36
Commentaires

Piratage Sony : Obama accuse la Corée du Nord, et annonce des représailles

Le piratage et les menaces qui ont poussé Sony à annuler la sortie de la comédie The Interview continuent de faire réagir. Alors que Barack Obama et George Clooney s'en prennent à Sony et au régime nord-coréen, celui-ci se défend de toute implication et se fait à son tour menaçant.

Derniers commentaires

L'hypothèse d'un des services français (?) est plutôt que les US auraient pris ce prétexte pour afficher (moi je dirais même tester peut-être) leur capacité de riposte dans la cyberguerre. La Corée du Nord aurait donc servi de cobaye pratique, puisque cette attaque n'a suscité aucune protestation parmi les autres acteurs internationaux : http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/piratage-de-sony-la-france-doute-de-la-culpabilite-de-la-coree-du-nord_1645075.html
Une excellente idée de cadeau pour Noël : la smartwatch*.

A quoi servent les smartwatches ? Elles affichent nos textos, nos alertes Facebook, nos rendez-vous, etc. Elles font défiler les "notifications" de notre mobile sur notre poignet, un endroit fort pratique, puisqu'il demeure à portée du regard en permanence. Quand le téléphone vibre, un coup d'œil sur le cadran de la montre suffit souvent. Deux fois sur trois, le mobile peut rester en poche. Chaque fois, on gagne quelques secondes et un peu de concentration. Comme cela arrive vingt, cinquante, cent fois par jour, cela apporte un peu de sérénité. A condition d'avoir réglé son mobile pour éliminer les notifications superflues.

Vous l'aurez compris, la montre intelligente fait gagner du temps et élimine les causes répétées de tension nerveuse que provoque l'utilisation d'un smartphone, qu'on doit souvent aller chercher au fond d'un sac ou d'une poche.
En admettant que comme la plupart des utilisateurs de mobile, vous receviez environ soixante appels quotidiens, et que vous perdiez en moyenne 10 secondes pour le retrouver, ce sont 10 précieuses minutes que vous gagnerez dans votre journée, grâce à ces petites merveilles de technologie.
10 minutes que vous pourrez mettre à profit pour réfléchir au sens de votre vie professionnelle, partagée entre rendez-vous, heures sups et galères dans les transports en commun, et pour vous demander s'il ne serait pas grand temps de vous retirer quelques mois dans une grotte ou un monastère, loin de toute cette agitation et de tous ces gadgets de merde.

*Sony ® fabrique des smartwatches, mais on préfèrera celles des concurrents Samsung ®, LG ® ou encore Motorola ®, aux modèles de ces capitulards.
Merci George, de m'avoir aidé à perfectionner mon anglais.
Grâce à toi, j'ai appris que "enfoiré" se dit "fucking people".
Et dans quelques semaines le film sortira sur les écrans et on se précipitera pour aller voir ce chef d'oeuvre que des méchants ont voulu interdire .....
Où comment faire une gigantesque pub mondiale, chapeau bas aux chargés de com.
Sentiment d'apesanteur dans cette affaire: sentiment que tout le monde ment et que l'essentiel échappe.

Il va devenir difficile de ne pas sombrer dans le complotisme.

Merci d'avance aux esprits vigilants et aguerris - s'ils existent ! - qui nous aideront à démêler ce sac de nœuds.
Washington accumule les mensonges.
C'est sur un autre sujet, mais le fond de l'argumentation reste valable.
Quant au complotisme, quel meilleur exemple de théorie du complot que cette fantasmatique "attaque terroriste"? Y aurait-il dans les tuyaux un projet [s]d'espionnage[/s] de contrôle encore plus strict de l'Internet? Pour nous protéger des terroriss, bien sûr.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Autre billet intéressant (via Marianne) ICI, qui déconstruit bien cette histoire de corne-cul.
Extrait (mais tout est à lire) : La presse s'est dans un premier temps soudée sans se questionner autour de la parole prophétique du président, et dans le brouhaha qui s'en est suivi, Obama a pu tranquillement signer la nouvelle Loi de Défense pour 2015, dont les journalistes n'ont du coup guère eu de temps pour commenter les dispositions. Un timing magistral.
Et oui tout ça pour ça en fait ..[quote=Lois liberticides 2015] Dans l'affaire du retrait du film "L'Interview" par Sony après une massive cyberattaque imputée au régime nord-coréen, Obama a juré hier de répondre de manière appropriée et au moment qu'il jugera opportun. Au nom de la sacro-sainte liberté d'expression des Etats-Unis, prétend-il. En attendant, la NSA se muscle et les journalistes et lanceurs d'alertes sont traînés devant les tribunaux de son pays. "

" Il y a tant de sujets que l’on aimerait traiter ces jours-ci dans ces colonnes au sujet de l’Amérique, que l’on est presque embarrassés de devoir, une fois encore, revenir sur le "cas" Obama. Mais comment faire autrement ? Le Président ne désarme pas, pire, il se livre à un véritable bombardement de déclarations et d’initiatives qui oblige, presque chaque jour, les médias nationaux à passer en mode « breaking news ».

