien choisi volontairement une salle vide et non rempli, ce qu'il aurait parfaitement pu).
De même, évidement que la boite ne va pas leur ouvrir "pour de vrai" l’accès a une réunion, frapper à la porte d'une réunion, demander si c'est possible de faire un petit plan ou chacun fait semblant de continuer la réunion c'est tellement possible que c'est ce qui se passe dans 80% des documentaire qui se passe en entreprise. Mais pas là.
Ajouter un plan ou l'on regarde une salle de réunion a travers une vitre a moitié dépolie, ca a bien un but pour le réalisateur, c'est montrer que "tout est caché, ici". et la dame a du leur dire bien des choses, mais ils ont garder le passage "je peux pas vous montrer, c'est trop sensible".
Et si, le type final est présenté comme le messie type Cassandre, qui prévoit le pire, a raison, mais que personne n'écoute, avec la directrice qui acquiesce gravement à ses propos.
Même le fait que ca finisse sur un truc "les politiques font des plans, mais ça ne convaincs pas les agences de notion" est bien là pour prouver a l'auditeur que la politique ca ne sert a rien, c'est les financier qui décident de tout au final.

Même la "police de croque-mort", je trouve ça bien trouvé. C'est un logo sans rien, dépouillé et très très très loin d'être écrite en comic sans MS.

Désolée, mais cette chronique est nul. On a l'impression désagréable qu'il caresse le chef dans le sens du poil en disant que machin, son remplaçant, c'est un nul (ce qui est vrai, parait-il d'ailleurs). Mais là, moi, je le trouve bien son chroniqueur.
Même la manière de se moquer des titres des articles du type est ... triste (ou démago, ou poujadiste). C'est pas parce qu'on ne comprend pas le titre que ce qui y est dit n'est pas intéressant. Le gros rire gras, genre hahaha, on ne comprend rien, c'est que ca doit être de la branlette intellectuelle. ben non. Il y a plein de gens que l'on ne comprend pas sans étudier le sujet mais qui sont, heureusement, bien bien bien plus intéressant que Hantoven.
Bah je l'ai moi, la vidéo , on se calme on boit frais !

A part ça, Porte est une grosse busse car il n'a pas vu que DD faisait dans le second degré, et que c'était génial.

On me dit dans l’oreillette que non, qu'il se la pète vraiment.

Ah bon ?
merci mais pourquoi cette censure?
je n'ai pas la suite problème de diffusion?
rieudan
celle-ci fonctionne http://www.dailymotion.com/video/xnhod7_sur-france-5-denis-decode-et-porte-se-marre_news
La vidéo de Porte est effacée. A bas la censure.

http://anthropia.blogg.org
Vidéo effacée...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.