56
Commentaires

Qui l'a chantée ? Qui l'a entendue ? Sur les traces de la quenelle dans l'acte VI

Une vidéo, très relayée, montre des Gilets jaunes entonnant un chant inventé par l'humoriste multicondamné pour antisémitisme Dieudonné, sous le Sacré-Cœur, samedi 22 décembre. La chanson a été reprise plusieurs fois par la suite, mais pas par l'ensemble de la manifestation.

Commentaires préférés des abonnés

Je me suis abonné à Arrêt sur Images en espérant'une approche critique et constructive de l'actualité, et en quelques jours à peine nous avons eu droit aux amalgames ridicules Ruffin-Chouard-Soral et maintenant Gilets Jaunes-Quenelle-Dieudonné-Antisé(...)

La scène a été filmée lors de "l'acte VI" du mouvement. Et a été visionnée plus de 650 000 fois rien que sur Twitter.  


650 000 fois rien que sur Twitter, plus un paquet de fois sur ASI. Donc quelque part vous participez à la "publicité" fai(...)

Et sinon, y'a des vidéos très relayées qui pourraient juste expliquer que les gilets jaunes ne sont pas essentialisables par le seul fait d'être gilets jaunes ? Non, parce que je suis sur qu'il y a des gens altruistes, des égoïstes, des connards, des(...)

Derniers commentaires

L’antisémitisme est une peste trop grave pour être utilisée à tord et à travers ! 

La ficelle est bien trop grosse et ASI me déçoit carrément. 

Pourquoi personne ne traite Dieudo de raciste quand il se fout carrément des Blacks ,Arabe etc ... ?


https://www.youtube.com/watch?v=VM4x2TF7VDw


Ah oui, là ,c'est de l'humour ...

Quelle mauvaise blague d'associé cette chanson ou la "quenelle de Dieudonné" à l'antisémitisme... Plutôt connaisseur et fan des sketches de Dieudonné, bcp moins de ses interventions à but lucratif sur le net, la quenelle n'a rien à voir de près ni de loin avec l'antisémitisme. Un foutage de gueule monumental 

Pour votre petit Noël, en accès libre sur là-bas si j’y suis, l’entretien de Daniel Mermet avec Juan Branco - Durée : 41 :28

https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/Juan-Branco-desosse-Macron


Et pour ceux qui aurait loupé : corruption, maladie de la France – Anticor sur Thinkerview - Durée 1:04:32, séance de rattrapage :

https://www.youtube.com/watch?v=enXY__e2Ot8

"Manu la sens tu qui se glisse dans ton cul la quenelle"

La "quenelle" salut Nazisur l'air du "Partisan" ?


Le salut Nazi était un hommage au Chef des Nazis

Je ne savais pas qu'en réalité les Nazis lui disaient "va te faire foutre". Ça change tout.

On en apprend tous les jours..

"Quelles que soient les scories que comportent le mouvement des Gilets jaunes, quels que soient les parasitages dégradants, voyons que, dans le soudain redressement des courbés, dans la vocifération des ignorés, dans l’exaspération des derniers de cordée, il y a la revendication d’hommes et de femmes, de vieux et de jeunes, d’être reconnus comme êtres humains à part entière." 

Edgar Morin

Cet article de Frédéric Lordon  sur son blog du Monde Diplo, raconte quel est l'intérêt de traiter les adversaires du néo-libéralisme d'antisémites, dans un article plus général sur le complotisme. 

Il raconte que c'est une arme de destruction massive du pouvoir et de ses média, mais à utiliser en dernier ressort...


Nous devons donc en conclure que les macronistes sont au bout du rouleau, et qu'il ne manque qu'une estocade pour les finir.

Cette arme, l'accusation d'antisémitisme, a plusieurs effets : elle indigne les opposants qui se sentent très mal d'être pris pour ce qu'ils abhorrent le plus, elle les discrédite auprès de l'opinion publique, elle hérisse pas mal de monde (voir la chronique de Sofia Aram ce matin sur France Inter, tombée malencontreusement dans le panneau, malgré sa finesse habituelle). Enfin elle a l'avantage sans mesure de permettre à ceux et celles qui émettent ces accusations, ainsi que leurs affidés, d'éviter de se remettre eux-mêmes en cause. Ce qui reste le plus important.


