50
Commentaires

Séparatisme ? Le Parisien s'infiltre dans un club de sports

Dans un article signé d'un pseudonyme, le Parisien raconte une infiltration de plusieurs mois dans un club de sports de combat de Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). Le club a répliqué via une vidéo réalisée par le site Islamotion. Enquête sur cette séquence médiatique en lien direct avec le projet de loi gouvernemental contre le "séparatisme".

Commentaires préférés des abonnés

''Automobile club : l'Humanité en immersion. Un de nos journalistes s'est infiltré au sein de ce club de gentlemen de la banlieue intra-mûros de Paris. Mysogines, évadés fiscaux, casseurs de grèves, aristocrates... un lieu où la République n'existe p(...)

Ce que je trouve le plus fort dans cet article, c'est la réaction face à une demande de droit de réponse : appeler la police !

Faut vraiment jamais avoir foutu les pieds dans un cours de jiu-jitsu (encore pire, MMA) pour s'étonner d'une non-mixité dans ce genre de cours !

Derniers commentaires

J ai pratiqué dans un club de lutte en banlieue parisienne où au sortir des vestiaires, lorsque le tapis était disponible, certain sportif musulmans étaient en train de prier. Il faut être vraiment pieux pour embrasser un tapis de lutte sur lesquels on a transpiré pendant 3h. On m apprit alors qu ils n avaient pas d autre lieu pour faire leurs prières...

Comment répondre à des affirmations que vous jugez infondées? A part dire qu'elles sont infondées? Du reste, il suffit de connaître un minimum le "langage" musulman pour deviner que les expressions citées par le journaliste dans sa soit disant enquête sont issues de son imagination fertile ( sérieusement ces phrases qu'il prétend prononcer par des sportifs  "il a serré la main d'une femme, il est maudit!" "il va aller droit dans les cercles de l'enfer"), Les cercles de l'enfer?!!! Mais qui parle comme ça?? Sûrement pas un musulman. j'ai ri en les lisant. Mais ri jaune quand je constate que ça sert une campagne dégueulasse. Tout le scénario qu'il déroule est invraisemblable. C'est pour cela qu'il signe sous un pseudonyme (qui peut croire qu'il se sente menacé? En plus d'être misogynes, antisémites etc, les gens de ce club seraient des meurtriers en puissance? pff) quand on nous pond un article par jour comme ça, sans parler des Cnews and co.  Il n'a même pas le courage de signer cette arnaque de son nom, c'est tout. 

Autant à la lecture d'@si je trouvais que le Parisien abusait, autant à la lecture du Parisien je trouve leur article équilibré : ils disent que la religion est très présente dans le club, ce que confirme une ancienne adhérente citée dans l'article. Et que c'est plutôt une lecture troublante de la religion qu'on constate aux propos rapportés des adhérents.


Mais le Parisien ne semble pas particulièrement accabler le club en lui-même mais plutôt certains adhérents (surtout les plus jeunes, de moins de 20 ans, à priori si je lis bien les citations). Il constate qu'il y a une particularité ici par rapport à d'autres clubs.

Par contre il y a des points sur lesquels on peut s'interroger notamment le fait d'avoir appelé la police. Soit le club ne dit pas tout soit le journal a un sérieux problème de paranoia.

Oui c'est @si qui exagère l'article du Parisien. 

La campagne pour les présidentielles a commencé. Avec un article foireux sur un sujet foireux, le séparatisme islamique.

Voilà un beau lieu de séparatisme, tout près de chez moi. Un lieu où les très riches font sécession de la plèbe. Je ne vois pas les conditions d'adhésion et les tarifs, c'est sur demande. Je vais faire une demande, tiens !

Par contre, Idriss Sihamedi, le président de BarakaCity, c'est bien le mec qui a refusé de serrer la main de Najat Vallaud-Belkacem dans Le Supplément, et qui se peignait que les banques ferment les comptes de l'asso parceque son financement provenait massivement des pays du golfe? Ça vous semble normal d'aller mentionner ce genre de personnage comme caution d'un islam républicain?

