121
Commentaires

Policiers "agressés" en Seine et Marne : le contexte que les medias n'ont pas raconté

Deux personnes ont été placées en détention, le 8 juillet, après ce que les medias ont appelé "l'agression d'un couple de policiers", et qui a suscité de nombreuses réactions politiques. Aucun journaliste n'avait recueilli la version des deux mis en examen, qui diffère de celle de la police. La voici.

Commentaires préférés des abonnés

Je me réjouis de voir Sihame Assbague comme contributrice sur ASI. Il est extrêmement important de donner un écho aux témoignages des personnes confrontées à la police, dont les dérives fascisantes de ces dix dernières années sont encouragées par nos(...)

Il serait intéresant de voir comment la loi sur les fake news pourrait s'appliquer, ou pas, ici, et si oui,  à l'encontre de qui.

Les policiers sont sur bien des points exactement dans les mêmes dispositions mentales que les voyous, càd mentalité moutonnière de clan et territoriale, un besoin de prouver sa virilité de façon violente et contre autrui, mentalité paranoïaque typiq(...)

Derniers commentaires

Pour la crédibilité d'Arret sur Images, il serait bon de reprendre tout cela et d'essayer de tirer au clair les contradictions flagrantes entre cette version et le jugement. Il y a forcément un défaut quelque part. La Justice a-t-elle déraillé ? Ou bien est-ce cet article qui est parti dans le n'importe quoi. On ne peut pas se conter de cette mise en parallèle de deux thèses. 

Bien entendu on attend d'ASI une enquête  de suivi sur l'article de  Sihame Assbague

Sérieusement, est-ce qu'une militante anti flic acharnée est la meilleure personne pour donner une vision objective des faits  ?

En tout cas, vues les condamnations, faut croire que le juge était pas abonné à arrêt sur image.

merci @si de nous livrer l’integralité des faits sans raccourcis 

La grande majorité des magistrats sont des veaux légitimistes surtout préoccupés par leur carrière.


Sous l'occupation, à Vichy, ils ont tous juré fidélité à la personne du Maréchal Pétain - sauf un.


Bref, des agents du système. Ni plus, ni moins.


(La justice, c'est un concept philosophique. On gagnerait à parler du Ministère de la Légalité - qui évolue en fonction des époques, des moeurs, etc. il n'y a pas si longtemps, l'homosexualité était un délit et les femmes n'avaient pas le droit de vote. C'était légal... Mais certainement pas juste.)

Nous ne connaissons pas le "gabarit" de notre finistérien.

Pensez-vous que c'est un gars sérieux?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ils ont été condamnés à 3+ ans ferme, n'avaient visiblement pas demandé le report du procès et ne semblent pas avoir fait appel ni contesté la version policière en dehors du mobile (ou la presse ne le mentionne pas). 

Un peu étrange vu ce que laissait augurer cet article. 

Un suivi ?

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/police/agression-d-un-couple-de-policiers-en-seine-et-marne-les-deux-freres-interpelles-condamnes-a-trois-ans-et-demi-et-quatre-ans-et-demi-de-prison-ferme_2845595.html

Les deux agresseurs comparaissent aujourd'hui au Palais de Justice de Meaux, pour violences aggravées.

En même temps que Jean-Vincent Placé à Paris pour violences volontaires en état d'ébriété, outrage sur personne dépositaire de l'ordre public, et injures à caractère racial.

Ce que j'apprécie tout particulièrement dans cet article, c'est le passage avec le chien: on dirait le sketch de Bigard avec la chauve-souris.


Alors tu vois le tableau, tout le quartier est en feu, les habitants sont suspendus aux évènements, jeunes et policiers s'invectivent, la tension est palpable, tu vois le tableau. Et alors que ça se passe juste en dessous de sa fenêtre, Bakary, il trouve que le fond de l'air est agréable et qu'il se ferait bien une petite promenade.


Bon admettons. Admettons, que de la fenêtre de Bakary on y voit un joli coucher de soleil entre deux tours. Bon admettons. Mais tu ne vas pas me dire que quand tu aimes te promener pour regarder un coucher de soleil, tu sors avec un amstaff !


A la réflexion, si si, j'ai connu des hippies qui aimaient beaucoup les pitt bull et les amstaff. Bon c'était des hippies à cheveux courts. Très très courts mêmes. En fait ils n'avaient pas de cheveux du tout; mais ils adoraient les animaux et avaient un élevage de pitt pull. Bon alors admettons.