Le relais est d'ailleurs vite fait entre Dieudonné, qui a eu des propos antisémites quelquefois, sa quenelle et sa chanson, et l'antisémitisme de tous les gens qui chanteraient incidemment cette chanson. J'ajoute que Dieudonné est un épiphénomène, et que personnellement, je ne connais rien à son œuvre. Je pourrais moi-même reprendre une telle chanson, pas celle-ci en tout cas, car j'évite la vulgarité. 


J'ajoute que j'évite en général les roseraies, et que je n'ai jamais mis les pieds à l'Haye les Roses ni à Fontenay aux Roses, car comme chacun sait, Hitler aimait les roses. Et que maint-es juives et juifs ont un jour été égratignés par ces infâmes épines....

Je rigole, évidemment... J'adore les roses...


Je rigole surtout en voyant Griveaux sortir à la chaîne les attaques les plus absurdes et les plus viles, dans la grande tradition des porte-flingues de Sarko, qui à force d'affirmations éhontées, ont fini par lasser tout le monde.


Mais on est tellement Ancien Monde qu'on ne peut s'empêcher de mettre comme porte-paroles des aboyeurs 

professionnels qui racontent tout et n'importe quoi, pourvu qu'ils aient un costard bien ajusté qui masque la forme de l'arme. 


on pourrait tous.tes etre de gros'facho , que votre jugement bobos debile ne changerait rien a l acte VIi en preparation, ras le bol des salauds de bourgeois, de bobos, qui voient le racisme du prolo, mais pas son propre racisme a vous, et votre machisme. les artistes a poil qui volent la vedette aux travailleuses, mais ca encore c est bien. les bourgeois sont racistes eux , entre le voile, les arabes, les musulmanns, les femmes noire qui sont trop sexy pour les femmes blanche type Birkine, ras le bol. et la videos des motards falsifier ? ca ca derange ? 

Article instructif, où l'on voit :


1- Que le lien Chouard-Gilets jaunes n'ayant pas suffi à brunir suffisamment ces derniers pour les discréditer, on a trouvé mieux depuis. Si Dieudonné ne suffit pas, on a Soral en stock, et si ça ne suffit pas, la dynastie Le Pen, et s'il faut aller plus loin, les souvenirs de 40, etc.


2- Que le subterfuge, à en croire les commentaires sur le site d'ASI, qui n'est pas vraiment un repère d'excités d'extrême droite, fonctionne de moins en moins bien.


Le principe d'un monde libéral consiste presque entièrement à convaincre les gens plutôt qu'à leur taper dessus. Mais s'ils ne se laissent pas convaincre...

La scène a été filmée lors de "l'acte VI" du mouvement. Et a été visionnée plus de 650 000 fois rien que sur Twitter.  


650 000 fois rien que sur Twitter, plus un paquet de fois sur ASI. Donc quelque part vous participez à la "publicité" faite à cette vidéo en amplifiant son importance qui, semble-t-il est toute relative d'après les témoignages.


Pourtant vous savez très bien que pour qu'une info ne prenne pas trop d'importance, il suffit de ne pas en parler. Ça s'appelle les fake news par omission, spécialité des médias mainstream français.


Règle générale

Ne pas parler (ou très peu) des attaques de policiers sur des Gilets Jaunes retraités, femme tirée par les cheveux, blessures graves des manifestants, provocations des "forces de l'ordre" (un peu de brun la-dedans?) de la violence et dégâts des flashballs, grenades offensives, des deux journalistes de RT et d'autres indépendants blessés sérieusement par la police...

Mais parler de la violence des Gilets Jaunes (en réaction à celle des policiers), de Chouard et Ruffin les méchants extrémistes, de l'extrême droite et l'extrême gauche, des casseurs, des mesures super sympas de Macron en réponse aux GJ et... de la quenelle.


Ça ressemble à s'y méprendre à une tentative de discréditer le mouvement.

l entends tu qui s enfonce dans ton cul...la queneeeeeeeeellllleeeeeee !!!!