Concernant le nombre de femmes très minoritaire dans ce club, il n'est pas très étonnant et ce n'est en aucun cas révélateur de quoi que ce soit.
Il aurait été intéressant d'avoir une statistique sur le nombre de femmes dans les sports de combat (de contact). À quelques exceptions près comme le judo (éventuellement la boxe que je ne connais pas), ce genre de disciplines n'attirent tout simplement pas les femmes. D'autant plus qu'une pratique martiale et un club composé à majorité d'hommes rebute la gente féminine de s'y inscrire car elle aura peur de se retrouver « seule ». Les clubs d'arts martiaux, de façon générale, ont tout intérêt de réussir à créer un noyau dur de pratiquantes dans le club, elles apportent énormément dans ces associations (en terme de pratique, d'ambiance et vie du club), mais bon pour en avoir fait l'expérience, ça demande beaucoup de patience, c'est une autre méthodologie d'enseignement, beaucoup d'efforts et c'est sur le long terme. Ce sont des choses très complexes à mettre en place malheureusement. 

Bonjour et merci pour l'enquête 

Cet article du parisien semble déplorable et va encore mettre la pression sur les musulmans en étant monté  en épingle par la communication du gouvernement.


Cela dit, choisir de mettre en avant les propos d'Idriss Sihamedi, présenté ici de manière très pudique, sans rappeler par exemple ses positions réactionnaires anti féministes, dans un article qui aborde pourtant la question de la mixité, me paraît au bas mot contestable. Il est, sur ce plan, un témoin de moralité assez baroque, et du coup dispensable, je trouve. Un petit encadré, peut-être ? 

Prochaine (scandaleuse) infiltration: dans le vestiaire de la coupe du monde de foot ou de rugby. À moins que ça nous ramène au maire qui a prétendu, horreur, que le Tour de France était machiste. 


Bon, à parcourir les commentaires, je vois que les idées ne manquent pas. Vive le journalisme d'investigation.

Il me semble que des éléments très importants sur le sujet sont évoqués par Omar Slaouti dans cette émission.


C'est marrant ce procès en non-mixité pour un club de sport. S'il y a bien un univers où la non-mixité est la norme, c'est bien celui du sport. Parmi les sports olympiques, je compte le curling, la danse sur glace et le double mixte au tennis ; il doit bien y en avoir d'autres, mais au total ça doit se compter sur les doigts des mains de Django Reinhart. 

Ca n'est que lorsqu'on voit (ou plutôt croit voir) un lien avec l'Islam que la non-mixité dans le sport devient un problème...

Ce que je trouve le plus fort dans cet article, c'est la réaction face à une demande de droit de réponse : appeler la police !

Est-ce que la loi - et de nombreux journalistes - prévoient de s'attaquer à d'autres "communautarismes" et "séparatismes" que les supposés communautarismes musulmans ?

Par exemple à certaines associations chrétiennes des beaux quartiers, ou à des "écoles" formant au leadership et à l'évangélisation en entreprise ?

La prière au sport, c'est un package ? Cela ressemble au marketing des fournisseurs d'accès et leur offre triple play. Tout aussi débilisant et en plus tu grossis.

Franchement, la gueule du séparatisme... Ça ressemble à la farce des dealers avec des armes de guerre qui se révèlent être des types qui font un clip. 


Je suppose que les services de renseignements ont pléthore d'effectifs, car pour bosser en sous-main pour LVMH et surveiller ce club, c'est que tout va bien.

Faut vraiment jamais avoir foutu les pieds dans un cours de jiu-jitsu (encore pire, MMA) pour s'étonner d'une non-mixité dans ce genre de cours !

''Automobile club : l'Humanité en immersion. Un de nos journalistes s'est infiltré au sein de ce club de gentlemen de la banlieue intra-mûros de Paris. Mysogines, évadés fiscaux, casseurs de grèves, aristocrates... un lieu où la République n'existe pas. Lisez notre enquête sur le séparatisme.''


Si y a un motivé pourr trouver 2 parrains et 7 sous-parrains (et des dons), ça ferait une super enquête.

"On aurait voulu demander à notre interlocuteur au Parisien s'il trouvait justifié la surveillance par la DGSI de ce club certes marqué par une apparente non-mixité et des comportements connotés religieusement, mais manifestement sans danger pour la République. "(...)

J'aime bien les articles d'@si qui se terminent par une chute aussi imprévisible qu'incompréhensible! Quels gagmen!


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.