Cette-fois, il s’en prend avec virulence à la Corée du Nord et à Sony : la première, il l’affirme, est à l’origine du piratage informatique massif et des menaces de représailles cataclysmiques à l’encontre de la seconde, coupable, aux yeux du régime de Kim Jong Un, d’avoir produit le film L’Interview. Et de reprocher vertement à Sony de s’être plié devant la menace en déprogrammant la sortie du film prévue le 25 décembre, au détriment de l’une des valeurs les plus sacrées des Etats-Unis, la liberté d’expression.


Liberté d'expression? Le motif est un sommet de démagogie. La presse s'est dans un premier temps soudée sans se questionner autour de la parole prophétique du président, et dans le brouhaha qui s'en est suivi, Obama a pu tranquillement signer la nouvelle Loi de Défense pour 2015, dont les journalistes n'ont du coup guère eu de temps pour commenter les dispositions. Un timing magistral".


.
Il va devenir difficile de ne pas sombrer dans le complotisme
Pour éviter d'y "sombrer", comme vous dites, le mieux serait peut-être d'éviter d'employer le mot péjoratif de complotisme et de rappeler sans cesse les cas où les gouvernements ont manipulé l'opinion pour justifier des "guerres justes".
Bon, ok, je retire complotisme. Conspirationisme, si vous préférez.
Non, je ne préfère pas vraiment. :o)
Pour deux raisons :
1 - Souvent, mettre un nom sur le comportement ou la manière de penser d'un groupe permet de disqualifier par amalgame ce groupe.
Ainsi, on peut peux très bien admettre que Jules César a été assassiné victime d'un complot (ou d'une conspiration) sans pour cela accepter d'être assimilé aux zinzins qui affirment que les attentats du 11 septembre ont été organisés avec la complicité du gouvernement américain. Les complots, les conspirations, ça existe vraiment.
2 - les termes de complot ou conspiration me paraissent mal adaptés pour qualifier des actions (même secrètes) organisées par un pouvoir en place. Ils devraient être réservés à décrire des actions dirigées contre un pouvoir en place..
Pour moi, le conspirationisme/complotisme est un genre littéraire à part entière, facilement identifiable à ses grilles narratives, une fois que l'on les a repérées.

On peut les comparer à celles des enquêtes du professeur de l'inspecteur Colombo. Le suspens ne réside pas dans l'identité du coupable qui est énoncée dès le début de l'épisode et bien comprise par chaque spectateur, mais dans la manière dont il va être confondu. Malheureusement pour nous, les ficelles narratives sont grosses comme le bras et reposent toujours sur les mêmes ficelles "À qui profite le crime ? Bla-bla-bla ..." Ce n'est vraiment pas le truc à faire !

A la différence de Colombo, le coupable n'est jamais vaincu car il est tout-puissant. Le film peut durer éternellement.
on nous cache quelque chose.
Ne soyez pas pessimiste,Amoys : il existe des bienheureux qui pensent qu'on leur dit tout.
Voila TCHD
Tout est dit, le complotisme n'est que le fruit des esprits vigilants et aguerris.
Le complotisme on n'y sombre pas ou s'y élève sauf les naïfs bien entendu !
Tout le monde répète en boucle la vision américaine.
Mais personne ne pense à demander des preuves de ce qu'ils avancent.
Puisque c'est l'amérique qui le dit c'est forcément vrai.

Comme les armes de destruction massive en Irak par exemple...

Ou comme le Boeing civile abattu par les russes en Ukraine ?
Tiens, on en entend plus parler de lui ? L'enquête n'est pas encore finie ? Ou c'est compliqué de faire corroborer les analyses des débris avec la thèse officielle américaine ?

Faudrait qu'un jour les journalistes se mettent à poser les bonnes questions...
Mais là je sais que je rêve un peu.

La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force.
Les Américains n'ont même plus besoin d'inventer un danger militaire fictif (les fameuses armes de destruction massive). A présent, le vol de la copie numérique d'un film est suffisant.
Un de ces quatre matins, on va apprendre que Vladimir Poutine a volé la mobylette de l'ambassadeur des USA à Moscou.
Ce qui se passe en ce moment pourrai être le sujet de "The interview 2". Les US qui montent une opération sous fausse bannière pour engager une offensive (défensive bien sûr) et des représailles contre la Corée du Nord. Géostratégiquement, c'est le seul moyen de s'en prendre aujourd'hui à une autre puissance en gardant les mains propres.
La Corée du Nord qui pirate Sony, la Russie qui étend son territoire de plus en plus près des bases de l'OTAN, ces provocations contre les US sont insupportables. GI's, go!
Le point de vu de Benjamin Bayart complète celui de reflets :

http://direct-radio.fr/direct-radio-redirection?telechargement_podcast=http://r.estat.com/973352050567946240/7775951541_choix-de-calvi-19-12-14.mp3
Je dispose des œuvres complètes de Kim Il Sung, reliées pleine peau. Prix militant.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.