Franchement, défilant avec les gilets jaunes, et n''étant pas un fin connaisseur de ce que dit Dieudonné ou l'extrême droite (j'ai autre chose à faire), si j'avais entendu cette chanson, certes je l'aurai trouvé "grivoise", mais je n'aurai pas vu le lien avec l'extrême droite et l'anti sémitisme. Dans le même genre,  le procès qui est fait à Ruffin d'avoir reconnu que c'est Etienne Chouard qui avait popularisé le RIC. C'est pourtant une évidence non? . L'historien Pierre Vidal Naquet, peut soupçonné d'être de sympathie pour l'extrême droite disait "si Le Pen dit qu'il pleut, je ne dis pas non automatiquement . Je vais voir s'il pleut ou pas avant de répondre". Il y a quelque chose qui relève de la croyance religieuse chez tous les obsédés de l'extrême droite (et qui d'après moi font bien rire les militants d'extrême droite tant ils réagissent au doigt et à l'oeil pour tomber dans leur piège). On ne regarde plus si les paroles ou l'idée ont un lien avec un prosélytisme raciste (existant chez les gilets jaunes et croyez moi que c'est autre chose de le prendre de front. parce qu'on se demande à qui on a à faire, et si on ne se met pas en danger en lui renvoyant son racisme). Du moment qu'une idée (le RIC, une chanson grivoise) a été inventée par quelqu'un d'extrême droite, elle devient infréquentable et louche. Mais où va t'on avec de tels anti-raisonnements?  Comment reprocher aux gens d'extrême droite d'être fermés à la raison ou à la chanson paillarde si nous mêmes nous nous fermons automatiquement, par pureté plus religieuse que logique, à des choses comme ça parce qu'elles sont inventées par des gens qu'on soupçonne d'extrême droite? . Si on cherche à les raisonner, alors on  leur demande de fonctionner comme nous nous refusons de fonctionner. On peut accuser cette chanson d'être grivoise, par contre  je vois pas l'antisémitisme là dedans (ou alors c'est le signe nazi inversé peut être?  mais alors toutes les positions corporelles faisant intervenir le bras sont des saluts nazis déniés et il faut surveiller nos bras?  Non décidément tout ça ne tient pas debout. S'il y a du racisme chez les gilets jaunes, il n'est pas dominant dans les manifs.Et puis il faut aller le combattre dans les discussions. Un mouvement, ce sont des opinions contradictoires qui se frottent l'une à l'autre.....On va pas lâcher les gilets jaunes parce qu'il y a une minorité raciste dedans. On va la travailler pour que ce mouvement aille vers le meilleur. 

"certes je l'aurai trouvé "grivoise"


Grivoise? Homophobe plutôt, de cette homophobie de voyous considérant le rapport anal comme une abomination, et paradoxalement prêts à  violer un homo pour le punir


Il en reste des traces, que je refuse de considérer comme anodines, dans les expressions de type "on s'est fait baiser, enculer", et autres... Encore une fois, le viol n'a rien de sexuel, c'est de la violence. Pure. 


Par contre, je trouve d'une grande -et prévisible- malhonnêteté  la manoeuvre qui consiste à nous faire, avec cette histoire de quenelle, un premier plan qui occulte tout le reste


Autre premier plan, le "lynchage" imaginaire d'un flic assez paniqué pour sortir son flingue (mais, accordons-lui ce crédit, assez lucide pour ne pas tirer).


Les GJ sont très divers, nous le savons depuis le début... "et alors?".

Je n'avais pas vu cet aspect des choses. Sans doutes suis je victime de ma socialisation. Ayant fréquenté les classes populaires très jeune et encore maintenant par mon métier (enseignant) et mes lectures (sociologie de Bourdieu notamment, mais aussi Didier Eribon), pour moi les insultes (souvent à connotation sexuelle il est vrai, mais en existe t'il d'autres aussi déstabilisantes dans leur impact? ce qui est le but des discours contestataires. Je n'ai pas la réponse) font partis "naturellement" des milieux populaires ou la violence sociale sévit. Autre chose; Vous dites "homophobe". La sodomie si vous la rejetez comme un acte de domination ne concerne pas que les couples homosexuels que je sache. Il faudrait un autre mot alors. Cette question me semble extrêmement compliquée à vrai dire. Mais personnellement, quand j'entends "enculé", dans ma tête ça veut pas dire forcément homophobe (bien que effectivement ça fait parti de l'arsenal des homophobes) , mais plutôt traitre, salopard ou autre....vous êtes peut être en avance dans ce domaine sur moi.  Je pense que pour que les classes populaires se focalisent un peu moins sur l'identité sexuelle, il faudrait améliorer leurs conditions de vie  matérielles et sociales. C'est bien connu, le progressisme dans ce domaine semble lié à des condtions sociales particulières (capital culturel, etc....) 