Admettons, flics et banlieusards s'emmanchent, tout le monde est aux aguets mais Bakary il se ferait bien une petite promenade avec son pitt bull d'élevage hippie pour profiter du coucher de soleil et du fond de l'air agréable. Mais alors à ce moment là, le gars, à ce moment là, il va vers le coucher de soleil, tu vas pas me dire qu'il va passer au milieu d'une confrontation entre civils et forces de l'ordre.


Ah mais peut-être qu'en fait il voulait distribuer des fleurs comme les hippies à Woodstock pour apporter la paix, sérénité et namasté ! D'ailleurs le chien hippie était sans laisse, c'est dire si Bakary est attaché à la liberté, à la nature, et aux fleurs bio vegan. Bon ok, admettons. Admettons...

c'est une version comme une autre, ce que je comprends moins c'est la comparution immédiate, cette justice à 2 vitesses me soule. 

pourquoi (sauf erreur de ma part ) on ne sait pas qui a écrit cet article ?

A quand un conseil déontologique des médias ? 

https://www.change.org/p/pour-la-création-d-un-conseil-de-déontologie-du-journalisme-en-france

Je propose Sophia Chirikou en leader du projet.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Donc le point de depart c'est le chien...

Pourquoi les types prennent des putain de chien de combat pour vivre en appart ?

On peut pas interdir aux gens de prendre des chien mais avoir un pitbull/amstaff avec soit ca multiplie la violence que l'on degage par 1000.

Et sinon le chien il est en quel etat ? C'est le seul qui s'est pris une balle.

Merci pour cet article qui restitue bien l'ensemble du contexte. Il faut que "nos" journalistes prennent l'habitude d'élargir le cadre comme vous l'avez fait et ne se contentent pas de répéter bêtement ce qui leur a été fourni clés en main.

Les policiers sont sur bien des points exactement dans les mêmes dispositions mentales que les voyous, càd mentalité moutonnière de clan et territoriale, un besoin de prouver sa virilité de façon violente et contre autrui, mentalité paranoïaque typique du milieu délinquant (se savoir être à la limite, oblige à ne faire confiance à personne).

La différence c'est que un petit diplôme au rabais bien souvent leur donne un sentiment de supériorité décomplexé et surtout d'impunité face aux citoyens lambda.


Ne pas oubliez que ce sont les forces de polices qui détiennent le plus d'armes illégales en France avec les anciens militaires, que bien souvent les pontes de la police sont derrières le grand banditisme ou de mèche avec le milieu dans certains coins de la France.

Ne parlons pas des forces de police des autres pays particulièrement ceux plus pauvres qui ne font que renforcer ce théorème.

Article d'utilité publique. 


Avec l'affaire de Nantes, on sait quoi penser de la "version policière"... On aimerait avoir une "version journalistique" à chaque fois ! Merci pour cette enquête, donc.

Merci pour cet article qui apporte des élements d'information inédits et utiles. 

S'il s'agit bien de la même personne, il m'aurait semblé opportun de préciser que son auteure est (d'après Google:) une "personnalité politique", et (d'après wikipédia :) une  "militante antiraciste française. Ancienne porte-parole du collectif Stop le contrôle au faciès ". Pour un article qui mentionne deux contrôles policiers, ces aspects sont importants, les rappeler me semble déontologiquement nécessaire, et le faire n'est pas une mise en cause de la qualité de son travail. 

Par ailleurs, sur @si dont les producteurs de contenus sont des journalistes, il serait ausi intéressant d'en savoir plus sur ce que veut dire être "journaliste par obligation", comme elle l'indique dans sa bio twitter :  est-ce que cela veut dire : par amour des faits (mais cela devrait être la position de principe de tous les journalistes, donc c'est soit un truisme, soit de la défiance envers tous les les autres journalistes ) ? , ou alors que ce n'est pas son métier ? ou alors que c'est par engagement militant ? Ou autre ? Là encore, une clarification serait bienvenue.

Merci pour ce travail. Ça, c'est du journalisme.


Il serait intéresant de voir comment la loi sur les fake news pourrait s'appliquer, ou pas, ici, et si oui,  à l'encontre de qui.

Je me réjouis de voir Sihame Assbague comme contributrice sur ASI. Il est extrêmement important de donner un écho aux témoignages des personnes confrontées à la police, dont les dérives fascisantes de ces dix dernières années sont encouragées par nos politiques et couvertes par des médias serviles.

Il s'agit de leur version à eux, et même si elle semble plus crédible et plus détaillée, il reste qu'ils ont tapé sur la policière.  Je n'ai pas l'impression qu'ils le nient. Je comprends leur frustration de se trouver en face de dépositaires de l'autorité publique qui peuvent mal interpréter mais qui auront toujours raison quoi qu'il advienne, mais ils n'avaient pas à les frapper....

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.