"La sodomie si vous la rejetez comme un acte de domination ne concerne pas que les couples homosexuels que je sache."


Je la rejette, homo ou hétéro, quand elle est non consentie. Et ceux qui l'utilisent comme menace (homo ou hétéro, mais bien plus souvent homo) ne l'envisagent probablement pas consentie. 


J'ai été amenée à réfléchir à ça quand mes garçons adolescents (pas mes filles, pourquoi?) se sont mis à utiliser pédé ou enculé comme insulte, dans le même temps où on essayait de considérer l'homosexualité comme digne d'autant de respect que l'hétérosexualité. 


J'ai trouvé là une contradiction, et surtout, s'ils utilisaient cette insulte face à un homosexuel, ou s'ils avaient eux-même une inclination homo, qu'est ce que ça impliquait? 


J'ai donc argumenté contre, et aussi contre cette insulte très courante de "mongol" au sens de trisomique: si un de vos copains a un frère, une soeur, un membre de sa famille, trisomique, quel effet ça peut lui faire? Idem, je supporte mal qu'on emploie à tort et à travers le mot schizophrène comme insulte.

Oui je comprends bien en effet. Existe t'il des insultes neutres? Je ne pense pas. Il y a toujours derrière une catégorie de gens stigmatisés. 

"Existe t'il des insultes neutres?"


Moule à gaufres? Quoique... 


Sur les noms d'animaux: une poésie de Prévert, "ils ont insulté (les chiens, les singes, les ânes, les moutons, les loups, me souviens plus) et qui se termine par "les chats, ils n'ont pas osé"


Je milite également pour qu'on cesse d'insulter la merde, le fumier, bref tout ce qui est auto-dégradable, et diablement utile pour fertiliser le sol. 


Peut être glyphosate? Blindé? Avion de combat? Gaz moutarde? On manque terriblement d'imagination.

hyène

vipère lubrique

orang-outang vicieux

crotale

reptile trotskiste

gueule de raie

rat pesteux

hydroméduse

vieux crabe

pou, cloporte,

invertébré

limace politique

microbe dégénéré

scolopendre raté

plesiosaure

maroufle

faquin

( exemples tirés du petit dictionnaire des injures politiques  de Bruno Fuligni )

personnellement, j'ai décidé de remplacer désormais "putain" par "pétain", mais il m'arrive encore de me tromper. Mais globalement ça marche plutôt bien ("ce pétain de Macron, il a encore essayé de nous enfumer")


et, oui, dans cette chanson c'est le viol qui me défrise sévère. Seulement ça me suggère aussitôt que cette menace est une forme de "retour à l'agresseur", qu'elle exprime aussi ce sentiment assez présent chez les gilets jaunes d'être bafoué.es, abusé.es, violé.es, en clair de "se faire enculer à sec" (je cite) par Macron et sa clique. Et que ce qui fait le plus mal ce n'est pas la pauvreté, mais le mépris.

Homophobe?

Depuis des siècles en France

"L'avoir dans le cul"

"Se faire entuber"

"Se la faire mettre"

etc... etc...

signifie se faire avoir, subir une violence. 

C'est utilisé sur des sujets non physiques, justement pour marquer la violence des actions dont on est victime, en eux mêmes non physiquement violent, avec précisément l'idée de viol, donc de la violence ultime que peut subir un individu (la mort étant hors course) et surtout d'impuissance à l’empêcher.

Où est l'homophobie là dedans?

Manu la sens tu etc... c'est "Manu on t'a bien eu" parce que là, la population est dans la rue et tu ne peux rien y faire,  Tiens, prends celle là...!


"Depuis des siècles"


Des tas de choses se sont pratiquées des siècles durant, auxquelles on a heureusement mis fin.

J'ai le même avis que Tatanka, il ne faut pas verser dans l'excès de pureté. Perso je ne vois pas du tout ces expressions comme de l'homophobie. C'est comme parler de sucer quelqu'un, je doute que les mecs qui utilisent cette expression soient contre la fellation. C'est une métaphore pour illustrer une idée, ça n'a pas de connotation particulière.

De même que cette chanson n'a rien d'antisémite ; d'ailleurs dans mon entourage d'amis, parmi les jeunes (20-30 ans) la quenelle et la chanson "petit poney" par exemple font partie de la culture usuelle.

Et si ma tante en avait ça serait mon oncle... 


Quel est le but de votre article ?  Il y a tout plein de gens qui veulent être des héros, être plus anti-antisémite que son voisin. Alors on cherche le moindre signe pour marquer au fer rouge n'importe qui et on le dénonce à coups de tweets ! Regardez je suis un héros ! 


Vous partez de Dieudonné, antisémite condamné pour ses nauséabonds spectacles, pour arriver sur des gilets jaunes avec des si. 


L'antisémitisme est une affaire sérieuse à combattre, elle n'est pas un instrument à faire briller son blason.


SVP , prenez votre courage à deux mains et veuillez affirmer clairement le fond de votre pensée ou concluez dans un sens ou dans l'autre.

Est-ce qu'il y a un moyen sur ce site de bloquer tout les articles de Tony Le Pennec, qui est un journaleu lambda de droite et sans intérêt. Cela fait déjà plusieurs articles de lui que je lis et à chaque fois j'ai bien perdu mon temps pour des brouillons de Jean-Jacques Bourdin.

Je me suis abonné à Arrêt sur Images en espérant'une approche critique et constructive de l'actualité, et en quelques jours à peine nous avons eu droit aux amalgames ridicules Ruffin-Chouard-Soral et maintenant Gilets Jaunes-Quenelle-Dieudonné-Antisémitisme. Suis-je en train de payer pour une version indé de BFMTV?

Et sinon, y'a des vidéos très relayées qui pourraient juste expliquer que les gilets jaunes ne sont pas essentialisables par le seul fait d'être gilets jaunes ? Non, parce que je suis sur qu'il y a des gens altruistes, des égoïstes, des connards, des amours et surtout je suis sûr qu'ils sont tou.te.s un peu tout ça à la fois et que nous le sommes tous d'ailleurs alors je suis un gilet jaune.... Entre autres....

La prémisse de l'article est donc: si on est complaisant vis à vis de Dieudonné (en entonnant, par exemple, sa nouvelle version de la Quenelle), c'est qu'on est forcément antisémite ?

Dans la même logique, si on le répudie c'est donc, forcément, qu'on est pro-Manuel Valls (anti-musulman notoire) et contre la liberté d'expression?

Je pense que les journalistes (et particulièrement ceux de ASI) feraient bien de faire la distinction entre antisémitisme et anti-sionisme, ligne sur laquelle surfe Dieudonné, au lieu de maintenir l'amalgame.

Je suis profondément antifa mais, je l'avoue, j'apprécie nombre de sketchs et interventions de Dieudonné.

La réalité, et le journalisme, ne peut reposer sur des jugements simplistes... il me semble que c'est même là la raison d'être du métier d'informer.

Vous risquez, à force, de finir par discréditer totalement la profession.

Je trouve surprenant que nous ne mentionniez nulle part pas que la mélodie en question est celle du Chant des Partisans,… Serait-ce parce que ce détail risquerait d'affaiblir la narration antisémite que vous avez arbitrairement choisi? :)

"personne ne semble porter ce modèle...   " Il est bien écrit sur le site qu'ils en seront livrés qu'à partir du 15  janvier.
Mais article fort appréciable quoi qu'il en soit.

Beaucoup de gilets jaunes semblent obséder par la sodomie, un abonné féru de psychanalyse pourrait il me dire pourquoi ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.